26/04/2022

L’USMC déclare la capacité opérationnelle initiale pour le King Stallion !

CH-53K_Pax_River.jpg

Le Corps des Marines des États-Unis (USMC) a déclaré la capacité opérationnelle initiale (IOC) pour l'hélicoptère de transport lourd CH-53K « King Stallion », validant ainsi l'état de préparation opérationnelle de la plate-forme pour déployer des Marines et des équipements à travers le monde.

"Cette déclaration est un vote de confiance de la part des dirigeants du Corps des Marines et démontre le rôle essentiel du CH-53K, donnant aux forces plus de portée et d'agilité pour effectuer des transports d'assaut expéditionnaires lourds de véhicules blindés, d'équipements et de personnel. Cette capacité est essentielle dans la région Indo-Pacifique et dans le monde entier pour soutenir la force conjointe et les alliés », a déclaré le président de Sikorsky, Paul Lemmo.  

Atteindre l’IOC

Le chemin vers le IOC comprenait une collaboration sur les tests opérationnels initiaux et l'évaluation entre Sikorsky, la marine américaine et le corps des marines américains pour développer, tester et valider les capacités avancées de cet avion du 21e siècle.

Les marines ont volé et soutenu le CH-53K dans l'environnement de la flotte démontrant que l'avion est en bonne voie pour se déployer pleinement dans les délais. L'avion a effectué plus de 3’000 heures de vol, démontrant les performances du CH-53K dans une gamme de scénarios de mission, y compris des environnements extrêmement froids et chauds.  

Parmi les autres réalisations : 

Ravitaillement en vol jour et nuit

Ravitaillement air-air avec une charge externe de 27 000 lb

Essais en mer avec plus de 350 débarquements

Essais et évaluation au feu réel

Opérations soutenues simulant le déchargement d'une brigade expéditionnaire maritime

Essais dans des conditions d'environnement visuel dégradées au terrain d'essai de Yuma de l'armée américaine à Yuma, en Arizona

Bientôt la pleine production

La déclaration de l’IOC positionne le Marine Corps pour une décision de production à plein régime en 2023. L'objectif d'acquisition approuvé est de 200 hélicoptères

La chaîne de production de haute technologie du CH-53K à Stratford, dans le Connecticut, est active avec sept aéronefs en construction, dont trois doivent être livrés au Corps des Marines cette année. Il y a 46 avions entièrement sous contrat, dont quatre hélicoptères de transport lourd pour le gouvernement israélien et 14 autres appareils sous contrat. Les hélicoptères destinés à Israël font l'objet d'un accord de vente militaire à l'étranger (FMS) de la marine américaine.

Le programme CH-53K exploite les technologies de fil numérique pour réaliser des économies de maintien ainsi que des performances et une préparation accrue. Le fil numérique imprègne la conception, la fabrication, le fonctionnement et la maintenance du CH-53K. Le CH-53K a été spécialement conçu avec un environnement de support de maintenance moderne amélioré numériquement pour améliorer considérablement l'expérience.

Les temps de maintenance seront réduits d’un tiers, grâce à plusieurs caractéristiques de conception physiques et à des technologies intelligentes conçues et intégrées à l’hélicoptère.

Le CH-53K est doté d’un système de maintenance automatisé moderne qui permet des diagnostics avancés et des solutions d'assistance proactives. Un système de support robuste est en place pour le CH-53K avec des pièces de rechange, du matériel de support, des manuels de réparation validés et des experts techniques Sikorsky sur le terrain pour soutenir la mise en service.

2737274333.2.jpg

Photos : CH-53K @ USMC

16/04/2022

Berlin s’apprête à choisir son hélicoptère lourd !

31004466.jpeg

Le choix du futur hélicoptère lourd destiné à la Bundeswehr devrait bientôt être connu. Berlin s’active maintenant dans la phase finale de la compétition qui voit s’affronter le Sikorsky/LM CH-53K « King Stallion » face au Boeing CH-47F « Chinook ».

Rappel

C’est en 2016 que Berlin a lancé l’étude en vue du remplacement de sa flotte actuelle d’hélicoptère lourd de type Sikorsky CH-53G « Stallion ». Dans le cadre du remplacement de la flotte de 68 hélicoptères de transport lourd de type CH-53G « Stallion », l’Allemagne a retenu une « Short List » de deux appareils, soit : le nouveau Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Boeing CH-47F « Chinook ». Pour Berlin, il est important de pouvoir disposer d’un hélicoptère déjà en production, plutôt que de lancer un programme de développement national à travers Airbus Helicopters. Le programme de sélection pris un an de retard, par suite de discussions sur les priorités du budget militaire. L’Allemagne a l’intention d’acquérir 40 à 60 hélicoptères dans le cadre de l’initiative SHT, qui prévoit un hélicoptère d’une masse maximale au décollage supérieure à 20t.

En octobre 2020, Berlin avait décidé de stopper le projet d’acquisition à la suite de problèmes de budget. La commission du budget du parlement fédéral avait prévu des crédits d'engagement totalisant 5,6 milliards d'euros pour les nouveaux hélicoptères jusqu'en 2031. Ce budget, dit-on, a été largement dépassé dans les offres des deux entreprises américaines.

Reprise du programme 

La direction du ministère de la Défense a annoncé prochainement une décision de sélection entre les deux candidats à la suite nouvelles offrent des deux constructeurs et d’un budget de la Défense réactualisé financièrement.  

De leurs côtés, les deux concurrents se livrent à une série d’actions en vue de faire connaitre leur appareil respectif auprès des industriels et membre des partis politiques allemands. Avec un retard d’une année sur le calendrier initial qui prévoyait une première livraison en 2024, Sikorsky et Boeing travaillent à une livraison anticipée pour 2025. Pour exemple, les Marines américains seraient prêts à céder une partie de la capacité de production de « King Stallion » destinée à l’USMC en faveur des forces armées allemandes si nécessaire. 

Lockheed Martin / Sikorky CH-53K « King Stallion »

898242705.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

Le Boeing CH-47F « Chinook » 

4220308908.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : 1 L’actuel CH-53 « Stallion » de la Luftwaffe @Luftwaffe le CH-53K « King Stallion »@ Sikorsky Le CH-47F « Chinook »@ Boeing

 

 

 

17/03/2022

Feu vert pour la vente MH-60R à l’Espagne !

3591979106.jpg

Les États-Unis ont approuvé la vente d'hélicoptères Sikorsky MH-60R « Seahawk » à l'Espagne.L'approbation du Département d'État, qui a été annoncée par l'Agence américaine de coopération en matière de sécurité et de défense (DSCA) le 15 mars, couvre huit hélicoptères MH-60R, ainsi que les équipements, armes et services associés pour un montant estimé à 950 millions de dollars.

« La vente proposée améliorera la capacité de l'Espagne à faire face aux menaces actuelles et futures. L'hélicoptère multi-missions MH-60R fournira la capacité d'effectuer des missions de guerre antisurface et anti-sous-marine ainsi que la capacité d'effectuer des missions secondaires, y compris le ravitaillement vertical, la recherche et le sauvetage et le relais de communication et renforcera l'espagnol La capacité de la marine à soutenir l'OTAN et à rester interopérable avec les États-Unis et l'alliance de l'OTAN », a déclaré la DSCA.

La marine espagnole (Armada Española) utilise l'hélicoptère Sikorsky SH-60B (S-70B-1) « Seahawk » comme principal aéronef de guerre anti-sous-marine et de guerre antisurface. Douze de ces hélicoptères sont utilisés à partir de frégates de la marine dans ces rôles. Il utilise également les types d'hélicoptères SH-60F, Bell AB212, MD 500 et Sikorsky SH-3D.

Selon une notification du Département d'État publiée le 15 mars, "l'hélicoptère multi-missions MH-60R fournira la capacité d'effectuer des missions de guerre anti-surface et anti-sous-marine ainsi que la capacité d'effectuer des missions secondaires, y compris le ravitaillement vertical, la recherche et le sauvetage, et relais de communication et renforcera la capacité de la marine espagnole à soutenir l'OTAN et à rester interopérable avec les États-Unis et l'alliance de l'OTAN.

L'Espagne utilise déjà l'ancien modèle SH-60B « Seahawk ». L'hélicoptère serait particulièrement utile à l'Espagne en raison de l'intégration intégrée entre le système de combat Aegis de Romeo et Lockheed Martin, dont la frégate de défense aérienne espagnole de classe Álvaro de Bazán est équipée.

En plus des 8 hélicoptères le contrat conprend notamment : 20 moteurs T-700-GE-401C (16 installés, 4 de rechange), 32 missiles AGM-114R(N) Hellfire, 100 sections de guidage WGU-59/B Advanced Precision Kill Weapon System (APKWS) II, 8 systèmes radio tactiques interarmées de distribution d'informations multifonctionnels Link 16 (MIDS JTRS), 4sonars aéroportés basse fréquence (ALFS), dispositifs d'impulsion entraînés par cartouche M514, appareils à impulsions à cartouche MJ20, cartouches d'extincteur WB53, cartouches à impulsions CCU-136A/A, lanceurs de missiles M299,lanceurs de missiles Hellfire, canons de service GAU-21 (y compris pivot et pointeur laser), lance-roquettes numériques LAU-61, radios AN/ARC-210 RT-2036 avec sécurité des communications (COMSEC), systèmes d'alerte de missiles AN/AAR-47, bouées acoustiques AN/SSQ-62F, bouées sonores AN/SSQ-53G, bouées acoustiques AN/SSQ-36B, SRQ-4 Hawklink Terminaux radio SRQ-4 Hawklink avec modules de contrôle cryptographiques, transpondeurs d'identification ami ou ennemi (IFF) AN/APX-123, distributeur électronique de contre-mesures AN/ALE47, systèmes avancés de transfert de données (ADTS), systèmes de ciblage multispectral AN/AAS-44C(V), appareil cryptographique d'identification d'ami ou d'ennemi KIV-78 Mode 4/5, systèmes de planification de mission conjointe (JMPS), système de positionnement global/Service de positionnement précis intégré (GPS/PPS), systèmes de navigation inertielle (EGI) avec module de disponibilité sélective/anti-usurpation d'identité (SAASM), sonar aéroporté basse fréquence (ALFS), simulateurs de formation/assistants d'interface de machine d'exploitation (ATS/OMIA), entraîneur de vol tactique, formateur de vol opérationnel ainsi que le services d'ingénierie, de soutien technique et logistique du gouvernement des États-Unis et des entrepreneurs.

Le LM/ Sikorsky MH-60R « SeaHawk »

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi -missions en utilisant un équipage de trois personnes. 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le sauvetage (SAR), le ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC) ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

3507142339.jpg

Photos : MH-60R @ US Navy

 

 

10/02/2022

Le DEFIANT X motorisé par Honeywell !

DEFIANT Image - Honeywell Announcement Release_hires.jpg

Sikorsky (Lockheed Martin) et Boeing ont annoncé aujourd'hui que Honeywell était le fournisseur des moteurs pour le futur hélicoptère DEFIANT X en course pour le programme de pointe de l'armée américaine (FLRAA). Sikorsky-Boeing ont soumis la proposition de DEFIANT X® pour le futur aéronef d'assaut à longue portée de l'armée américaine en septembre 2021. L'attribution du contrat est prévue cette année.

Unknown.jpeg

Honeywell fournira le turbomoteur HTS7500, et permettra au  DEFIANT d’être l'hélicoptère d'assaut le plus rapide, le plus maniable et le plus résistant de l'histoire. Le turbomoteur HTS7500 est le modèle le plus récent et le plus avancé sur le plan technologique de la famille de moteurs militaires Honeywell, qui comprend l'emblématique moteur T55 qui alimente la flotte H-47 depuis plus de 60 ans. Comme le T55, le HTS7500 est un moteur très fiable conçu pour prospérer dans des environnements austères et pour assurer la sécurité du personnel militaire. Le HTS7500 améliore la préparation aux missions et dépasse les exigences de puissance et de consommation de carburant des missions. Le nouveau moteur est équipé d'un système de contrôle modernisé, qui permet un flux hautement sécurisé des données du moteur. Le système de contrôle améliore les capacités de fonctionnement, réduit les coûts du cycle de vie et garantit l'état de santé du moteur grâce à sa feuille de route numérique.

Le Sikorsky/ Boeing SB-1 « Defiant  X» : 

Le SB-1DEFIANT X est un hélicoptère doté d’un double rotor coaxial avec une hélice propulsive montée sur la queue. Il s’agit d’un hélicoptère de démonstration de taille moyenne destiné au programme conjoint de démonstrateurs technologiques multi-rôles de l’armée américaine. Les futurs hélicoptères issus du démonstrateur sont destinés à remplacer le Sikorsky UH-60 « Black Hawk » et le Boeing AH-64 « Apache ». Le SB-1 est en concurrence avec le Bell V-280 « Valor » pour le modèle de transport tactique.

304303518.jpg

Photos : 1 & 3 DEFIANT X@ Sikorsky/Boeing 2 HTS7500 @ Honeywell

03/02/2022

Des Black-Hawk pour la Croatie !

8190e370-79a3-4f91-b369-7b2c6a100de1-1140x684.jpg

Ce matin, les États-Unis ont livré deux hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » à l'aéroport de Zagreb. Ces hélicoptères doivent contribuer à renforcer les capacités de défense croissantes de la Croatie et à sa préparation militaire à l'appui de l'OTAN. Le « Black-Hawk » offre des capacités dans une gamme de missions larges tels que les opérations spéciales au transport de troupes tactiques en passant par l'évacuation aéromédicale

Le ministre croate de la Défense, Mario Banožić, a déclaré : « Je suis ravi d'assister à l'arrivée des deux premiers hélicoptères UH-60M Black Hawk, qui sont le don de notre partenaire stratégique, les États-Unis d'Amérique. Les forces armées croates vont, avec ces puissants hélicoptères, acquérir de nouvelles capacités et accroître notre niveau d'interopérabilité. Avec l'achat d'hélicoptères Black Hawk, la République de Croatie, en tant que membre fiable et crédible de l'OTAN, montre son engagement à remplacer les hélicoptères existants de production orientale et à transférer la technologie occidentale. Le ministre a ajouté : « Je remercie le gouvernement des États-Unis pour ce don. Il représente la preuve de relations fortes, amicales et alliées, qui progressent chaque année.

L'incorporation par la République de Croatie des hélicoptères américains Black-Hawk s'appuie sur la coopération militaire antérieure et en cours, y compris l'acquisition prochaine par la Croatie des véhicules de combat Bradley. Le partenariat de défense entre les États-Unis et la Croatie reste la pierre angulaire des relations américano-croaties, l'assistance militaire américaine à la Croatie atteignant quatre milliards et demi de kunas sous forme de formation, d'équipement, de construction d'infrastructures et d'éducation militaire spécialisée. Depuis que la Croatie a rejoint l'Alliance de l'OTAN, les soldats américains et croates ont servi côte à côte de l'Afghanistan à la Pologne et au Kosovo.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Le Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D montés au-dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

FKrPARaXIAQXlmW.jpeg

Photos : les UH-60M à l’arrivée à Zagreb @USAF