07/06/2021

Premier vol d’un H145 au carburant durable !

 

unnamed.jpg


Un hélicoptère de sauvetage a volé pour la première fois avec du carburant d'aviation durable (SAF), franchissant une nouvelle étape dans l'aviation internationale. Exploité par l'organisation allemande à but non lucratif ADAC Luftrettung, l'hélicoptère de sauvetage Airbus H145 a fait le plein de ses moteurs Arriel 2E avec du biocarburant, un type de SAF, à la station de sauvetage aérien de la clinique Harlaching de Munich en présence du conseil d'administration de la Fondation ADAC. 


Le H145 utilisait un biocarburant de deuxième génération, le SAF de choix de l'industrie aéronautique qui réduit les émissions de CO2 jusqu'à 90 % par rapport à son équivalent fossile, car il est produit à partir de matières résiduelles et de déchets de l'économie circulaire comme la cuisine usagée, huiles et graisses. En conséquence, le carburant n'a aucun impact sur la production alimentaire agricole.

Le carburant utilisé pour le premier vol en hélicoptère de sauvetage à Munich a été produit par TotalEnergies dans son usine en France à partir d'huiles alimentaires usagées, sans utiliser d'huile végétale vierge. Avec ce SAF, la flotte ADAC Luftrettung pourrait réduire de 33 % ses émissions de CO2, ce qui, avec plus de 50’000 missions de sauvetage et plus de 3,3 millions de kilomètres parcourus par an, équivaut à une réduction d'environ 6’000 tonnes de CO2.

L'ADAC Luftrettung et le motoriste Safran Helicopter Engines partagent la même ambition de contribuer au développement d'un carburant d'aviation durable. À cet effet, ils lancent un projet avec un hélicoptère de sauvetage ADAC à Cologne. Le projet étudiera tous les aspects de l'utilisation des biocarburants sur le H145, avec une campagne opérationnelle qui démarrera dès l'été 2021.

Suite à la première du biocarburant, les directeurs généraux d'ADAC Luftrettung et de Safran Helicopter Engines, Frédéric Bruder et Franck Saudo, ont signé un accord à long terme sur SAF, qui prévoit d'augmenter le taux de mélange de biocarburant jusqu'à 100 % dans les années à venir et par la suite, promouvant également l'utilisation de carburants électriques synthétiques, également connus sous le nom de Power-to-Liquid (PTL), une autre alternative aux carburants fossiles. La PTL fait référence à la production de carburants liquides produits à l'aide d'énergie électrique à partir de sources renouvelables, qui, avec l'utilisation de biocarburants, permettront à l'aviation de se rapprocher d'une aviation climatiquement neutre.

Le biocarburant est actuellement certifié et approuvé pour une utilisation dans l'aviation dans un mélange maximum de 50 pour cent avec du kérosène conventionnel de type JET-A1. L'hélicoptère de sauvetage ADAC a volé sur un mélange de 40 %.

Le Dr Andrea David, PDG de la Fondation ADAC à but non lucratif, à laquelle appartient l'ADAC Luftrettung, déclare que, « pour nous, le projet pilote Sustainable Aviation Fuel est un premier grand pas sur la voie d'une Fondation ADAC et d'un service de secours et notre contribution en tant qu'organisation à but non lucratif à la réalisation des objectifs de protection du climat de l'Allemagne et de l'Europe."

« Nous voulons être un pionnier dans la réduction du CO2 dans les services médicaux d'urgence avec du kérosène respectueux de l'environnement. Cela signifie que nous devons également développer le sauvetage aérien technologiquement afin que l'utilisation du SAF soit pérenne à plus long terme. Pour y parvenir, nous avons de solides partenaires à nos côtés », ajoute Frédéric Bruder, directeur général d'ADAC Luftrettung. « Il est important de noter que le SAF est un carburant officiellement approuvé, ce qui signifie que la sécurité des vols et des patients reste au plus haut niveau.

Franck Saudo, PDG de Safran Helicopter Engines, déclare : « Safran est à la pointe des efforts de l'industrie des moteurs pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des hélicoptères. Parallèlement à ce premier vol historique, nous avons signé un accord avec l'ADAC Luftrettung pour étendre l'utilisation du SAF dans leur hélicoptère propulsé par Safran. Tous les moteurs Safran sont certifiés pour fonctionner avec jusqu'à 50 % de carburant durable, y compris le biocarburant. Notre objectif est d'atteindre 100 %.

Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, déclare : « Pionnier de l'aérospatiale durable est une ambition claire pour Airbus et permettre l'utilisation de carburant d'aviation durable est une étape importante pour notre industrie. L'événement d'aujourd'hui est la première étape pour renforcer l'ambition d'Airbus Helicopters d'avoir la gamme de produits à plus faible émission de CO2 au monde.

Christian Cabrol, directeur général de TOTAL Deutschland GmbH, ajoute : « TotalEnergies s'est fixé comme objectif d'atteindre zéro émission nette avec la société d'ici 2050. En développant les biocarburants, nous aidons nos clients de l'industrie aéronautique à réduire l'intensité carbone des produits énergétiques qu'ils utilisent. Notre carburant d'aviation durable peut être utilisé sans aucune modification de l'infrastructure logistique de stockage et de distribution et donc aussi directement dans les avions et les hélicoptères. Nous le vivons aujourd'hui dans la pratique. En mars dernier, nous avons lancé avec succès la production de carburants d'aviation durables en France, qui a déjà été mis en service pour un vol long-courrier entre Paris et Montréal il y a deux semaines, et nous le mettrons prochainement à disposition de nos clients allemands.

Photo : H145 utilisant du carburant durable@ Airbus Helicopters

17/04/2021

Les moteurs du Pilatus PC-24, certifiés pour le biokérosène !

pc-24-super-versatile-jet.jpg

Le fabricant de moteurs d’avions Williams International a terminé avec succès une série d’essais de son moteur FJ44-4 fonctionnant à 100% au carburant d'aviation durable (SAF). Cela fait suite à de nombreux tests au sol de compatibilité des matériaux et d'endurance qui ont validé les performances et la fiabilité du moteur à l'aide de SAF.

Le FJ44-4, propulse le jet léger Pilatus PC-24, a été monté sur un banc d’essai pour le vol de 3,5 heures le 29 mars au centre des opérations aériennes de Williams à Pontiac, dans le Michigan. Le pilote d'essai en chef, Robert Lambert, a noté que le vol au-dessus du nord du Michigan s'est déroulé sans incident et que le moteur a fonctionné parfaitement. L'avion a atteint une altitude de croisière de 45’000 pieds. Ce test en vol suit un vaste programme de tests de compatibilité et d'endurance qui ont validé les performances et la durabilité du moteur en utilisant 100% de SAF.

Ce vol réussi marque une nouvelle étape dans l'initiative Williams Blue Planet pour réduire considérablement l'impact environnemental de l'aviation d'affaires en conduisant sans relâche à un cycle de vie du produit neutre en carbone.

webwilliamsfj44-4-fan-in-inlet-1.jpg

« Nous avons montré que les moteurs Williams peuvent utiliser 100% SAF pour décarboner l'aviation d'affaires », a déclaré le président, président et PDG de la société, Gregg Williams. « La prochaine étape critique consiste à accélérer la production de SAF pour le rendre plus largement disponible et abordable. »

Council on Sustainable Aviation Fuels Accountability ( CoSAFA) :

Toujours dans une optique de favoriser le développement des carburants propres, dont la disponibilité et l'adoption augmente lentement mais régulièrement, plusieurs organisations aéronautiques ont annoncé en fin de semaine le lancement du Council on Sustainable Aviation Fuels Accountability ( CoSAFA). Le groupe qui comprend : NATA, NBAA, EBAA, IBAC, GAMA et Airlines for America en tant que membres vise à apporter clarté, transparence et exactitude aux pratiques comptables documentant dans l'utilisation du SAF dans les transactions multipartites. L’objectif étant de permettre aux investisseurs de s’assurer que les producteurs et les acheteurs de SAF seront en mesure de capturer de manière fiable les primes environnementales des carburants à faible teneur en carbone, et que l'intensité de carbone SAF et d'autres données sur la durabilité peuvent être communiquées de manière cohérente, vérifiables et traçables, "a noté le groupe.

Le Pilatus PC-24 Super Versatile Jet :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 offre aux passagers des sièges réglables individuellement, une salle de bain avec toilettes, un espace bagages qui reste accessible en vol et une armoire. L’avion dispose d’un système de sécurisation des bagages, une caractéristique unique dans cette catégorie d'avions, et qui est très appréciée par les pilotes chargés de ranger les bagages des passagers. Désormais, le PC-24 est également disponible avec un service de restauration en vol modulaire. L'office avant est situé dans la section avant de la cabine et offre un espace de rangement supplémentaire pour le café, la glace, les boissons et les articles de restauration.

Le contrôle strict du poids a permis à Pilatus d'équiper le PC-24 de deux moteurs à réaction légers Williams FJ44-4A-QPM, ce qui a permis d'économiser plus de 400 lb par rapport aux turbofans traditionnels des avions intermédiaires. Le fait de pouvoir utiliser des moteurs plus légers a eu un effet d'entraînement sur le poids global de la cellule, des structures de support, des ailes et du train d'atterrissage.

Les APU sont pratiquement incontournables dans les avions de taille moyenne, mais Pilatus ne pouvait pas se permettre les 300 livres de poids du troisième moteur. Ainsi, il a travaillé avec Williams pour développer un nouveau mode de puissance silencieuse (QPM) pour que le moteur droit qui réduit le régime au ralenti au sol permette de continuer de fournir une alimentation électrique suffisante pour le climatiseur ou les chaufferettes électriques lorsque l'avion est stationné. Le moteur droit, fonctionnant avec le QPM, fait moins de bruit qu'un APU typique, soit une bonne nouvelle pour les voisins de l'aéroport.

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaires, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

Le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d'aérodromes dans le monde que les autres jets actuellement sur le marché. Il rapproche les passagers de leur destination réelle car le PC-24 est conçu pour être utilisé dans les petits aéroports avec des pistes plus courtes - un excellent moyen d'éviter les complexités administratives habituelles dans les grands aéroports et de réduire au minimum les transferts au sol.

A noter : que la version des moteurs FJ44 disponible pour le Cessna Citation CJ2 va également être certifiée SAF.

pc-24-rough-field-landing-dry-ibex-lake-usa.jpg

Photos : 1 PC-24 2 Moteur Williams International FJ44-4 du PC-24 3 Le PC-24 se pose n’importe ou et volera avec du carburant propres @ Pilatus Aircraft

 

20/04/2017

Singapour va moderniser sa flotte d'hélicoptères Apache !

8907.jpg

La Force aérienne singapourienne va moderniser sa flotte d’hélicoptère d’attaque Boeing AH-64D « Apache » a déclaré le ministère de la Défense de Singapour.

Le ministère de la Défense n'a pas nommé le fournisseur pour le nouvel équipement, mais indique que le projet devrait être complété «au cours des prochaines années». La modernisation impliquera l'installation d'un système de guerre électronique intégré (HIEWS) avec un nouveau système de communications par satellite.

Rappel :

La Singapor Air Force (SAF) a acheté huit hélicoptères Boieng AH-64D Apache « Longbow » en 1999 et 12 autres en 2001. L'acquisition des « Apache » marque une étape importante dans le développement des opérations d'hélicoptères de la SAF. Les Apaches ont améliorés les capacités opérationnelles et on permis de créer une force de défense intégrée et équilibrée. Le programme « Apache » de la SAF est géré par l'Agence de la science et de la technologie de la défense (DSTA).

 

1668160.jpg

Photos : 1 L’Apache et le F-15 représente le fleuron de la SAF @ Yang Qize 2 AH-64D de la SAF @ Foxy