10/06/2021

Le Bangladesh cherche un nouvel avion de combat !

unnamed.png

Le Bangladesh n’est pas un pays très riche, mais les tensions dans la région poussent le pays en direction d’une modernisation des forces armées. Du côté de la Force aérienne, il s’agit de remplacer voir d’intégrer dans un premier temps les anciens F-7 chinois et MiG-29 russes de la Bangladesh Air Force (BAF) avec un nouvel appareils.

Forces Goal 2030

Sous la désignation de « Forces Goal 2030 » », la Direction générale des achats de défense du Bangladesh (DGDP) a lancé un appel d'offres pour l'achat de 16 avions de combat multirôle (MRCA).

La BAF est à la recherche d'un avion de combat nouvellement construit propulsé par deux moteurs avec au moins 5’500 kg de poussée à sec et plus de 8’000 kg avec postcombustion chacun et avec au moins huit points d'attache d'armes et une charge utile minimale de 5’000 kg.

Le gouvernement exige que le futur avion soit équipé d'un réseau de radars à balayage électronique (AESA) avec une portée air-air de 150 km et une portée air-sol de 50 km. L'avion devra également inclure une suite de guerre électronique intégrée (GE) et de contre-mesures électroniques (ECM); un Système infrarouge de recherche et de suivi (IRST) avec une portée de suivi de cible d'au moins 50 km ; système d'affichage et de viseur monté sur casque (HMD/S) avec repérage ; affichage tête haute (HUD) et un cockpit doté d’écrans EFIS modernes.

Par ailleurs l’offre doit comprendre package complet comprenant aéronefs, maintenance et entraînement, ainsi qu'une gamme d'armes air-air et air-sol. Il doit également prévoir l'ouverture d'un centre de maintenance, réparation et révision (MRO) dans le pays. 

Question budget, le Bangladesh dispose d’une enveloppe spéciale de 2,95 milliards de dollars us qui a été créée en plus du budget normal d’acquisition du pays.

Les concurrents potentiels

Le Bangladesh est principalement client auprès des avionneurs chinois et russes, de fait des propositions concernant les Sukhoi Su-35, Su-30SM et MiG-35, ainsi que le Shenyang J-31 chinois seront proposés. Mais le pays semble maintenant s’intéresser de plus près aux appareils occidentaux, ce qui laisse une belle porte ouverte pour le Rafale de Dassault et l’Eurofighter d’Airbus. On ne sait pas si Boeing va lancer son F/A-18 « Super Hornet » dans la bataille qui s’annonce.

Photos : les concurrents potentiels

 

11/02/2018

Avions de combat, l’Inde a-t-elle encore les moyens de ses ambitions ?

1032530204.jpg

L’Inde multiplie les acquisitions en matière d’achat d’armement et notamment en ce qui concerne ses Forces aériennes. Le pays dispose d’un budget colossal qui fait de nombreux envieux en Europe. Pourtant certains signaux semblent montrer un début d’essoufflement de la part de l’Inde.

De l’achat de nouveaux avions écoles BAe Hawk et Pilatus PC-7, de Sukhoi MKI, de MiG-29MK pour la Marine en passant par la première tranche de Rafale, de Boeing P-8A et la modernisation de la flotte de Jaquar et le soutien au programme national Tejas sans oublier les hélicoptères Apache et Chinook. A cela s’ajoute les différentes compétitions avenir entre le Gripen le F-16 et la relance d’un avion ravitailleur.

Trop de programme :

Les premiers signes d’une limitation des projets semblent aujourd’hui se mettre en place. Le premier concerne la participation de l’Inde au développement du Sukhoi Su-57. L’Inde aurait dû déjà franchir la prochaine étape du processus, qui consiste à s'engager dans un effort de plusieurs milliards de dollars pour développer une variante réelle de l'avion qui serait modifiée pour répondre aux besoins de l'Inde. Pour l’instant rien à l’horizon. La seconde et inévitable tranche d’avions de combat Rafale n’est pas pour l’heure prévue et reste théorique, alors que le renforcement de l’épine dorsale de l’IAF est devenue prioritaire.

Certes, l’Inde semble ces dernières années vouloir diminuer ses liens en matière d’approvisionnement auprès de la seule Russie, et d’opérer une diversification en direction de fournisseurs Occidents. La grande problématique de l’Inde vient du fait que celle-ci ne connaît pas la rationalisation des projets et multiplie les fournisseurs, créant ainsi une montagne de procédures qui ont également un coût.

La difficulté pour l’Inde, est de pouvoir au final acquérir un nombre suffisant d’appareils et non une panoplie hétéroclique d’aéronefs. A plus forte raison, que l’achat d’un ou deux avions de type multirôles d’avèrerait plus efficient et rentable que quatre ou cinq modèles.

A terme l’Inde devra sacrifier un deux projet d’envergure pour pouvoir rentrer dans ses comptes, la question est : le ou lesquels ?

Light-Combat-Aircraft-LCA-Tejas-India-01-Naval-Prototype-NP-1.jpg

 

Photos 1 Su-57 @ Sukhoi 2 le Tejas marine @ HAL

12/09/2014

Crimée, arrivée des Sukhoi Su-30M !

Su30M1.jpg

 

 

Moscou confirme le déploiement d’avions de combat Sukhoi Su-30 en Crimée. En juin, la Russie avait déjà déployé une vingtaine d’avions de combat Sukhoi Su-27SM dans la région. 

 

Arrivée des Su-30M2 :

 

Des chasseurs russes Sukhoi Su-30M sont déployés près de Sébastopol, en Crimée, a annoncé vendredi le gouverneur par intérim de Sébastopol Sergueï Meniaïlo.

 

Des avions de classe Su-30 sont dorénavant déployés à Belbek (ancien aérodrome gouvernemental ukrainien qui a également hébergé une unité de défense antiaérienne). On parle officiellement d’une vingtaine de Soukhoi Su-30 qui sont arrivés avec l’ensemble de la logistique.

 

Quatre aérodromes concernés :

 

Par on apprend que la Russie déploiera son aviation militaire sur quatre aérodromes de Crimée. L'aérodrome Gvardeïski, situé près de Simferopol, est actuellement la base de bombardiers Sukhoi Su-24 «Fencer» qui seront remplacés à terme par des Sukhoi Su-34 «Fullback».

De plus, le ministère russe de la Défense utilisera les aérodromes Katcha et Saki avec ses aéronefs de l’aéronavale. Ceux-ci viendront renforcer le dispositif de la mer Noire.

 

Le Su-30M : 

Le Sukhoi Su-30M est la version améliorée et totalement multirole du Su-30. La masse maximum au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russe air-air et air surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion emporte un radar de type AESA N011M Bars. L’optronique frontale OLS-30 dispose d’une portée de 90. Le Su-30M est doté d’une  liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K.


Su-30m.jpeg


 

Photos : Sukhoi Su-30M @ Richard Seaman


20:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sukhoi, crimee, ukraine, aviation russe, su-30, su-34 |  Facebook | |

27/03/2012

La Russie commande des Sukhoi SU30SM

 

8.jpg


 

Le ministère russe de la Défense vient de passer commande auprès de l’usine Irkut Corporation à Irkoutsk de 30 chasseurs Sukhoi SU-30SM. La livraison devrait intervenir d’ici 2015.

La Russie continue de mettre en oeuvre son programme de modernisation de son armée avec cette nouvelle commande. Cette acquisition est le fait d’un renouvellement de la flotte aérienne planifiée sur la période 2011-2020. 

Le Sukhoi SU-30SM :

Les SU-30SM se différencient  des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de des tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil disposera d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

1.jpg


 

Photos : Sukhoi Su-30SM @ Irkut/Sukhoi

 

22:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : sukhoi, irkut, su-30, su-30ms |  Facebook | |

03/05/2010

Su-30 pour l’Algérie et l’Ouganda

 

 

1582083.jpg

 

 

La Russie va livrer un lot de Sukhoi Su-30MK à l’Algérie et à l’Ouganda. L’Algérie va compléter son parc de Su-30 de 16 appareils en remplacement de Mig-29 et l’Ouganda a de son côté commandé 6 machines du même type.

Rosoboronexport, l'agence russe d'exportation d'armements a conclu un contrat avec l'Algérie pour la livraison de seize chasseurs Su-30MKA supplémentaires. Ces chasseurs sont dérivés des Su-30MKI indiens (120 appareils livrés sur les 230 commandés) et des Su-30MKM Malais (18 appareils livrés) et seront équipés de plans canard et tuyères orientables. Dans le cadre d’un contrat de 1,1 milliard de dollars signé en janvier 2006, l’armée algérienne devait obtenir 28 chasseurs de type MiG-29SMT et six avions-écoles MiG-29UBT. L’Algérie a reçu 15 appareils et des pièces de rechange pour ces derniers, mais les a tous retournés en 2007, déclarant que les "pièces vétustes" n’étaient pas conformes aux termes du contrat. En 2008, l’Algérie a fait savoir son intention d’acquérir un lot de chasseurs Su-30 (Su-30MKI/A), en remplacement des 15 MiG-29 refusés. Ce lot de 16 Su-30 portera au nombre de 46 le total de Su-30 en service en Algérie.

L’usine aéronautique d’Irkoutsk avait  achevé la livraison d’un lot de chasseurs polyvalents SU-30MKA destiné aux forces aériennes algériennes, dans le cadre d’un contrat signé en 2006. Dans le cadre d’un contrat de 1,1 milliard de dollars signé en janvier 2006. Ces appareils remplaceront donc les Mig-29 initialement commandés.

Du côté de l’Ouganda :

De son côté, l'Ouganda a commandé six avions Su-30MK2 (similaires à ceux que possèdent la Chine, le Venezuela, l'Indonésie et le Viêt Nam) afin de remplacer ses MiG-21 vieillissants. Ces appareils, devront pouvoir faire contre poids aux Mig-29 soudanais, selon le gouvernement de l’Ouganda.

1578902.jpg


 

Photos : 1 & 2 Su-30MK russe  @ Oleg v. Belyakov.