04/06/2019

Emirates prépare le retrait de l’A380 !

0F1E7EEE-D7BB-4EE8-AE8A-9F6CA657D2D8.jpeg

La compagnie Emirates Airlines, le plus gros utilisateurs de l’Airbus A380 prépare le remplacement de ce dernier. Lors de la réunion avec les actionnaires le 2 juin dernier, le PDG d’Emirates, Tim Clark, a expliqué son programme pour l’avenir de la compagnie. La partie la plus importante de cette annonce concerne le retrait progressif de la flotte d’Airbus A380.

Si les A380 en services sont encore jeunes, le dernier avion devant être livré en 2021 et l’âge moyen de la flotte de moins de dix ans, la compagnie retirera sa flotte de Superjumbo. Les A380 seront remplacés par le Boeing B777-9 (115 en commande) la plus grande variante de la famille B777. Le remplacement de l’A380 doit permettre au transporteur de mieux s’adapter à la demande en disposant  de plus de flexibilité en ce qui concerne les options de route disponibles.

Certes, l’A380 restera encore en service au sein de la compagnie, avec les derniers appareils livré. Mais le fleuron d’Airbus ne représentera bientôt plus qu’une flotte inférieure à 50 appareils en comparaison des 109 avions en service actuellement.

 

Photo : A380-800 Emirates @ Emirates

03/06/2019

Bombardier a vendu sa gamme Q400 ! 

5b968e98c8073.jpg

Bombardier a confirmé aujourd’hui la clôture de la vente antérieurement annoncée des actifs du programme d’avions Q Series à De Havilland Aircraft of Canada Limited (anciennement Longview Aircraft Company of Canada Limited), une filiale de Longview Aviation Capital Corp., pour un produit brut d’environ 300 millions de dollars. Le produit net devrait être d’environ 250 millions de dollars après la prise en charge de certains passifs, des frais, et des ajustements de clôture.

Longview poursuivra la production des avions Q400 aux installations de Downsview à Toronto, et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series. Bombardier offrira des services de transition et accordera des licences de propriété intellectuelle à Longview pour assurer une transition ordonnée du programme d’avions Q Series.

Longview poursuivra la production des avions Q400 aux installations de Downsview à Toronto, et la prestation des services après-vente pour les avions Q Series. Bombardier offrira des services de transition et accordera des licences de propriété intellectuelle à Longview pour assurer une transition ordonnée du programme d’avions Q Series.

Le Bombardier Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 90 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Analyse :

L’avionneur canadien resserre ses activités en se séparant de sa gamme de turbopropuleurs qui n’offre plus un énorme déboucher. Avec le transfert de l’activité du CSéries chez Airbus sous l’appellation A220, il ne reste plus que deux activités, soit la gamme CRJ qui pourrait bien être cédée prochainement. L’avionneur canadien se dirige vers un renforcement de sa gamme de jets d’affaires qui dispose d’une position stratégique très intéressante avec un grand potentiel de croissance.

Photo :Le Q400 @ Bombardier

26/05/2019

Airbus livre le 12'000 ème avion !

A220-100-DeltaAirLines-Airbus12k.jpg

Mirabel, Québec,l’avionneur européen Airbus a célébré la livraison de son 12’000ème avion, depuis sa création, il y a 50 ans. Le symbole de cette étape importante est un A220-100  (ex CS200) assemblé à Mirabel, au Canada, remis à la ligne aérienne Delta Air Lines basée aux États-Unis.

Il s’agit du 12ème A220 livré à Delta Air Lines depuis octobre 2018. L’entrée en service des A220 de Delta a débuté en février 2019. Delta est non-seulement la première ligne aérienne américaine à opérer l’A220, mais il s’agit également du plus grand client de l’A220, avec une commande ferme de 90 avions.

Ce jalon, marqué par la livraison d’un avion conçu et assemblé au Canada à une ligne aérienne américaine, souligne la présence croissante d’Airbus en Amérique du Nord. Alors qu’Airbus assure la direction du programme A220 depuis le 1er juillet 2018, des travaux de construction pour un deuxième site d’assemblage destiné à cette famille d’avions ont débuté en janvier dernier à Mobile, en Alabama. Ce site servira les clients américains de l’A220 et effectuera ses premières livraisons en 2020.

Airbus a livré son premier avion, un A300B2, à Air France en 1974. En 2010, pas moins de 36 ans plus tard, Airbus a remis sont 6,000e avion. La cadence s’est accélérée et Airbus n’a pris que neuf ans à doubler sa vitesse de production, pour en arriver aujourd’hui, le 20 mai 2019, à la livraison de son 12,000ème avion. 

Photo :le 12’000ème avion un A220@ Airbus

 

 

 

10/05/2019

Premier A321LR pour Air Transat !

1E56AE03-B842-496E-A69F-6C921A75645A.jpeg

La compagnie canadienne Air Transat, spécialisée dans les voyages d'agrément et de vacances, a réceptionné son premier avion Airbus A321LR. Air Transat loue l’A321LR auprès d’AerCap.

L'A321LR, avec sa configuration unique Airbus Cabin Flex permettant l'installation de réservoirs de carburant supplémentaires, aura une autonomie pouvant atteindre 4 000 milles marins. Air Transat prévoit utiliser le A321LR pour des vols longue distance au départ du Canada, principalement sur des liaisons plus étroites et plus étendues vers des destinations en Europe, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Les A321LR remplaceront les avions plus anciens. Le nouvel avion  et très économiques dotés d'équipements intérieurs ultramodernes pour une expérience passionnante améliorée et agréable pour le passager.

L’A321LR d’Air Transat est configuré pour 199 sièges de deux classes, dont 12 sièges Club Class premium dans une cabine exclusive avec un service personnalisé et des sièges ergonomiques. Les sièges de la classe économique sont plus larges, offrent plus d'espace personnel et sont équipés d'un système de divertissement à la pointe de la technologie.

Les A321LR font partie d'un contrat de location plus important conclu entre Air Transat et AerCap, qui le transformera en une flotte entièrement composée d'Airbus d'ici 2022, à mesure de la suppression progressive des avions gros porteurs et à fuselage étroit. 

A propos d’Air Transat :  

Air Transat est la principale compagnie aérienne de vacances au Canada. Elle dessert quelque 60 destinations dans plus de 25 pays des Amériques et d'Europe, propose des vols domestiques et de départ au Canada et transporte environ 5 millions de passagers chaque année. Basée à Montréal, l'entreprise emploie 3 000 personnes. Air Transat est une unité commerciale de Transat A.T. Inc., une société de tourisme international intégrée de premier plan spécialisée dans les voyages vacances et proposant des forfaits vacances, des séjours à l'hôtel et des voyages aérien.

 

Photo : l’A321LR d’Air Transat @ Airbus

 

05/05/2019

Sensible augmentation de la demande passagers !

324.jpg

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic mondial de passagers en février 2019, qui indiquent que le nombre total de kilomètres-passagers payants (RPK) a augmenté de 5,3 % par rapport à février 2018. C’est le taux le plus bas en plus d’un an, mais cela demeure conforme aux tendances à long terme. La capacité pour le mois (nombre de sièges-kilomètres offerts, ou ASK) a augmenté de 5,4 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,6 %, ce qui demeure élevé selon les standards historiques.

Marchés de passagers internationaux :

Le trafic de passagers internationaux a augmenté de 4,6% en février, par rapport à février 2018, ce qui constitue un ralentissement comparativement à la croissance de 5,9 % observée en janvier. La capacité a augmenté de 5,1 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,4 point de pourcentage pour s’établir à 79,5 %. À l’exception du Moyen-Orient, toutes les régions ont enregistré une croissance du trafic par rapport à février 2018.

Les transporteurs d’Europeaffichent en février les plus forts résultats pour un cinquième mois consécutif. Le trafic de passagers a augmenté de 7,6 % par rapport à l’année précédente, soit le même taux qu’en janvier. La solide performance de l’Europe est paradoxale, compte tenu des inquiétudes relatives au Brexit et des signes qui laissent entrevoir un ralentissement de l’économie. La capacité a augmenté de 8,0 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 82,3 %, ce qui demeure le taux le plus élevé parmi toutes les régions.

Les transporteurs d’Asie-Pacifiqueont enregistré en février une hausse de trafic de 4,2 % par rapport à l’année précédente, ce qui marque un ralentissement substantiel par rapport à l’augmentation de 7,2 % observée en janvier. La date du congé du Nouvel An lunaire dans la première semaine de février pourrait avoir déplacé une partie du trafic en janvier. La capacité a augmenté de 4,7 % et le coefficient d’occupation a perdu 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 81,0 %.

9876.jpg

Les transporteurs du Moyen-Orientont enregistré une baisse de trafic de 0,8 % en février, par rapport à l’an dernier, ce qui en fait la seule région à signaler un déclin en glissement annuel. La capacité a augmenté de 2,9 % et le coefficient d’occupation a chuté de 2,7 points de pourcentage pour s’établir à 72,6 %. De façon générale, les volumes de passagers des compagnies aériennes de la région ont stagné au cours des 12-15 derniers mois.

Les transporteurs d’Amérique du Nordont vu leur trafic augmenter de 4,2 % en février, ce qui représente un déclin par rapport au taux de 5,4 % enregistré en janvier. La capacité a augmenté de 2,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,0 point de pourcentage pour atteindre 79,0 %. Les signes de ralentissement de l’activité économique à la fin de 2018, ainsi que les effets des tensions persistantes entre les États-Unis et plusieurs de leurs partenaires commerciaux, pourraient être atténués par le faible taux de chômage de la région et le contexte économique généralement sain.

Les transporteurs d’Amérique latineont enregistré une augmentation de trafic de 4,3 % par rapport à février 2018, en baisse comparativement à la croissance annuelle de 5,4 % observée en janvier. La capacité a augmenté de 5,6 % et le coefficient d’occupation a perdu 1,0 point de pourcentage pour s’établir à 81,4 %. Les incertitudes économiques et politiques renouvelées dans plusieurs pays clés de la région pourraient nuire à la demande de transport aérien au cours des mois qui viennent.

Les transporteurs d’Afriqueaffichent une hausse de trafic de 2,5 % pour le mois, comparativement à la même période l’année précédente, en baisse par rapport au taux de 5,1% enregistré en janvier. Les préoccupations concernant les plus grandes économies de la région contribuent à ce ralentissement. La capacité a augmenté de 0,3 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,5 point de pourcentage pour s’établir à 69,7 %.

234.jpg

Photos : 1 A350 Thaï Airways @ Suparat Chairatpraser2 B777 Ethiad Airways @ Jonathan Morgan 3  A220 Swiss @ Colin Hines