29/04/2021

La Finlande a réceptionné les offres finales pour le nouvel avion combat !

3730793109.jpg

Le Commandement logistique des forces de défense finlandaises a reçu les offres finales pour le programme HX des cinq avionneurs en course. Les offres seront évaluées conformément à l’appel d’offres et au modèle de décision du programme pour faire une proposition de marché. Une fois l'évaluation des devis terminée à l'automne 2021, le gouvernement finlandais décidera du marché, sur proposition du ministère de la Défense, à la fin de 2021.

Rappel :

En janvier 2021, les Forces de défense finlandaises ont adressé un second et dernier appel d'offres spécifique aux gouvernements français, britannique, suédois et américain, à transmettre aux cinq avionneurs.  Les types d'appareils concernés sont le Boeing F/A-18 Super Hornet BlockIII (États-Unis), le Dassault Rafale F4 (France), l'Eurofighter Typhoon FGR4/5 (Grande-Bretagne), le Lockheed Martin F-35A F4(États-Unis) et le Saab Jas-39 Gripen E (Suède). La date limite a été fixée à la fin du mois d'avril 2021.

Offres finales 

Les devis finaux contiennent des informations sur la solution et le package complets, construits autour de chaque option des aéronefs multirôle ; l’objectif est de créer la meilleure capacité possible pour le système de défense finlandais tout en remplaçant la flotte des Hornet en service. Dans le cadre du budget maximal fixé pour le programme, les soumissionnaires ont été invités à préparer un ensemble de performances qui répond aux exigences fixées et comprend non seulement l'aéronef, mais également d'autres systèmes techniques, systèmes de formation, équipements de maintenance nécessaires, équipements de test et pièces de rechange, ainsi que armes, capteurs et autres fonctions de soutien spécifiques au type requis. Les coûts du programme s'élèvent à 12 milliards de dollars US.

Les options HX des différents soumissionnaires diffèrent quant aux coûts de mise en service, aux besoins de construction et à l'intégration dans le système de défense. Chaque soumissionnaire s'est donc vu attribuer une limite de prix spécifique à chaque soumissionnaire et, en outre, une option similaire a été incluse dans l'appel d'offres final pour chaque soumissionnaire en vue d'achats ultérieurs et de modifications contractuelles.

Évaluation des offres :

Le choix d’un chasseur polyvalent repose sur quatre considérations : la capacité militaire du chasseur polyvalent, la sécurité de l’approvisionnement, la coopération industrielle et les coûts. Les implications de la politique de sécurité et de défense seront évaluées séparément en dehors du processus d'appel d'offres proprement dit. En outre, il est nécessaire que les termes du contrat proposé par le soumissionnaire HX à sélectionner soient acceptables.

Étant donné que l'acquisition aura un impact sur la capacité opérationnelle des forces de défense et définira la capacité de combat de l'armée de l'air finlandaise dans les années 2060, il est important de sélectionner un système avec les meilleures capacités possibles, y compris des éléments de soutien et une capacité de développement sur toute la durée de vie.

Le fabricant doit être en mesure de fournir des solutions de coopération industrielle et un système de maintenance qui répondent aux exigences tout en garantissant l'opérabilité en cas d'urgence et une capacité suffisante pour fonctionner de manière autonome en cas d'urgence. Il doit être possible de couvrir les coûts d'exploitation et de maintenance du système sélectionné à partir du budget de la défense.

Lorsqu'un soumissionnaire satisfait aux exigences en matière de sécurité d'approvisionnement, de coopération industrielle et de coûts, il sera alors soumis à une phase finale d'évaluation des capacités. Une évaluation de la capacité sera effectuée par étapes, en tenant compte des packages proposés et des valeurs de capacité vérifiées sur la base des événements de test. Dans la dernière phase, un jeu de guerre à long terme sera simulé pour déterminer l’efficacité opérationnelle du système HX de chaque candidat. La proposition des Forces de défense sur le système à sélectionner sera basée sur le résultat du jeu de guerre et une évaluation du potentiel de développement futur. Le gouvernement finlandais prendra la décision d'achat.

4138412913.png

Photos : Force aérienne finlandaise

30/01/2020

Finlande : essais du Gripen E !

finlande hx challenge,nouvel avion de combat,saab gripen e,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation militaire,romandie aviation

Troisième avion engagé dans le processus d’évaluation d’un nouvel avion de combat pour la Finlande, le Saab JAS-39 Gripen E. L’avion suédois s’est posé à Pirkkala le 29 janvier.

Cadre des essais : 

Des missions air-air seront effectuées contre des avions finlandais Hornet et Hawk. La planification et l'exécution du HX Challenge sont gérées par l’Air Combat Center du Satakunta Air Command. Les agences de l'armée et de la marine participent également à l'évaluation de la capacité des candidats à soutenir les opérations terrestres et maritimes. Les exigences spécifiques du HX exigent que l'avion soit capable de mener des missions air-air, air-sol, air-mer et à longue portée, ainsi que des services de renseignement, de surveillance, de reconnaissance et d'acquisition d'objectifs.

Baser l'évaluation en Finlande permet non seulement au ministère de la Défense de concevoir les tests de manière équitable pour tous les soumissionnaires, mais évalue également les performances et les capacités de chaque candidat dans l'environnement hivernal finlandais. Bien que chaque avion a déjà prouvé ses capacités pour des opérations par temps froid, des activités soutenues dans des combinaisons de températures glaciales, de neige, de pluie et de grésil ont inévitablement des effets néfastes et peuvent également affecter les performances des capteurs électro-optiques et autres.

Des tests supplémentaires peuvent être effectués ultérieurement par les fabricants dans leur propre pays et d'autres mesures seront évaluées à l'aide de simulateurs. Dans l'ensemble, le HX Challenge est conçu pour vérifier les performances déclarées de chaque candidat, plutôt que de les opposer les uns aux autres.

Le défi HX représente la première phase du processus d'évaluation des performances. La deuxième phase sera menée dans des simulateurs pour évaluer le succès des vols de quatre avions dans les missions clés énoncées dans l'exigence, sur la base des valeurs de performance vérifiées dans l'évaluation de vol. Une troisième phase verra comment les prétendants s'en sortent dans une évaluation de « Wargaming » à long terme.

Le Gripen E de Saab :

Cette semaine est particulièrement intéressante, avec la présentation du Gripen E qui avait été exclu de la compétition en Suisse. En effet, certains systèmes n’étaient pas pleinement opérationnels pour pouvoir participer aux essais.  La présentation de l’avion suédois en Finlande s'avère cruciale pour l’avionneur suédois.  Un seul avion est présent à Pirkkalace lundi , il s’agit de l’avion de présérie 30-10. Saab confirme avoir avancé dans les travaux de finalisation du Gripen E. En effet, contrairement aux photographies disponibles ce printemps avec les avions de préséries, dont le 39-10, l’IRST est définitivement installé sur tous les appareils. Par contre, nous n’avons pas de précisions en ce qui concerne l’état complet des sous-systèmes. 

Le Gripen E devrait pouvoir montrer un bon panel de ses capacités et démontrer le fait qu’il est capable de fonctionner à partir de bases routières austères dans des conditions météorologiques souvent mauvaises avec une équipe de maintenance restreinte (concept des opérations CONOPS).

Un second  Gripen est arrivé ce vendredi :

finlande hx challenge,nouvel avion de combat,saab gripen e,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation militaire,romandie aviation

La nouvelle est très intéressante, ce vendredi matin, le Gripen biplace 39-7, soit l'avion de déceloppement de base est arrivé é Pirkkala. Avec ce second appareil, non seulement il sera possible à un pilote finlandais de prendre place à bord, mais les exercices en binôme et en réseau pourront être montrés. Cette configuration et celle qui aurait pu être  éprouvée en Suisse en juin dernier.

L'arrivée tardive du Gripen 39-7, semble par contre, confirmer que les ingénieurs suédois devaient encore finaliser les systèmes à quelques jours de la date de présentation de l'avion en Finlande et que tous n'était pas encore prêt en début de semaine. Celà confirme un peu plus, que malheureusement le Gripen E n'était pas pleinement opérationnel pour les essais en Suisse. Mais pour la Finlande, le fait d'arriver en retard n'est pas un peu juste également ?

La double offre suédoise : 

Pour autant la Suède joue une double carte en Finlande. Celle-ci propose en plus d’une flotte de 64 Gripen E, deux avions de détection avancée GlobalEye. Cette vision a également pour but d’intensifier la coopération bilatérale en matière de défense entre la Suède et la Finlande. 

finlande hx challenge,nouvel avion de combat,saab gripen e,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation militaire,romandie aviation

 

Photos : 1  & 3 Gripen E 39-10 à Pirkkala avec le Meteor et la nacelle EAJP 2 l'arriéve du Gripen 39-7 vendredi matin @ Finnish Air Force

 

 

26/11/2017

La Finlande veut 64 nouveaux avions de combat !

 

F-18 Hornet 4 NOAM 2012 -harjoitus Lapin lennosto Rovaniemi 2012.jpeg

Helsinki, dans le cadre du programme de remplacement de la flotte actuelle de sa flotte de Boeing F/A-18C/D « Hornet », le ministère finlandais de la Défense prévoit l'achat de 64 nouveaux chasseurs à réaction pour un montant d'environ 7 à 10 milliards d'euros.

Pas question de restreindre les capacités :

La Force aérienne veut un minimum de 64 nouveaux avions de combat multirôle, soit la même dotation qu’actuellement. Pour la Finlande, il n’est pas question de sacrifier sa capacité d’action. La Finlande ne veut pas suivre les exemples de pays voisins, qui sacrifient la dotation et qui se retrouveront dans une limitation de capacités et d’engagement. Pour le pays il est primordial de garder une marge de manœuvre avec un nombre d’avions qui permet de tenir le ciel en cas de situation de tensions.

"Nous avons besoins de 64 avions de chasse, parce que les nouveaux avions ne sont pas plus rapides et ne peuvent rester plus longtemps en l'air que les avions actuels, nous aurons besoin du même nombre de jets pour maintenir la défense aérienne ", Lauri Puranen du ministère de la Défense finlandaise.

Appel d’offres :

Le ministère a annoncé qu'il enverrait des appels d'offres début 2018 à Boeing et Lockheed-Martin, Saab, Dassault Aviation et Airbus DS.

On retrouve une nouvelle fois les grands classiques du moment, avec le Lockheed-Martin F-35 «Lightning II», le Saab JAS-39 Gripen E MS21,  l’Eurofighter «Typhoon II» T3A/B Block20 et le Dassault Rafale F3-R, ainsi que le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Le Parlement finlandais a décidé qu'il dépenserait entre 7 et 10 milliards d'euros pour l’achat nouveaux avions, ce qui fera de cette acquisition le plus gros achat jamais effectué par la Finlande.

Essais et choix : 

Les essais des aéronefs proposés auront lieu à la fin de 2019 et au début de 2020 afin de démontrer la performance dans des conditions météorologiques difficiles. La sélection est prévue pour 2021, avec des livraisons en cours d'exécution entre 2025-2030.

Photo : F/A-18 C Hornet finlandais@ aviation finlandaise

07/08/2015

Brésil, le sénat approuve le financement du Gripen !

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

Brasilia, la dernière étape en vue de l’acquisition de la première tranche d’avions de Combat Saab Gripen E par le Brésil est terminée, le Sénat vient d’approuver l’accord de financement portant sur un montant de 4.6 milliards de dollars pour l'achat de 36 Gripen E.

L'accord, a été signé le 5 août entre le Ministère brésilien de la Défense et le Swedish Export Credit Corporation ( FMV)pour un plan de financement définitif.

 

Nouveau taux d’intérêt :

Selon l'accord, les taux d'intérêt annuels seront fixés à 2,19%, contre 2,54% initialement demandé par le gouvernement suédois. Le Brésil a 25 ans pour rembourser le prêt, avec une période de grâce de huit ans.

 

Trois tranches :

Le Brésil a annoncé son intention d'acquérir un premier lot de 36 avions Gripen E dans le cadre de son programme de modernisation F-X2 en décembre 2013. Les 15 premiers avions seront produit en Suède sur les installations de Saab  de Linköping, les autres appareils seront produits au Brésil. La première livraison est prévue en 2019 et le dernier en 2024.

Au total le Brésil prévoit d’acquérir un total de 108 Saab Gripen E, trois lots allant de 2019 jusqu'à 2032. Il est probable que les deux autres lots seront entièrement assemblés au Brésil, de même que les avions potentiellement acquis par des clients régionaux futurs.

A cela il faut ajouter le développement navale du Gripen E le « Sea Gripen » destiné à l’aéronavale. Actuellement l’industrie participe à près de 50% dans le développement du projet.

 

Equipement connu : 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipements de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Gripen-NG-Mockup-cockpit-960x653.jpg

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track)le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

 

2251521495.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB @ SGT 2 Cockpit  Rezende/FAB 2 Gripen E FAB @ SAAB

19/11/2014

Le Brésil confirme l’achat de 108 Gripen E !

3110671983.jpg

 

Sao Paulo, le Brésil confirme l’achat de 108 avions de combat Saab JAS-39 Gripen E MS21 pour équiper la Force aérienne du Brésil (FAB). Cette confirmation fait suite à l’achat de la première tranche de 36 Gripen E. 

 

Premier contrat : 

 

Le groupe suédois d'armement et d'aéronautique Saab avait annoncé annoncé le 27 octobre dernier avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen E au Brésil pour 4,28 mrd EUR (5,2 mrd CHF) et engagé une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans. Ce contrat comprend le transfert de technologie, la mise en route d’une chaine de fabrication, la formation du personnel et la logistique, sans oublier l’armement complet des aéronefs et les pièces de rechanges. 

 

108 Gripen E popur l’IAF : 

 

Il restait à définir le nombre total de Gripen E qui équiperont la FAB, on estimait un potentiel de 80 à 120 aéronefs, le chiffre est cette fois confirmé, la FAB sera dotée de 108 Gripen E.  Ce chiffre ne prend pas en compte l’éventuel achat de «Sea Gripen» pour la Marine.

 

Livraison en trois lots: 

 

Les informations en provenances du Brésil et de la Suède confirme une livraison en trois  lot. Le nombre exactes d’aéronefs par lot n’est à ce jour pas rendu officiel. 

 

Equipement connu : 

 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipement de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Premiers pilotes formés : 

 

Le Capitaine Gustavo de Oliveira Pascotto et le capitaine Ramon Santos Forneas se préparent à débuter une formation sur Gripen d’ici trois semaines. Actuellement, les deux pilotes participent des entraînement sur des simulateurs sur la aérienne suédoise de Skaraborg dans la partie ouest de la Suède. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track) le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

3401972926.jpg

 

Photos :  Images de synthèse du futur Gripen E de la FAB @ FAB/Saab