20/08/2021

L’Inde commande des moteurs pour ses futurs Tejas !

1303872078.jpeg

L’avionneur indien Hindustan Aeronautics Limited a un contrat de 716 millions de dollars avec le motoriste américain General Electric Aviation pour des moteurs F404-GE-IN20 destinés à venir équiper l'avion de combat LCA Tejas MK1A.

Au total cette commande porte sur 99 des moteurs ainsi que des services d'assistance à General Electric Aviation. Les livraisons vont débuter d’ici deux ans. Cette commande fait suite au lancement de la production de 83 avions de combat HAL Tejas MK1A dont le contrat a été signé en février de cette année.  Selon HAL, les  deux premiers appareils seront livrés en 2024, huit en 2025 et le reste par lots de 16 à 18 avions chaque année d'ici 2029.

Le HAL Tejas MK1A 

Le LCA Mk1A est un Mk1 amélioré. Une partie de ces dernières proviennent des améliorations testées sur le prototype du MkII. Il s’agit des capacités suivantes : ravitaillements en vol, des capacités de guerre électronique améliorées et l’adjonction du radar Elta EL/M-2052 de type AESA. La variante est capable de tirer le missile MBDA ASRAAM et les missiles air-air au-delà de la portée visuelle (BVR) Astra, en plus de la combinaison actuelle du Vympel R-73 / Rafael Derby-ER. Doté d'un guidage terminal radar actif et d'une liaison de données, l'Astra a été développé par l'Organisation indienne de recherche et de développement pour la défense (DRDO). 

L’avion est doté du système de génération d'oxygène de bord (OBOGS). Les affichages du cockpit seront également améliorés. L’avion est motorisé par un General Electric F404-F2J3 de 53,9 kN et de 85 kN avec postcombustion.

Selon un cadre supérieur de HAL, les sociétés de défense privées qui prendront en charge l'assemblage comprennent : Larsen & Toubro pour les ailes, Dynamatic Technologies pour le fuselage avant, Alpha Tokal pour le fuselage arrière et VEM Technologies pour le fuselage central.

Rappel

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas (« Glorieux » en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré plus de 30 ans !  Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

3408130272.6.jpeg

Photos : le Tejas @ HAL

30/04/2021

Les missiles Python 5 & Derby ER validés sur le Tejas !

swarajya-2021-04-b6d9ebf6-3303-4eef-bab1-66a6608fe077-E0C3p27VcA4bwnU.jpg

L'Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO) gérée par le gouvernement indien, a effectué les premiers essais de tir du missile air-air Rafael Python 5 à guidage infrarouge (IIR) de fabrication israélienne à partir d'un avion de combat léger Tejas. Le premier a eu lieu le 27 avril.

Le Bureau d'information de la presse (PIB) du gouvernement indien a déclaré que les essais, qui ont eu lieu la veille au-dessus de Goa, dans le sud-ouest de l'Inde, visaient à ajouter le missile à courte portée de cinquième génération fabriqué par Rafael Advanced Defence.

Les tirs d'essai Python 5 font d'une série d'essais de missiles conçus pour valider les performances de l'avion dans des « scénarios extrêmement difficiles », a noté le PIB, ajoutant que le I-Derby ER (portée étendue) au-delà de la portée visuelle (BVRAAM), qui est également fabriqué par Rafael, a également été testé. 

Le missile Derby « a réussi coup direct sur une cible aérienne de manœuvre à grande vitesse et les missiles Python ont également atteint 100% de frappes, validant ainsi leur capacité totale», a noté le PIB, ajoutant que les essais « ont atteint tous les objectifs prévus ».

Les LCA utilisées pour les essais de missiles appartenaient à l'Agence indienne de développement aéronautique (ADA) et étaient pilotées par des pilotes d'essai de l'armée de l'air indienne (IAF), a déclaré le PIB. 

Le bureau a noté qu'avant ces essais, des essais en vol approfondis du chariot de missiles avaient été effectués à Bengaluru pour évaluer l'intégration du Python 5 avec d'autres systèmes à bord du Tejas, y compris l'avionique, le radar de contrôle de tir, la livraison d'arme de missile et les systèmes de contrôle de vol. Les missiles ont été tirés depuis des avions Tejas de l'Agence de développement aéronautique (ADA) pilotés par des pilotes d'essai de l'IAF du Centre national d'essais en vol.

press-DSC_7989_resize2222-1.jpg

Rafael Python 5 :

Le Rafael Python-5 est le plus récent membre de la famille Python. Ce missile air-air de cinquième génération permet au pilote d'engager un avion ennemi avec une capacité de lancement révolutionnaire de sphère complète. Le missile peut être lancé à partir de gammes très courtes jusqu'aux plus visuelles, avec une plus grande probabilité de destruction, une excellente résistance aux contre-mesures, indépendamment des manouvres visuelles évasives ou du déploiement de contre-mesures. 
La performance complète de la sphère complète de Python-5 est obtenue grâce à une combinaison de Lock On-After-Launch (LOAL) et d'excellentes capacités d'acquisition et de suivi. Son capteur à rayons focaux à double bande (FPA) et ses algorithmes sophistiqués permettent d'acquérir des cibles de petites et moins petites valeurs dans des antécédents, des antécédents défavorables et des environnements nuageux. 
Des tests de développement et opérationnels réussis du missile Python-5 ont déjà été réalisés, y compris des essais approfondis d'évaluation et de repérage des captifs. Python-5 a démontré une détection et un suivi de cible exceptionnels. 

Rafael Derby ER :

i_derby_ER_LEFT-2-1024x185.png

Le missile à radar actif avancé I-Derby ER est le plus récent missile et le plus avancé des missiles air-air électromagnétiques de Rafael. Le missile I-Derby ER de Rafael est un missile air-air à longue portée de plus de 100 km avec un moteur de fusée à double impulsion et un chercheur radar actif, offrant aux avions de combat des avantages de performances exceptionnels à la fois à courte portée ou au-delà de la portée visuelle. Le missile a des capacités de tir et d'oubli, permettant à l'opérateur de s'attaquer simultanément à plusieurs cibles. Le poids léger du missile lui permet de s’adapter à une variété d’avions de combat modernes, notamment les F-16, F-15, F-18, Gripen, LCA, Typhoon et plus encore.

Le missile I-Derby ER est identique en forme et en taille au missile Derby actuellement en service dans le monde entier. I-Derby ER intègre un radar innovant contrôlé par logiciel de Rafael, qui permet une flexibilité opérationnelle totale en contrôlant tous les paramètres opérationnels via un logiciel. Cette capacité permet d'améliorer les performances des missiles contre les nouvelles menaces et les tactiques ennemies telles que la guerre électronique et les nouvelles cibles aériennes. Le processus de mise à jour du logiciel est simple et rapide, et peut être effectué en temps opportun pendant un round de combat. I-Derby ER contient des contre-contre-mesures électroniques (ECCM) conçues pour relever les défis du combat aérien dans un environnement hostile avec une flexibilité opérationnelle exceptionnelle, adaptable aux exigences opérationnelles du client. Le missile est doté d'un moteur-fusée à double impulsion, qui permet une gestion optimale de la poussée conformément aux exigences de la mission, offrant ainsi une portée de vol considérablement étendue. Le cerveau du missile contient des algorithmes sophistiqués pour optimiser la trajectoire en fonction des conditions de lancement et du comportement de la cible.

I-Derby ER dispose d'une communication bidirectionnelle, basée sur le SDR opérationnel éprouvé de Rafael, fournissant un ensemble complet d'informations sur la cible choisie et sur ceux qui se trouvent à proximité.

Avantages opérationnels d'I-Derby ER:

  • Portée de lancement de plus de 100 km
  • Missile air-air avec des capacités à courte, moyenne et longue portée
  • Capacités de détection et d’interception depuis le sol
  • Fonctionnalité par tous les temps
  • Verrouiller avant le lancement / Verrouiller après le lancement des modèles opérationnels
  • ECCM solide et efficace
  • Intégration simple pour les utilisateurs actuels de Derby
  • Défense air-air et défense aérienne à double usage

 Intégration sur le Tejas :  

Ces deux missiles israéliens feront partie de la gamme d’armement qui va équiper les 120 Tejas Mk1A commandé par l’Inde. La production du Mk1A devrait démarrer en 2022, les livraisons débuter en 2024 pour se terminer en 2028. Chaque avion coûtera environ 78,5 millions de dollars, le programme devrait générer 5’000 emplois en Inde.

Photos : 1 Tir d’un Python 5 depuis un LCA@ PIB 2 Derby er & Python 5 sous un F-16 israélien 3 I-Derby ER@ Rafael

27/06/2018

Inde, le Tejas s’avère trop cher !

IAF_Tejas_full_size_(32941198511).jpg

New Dehli, l'introduction du premier avion de combat léger indigène de type HAL Tejas Mk1A au sein l'Indian Air Force (IAF) s’avère bien plus élevé que prévu. Ce constat enfin révélé semble avoir motivé les besoins de relance d’un avion de combat mono-réacteur et même d’une refonte du programme MMRCA.

Selon les premières informations disponibles, les 83 avions de combat Tejas Mark1A délivrés par  HAL pour venir équiper l’IAF en décembre dernier, ont un coût estimé à 68 millions de dollars par jet soit un prix défavorable avec des combattants étrangers plus modernes.

Selon l’estimation du gouvernement le Sukhoi russe plus moderne, qu'il est assemblé en Inde à Nashik est estimé à 67 millions de dollars sans armement ni équipement connexe. Les Russes peuvent même fournir l’avion pour un montant de 60 millions de dollars sans armement ni équipement connexe . Le Gripen E suédois a été offert pour 66 millions sans armement ni équipement connexe et le F-16 pour 55 millions sans armement ni équipement connexe , et tous deux devaient être fabriqués en Inde.

Préoccupé par le prix d'un avion de chasse indigène, le gouvernement indien a voulu promouvoir dans le cadre du programme « Make in India », diverses solutions qui doivent devenir abordable pour le pays.

Une fois que le comité aura soumis son rapport, le ministère formera un comité de négociations commerciales (CNC) pour faire baisser le prix du Tejas de  HAL, pour autant que cela puisse être réalisable avec les nombreux retards de mise au point de l’avion.  De fait, une signature pour un lot complet de Tejas n’est pas encore acquis.

Inquiétudes :

Selon des sources, le ministère de la Défense est également préoccupé par le retard dans la fourniture de l'ordre existant du premier lot de 40 avions de combat Tejas. Au cours des trois dernières années, seulement neuf avions de combat en mode de fonctionnement initial (IOC) ont été livrés contre une commande de 20. La commande de 20 Tejas en Final Operational Clearance (FOC) n'a même pas commencé, car le FOC n'a pas encore été atteint par l'avion. Le ministère a également accepté que la HAL fournisse huit avions d'entraînement sur 40, après que les 36 Tejas Mark1 aient été fournis.

On comprend un peu mieux les inquiétudes du programme Tejas et les besoins de l’IAF en constante augmentation. Il semble une fois de plus que l’urgence aura peut-être le dernier mot dans le choix d’une acquisition en grand nombre d’un nouvel avion de combat, reste à savoir lequel ou lesquels !

tejas-navy_647_120316083705.jpg

 

Photos :Le HAL Tejas @ IAF

09/11/2016

L’Inde commande 83 Tejas !

1963790762.jpg

New Delhi, continue de nous surprendre avec ses décisions, après la commande de 36 Rafale et l’annonce, il y quelques semaines d’une compétition pour un nouvel avion de combat monomoteur, voici que le pays confirme l’achat de 83 HAL Tejas Mk1A.

L’accord qui porte donc sur 83 exemplaires du Tejas Mk1A de Hindustan (HAL) a été approuvé par le Conseil d'acquisition de la défense de l'Inde (DAC). Le Tejas Mk1A sera exploité uniquement par l'armée de l'air indienne (IAF). L’avionneur HAL prépare maintenant la production en série de l'avion.

La décision du DAC, le nombre total de Tejas en commande atteint les 123 exemplaires. Le premier lot de 20 aéronefs a été commandé en 2006, une autre commande de 20 aéronefs opérationnels a été placée en 2010. Cependant à ce jour seul deux avions ayant la norme COI ont été livrés à l'armée de l'air. Un tiers est attendu avant la fin de l'année. HAL prévoit d’augmenter la production de l’avion. De huit à seize appareils annuellement d'ici 2018.

Selon l’IAF, un escadron de Tejas disposera de 20 aéronefs et les livraisons d'avions standard avec la norme COI seront achevées en 2019. Les livraisons d'avions au standard FOC seront réalisées à partir de 2019.

42565154.jpg

Les intentions indiennes :

Les choix indiens en matière de planification et d’acquisition d’avions de combat sont difficiles à comprendre de notre point de vue. Que faire du Tejas et dans quelques années d’un monomoteur étranger et du Rafale ? Il semble que l’IAF et les politiques indiens se sont mis d’accord sur une nouvelle vision des besoins du pays. Le Tejas viendra remplacer non pas l’ensemble, mais une partie des MiG-21. La seconde partie se fera avec un nouvel avion (Gripen E ou F-16V, si le programme avance assez vite) Les Rafale vont remplacer les MiG-27 et offrir un appui multitrôle au Su-30.

On avance également en Inde que le Rafale pourrait venir remplacer une partie des Mirage 2000 à l’aube de 2025-2028 alors que le Sukhoi T-50 viendrait prendre la place des Su-27. Une nouvelle tranche de Tejas et/ou du monomoteur étrangers pourraient alors venir remplacer les Jaguar. Difficile de savoir, si cette vision sera respectée, l’Inde pourrait bien nous réserver encore pas mal de surprises !!

Le HAL Tejas Mk1A :

La variante actuelle du Tejas MK1A est dotée du radar ELTA Systems ELM-2032. Le radar ELM-2032 fonctionne avec antenne mécanique multimode. Il est adapté pour les modes air-air et air-sol. Il permet une détection et le suivi jusqu'à 150 km en mode air-sol et en mode air-air, il peut traiter des cibles allant jusqu'à 300 km. Le système radar pèse entre 72 et 100 kg. Le Tejas met en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne équipe le standard l’avion et complète définitivement le système de défense de l’avion indigène indien.

 

3483670450.2.jpg

Photos : le Tejas MK1A @ HAL