18/03/2020

L’Indonésie semble confirmer l’achat de Su-35 !

EBB79D4E-3C6A-491E-97E7-BF96F684F0F6.jpeg

En janvier 2018, Jakarta avait annoncé la finalisation de sa commande portant sur 11 avions de combat Sukhoi Su-35 « Flanker-E ». La signature du contrat devrait intervenir d’ici quelques mois. Le contrat est estimé à 1,14 milliard de dollars. Mais c’était sans compter sur les pressions américaines dans le cadre Grâce de la loi sur les sanctions (CAATSA) en vertu de laquelle Washington cherche à pénaliser les clients de la défense Russe.

Pressions américaines :

L’année dernière, Washington avait fait pression sur l'Indonésie sur l'achat des Su-35.  Le pays avait semble-t-il bloqué les discussions avec les russes en raison de plusieurs facteurs, notamment l'élection présidentielle indonésienne tenue en avril de la même année, des problèmes de financement et d'échanges compensés et des préoccupations à Jakarta concernant la législation américaine CAATSA.  

Qu’en est-il aujourd’hui ?

L’Indonésie a démenti le 16 mars dernier, les informations des médias selon lesquelles Jakarta, sous la pression des États-Unis, a abandonné un accord pour acheter 11 des combattants de fabrication russe.

Du côté russe, on déclare : "Il n'y a pas d'annulation officielle de l'ordre indonésien pour les Su-35". Nous n'avons reçu aucun document sur la question et nous n'en avons pas été informés. « La Russie confirme que l'Indonésie souhaitait toujours acquérir les Su-35 ».

Rappel : 

Le ministère indonésien de la Défense (MoD) a choisi le Sukhoi Su-35 «Flanker-E » pour remplacer les actuels Northrop F-5E Tiger II de la Force aérienne. Ce programme représente la première commande à l'exportation du Su-35 russe. A l’origine, Jakarta avait exprimé son intérêt pour 16 Su-35, mais cette exigence a été réduite faute de moyens financiers suffisants.

Le Sukhoi Su-35 " Flanker-E " :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

2724286805.jpg

Photos : Su-35 « Flanker-E » @ Sukhoi

 

 

05/03/2020

Israël pourra acheter des KC-46A !

2569869731.jpg

Le département d'État américain a approuvé la vente de 8 avions de ravitaillement en vol de type Boeing KC-46A « Pegasus » à Israël pour un montant estimé à 2,4 milliards de dollars. Le Congrès américain a été informé de la vente éventuelle.

L’Etat Hébreu exploite actuellement 7 Boeing 707 et trois Lockheed Martin KC-130H ravitailleurs en vol. La vente proposée soutient davantage la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en permettant à Israël de fournir une capacité redondante aux actifs américains dans la région, ce qui pourrait libérer des actifs américains pour les utiliser ailleurs en temps de guerre.

En plus de l'avion, le package de vente comprendrait 17 turboréacteurs Pratt & Whitney, dont un de rechange, 18 récepteurs Raytheon Miniature Airborne 2000-GPS à disponibilité sélective, des radios numériques programmables Collins AN/ ARC-210 U/VHF et transpondeurs d'identification ami ou ennemi Raytheon APX-119, ainsi que des pièces de rechange et services de formation.

La possible notification de vente au Congrès américain ne signifie pas que l'accord avec Israël est finalisé, car la quantité, la configuration et le prix pourraient changer avec de nouvelles négociations.

Le KC-46A « New Generation Tanker » :

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « New Gen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Un choix politique :

Le choix par Israël de finaliser l’achat du KC-46A américain au lieu d’opter sur une solution nationale avec l’IAI B767 MMTT, permet d’acquérir un aéronef plus moderne qu’une version transformée du B767-300. De plus, cette solution permet à l’Etat Hébreu de s’assurer d’un soutien de la Maison Blanche déjà très prononcé. De l’autre, Boeing permet à IAI de promouvoir son IAI B767 MMTT en direction de pays non intéressés par le KC-46A.

448622933.jpg

Photos : 1 KC-46A 2 Cockpit @ Boeing

 

 

 

25/02/2020

Moscou veut plus de Sukhoi Su-34 !

Air-to-air_with_Russian_Air_Force_Sukhoi_Su-34.jpg

Le ministère russe de la Défense prévoit de signer un nouveau contrat pour la livraison de plusieurs dizaines de bombardiers de première ligne Sukhoi Su-34 « Fullback » à la Force aérospatiale avec des capacités de combat étendues. L'avion intégrera la dernière suite avionique développée dans le cadre des travaux de conception expérimentale de Sych.

Le travail de conception expérimentale de Sych a été achevé en 2019.  Il est envisagé d'installer des conteneurs de reconnaissance sous-suspendus sur les Su-34. De plus, la gamme d’armement sera étendue. A termes, l’ensemble de la flotte sera mise à jour.

Aujourd'hui, la Force aérospatiale russe exploite 130 bombardiers de première ligne Su-34 « Fullback ».

Le Sukhoi Su-34 « Fullback » : 

Le Su-34 « Fullback » peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne. L’avion dispose d'un système de brouillage numérique Khibiny L175V / KS418 grâce auquel l'avion peut être utilisé comme un brouilleur de combat aérien. Les deux radars (avant et arrière) sont couplés à un système de ciblage électro-optique qui est capable de capturer et de surveiller de façon continue plusieurs cibles simultanément. 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs. Les caractéristiques du Su-34 incluent un rayon d’action jusqu'à 4000 km en convoyage, une vitesse maximale de 1900 km/h, et une charge utile de jusqu'à 8 tonnes. L'espace entre les sièges du cockpit permet de se coucher dans le couloir, le cas échéant. Un office et un WC sont situés derrière les sièges de l'équipage.

1335492879.jpg

Photos : Su-34 Fullback @ KVS

 

Jusqu’à 20 B787 additionnels pour ANA !

1.jpg

Le transporteur japonais ANA HOLDINGS INC a annoncé une volonté d'acquérir jusqu'à 20 B787 « Dreamliner ». L'accord conclu avec l’avionneur américian Boeing comprend 11 B787-10, un B787-9 et des options pour cinq B787-9 d'une valeur de plus de 5 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur. La compagnie aérienne prévoit également d'acquérir trois nouveaux avions B787-9 en provenance de Atlantis Aviation Corporation. 

 « Les Boeing 787 servent avec distinction ANA et nous sommes fiers d'étendre notre flotte en ajoutant plus de ces appareils technologiquement avancés », a déclaré Yutaka Ito, vice - président exécutif d'ANA et ANA HD.

Avec cette commande, la compagnie aérienne ajoutera 11 B787-10, soit l’avion le plus grand et des plus économes de la famille « Dreamliner ».  Propulsé par une série de nouvelles technologies et un design révolutionnaire, le B787-10 est une nouvelle référence pour l'efficacité énergétique et l'économie d'exploitation quand il est entré en service en 2018. L'avion permet aux opérateurs d'atteindre l'efficacité énergétique plus de 25 % par siège par rapport aux avions plus âgés dans sa classe. Pour ANA, le B787-10 comme l'avion parfait pour remplacer les anciens B777 qui sont prévus pour la retraite. 

ANA est devenu le client mondial de lancement du B787 « Dreamliner » lorsqu'elle a passé sa commande initiale en 2004. Depuis lors, comme la moitié de tous les opérateurs de « Dreamliner », le transporteur japonais a augmenté ses commandes régulièrement pour cet appareil.

Photos : B787-10 & B787-9 d’ANA devant le Mont Fuji @ Boeing

 

24/02/2020

L’Indonésie modernise ses anciens F-16 ! 

t6r6onvgupomaxresdefault-1280x400.jpg

La Force aérienne indonésienne a effectué le vol inaugural d'un premier avion de combat Lockheed Martin F-16A amélioré. Le projet implique Lockheed, des techniciens de l'armée de l'air et un entrepreneur local Indonesian Aerospace.

Ce premier F-16A modernisé fait partie d’un lot de huit appareils monoplaces et quatre biplace F-16 Block15 OCU livré de 1989 à 1990 dans la cadre du plan « Peace Bima-Sena I ».

Cette modernisation à pour but d’amener ces 12 appareils quasiment au même standard que le second lot de 24 F-16 C/D Block 32 livré de 2015 à 2017 avec le plan « Peace Bima-Sena II ».

La modernisation :

L'armée de l'air indonésienne (Tentara Nasional Indonesia-Angkatan Udara) confirme que la durée de vie va passer à 8’000 heures, contre 4 ‘000 actuellement.  La mise à niveau inclut les principaux systèmes et composants suivants : lanceurs LAU-129A / A, récepteurs d'alerte radar ALR-69, radios ARC-164/186, contrôle de tir amélioré étendu (EEFC) 213 Systèmes de gestion de guerre électronique, Systèmes de distribution de contre-mesures ALE-47, dispositifs à cartouche activée / Dispositifs actionnés par propulseur (CAD / PAD), modernisation de la liaison de données, amélioration des systèmes de localisation de position (EPLRS), LN-260). Adaptation des logiciels de ciblage pour nacelle AN/AAQ-33 SNIPER.

web12-2017-4-indonesian-f-16.jpg

Photos : 1 F-16A modernisé lors du vol inaugural 2 F-16A indonésien @ IDAF