03/05/2021

Payerne, le nouveau site de maintenance opérationnel !

2475339596.jpg

Les travaux de construction du nouveau site de maintenance de RUAG SA sur la base aérienne de Payerne sont terminés. Début avril, l'équipe nouvellement formée a pu prendre livraison du premier avion de combat Boeing F/A-18 « Hornet » et commencer à travailler dessus. La construction a commencé en collaboration avec les Forces aériennes suisses en mai 2020, et sur les douze nouveaux emplois créés, tous ont été pourvus.

Grâce à la création d'un nouveau site sur la base aérienne de Payerne, RUAG SA garantit désormais également en Suisse Romande des prestations de maintenance sur site au profit des Forces aériennes suisses. En plus des six collaborateurs déjà installés à Payerne, douze nouveaux postes de travail ont été créés dans la région, qui ont tous été pourvus. Début avril, les ferblantiers, les mécaniciens d'avion et les inspecteurs NDT (non-destructive testing, une procédure spéciale pour tester les matériaux) ont pu prendre livraison du premier F/A-18 et commencer à travailler. RUAG SA peut effectuer jusqu'à quatre inspections majeures du F/A-18 par an et fournir un soutien pour les inspections mineures.

La phase d'expansion à Payerne va encore intensifier la collaboration fructueuse entre RUAG et le DDPS, qui dure depuis plus de 30 ans. Les collaborateurs de RUAG et le personnel des Forces aériennes suisses travaillent côte à côte, de site à site, et peuvent améliorer l'efficacité de la prestation de services au profit des Forces aériennes en rapprochant géographiquement la maintenance des avions et les opérations.

Bien que le besoin d'inspections majeures sur le site principal d'Emmen sera quelque peu réduit à partir du début des opérations à Payerne, les prestations globales au profit des Forces aériennes continueront d'être fournies dans la même ampleur à l'avenir. Le nouveau site permettra au personnel de RUAG SA chargé de la maintenance des avions à Emmen de se concentrer davantage sur le programme de rénovation structurelle des F/A-18.

Avec environ 7000 mouvements de F/A-18 par an, l'aérodrome de Payerne est la principale base des avions de combat des Forces aériennes et assure la majeure partie du service de police aérienne. L'objectif fixé par le Conseil fédéral de pouvoir fournir une capacité d'intervention dans le service de

Cette étape franchie, les agents de maintenance de RUAG AG engagés à Emmen pourront davantage concentrer leur travail sur le programme d’assainissement des F/A-18. La réalisation des travaux d’assainissement à Payerne permettra de renforcer la collaboration déjà étroite entre RUAG et le DDPS, un succès qui dure depuis plus de 30 ans. Grâce au rapprochement géographique des sites de maintenance des avions et des opérations, l’efficience et l’efficacité des prestations fournies en faveur des Forces aériennes seront accrues et les deux partenaires pourront, dans une même mesure, tirer profit des synergies.

La maintenance garante de sécurité :

La maintenance des F/A-18 prévoit cinq types de contrôles planifiés. Après 50 heures de vol a lieu un premier contrôle basique. Les deuxièmes et troisièmes types de contrôles (appelés K1 et K2) sont effectués après 100 et 200 heures de vol. Les grands contrôles en revanche, après 300 et 600 heures de vol (appelés G3 et G6), nécessitent un démontage considérable de l'avion. Jusqu'à fin 2017, les G3 et G6 étaient effectués exclusivement par RUAG sur son site d'Emmen et les mécaniciens de Payerne se chargeaient seulement des trois premiers types de contrôles. Mais avec l'extension des horaires du service de police aérienne et l'augmentation du personnel qui en découle, Payerne peut aussi se charger en partie des grands contrôles.

IMG_6768.jpeg

Cette nouvelle mission représente un challenge de taille pour les collaborateurs de la base vaudoise. En effet, les mécaniciens ne s'occupent pas uniquement de la maintenance des F/A-18. Ce personnel effectue parallèlement diverses tâches telles que préparer les avions pour le vol, assurer le piquet dans le service de lutte contre les incendies, ravitailler les avions en carburant, assister la milice durant les cours de répétition ou encore participer aux démonstrations aériennes en Suisse ou à l'étranger. Il n'est donc pas rare qu'une personne démonte une pièce lors d'un contrôle, et que cette même pièce soit remontée par un autre collaborateur plus tard. C'est un travail de rotation d'équipes qui demande une planification rigoureuse.

Les contrôles G3 et G6 contrairement aux K1 et K2 impliquent des contrôles de tous les systèmes, des révisions de certains composants ainsi que des analyses de la structure de l'avion de chasse. Chaque collaborateur acquiert ainsi une vue d'ensemble et approfondit ses connaissances techniques. En outre, l'extension du service de police aérienne crée des postes de travail supplémentaires. En effet, en plus des deux pilotes prêts en permanence, dix techniciens sur aéronefs sont également de permanence pour parer aux engagements de police aérienne ainsi qu'à d'éventuelles pannes.

Payerne œuvre ainsi au bon fonctionnement des avions de combat et est la seule base des Forces aériennes suisses à avoir cette compétence. Elle accomplit, en collaboration avec RUAG, un travail essentiel au profit de la sécurité de l'espace aérien suisse. 

La base aérienne de Payerne est le premier site pour les avions de combat des Forces aériennes et le principal site responsable du service de police aérienne. Concernant ce dernier, l’objectif fixé par le Conseil fédéral consistant à en assurer la permanence se concrétisera au début de l’année prochaine.

1495405861.jpeg

Photos : site de maintenance des Hornet @ DDPS

 

 

06/07/2017

Les peintures d’avions exclusives de RUAG !

1.jpeg

Emmen en Suisse, la société RUAG connue pour ses travaux d’entretien d’avions civils, miliaires et ses coiffes de fusées spatiales et bien d’autres choses, offre désormais une spécialisation en matière de peinture. RUAG a repeint un Bombardier Global Express XRS avec un design « Carboneum » unique en son genre.

L'installation de peinture d'aéronef de RUAG Aviation à Munich a repeint un Bombardier Global Express XRS, pour le compte d’un client de longue durée SBK Holding Ltd. Le service unique de RUAG a optimisé le temps d'arrêt associé à une inspection prévue de 15 mois. SBK Holding Ltd a choisi de repeindre complètement de son avion de huit ans pour exprimer sa propre image dynamique et innovante. Les spécialistes de la peinture d'avion RUAG ont reproduit une série de graphiques de personnalisation précis peints à la main mettant en évidence les motifs complexes des matériaux technologiques à haute performance renforcés par des fibres, comme les structures carbone et nid d'abeilles.

1-1.jpeg

En fait, la planification du projet pour les temps d'arrêt globaux était rigoureuse. SBK Holding Ltd s'est prononcée en faveur d'une repeinte complète, au lieu d'être partiellement partielle, avec la conception exclusive et le processus à forte intensité de main-d'œuvre, peu avant l'arrivée de l'avion pour sa visite de maintenance. Le choix s’est porté sur le design « Carboneum » de Didier Wolff, Designer et Fondateur de Happy Design Studio. La reproduction du design subtil et élégant exigeait la création numérique de modèles extraordinairement détaillés pour l'effet nid d'abeilles sur les surfaces du moteur. Un mélange précis de 150 litres de la peinture mica-métallique gris foncé spécialement mélangé a été utilisé sur le stabilisateur vertical. L'ensemble du projet a été réalisé avec succès et répond pleinement aux attentes des clients et offrant une protection améliorée pour l'extérieur de l'avion.

 

1-2.jpeg

Photos : 1 Le Global Express repeint 2 La dérive 3 Avant la nouvelle peinture@ RUAG

 

20/03/2017

Système suisse de vol en conditions dégradées!

00.jpg

La société suisse RUAG intègre un système d’assistance au pilotage pour les conditions DVE (Degraded Visual Environment) sur les hélicoptères Airbus EC635 des Forces aériennes suisse. Ce nouveau système est également développé dans la cadre d’un partenariat avec l’OTAN.

l'Armée suisse prend part en collaboration avec RUAG à un projet d'essai de systèmes DVE (Degraded Visual Environment). Les tests dans le terrain doivent fournir des données sur l'utilisation et l'efficacité de systèmes par mauvaises conditions de visibilité. Les conditions atmosphériques empêchent souvent l'engagement d'hélicoptères dans le terrain, raison pour laquelle les Forces aériennes cherchent à réaliser des progrès dans le domaine des vols en conditions dégradées. Ces progrès doivent élargir l'éventail des engagements possibles et, surtout, contribuer à la sécurité aérienne, ce dont l'aviation civile profitera également. Les essais ont eu lieu à l'Älggialp et portaient sur la problématique du « white out », voile blanc en français. Dans l'aviation, c'est ainsi que l'on décrit la détérioration des conditions de visibilité à cause de bourrasques de neige. Les tests, qui se concentrent sur l'aptitude au vol et l'efficacité des systèmes DVE par neige tourbillonnante, ont permis d'enrichissants retours d'expériences dans ce domaine.

Les essais en conditions de « voile blanc » ont été effectués à partir de la base d'hélicoptères d’Alpnach, en Suisse, où RUAG Aviation possède également un centre d'excellence indépendant pour l'entretien, la réparation et la révision des hélicoptères (MRO). Les essais DVE se sont déroulés du 20 au 23 février 2017 derniers. Les essais DVE de l'OTAN ont eu lieu dans l'intérêt de la technologie et du partage des connaissances, au-delà des frontières internationales, sur des solutions spécifiquement conçues pour améliorer la sécurité et atténuer les risques pour les pilotes et les hélicoptères. RUAG Aviation est devenu un acteur clé dans les essais pour ce type de problèmes au sein de l'OTAN, intégrant un système d’assistance de sécurité pour le pilote. Ce nouveau système antivoile blanc a été monté sur un EC635 des Forces aériennes suisses. Cet hélicoptère a servi de démonstrateur de capacité et sera utilisé pour d'autres essais par la suite, dans d'autres conditions atmosphériques qui influencent négativement sur la visibilité. Les tests par nébulosité et brouillard ainsi que lors de précipitations se dérouleront prochainement à Manching en Allemagne.    

12.jpg

Photos : 1 EC635 des Forces aériennes suisses  en conditions DVE 2 Système électronique d’aide au DVE @RUAG/DDPS                  

16/12/2016

RUAG livre le 3ème Do228 à New Central Airservice !

2231.jpg

Emmen, Suisse, RUAG Aviation annonce la livraison du troisième Dornier 228 de la nouvelle série à New Central Airservice (NCA), selon les termes de l'accord d'achat annoncé en juillet de cette année.

L'opérateur japonais et client pour le Dornier 228 « Next Generation ». Il s'agit du troisième Dornier 228 de la nouvelle génération à être livré à NCA depuis 2010. NCA exploite la flotte de Do 228NG pour les passagers et le fret entre l'aéroport Chofu de Tokyo et la chaîne des îles du sud du Japon.

RUAG maître d’œuvre du Do228 NG :

Les Dornier Do228 NG sont produits à Oberpfaffenhofen en Allemagne, mais la modernisation est installée sur le site de RUAG Aerospace à Emmen (LU). Le Do228 modernisé comprend un cockpit numérique couplé à une avionique EFI890 Universal Avionics System, les moteurs Garrets TPE 331-10 sont dotés d’une nouvelle hélice à 5 pales en composite produit par MT-Propellers. La structure a été considérablement renforcée. Le Do228 peut aujourd’hui pratiquer des décollages et atterrissages court sur piste non préparée, de plus l’appareil permet une permet en œuvre facilitée en zone de brousse. L’appareil peut dorénavant rester 10 heures en vol avec des variations de vitesse et d’altitude. Au total, RUAG Aerospace a effectué près de 300 modifications qui rendent aujourd’hui, le Do228 plus efficace.

 

Photo : Dornier 228 Next Generation NCA @ RUAG

 

 

11/07/2016

Dornier 228NG pour New AirService Central !

dornier do 228 ng latinoamerica.jpg

La société japonaise New Airservice Central (NCA) a commandé auprès de RUAG Aviation à Emmen Suisse, un nouvel avion de type Dornier 228 « Next Generation » (NG).

Cette vente fait suite à l'annonce de RUAG, confirmant la production en série du programme Dornier 228NG. Des travaux sont en cours chez RUAG Aviation en vue de la production en série de l’avion.

RUAG Maître d’œuvre du Do228 NG :

Les Dornier Do228 NG sont produits à Oberpfaffenhofen en Allemagne, mais la modernisation est installée sur le site de RUAG Aerospace à Emmen (LU). Le Do228 modernisé comprend un cockpit numérique couplé à une avionique EFI890 Universal Avionics System, les moteurs Garrets TPE 331-10 sont dotés d’une nouvelle hélice à 5 pales en composite produit par MT-Propellers. La structure a été considérablement renforcée. Le Do228 peut aujourd’hui pratiquer des décollages et atterrissages court sur piste non préparée, de plus l’appareil permet une permet en œuvre facilitée en zone de brousse. L’appareil peut dorénavant rester 10 heures en vol avec des variations de vitesse et d’altitude. Au total, RUAG Aerospace a effectué près de 300 modifications qui rendent aujourd’hui, le Do228 plus efficace.

A ce jour les commandes pour le NG sont : 12 appareils pour la marine indienne, 10 pour le Vénézuela (en attente de paiement) et 1 pour la marine allemande.

 

ruag,dornier do228 ng,do228 ng,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Do228NG 2 Cockpit @ RUAG