19/07/2021

Sukhoi présente le T-75, la nouvelle génération se confirme !

IMG_7353.jpeg

L’ouverture du Salon aéronautique MAKS 21 sur l'aérodrome de Ramenskoye près Moscou attire déjà les yeux du monde entier, avec en grande première la présentation du nouvel avion de combat monomoteur russe le « CheckMate ». En parallèle, ce nouvel appareil confirme un peu plus l’arrivée de la nouvelle génération d’avions de combat.

Le projet LFI S-21 est maintenant a donné naissance au programme d’avion LTS T-75 « CheckMate » "Échec et mat". Le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucun autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov. Ce nouvel appareil reprend les caractéristique des avions de la nouvelle génération avec des surfaces de contrôle de queue en forme de V et des baies d'armes internes, qui doivent permettre la dispersion des ondes radars. A l’avant, l’appareil est doté d’une entrée d’air sans dérivation et qui devrait permettre le vol supersonique. L’appareil reprend des éléments commun au Sukhoi Su-57 comme la verrière bulle et des stabilisateurs évasés permettant une bonne maniabilité et une signature radar réduite. Doté d’un radar AEASA et des dernières capacités de liaison de données, l’avion devrait être pouvoir offrir un appuis au Su-57.

L’appareil devrait bien reprendre le large panel d’armement du Su-57 lui offrant ainsi une pleine capacité multirôle. Question motorisation, l’avion devrait emporter dans un premier temps le même moteur que son grand frère le SU-57, soit AL-41F1 (produit 117) puis il recevra le nouveau moteur izdeliye 30.

Pour la Russie et l’exportation

IMG_7355.jpeg

Le nouvel appareil pourrait bien venir épauler son grand frère le Sukhoi Su-57 « Felon » au sein de la Force aérienne et spatiale russe en remplacement des MiG-29 et à la place du MiG-35.  Mais une version dédié à l’exportation verra très certainement le jour et pourrait intéresser plusieurs pays tout en venant concurrencer les appareils chinois.

La nouvelle génération

IMG_7332.jpeg

Qu’il soit produit ou non, le « CheckMate » confirme l’avènement de la nouvelle génération d’avions de combat. Furtivité, guerre en réseau, capteurs à haute sensibilité font maintenant partie de ce qui formera un profond changement de la guerre aérienne dans les 30 prochaines années. La plupart des pays l’ont bien compris, le Lockheed Martin F-35, le futur NGAD, les FC-31 et J-20 chinois, le ShinShin japonais sans oublier le KF-21 sud- coréen. Certes, tous n’auront pas les mêmes capacités furtives et des différences apparaîtront d’un modèle à l’autre. Cette nouvelle génération marque déjà une avancée technologique sans précédent révélée lors des essais en Suisse et qui devrait se confirmer à la fin de l’année en Finlande. L’Europe doit impérativement se concentrer et investir sur ses deux programmes de nouvelle génération, le SCaf et le Tempest en priorité sous peine de rater son entrée dans ce qui va révolutionner l’engagement des moyens aériens.

Photos : 1 le CheckMate  2 CheckMate illustré 3 la nouvelle génération, CheckMate, FC-31, F-35, KF-21@ Ivan Novikov, Senyang, LM, KAI

15/07/2021

Premières photos de l’avion de combat léger russe !

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS. Il semble bien que le nouvel appareil a été vu pour la première fois à l'aéroport international Joukovski, près de Moscou.

Les images  ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux hier, ou l’on distingue bien un monomoteur recouvert d’une toile de protection. L’avion ressemble d’assez près à un dessin qui serait projet du projet LFI S-21. Cette première photo confirmerait une information selon laquelle la société russe United Aircraft Corporation prévoyait de dévoiler le nouvel avion le premier jour du salon international de l'aérospatiale MAKS-2021. 

« Checkmate »

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Selon une source russe le nouvel appareil répondrait au nom de « Checkmate ». Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

2375752630.3.jpg

Photos : le LFI-S-21 Checkmate @ Ivan Novikov

Premières photos de l’avion de combat léger russe !

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS. Il semble bien que le nouvel appareil a été vu pour la première fois à l'aéroport international Joukovski, près de Moscou.

Les images  ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux hier, ou l’on distingue bien un monomoteur recouvert d’une toile de protection. L’avion ressemble d’assez près à un dessin qui serait projet du projet LFI S-21. Cette première photo confirmerait une information selon laquelle la société russe United Aircraft Corporation prévoyait de dévoiler le nouvel avion le premier jour du salon international de l'aérospatiale MAKS-2021. 

« Checkmate »

sukhoi,chekmate,avion russe,uac,sukhoi,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Selon une source russe le nouvel appareil répondrait au nom de « Checkmate ». Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée. Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

2375752630.3.jpg

Photos : le LFI-S-21 Checkmate @ Ivan Novikov

27/05/2021

Sukhoi travaille sur un avion de combat léger !

234.jpg

L’avionneur russe Sukhoi membre du consortium UAC travaille à la conception d’un avion de combat léger de moins de 18 tonnes et capable de voler à Mach 2, selon les premières informations rapportées par l’agence de presse TASS.

Connu sous la dénomination de projet LFI S-21, le projet prévoit un appareil furtif léger, très agile avec un seul moteur et un rapport poids poussée supérieur à 1. La plateforme comportera une tuyère à poussée vectorielle. Aucune autre information sur le calendrier ou les coûts du projet n'a été révélée.

Un projet identifié en 2020

Ce projet d’avion de combat léger développé par le bureau d’ingénieurs de Sukhoi a été annoncé une première fois par le ministre russe de l'industrie et du commerce, Denis Manturov en 2020 et confirmé en décembre de la même année, par le chef de Rostec Sergei Chemezov.

IMG_6975.jpeg

Le même mois, un modèle d'un avion de combat monomoteur inconnu a été remarqué sur une photo du bureau de Chemezov, supposé montrer la partie avant de l'avion en développement. Depuis quelques images sont apparues sur le Web, mais sans confirmation.

Si les photos susmentionnées montrent vraiment le modèle de l'avion, le futur avion de combat léger russe ressemblerait au prototype du Boeing X-32 et au J-10 chinois. Il semble que Sukhoi développe sans aucun financement du budget de l'État et espère attirer l'attention à la fois de l'armée de l'air russe et des clients étrangers. La motorisation devrait être articulée autour du moteur Izdeliye 30 qui doit venir équiper le Su-57 de série et reprendre divers éléments de son grand frère.

Remplacer les MiG-29 et Su-25 ?

Un tel appareil devrait dans la logique venir remplacer les MiG-29 et Sukhoi Su-25 vieillissants. Dans le cas du MiG-29, cela pourrait « tuer » l’achat tant attendu du MiG-35, dont le commandes sont toujours en attente. Mais rien n’a filtré à ce sujet pour l’instant.

Russia-New-Single-Engine-Next-Generation-Fighter-1024x768.jpg

Photos : Images d’artiste et plan des projets possibles du  LFI S-21@ Avico Press

26/12/2020

La Force aérienne russe réceptionne son premier Su-57 de série !

277086.jpeg

C’est un joli cadeau de Noël qui a été réalisé pour la Force aérienne et spatiale russe (VKS) avec la livraison du tout premier Sukhoi Su-57 « Felon » de série le 25 décembre. Cette livraison marque ainsi le début de la phase d’entrée en service du nouvel appareil.

L’appareil a été vu sur l’aéroport de Novosibirsk Tolmachevo après avoir décollé de l’usine de production de Komsomolsk-sur-l’amour. Ce premier exemplaire devrait commencer sa carrière au sein de la VKS comme avion test en vue de l’intégration des armements de bord. Le camouflage retenu est le modèle « pixels » identique utilisés sur les derniers avions de préséries.

2021 les livraisons vont s’accélérer :

La cadence des livraisons va s’accroître avec la nouvelle année, quatre appareils sont attendus ainsi qu’en 2022 puis une douzaine par année dès 2024. Si les premiers appareils sont encore dotés de l’ancien moteur, le Su-57 devrait recevoir son moteur définitif l’IZD-30 dès 2022. A ce jour, le contrat d'État porte sur 76 avions livrable d’ici 2028.

Ce premier Su-57 de série T-50S-2 numéro de série 51002 aurait dû être le second appareil de série, mais en 2019, celui qui à l’origine aurait été le « premier » s’est écrasé le 24 décembre 2019, soit le T-50S-2 n°51001.

Le Sukhoi Su-57 "Felon" :

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté, l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion d'être moins sujet à des pertes de portances, lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux : soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir" sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore complètement estimées (données confidentielles). Les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique. De plus, l’avion est doté d’un système de contre-mesure infrarouge directionnelle, capables de perturber à la fois les systèmes de détection air-air et les missiles air-air infrarouge.

Question armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos et le missile balistique hypersonique Kh-47M2 Kinzhal («Dagger») (ALBM). Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement. 

EqFotljWMAQwiC7 2.jpeg

Photos : Su-57 de série @ Svetlana Balaeva