15/05/2021

Amélioration des logiciels du V-22 !

1*Z7523zSEcMI9pZ0LSeMfOQ.jpeg

Le Pentagone travaille sur une paire de modifications logicielles destinées à sa flotte d’aéronefs Bell-Boeing V-22 « Osprey » qui permettront à l'appareil de mieux afficher les informations pertinentes existantes pour les pilotes.

Deux améliorations prévues :

La première amélioration concerne l’état de « santé » des moteurs et la seconde doit permettre d’améliorer le système d’atterrissage à visibilité réduite (RVLS).

Le colonel Brian Taylor, directeur du programme du bureau de programme conjoint du V-22 (PMA-275), a confirmé que les performances du moteur du V-22 diminuent avec le temps en raison de l'ingestion de sable et de débris provenant d'environnements dégradés. Pour remédier à ce problème, il est prévu d’installer un système de diagnostic (CEHI) pour donner aux pilotes une indication s'ils entrent dans une situation de moteur à faible puissance. Ce système doit faciliter la prise de décision. Cela permettrait aux pilotes de V-22 réagie rapidement avant d'être pris dans une situation délicate.

Le second effort logiciel du V-22, concerne le système d'atterrissage à visibilité réduite (RVLS), qui doit donner aux pilotes une meilleure idée de la façon dont il ou elle s'approche d'un point d'atterrissage. Le RVLS donne une indication au pilote, améliore ses commandes et permet aux pilotes de poser l'aéronef sur le pont d’un bâtiment de surface plus rapidement.

Ces deux programmes doivent améliorer la fiabilité globale des composants de l'Osprey tout en augmentant la disponibilité opérationnelle, car ils réduisent le temps que l'aéronef passe dans un environnement dégradé. Ces deux efforts sont également un aperçu des futurs programmes logiciels du V-22.

Le V-22 « Osprey » :

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme « Joint Advanced Vertical Lift Aircraft » est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille « test ». 

Le V-22 est équipé de quatre avec écrans multifonctions (MFD, compatibles avec les lunettes de vision nocturne et une unité d'affichage centrale partagée, pour afficher diverses images, y compris: un digimaps, imagerie de la tourelle système infrarouge (FLIR), instruments de vol principaux, navigation et état du système. Le panneau du directeur de vol du système de gestion du cockpit permet des fonctions entièrement couplées (pilote automatique) qui font passer l'avion du vol avant à un vol stationnaire de 15 m sans aucune interaction du pilote autre que la programmation du système. Le fuselage n'est pas pressurisé et le personnel doit porter des masques à oxygène bord au-dessus de 10 000 pieds. 

Le V-22 est doté de systèmes de commande de vol "Fly-By-Wire" triple redondance avec contrôle informatisé des dommages pour isoler automatiquement les zones endommagées. Avec les nacelles pointant vers le haut en mode de conversion à 90 °, les calculateurs de vol lui commandent de voler comme un hélicoptère, les forces cycliques étant appliquées à un plateau cyclique conventionnel au moyeu du rotor. Avec les nacelles en mode avion (0 °), les laperons le gouvernail et la profondeur volent comme un avion. Il s'agit d'une transition graduelle, se produisant sur la plage de rotation des nacelles, plus les nacelles sont basses, plus l'effet des gouvernes en mode avion est important. Les nacelles peuvent tourner au-delà de la verticale jusqu'à 97,5 ° pour le vol vers l'arrière. Le V-22 peut utiliser l'orientation "80 Jump" avec les nacelles à 80 ° pour le décollage afin d'atteindre rapidement une altitude et une vitesse élevées.

95ef076ebe2f4507c8f4c020a74a34d2.jpg

Photos : 1 V-22 au décollage sur bâtiment 2 Dans le sable @ US Navy

04/07/2018

Nouvelle commande le V-22 « Osprey » !

194416_1.jpg

Bell Boeing, ont reçu un contrat d’une valeur de 4 milliards de dollars l’achat d’aéronefs V-22 « Osprey » pour la marine américaine.

Ce contrat prévoit la fabrication et la livraison de 39 aéronefs CMV-22B pour la Marine, 34 appareils pour MV-22B pour le Corps des Marines et 1 CV-22B pour l'armée de l'air ainsi que 4 MV-22B pour le gouvernement du Japon.

Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

bell boeing,v-22 osprey,tilt rotors,us navy,ssmc,blog défense,aviation et défense,transport tactique,les nouvelles de l'aviation

Photos :V22 « Osprey » @ USMC

20/04/2018

Israël reprend les discussions sur le V-22 !

3781082376.jpg

Israël a relancé les discussions avec le gouvernement américain au sujet d'une acquisition potentielle de Bell Boeing V-22 « Osprey » alors que le programme se tourne vers l'étranger pour combler une capacité de production vacante.

Le gouvernement israélien a gelé l'année dernière un plan d'achat de six V-22, trois ans après que l'Agence américaine de coopération pour la défense et la sécurité (DSCA) ait informé le Congrès de la vente potentielle de l’appareil à Tel Aviv.

Mais le gel était apparemment de courte durée, les autorités israéliennes ayant rouvert les discussions avec le Naval Air Systems Command des États-Unis (NAVAIR) à la fin de l'année dernière.

«Au cours des six derniers mois, nous avons eu de plus en plus de discussions et d'intérêt de la part d'Israël», a déclaré le Col Matthew Kelly, directeur du bureau du programme conjoint du V-22. "Il n'y a rien d'imminent. Mais nous sommes heureux qu'Israël envisage à nouveau le V-22. "

Les MV-22 opérant à partir du bâtiment de surface USS Iwo Jima ont participé à l'exercice « Kia Green » israélien à la mi-mars, donnant aux responsables israéliens l'opportunité d'évaluer les capacités du tilrotor.

 Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

main-qimg-70173fbc7b2f628baf71c9504e81e7f4.png

Photos :V-22 « Osprey » @ Bell Textron

04/02/2018

Améliorations prévues pour le V-22 !

1200px-V22-Osprey.jpg

Bell Boeing se lance dans un effort de modification des V-22 « Osprey » en service au sein du Corps des Marines des État –Unis. Il s’agit d'améliorer la préparation et la fiabilité de la flotte d'aéronefs à rotors basculants. 

Le Bureau du programme conjoint de Bell Boeing a reçu un contrat en vue de préparer la modification de trois MV-22 dans le cadre du programme « Programme commun Configuration-préparation et de modernisation » (CC-RAM). La semaine dernière, le premier MV-22 modifié est arrivé à l'usine de Boeing Philadelphie où la majorité des travaux sera terminée. Des travaux supplémentaires seront également réalisés dans les installations de Bell à Fort Worth, au Texas. Deux aéronefs supplémentaires arriveront l'année prochaine à cet effet.

Dasn un premier temps, il faudra réduire les différentes configurations du V-22 en service. En effet, de multiples configurations sont actuellement en service dans l’inventaire du Corps des Marines. Cet effort permettra de réduire les configurations de la flotte en modifiant le bloc des appareils « B » au bloc de configuration « C ». 

Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

CCRAM--155-BR.JPG

Photos : MV-22 @ USMC

17/10/2017

Critiques israéliennes sur le V-22 « Osprey » !

ob_a01f40_1067874.jpg

Tel Aviv, l'armée de l'air israélienne a gelé son évaluation du Bell-Boeing V-22 « Osprey », selon une source de défense de haut niveau. Selon les tests effectués en Israël, le V-22 serait

incapable d'effectuer certaines des missions actuellement menées par l’aviation israélienne à l'aide de ses hélicoptères de transport Sikorsky CH-53 « Stallion ».

De fait l’acquisition programmée de 6 exemplaires du V-22 dans une version non divulguée par l’Etat Hébreu est aujourd’hui gelée. Selon l’Etat Major israélien, le V-22 aurait du venir renforcer les opérations spéciales.

Pour l’instant Israël prévoit d’utiliser le CH-53 « Stallion » jusqu’en 2028. Cependant certains exemplaires de l’hélicoptère ont accumulé plus de 10’000 heures de vol et devront être remplacés avant cette date.

Deux autres candidats :

Il semble que l'armée de l'air israélienne prévoit de tester deux autres appareils, soit le Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Chinook Boeing CH-47F. Le pays espère recevoir un nouvel aéronef pour 2025.

Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». Celle-ci sera notamment mise à l’épreuve en engament réel en Irak durant l’année 2007.

 

Bell-Boeing-contracted-for-V-22-sustainment-and-upgrade-planning.jpg

Photos : V-22 « Osprey » @ USMC