17/09/2019

Le T-X devient le T-7A « Red Hawk » !

IMG_3454.JPG

Le nouvel avion école de l’US Air Force a un nom, il a été baptisé T-7A « Red Hawk ».  L'annonce a été faite lors du symposium de l'Air Force Association. Le secrétaire par intérim de l'Air Force, Matt Donovan, a révélé officiel de l'avion alors qu'il se tenait aux côtés d'un des légendaires aviateurs de Tuskegee, le colonel Charles McGee, un vétéran doté d'une 409 missions de combat réparties sur la Seconde Guerre mondiale, la Corée et le Vietnam. Le nom de « Red Hawk » est hommage rendu à cette unité combattante composéed’Afro-Américains.

«Le nom Red Hawk rend hommage à l'héritage des aviateurs Tuskegee et rend hommage à leur avion à queue rouge de la Seconde Guerre mondiale. Ce nom est également un hommage au Curtiss P-40 Warhawk, un avion de chasse américain qui a volé pour la première fois. 1938 et a été piloté par le 99e Escadron de chasse, le premier escadron de chasse afro-américain de l'armée de l'air américaine.

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab :

Le T-7A de Boeing/Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le T-7A dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le « Red Hawk » est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab T-7A est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles. 

IMG_3456.JPG

Photos :T-7A « Red Hawk » @ USAF

26/01/2017

T-100, Leonardo/Raytheon abandonnent la compétition du T-X !

C3CTAGgXAAQVl-S.jpg-large.jpeg

C’est une petite bombe qui vient secouer la compétition du T-X du futur avion école destiné à l’Us Air Force, l’association de l’avionneur européen Leonardo et de l’américain Raytheon avec le T-100 (M346) a volé en éclat.

La compagnie de défense italienne Leonardo, quitte la compétition pour construire l'entraîneur T-X de la prochaine génération destiné à la Force aérienne des États-Unis, invoquant des difficultés pour parvenir à un «accord commercial» avec son partenaire Raytheon. Les rapports de désaccord entre les deux principaux entrepreneurs de défense ont commencé à émerger l'année dernière. Les compagnies américaines et italiennes avaient un "désaccord" sur certains détails commerciaux au sujet du T-100. Les discussions ont sur le partage du travail entre les deux sociétés n’ont pas semble-t-il trouvé de solution.

Leonardo seul ?

La question se pose aujourd’hui sur une éventuelle participation de Leonardo en tant qu’avionneur unique pour le remplacement des T-38 « Talon ». Selon Filippo Bagnato, directeur de la division des aéronefs de Leonardo, l’entreprise évalue comment exploiter les capacités et le potentiel fort du T-100, dans le meilleur intérêt de l'armée de l'air des Etats-Unis. Mais concourir seul aux Etats-Unis sans pouvoir compter sur l’appuis et les liens d’une entreprise américaine dans cette compétition ne laisse vraisemblablement aucune chance à l’avionneur. Par ailleurs, trouver un partenaire américain dans l’urgence, alors que la compétition vient de démarrer est en soi quasi impossible.

 

Photo : le T-100 (M346 destiné initialement au concours T-X@ Leonardo