16/05/2020

L’US Navy prépare le remplacement du T-45 « Goshawk » !

800px-T-45_Goshawk_Side-View.jpg

L’US Air Force a choisi son futur jet d’entraînement avec le Boeing/Saab T-7A « Red Hawk », c’est maintenant l'US Navy (USN) qui a débuté un processus de recherche d'un nouvel avion d'entraînement à réaction pour remplacer sa flotte de Boeing T-45 « Goshawk » dérivé du BAe Hawk anglais.

Dans le cadre de son nouveau programme « Undergraduate Jet Training System », le service souhaite un avion d'entraînement à réaction basé à terre capable de pratiquer l'atterrissage et le décollage de simulation sur des porte-avions nucléaires d'ici 2028 ou plus tôt, selon une demande de renseignements mis en ligne le 14 mai dernier.

Un élément très important de la demande concerne le fait que le futur avion ne sera pas prévu pour effectuer des atterrissages arrêtés ou des lancements de catapultes depuis des porte-avions. Cela diffère du T-45, qui effectue des atterrissages et des lancements de porte-avions. Autrement dit, le futur système « simulera » ce type d’engagement uniquement. Le futur avion ne devra donc pas subir un important chantier pour être compatible en vue d’une utilisation sur porte-avions.

4264509087.jpg

Les demandes de l’USN :

Si le cahier des charges n’est pas totalement divulgué, l’US Navy a rendu publique quelques données pour son futur jet formateur : la demande précise que l’avion doit pouvoir être piloté indépendamment des deux places avant et arrière. L'USN souhaite savoir quels appareils peuvent intégrer des technologies avancées, telles que le mode d'atterrissage de précision, qui est utilisé pour aider à poser le Boeing F-18E/F « Super Hornet » sur des porte-avions. Le futur avion doit être doté d'un système automatique d'évitement des collisions au sol (GCAS). Les avionneurs en concours devront démontrer de quelle manière leur avion gère les forces d'atterrissage à taux de descente élevé, caractéristique de la formation à l'atterrissage sur le pont court d'un porte-avions.

104415293-Lockheed_Shoot_005.jpg

En termes de caractéristiques, le futur avion devra voler 400 heures par année et être capable de supporter des atterrissages simulés sur porte-avions et sur terrain à un rythme de 1’200 par avion par an. L’avion doit pouvoir effectuer des atterrissages par « touch-and-go » 45 fois par an. L'avion doit avoir une durée de vie en vol d'au moins 14’400 heures et être capable de supporter 43’200 atterrissages.
L'avion devrait avoir un plafond opérationnel de 41’000 pieds. Il devrait être capable de vitesses supérieures à 600 nœuds (1’111 km/h).

Les concurrents potentiels :

Les concurrents susceptibles de faire partie du programme d’entraîneurs de la prochaine génération de l’USN seraient le Boeing-Saab T-7A « Red Hawk », Le T-50A de Lockheed Martin en collaboration avec KAI Aerospace et le T-100 de Leonardo/Raytheon, basé le M-346 Master.

raytheont-100.jpg

Photos : 1 T45 « Goshawk » @ USN 2 T-7A « Red Hawk » @ Boeing/Saab 3 T-50A @ LM 4 T-100 @ Leonardo

 

26/02/2013

Nouveaux simulateurs pour le T-45 Goshawk !

US_Navy_090317-N-2984R-012_A_T-45_Goshawk_training_aircraft_attempts_a_touch_and_go_aboard_USS_Harry_S._Truman_(CVN_75).jpg


ST. LOUIS, Boeing vient de livrer quatre simulateurs de T-45 « Goshawk » de nouvelle génération à l’US Navy. Ces simulateurs sont désormais opérationnels sur les installations de la base aéronavale de Pensacola en Floride. Ces nouveaux simulateurs vont permettre  de mieux préparer les élèves pilotes pour la transition sur l’avion école avancé T-45 « Goshawk ».


 

UMFOOFTphoto_1.jpg


Ce nouveau standard en matière de simulation va permettre d’augmenter la sécurité des vols avec une formation encore plus réaliste et du même coup, permettra à l’US Navy d’économiser sensiblement sur le carburant. Ces nouveaux simulateurs de vol, utilisent une haute-fidélité visuelle (state-of-the-art). Ils permettront également de familiariser les pilotes avec les diverses armes aéroportées et systèmes de capteurs qui équipent le T-45. Sur la base de Pensacola, se sont près de 150 élèves pilotes qui s’entraînent par année en vue d’une préparation leur permettant ensuite de rejoindre, des appareils de combat comme les F/A-18, EA-18G et EA-6B. 

Le T-45 « Goshawk » :

Le T-45 « Goshawk » est dérivé du BAe Hawk, mais navalisé. Il est le principal avion école  avancé de l’US Navy et il est utilisé pour la formation avancée des pilotes pour l'appontage et les missions d'attaque, l’entraînement au combat aérien et la navigation sans oublier la guerre électronique. L’avionique du T-45 a été modifiée spécialement pour l’US Navy et comprend un radiophare omnidirectionnel et un système d'atterrissage aux instruments (VOR / ILS) AN/ARN-144 fournit par Rockwell Collins, un radar Honeywell AN/APN-194 et une centrale à gyrolaser LN-100G. Le système de communication se compose d'un UHF / VHF AN/ARN-182 de Rockwell Collins et Honeywell et d’un IFF AN/APX-100.

Le T-45 est alimenté par turboréacteur à double flux Rolls-Royce Adour Mk871 navalisé à double corps sans postcombustion. Le moteur fournit une poussée moyenne de 26kN.

 

Le poste de pilotage est climatisée et pressurisée par un système de prélèvement d'air moteur. En 1997 les T-45 ont subi une importante mise à jour du cockpit. Les T-45 ont reçu un cockpit entièrement numérique qui remplace le cockpit analogique. Ce nouveau cockpit est très proche de ceux en service à bord des F/A-18 et autres AV-8B Harrier II.


 

T-45-051.jpg


 

Photos : 1 T-45 Goshawk à l’appontage @ USN  2 & 3 le nouveau simulateur @ Boeing