18/08/2021

Crash d’un prototype de l’Ilyushin Il-112V !

78023_il112vcvaso_256192.jpg

L'avionneur russe United Aircraft Corporation (UAC) a annoncé mardi que l’un des prototypes de son  nouvel avion turbopropulseurs de transport Ilyushin Il-112V transportant 3 membres d'équipage à bord s'est écrasé lors d'un vol d'essai à Kubinka près de Moscou.

« Lors d'un vol d'entraînement lors de l'approche d'atterrissage dans la zone de l'aérodrome de Kubinka dans une ceinture forestière, un avion de transport militaire léger IL-112V s'est écrasé. Les détails de l'incident sont en train d'être précisés. Pour connaître les causes de l'accident, une commission appropriée sera créée », a déclaré l'UAC dans un communiqué.

L’équipage

L’équipage était composé du pilote en chef Nikolai Kuimov, du pilote d'essai Dmitry Komarov, de l'ingénieur d'essais en vol Nikolai Khludeev. "L'équipe d’essais d’Ilyushin a perdu des professionnels dans leur domaine, les testeurs les plus expérimentés et les plus courageux de la technologie aéronautique, à qui ont été confiés les projets les plus importants et les plus responsables non seulement pour le complexe aéronautique d'Ilyushin, mais également pour l'ensemble de l'industrie aéronautique."

Vol inaugural en 2019

Le turbopropulseur militaire Ilyushin Il-112V a effectué son vol inaugural le 30 mars 2019 à partir de l’usine de fabrication VASO de Voronej. Le lancement des essais en vol constituait une étape importante, car plusieurs retards ont péjoré le calendrier du programme. 

L'avion de transport militaire léger Il-112V est capable de transporter une charge maximale de 5 tonnes, est destiné au transport de troupes, de matériel militaire, d'armements divers et d'autres marchandises.

L’avion est en cours de développement pour remplacer les avions à turbopropulseurs An-26 et An-24. Le nouvel avion devrait faire l’objet de deux modifications : pour l’aviation civile (l’Il-112T) et pour l’aviation de transport militaire (l’Il-112V).

L’Il-112V est conçu pour le transport et le parachutage d'armes légères et de l'équipement, des cargaisons et le personnel militaire, ainsi que pour le transport d'une grande variété de marchandises. Il sera capable d'approches d'atterrissage automatique à destination des aérodromes catégorisés (exigence minimale OACI catégorie II) et d’atterrissage manuel en approches sur aérodromes mal équipés. Il est alimenté par une paire de turbopropulseurs KlimovTV7-117ST. 

Caractéristiques générales

  • Capacité: 5 000 kg (11 000 lb)
  • Longueur: 24,15 m (79 ft 3 in)
  • Envergure: 27,6 m (90 ft 7 in)
  • Hauteur: 8,89 m (29 ft 2 in)
  • Surface de l'aile: 65 m 2 (700 sq ft)
  • Masse maximale au décollage: 21 000 kg (46 297 lb)
  • Capacité de carburant: 7 200 l (1 600 gallons impériaux; 1 900 gallons américains)
  • Groupe électrogène: 2 × turbopropulseur Klimov TV7-117ST, 2 610 kW (3 500 ch) chacun
  • Hélices: hélices à pas constant, réversibles, à 6 pales

Performances

  • Vitesse de croisière: 450 km h  à 500 km / h
  • Rayon d’action : 2’400 km  avec une charge de 3’500 kg, 900 km avec une charge maximale
  • Plafond de service: 7’600 m

safe_image.php.jpeg

Photos : II-112V au décollage @UAC

 

02/08/2021

Le démonstrateur du futur bombardier russe prêt en 2023 !

IMG_7456.jpeg

Selon une source dans l'industrie de la construction aéronautique russe relayée par l’agence TASS le futur démonstrateur du bombardier stratégique de nouvelle génération russe PAK DA sera prêt d'ici 2023. En parallèle, le nouveau système d'arme est en cours de développement.

Actuellement, le modèle expérimental est en cours d’assemblage est sera prêt pour 2023. Toujours selon la source, ce dernier pourra voler avec des drones.

La production des éléments de cellule est assurée par l'une des usines de la United Aircraft Corporation (UAC), le développement de la documentation de conception opérationnelle est terminé, l'expédition des matériaux a commencé", la construction du cockpit de l'avion était en cours. Cette année une maquette grandeur nature sera pleinement prête a indiqué une source du ministère de la Défense russe. 

Rappel

En décembre 2019, le sous-ministre de la Défense Alexey Krivoruchko a déclaré au journal Krasnaya Zvezda que le projet de projet de l'avion avait été approuvé et que le bureau d'études Tupolev avait commencé à élaborer la documentation de conception opérationnelle, commencé à créer des pièces et des éléments du test PAK DA unités. En février 2020, Krivoruchko a annoncé que le premier moteur de l'avion commencerait ses essais au stand cette année.

Le programme PAK-DA :

Le programme de bombardier stratégique à longue distance (PAK-DA) est destiné à remplacer la gamme de bombardiers actuellement en service, soit les Tu-95MS16, Tu-22M3S6, et partiellement le Tu-160 « BlackJack » qui sera modernisé et dont, un petit nombre continuera sa mission durant encore trente années.

Selon les premières informations le PAK DA sera conçu en utilisant le schéma des ailes volantes. La machine comportera des technologies et des matériaux qui réduisent sa visibilité radar (technologie furtive). L'avion sera subsonique, et pourra transporter des missiles de croisière actuels et futurs, des bombes de précision et des armes hypersoniques, il sera équipé des plus récents équipements de communication et de brouillage.
Le programme serait financé à hauteur de 23 trillions de roubles dans le cadre du plan d’armement 2011 - 2020. L’appel d’offres pour le développement du PAK-DA a été lancé fin 2011 en vue de la réalisation d’un premier prototype d’ici 2023 et d’une entrée en service vers 2026-30.

Photo : image possible du futur PAK DA @ UAC

15/07/2021

Premières photos de l’avion de combat léger russe !

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS. Il semble bien que le nouvel appareil a été vu pour la première fois à l'aéroport international Joukovski, près de Moscou.

Les images  ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux hier, ou l’on distingue bien un monomoteur recouvert d’une toile de protection. L’avion ressemble d’assez près à un dessin qui serait projet du projet LFI S-21. Cette première photo confirmerait une information selon laquelle la société russe United Aircraft Corporation prévoyait de dévoiler le nouvel avion le premier jour du salon international de l'aérospatiale MAKS-2021. 

« Checkmate »

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Selon une source russe le nouvel appareil répondrait au nom de « Checkmate ». Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

2375752630.3.jpg

Photos : le LFI-S-21 Checkmate @ Ivan Novikov

27/05/2021

Sukhoi travaille sur un avion de combat léger !

234.jpg

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS.

Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée.

Un projet identifié en 2020

Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

IMG_6975.jpeg

Le même mois, un modèle d'un avion de combat monomoteur inconnu a été remarqué sur une photo du bureau de Chemezov, supposé montrer la partie avant de l'avion en développement. Depuis quelques images sont apparues sur le Web, mais sans confirmation.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

Remplacer les MiG-29 et Su-25 ?

Un tel appareil devrait dans la logique venir remplacer les MiG-29 et Sukhoi Su-25 vieillissants. Dans le cas du MiG-29, cela pourrait « tuer » l’achat tant attendu du MiG-35, dont le commandes sont toujours en attente. Mais rien n’a filtré à ce sujet pour l’instant.

Russia-New-Single-Engine-Next-Generation-Fighter-1024x768.jpg

Photos : Images d’artiste et plan des projets possibles du  LFI S-21@ Avico Press

17/12/2020

Vol inaugural pour II-114-300 !

IMG_5520.jpeg

L’avionneur russe Ilyushin a effectué le vol inaugural de son nouveau turbopropulseur régional Il-114-300 depuis l'aérodrome de Joukovski.

L'avion était piloté par un équipage composé du pilote en chef Nikolai Kuimov et du pilote d'essai Dmitry Komarov,et de l’ingénieur d'essai à bord Oleg Gryazev. 

Ilyushin Il-114-300 :

L'avion de ligne Il-114-300 est conçu pour les itinéraires locaux. C'est une version améliorée du turbopropulseur Il-114. L’équipage de conduite est composé du commandant de bord et du copilote. L’Il-114-300 est équipé d’une suite numérique de navigation assurant le décollage et l’atterrissage dans des conditions météorologiques conformes à la norme de la catégorie II de l’OACI. Toutes les informations et données de navigation du vol sur les performances des systèmes de l’aéronef sont transmises à cinq écrans LCD couleurs.

L'utilisation des moteurs TV7-117SM augmente la plage de vol avec une charge maximale de passagers pouvant atteindre 1’900 km par rapport à l’ancien l'Il-114. La cabine passagers moderne assure un vol confortable dans toute la plage d'altitude.

Les systèmes sont configurés de manière à ce que la défaillance d’un système n’influence pas les performances des autres. Les systèmes ont un niveau de redondance requis et utilisent des matériaux éprouvés. L’exécution des avancées technologiques modernes dans le maintien de l’efficacité aérodynamique et du poids nécessaires de l’aéronef et du groupe moteur confère à l’Il-114-300 un haut rendement énergétique, selon l’avionneur.

Le train d'atterrissage lui permet d'atterrir sur des aérodromes non préparés avec des pistes en béton ou en terre, ce qui contribue à l'expansion de l'utilisation de l'Il-114-300 dans différentes régions dont les plus difficiles d’accès.

En outre, l’avion est conçu pour une exploitation indépendante dans des aéroports non équipés. L'accès à tous les éléments structurels et unités, dont l'inspection est requise par le programme de maintenance, est rapide et facile.

Pour l’Il-114-300, un système d’exploitation basé sur l’état sans révisions a été adopté, qui permet de maintenir la capacité de vol nécessaire avec des coûts opérationnels minimaux pendant une durée de vie nominale de 30’000 heures ou 30’000 vols et une durée de vie utile de 30 ans. 

Parallèlement à cela, l'avion russe offre une plus grande autonomie, environ 5’000 km, contre 3’600 pour l'ATR. Trois options d’aménagement de cabine pour passagers sont possibles, soit : 64, 52 et 50 sièges, un compartiment à bagages accru et actuellement en cours de développement.

La production en série de l'IL-114-300 implique quatre sites : Voronezh Aircraft Production Association, Aviastar-SP (Ulyanovsk), Sokol (Nizhny Novgorod) et l'usine de Lukhovitsy de RSK MiG (près de Moscou). Tous ces sites subissent d'importantes améliorations avec de nouveaux équipements et l'assemblage final est en cours d'installation à Lukhovitsy, qui sera équipé d'une ligne d'assemblage automatisée.

IMG_5521.jpeg

Photos : L’Il-114-300 lors de son vol inaugural @ UAC