03/01/2022

A-50U additionnel pour la Force aérienne russe !

IMG_8608.jpeg

La société Vega de la holding Ruselectronics (ROSTEC) et la TANTK im. G.M. Beriev  ont livré  un nouvel exemplaire d’avion de détection avancée et de surveillance (AWACS) A-50U « Mainstay). Il s’agit du septième appareil modernisé.

Rappel

L'avion a été modernisé dans le cadre de la mise en œuvre d'un vaste programme de renouvellement de la flotte d'avions AWACS russes, prévu par l'arrêté de défense de l'État. L'A-50U modernisé a reçu une nouvelle électronique avec des améliorations moteurs. Ce programme de modernisation des A-50 fait suite à la première partie qui avait  été mise en chantier en 2006. La version initiale de l’A-50 a été mise en service en 1989.

L’A50U « Mainstay »

Le poids de l’appareil est réduit grâce à une nouvelle avionique plus légère. Ce qui permet, à masse égale au décollage, d’augmenter l’emport de carburant et donc le rayon d’action et/ou le temps de patrouille sur zone. La nouvelle avionique incorpore un système de navigation par satellite tandis que les opérateurs disposent de nouvelles consoles et de nouveaux écrans LCD à la place des vieux écrans cathodiques. Les performances du radar rotatif « Vega-M » est conçu par MNIIP, Moscou et produit par NPO Vega sont tès améliorées. Le « Vega-M » est capable maintenant de suivre jusqu’à 150 cibles aériennes simultanément sur 650km kilomètres. Des grandes cibles, comme les navires de surface, peuvent être suivis à une distance de 400 km au sol. Le système de mission été aussi amélioré.  Le confort de l’équipage n’a pas été oublié avec une nouvelle salle de repos et des toilettes. La durée de vie de l’appareil aurait en outre été prolongée de 20 ans.

L’avion peut voler durant 4 heures à 1’000 km de sa base avec un poids maximum au décollage de 190 tonnes. Les améliorations des moteurs combinées à une réduction du poids des équipement radio-électronique embarqués lui permettent d’augmenter son rayon d’action de 15 à 20 % par rapport à l’ancien A-50. L’A-50U peut être ravitaillé par l’IL-78.

rostec,a-50u,avions awacs,force aérienne russe,les nouvelles de l'aviation

Photos : A-50U @ ROSTEC

04/10/2021

Moscou commande la Kamov Ka-52M !

Russian-Helicopters-hat-die-Ka-52-zur-M-Version-weiterentwickelt--169FullWidth-bff11f3-1713808.jpg

Russian Helicopters Holding Company a signé un contrat avec le ministère de la Défense de la Fédération de Russie pour la fourniture de 30 hélicoptères de combat  Kamov Ka-52M modernisés. Les livraisons vont débuter l’année prochaine. Au total, Moscou pourrait commander jusqu’à 114 hélicoptères de ce type.

Le nouveau Kamov Ka-52 « M » : 

Le KA-52M dispose d'une avionique améliorée et d'une autoprotection renforcée et s'inspire de l'utilisation opérationnelle du KA-52 dans le conflit syrien.

Selon Russian Helicopters, l'hélicoptère dispose d’une capacité  de  rayon d'action des cibles, de la détection et d'identification de celles-ci, ainsi que l’amélioration de l’utilisation des armes contre des cibles terrestres et aérienne. Pour ce faire le Ka-52M est doté d’un radar à balayage électronique actif (AESA).

Nombre de ces améliorations découlent des observations faites sur les performances de l’hélicoptère en Syrie. Outre l’amélioration des capacités de combat du Ka-52, le programme de modernisation du Ka-52M a également pour objectif d’approfondir les points communs entre le Ka-52 et la ligne d’hélicoptères Mi-28, afin de rendre la production et les services de support plus efficaces et moins coûteux. 

Le Ka-52M est une variante améliorée de l'hélicoptère de reconnaissance de combat Ka-52 équipé d'un radar AESA monté sur mât pour une meilleure acquisition des cibles et une nouvelle génération de missiles air-sol. Un nouveau lecteur numérique aidera à augmenter la précision de visée du canon. Le Ka-52M peut fonctionner à toutes les températures, y compris dans les conditions arctiques. Son train de roulement est équipé de roues avec une capacité de charge et une résistance à l'usure plus élevées et des équipements d'éclairage à LED sont incorporés, tandis que la cabine des pilotes présente un nouvel intérieur. Ce dernier garantit les exigences ergonomiques modernes, y compris lors du pilotage dans l'obscurité avec des lunettes de vision nocturne. Les pales du rotor principal du Ka-52M sont équipées d'un élément chauffant plus puissant, qui permettra à l'hélicoptère de fonctionner sur toute la plage de température, y compris dans les conditions arctiques.

En outre, la mise à niveau comprend les derniers systèmes de communication et d'échange de données à bord et équipements de navigation par satellite. 

Question armement, le KA-52M emporte le missile antichar Vikhr 9A4172 ATGM (version améliorée du (9K121) guidé à longue portée de 8 à 10 km. Il est connu en Occident sous le nom d'AT-16 ou Scallion. Il a été développé pour remplacer le système 9K114 Shturm (nom de rapport occidental AT-6 ou Spiral), qui peut pénétrer les chars de combat occidentaux contemporains avec des blindages réactifs composites et explosifs. 

La nouveauté comprend l’adaptation du missile KBP Hermes guidé modulaire, supersonique, bi-calibre et polyvalent. Le système de missiles Hermes se compose d'un étage d'appoint extensible et du système de missile principal, transportant une puissante ogive à fragmentation explosive (HE). Le spectre des cibles qui peuvent être engagées de jour comme de nuit à l'aide du système d'armes Hermès comprend : les véhicules blindés, les installations, les fortifications et les cibles aériennes à basse vitesse comme les hélicoptères. Le système de guidage combine le système de navigation inertielle (INS) avec la commande radio. Le guidage terminal dépend d'un chercheur laser semi-actif. La portée est de 30 km.

Le Kamov Ka-52 « Alligator » :

Le Kamov Ka-52 « Alligator » est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4’000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2’500 m. Équipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7mm. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Ce dernier comprend des contre-mesures actives. L'hélicoptère est équipé d'unités de brouillage IR et électroniques actives, de systèmes d'alerte laser Pastel (L150) RWR, Mak (L136) IR et Otklik (L140) avec distributeurs de leurres / paillettes UV-26.

Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov VH-2500. Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère dispose de petites ailes équipées chacune de rails de suspension, ainsi, que des contre-mesures de bout d'ailes. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-chars, deux nacelles de roquettes B8V-20 pour les roquettes air-sol S-8 de 80mm.  Le Ka-52 est armé d'un canon 2A42 « Shipunov » à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

202110020930-main.cropped_1633141865.jpg

Photos : 1 Ka-52M 2 Ka-52N@ Rostec

 

 

25/08/2021

Le Mi-171SH-VN « Storm » arrive sur le marché !

486020179.jpg

La nouvelle version de l’hélicoptère Mi-171 destinée aux forces spéciales est maintenant disponible sur le marché. L’hélicoptère est présenté pour les clients au sein de l'exposition de défense Army 2021 qui se tiend à Kubinka près de Moscou du 22 au 28 août.

Le directeur général de l'usine Russian Helicopter d’Ulan-Ude, Alexey Kozlov, a déclaré que l'efficacité au combat et la capacité de survie de l'hélicoptère avaient considérablement augmenté, ajoutant que les commentaires des équipages, du personnel de maintenance avaient été pris en compte pour le développement de la nouvelle variante du Mi-171.

Le Mi-171SH-VN « Storm » est spécialement conçu pour les missions des forces spéciales et adapté aux  missions les plus difficiles.

Le Mi-171SH-VN « Storm » est conçu pour être plus efficace et capable de survivre dans un environnement de conflit moderne. Selon ses spécifications officielles, le Mi-171SH-VN « Storm » a un poids maximal au décollage de 13’500 kg, une charge utile maximale de 4’000 kg, un rayon d’action de 1‘065 km, un plafond de service de 6’000 mètres, une vitesse maximale de 280 km/h, et une vitesse de croisière de 260 km/h. L'hélicoptère dispose d'un équipage de trois personnes et peut transporter jusqu'à 37 soldats équipés. Le Mi-171SH-VN est alimenté par deux moteurs avec une puissance de 1’900 ch chacun. Il possède des pales de rotor principal composites et un rotor de queue de type X.

Pour les spécificités, le Mi-171SH-VN « Storm » dispose d’une avionique avec écrans EFIS IBKV-17VP. L’équipage est protégé par une armure en Kevlar au niveau des planchers de la cabine de l'équipage et du compartiment à cargaison. L'hélicoptère est plus lourdement armé que les M-8/17 précédemment développés, avec une suite d'armement composée de mitrailleuses Kord 12,7 mm montées sur la porte et tirant vers l'avant, de roquettes, de bombes et de missiles guidés antichar Ataka. Un double système de caméras OPS-24N-1L FLIR permet indépendamment de tirer et de continuer à surveiller la zone d’intervention.

BSP_4238-JDW-13731.jpg

Photos : Mi-171SH-VN « Storm »@ Rostec

 

22/02/2021

Le futur PAK DP (MiG-41)est entré dans sa phase de développement !

Enr5qkpWEAEc-VA.jpeg

Le groupe russe aéronautique Rostec Corporation, propriétaire de l’avionneur Mikoyen Gourevitch alias « MiG », confirme que le PAK DP "MiG-41" est entré officiellement dans sa phase de développement. L’avion doit venir remplacer les actuel MiG-31BM en service actuellement.

Le PAK DP (Prospective air complex for long-range interception) sera un avion furtif lourd. Il devrait se situer dans la gamme des appareils de 5 ++ ème ou 6 ème génération. La conception du PAK DP a été finalisée à la fin de 2019, parallèlement à l'achèvement des travaux de recherche. En 2020, dans ce cadre de recherche, le ministère russe de la Défense a sélectionné le projet le plus prometteur. Les travaux sur l'intercepteur supersonique PAK DP utilisent les projets MiG-701 (Izdeliye 7.01), MiG-301 et Mikoyan MiG-321 commencés dans les années 1990. En tant qu'intercepteur à long rayon d’action, sa mission principale est censée compenser les futurs avions de reconnaissance actuellement développés par les États-Unis et la Chine. L’avion transportera un système de missiles intercepteurs à longue portée multifonctionnel (MPKR DP) qui distribuera plusieurs sous-missiles afin d'augmenter les chances d'intercepter des armes hypersoniques. Le PAK DP est également destiné à transporter des missiles antisatellites. 

Le PAD DP faussement nommé MiG-41 : 

Le projet final sélectionné pour la conception du PAK DP est connu sous la désignation IZD.41. Pour beaucoup de journalistes, les désignations PAK DP et IZD.41 ne sont en rien parlantes dans l'imaginaire collectif. De fait, une simplification de la dénomination a été faite en nommant le projet MiG-41. Or, pour l'instant le chiffre "41" n'est en rien validé pour la nomination finale de l'appareil. Ce dernier pourrait tout au si bien être nommé MiG-45, 50 ou 51. En conséquence le raccourci MiG-41 est à prendre avec des pincettes. 

Remplacer les MiG-31 :

Le bureau d’étude de MiG travaille sur la conception du nouvel avion depuis 2013 qui, selon certaines affirmations russes, pourrait atteindre des vitesses époustouflantes de Mach 3,5 et Mach 4,5. Pour atteindre de telles vitesses, c’est toute la conception des moteurs qui devrait être revue.  En effet, la limite pratique des turboréacteurs conventionnels est d'environ Mach 3,5. Le flux d'air à de telles vitesses rend l'utilisation d'un compresseur complètement inutile, c'est pourquoi un tout nouveau type de moteur doit être conçu si l'avion devait atteindre des vitesses plus élevées, soit un statoréacteur utilisant des ondes de choc pour comprimer l'air avant l'allumage, soit un turboramjet. Soit un turboréacteur et un statoréacteur logés dans la cellule, le flux d'air devant être redirigé par un séparateur. Mais les Russes arriveront-ils à réaliser une telle motorisation ? 

La solution du turboramjet a été proposée dans le cadre du Projekt Maksimum et dénommée D-102. Ces moteurs seraient capables de passer en mode statoréacteur afin de maintenir les vitesses de croisière maximales de Mach 4+ pendant des périodes de temps relativement longues. Cependant, ces moteurs à double usage seraient très probablement trop massifs pour être montés dans le fuselage. A moins de les montés à l’extérieur du fuselage. De fait, il est fort possible que le PAK-DA sera moins rapide que prévu, mais il surpassera les capacités actuelles du MiG-31. Le PAK-DP ne devrait pas être un avion spatial ni hypersonique.  

La Russie recherche depuis longtemps le remplacement de la flotte vieillissante d'avions de combat MiG-31 pour développer un nouvel intercepteur à longue portée, qui cherchera à s'appuyer sur le concept de base du MiG-31. La flotte d’avions de combat MiG-31 du pays devrait prendre sa retraite d’ici 2028 - 2030. Le chef de l'usine MiG a affirmé lors du Salon aéronautique de Moscou en 2017 qu'il s'agirait d'un avion complètement nouveau, « où des technologies entièrement nouvelles pour travailler dans la sphère arctique seront appliquées ». L’avionneur MiG explique que le concept « après qu'un projectile hypersonique est détecté par les radars au sol ou le réseau d'alerte précoce de la Russie, le PAK-DPlancera un missile intercepteur à longue portée. Ce missile se divisera en sous-missiles plus petits, qui attaqueront ensuite le projectile « de front ».

Le PAK DP emportera également des missiles air-air à longue portée R-37, en plus de nouveaux missiles spécifiques. Selon Rostec Corporation, l’avion devrait entrer en service d’ici 2030. Tout comme les affirmations de vitesses, on peut en douter. La conception du PAK DP avec des prototypes, puis des appareils de préséries pour ouvrir la voie à une production en série ne devrait pas intervenir avant 2035 au plus tôt, si tout va bien.

IMG_6249.jpeg

Photos : Images de synthèses d’artistes potentielles du PAK DP

 

 

 

30/08/2020

Le Mi-171Sh-VN « Storm » prêt pour la production !

Mi-171Sh-VN.jpg

Révélé en 2017 le nouvel hélicoptère destinés aux forces spéciales Rostec MIi171Sh-VN « Storm » vient d’être présenté pour la première fois à l'exposition de défense Army 2020 à Koubinka, près de Moscou, du 23 au 29 août. Le nouvel appareil est prêt pour son entrée en production.

Rostec a déclaré dans un communiqué que l'hélicoptère de transport amélioré Mi-171Sh-VN « Storm » '', sera construit à l'usine aéronautique d'Ulan-Ude (U-UAZ, une filiale de Russian Helicopters).

Le Mi-171Sh-VN « Storm » est conçu pour être plus efficace et capable de survivre dans un environnement de conflit moderne. L'hélicoptère a été développé en fonction de l'expérience de combat, y compris en Syrie, a déclaré le directeur général de Russian Helicopters, Andrey Boginsky.

Selon ses spécifications officielles, le Mi-171Sh-VN « Storm » a un poids maximal au décollage de 13’500 kg, une charge utile maximale de 4’000 kg, un rayon d’action de 1‘065 km, un plafond de service de 6’000 mètres, une vitesse maximale de 280 km/h, et une vitesse de croisière de 260 km/h. L'hélicoptère dispose d'un équipage de trois personnes et peut transporter jusqu'à 37 soldats équipés. Le Mi-171Sh-VN est alimenté par deux moteurs avec une puissance de 1’900 ch chacun. Il possède des pales de rotor principal composites et un rotor de queue de type X.

Pour les spécificités, le Mi-171Sh-VN « Storm » dispose d’une avionique avec écrans EFIS IBKV-17VP. L’équipage est protégé par une armure en Kevlar au niveau des planchers de la cabine de l'équipage et du compartiment à cargaison. L'hélicoptère est plus lourdement armé que les M-8/17 précédemment développés, avec une suite d'armement composée de mitrailleuses Kord 12,7 mm montées sur la porte et tirant vers l'avant, de roquettes, de bombes et de missiles guidés antichar Ataka. Un double système de caméras OPS-24N-1L FLIR permet indépendamment de tirer et de continuer à surveiller la zone d’intervention.

DFfSIKHXsAAIYJM.jpeg

Photos : Mi-171Sh-VN « Strom »@ Rostec