01/12/2018

Coup de théâtre: Taïwan préfère le F-16 « Viper » au F-35 !

Final_AirToAirLoadout_SteveOtte_LowResWithChute.jpg.pc-adaptive.full.medium.jpeg

Taïwan, en fin de semaine un communiqué de l’armée taïwanaise a confirmé que celle-ci, à renoncé à son projet d’achat de plusieurs avions de combat Lockheed-Martin F-35A et continuera au contraire à  travailler sur un l’acquisition d’un nouveau lot, portant cette fois sur 66 avions Lockheed-Martin F-16 « Viper » neufs. L'avionneur américain reste gagnant, mais perd ici l'occasion de placer sa dernière création.

Remplacement des vénérables F-5 E/F « Tiger II » :

Selon l’armée de l’air taïwanaise (ROCAF), ce futur achat doit permettre de venir remplacer la flotte d’avions de combat Northrop F-5 E/F « Tiger II » de la base aérienne de Zhi-Hang, dans le comté de Taitung. Les 66 appareils F-16V devraient ainsi venir renforcer la défense de la région contre les navires de guerre chinois et autres menaces.

L’armée taïwanaise a commencé à travailler sur l’achat de F16 « Viper » neufs en août, et le ministère de la Défense nationale espère demander un devis aux États-Unis d’ici à la fin de l’année, d’après le dernier communiqué. De leurs côtés, les États-Unis devant confirmer le prix et la disponibilité au milieu de 2019. Des paiements seraient alors effectués par le biais du budget du ministère de la Défense nationale pour 2020. .

Les États-Unis sont ouverts à la possibilité de concéder à Taiwan une licence sur la propriété intellectuelle et l’expertise en matière de chaîne de production relative à la production de F-16V, offrant ainsi une opportunité pour le développement de l’industrie et de l’emploi taïwanais, selon des rapports.

Selon les prix internationaux, la vente de 66 chasseurs F-16 « Viper » neufs représenterait environ 10 milliards de dollars américains (avec armement, pièces détachées et simulateurs). Le prix serait plus élevé si Taiwan  décide de mettre en place une chaîne de montage sur place.

Unification de la flotte de F-16 :

 Ce choix en direction du dernier standard du F-16 disponible, n’est en soi pas une surprise. En janvier 2017, l'armée de l'air taïwanaise a commencé à moderniser sa flotte existante de 145 chasseurs F-16A/B pour un coût total de 3,46 milliards de dollars américains pour porter les appareils actuels au standard Block70 « Viper ». Le premier de ces combattants améliorés a pris son envol en octobre 2018 et le projet devrait être achevé avant 2022. Un nouveau lot de « Viper » viendrait compléter les appareils actuels en offrant plusieurs avantages : le nombre, le prix et la facilité d’intégration.

4176057394.jpg

Article concernant l’arrivée des premiers F-16 modernisés à Taïwan :

https://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/10/23/taiwan-a-commence-a-recevoir-ses-f-16-viper-866409.html

 

Photos : 1Image de synthèse F-16 « Viper » @ Lockheed-Martin 2F-16 A taïwanais @ ROCAF

23/10/2018

Taïwan a commencé à recevoir ses F-16 « Viper » !

Taiwanese-Air-Force_F-16C-Fighting-Falcon_050312.jpg

Taiwan a commencé à recevoir les premiers avions de combat Lockheed-Martin F-16 modernisés au standard Block70/75 « Viper ». Les premiers des 142 avions F-16A/B dernière norme F-16V Block 70 ont été retournés à l'armée de l'air de la République de Chine (RoCAF) par le partenaire de Lockheed Martin, Aerospace Industrial Development Corp (AIDC). La nouvelle des premières livraisons à la RoCAF survient environ 22 mois après que les quatre premiers appareils ont été introduits dans le programme de modernisation des installations de l'AIDC à Taichung, dans le nord-ouest de Taiwan, en janvier 2017. Il est entendu qu'environ 24 appareils par an passeront par le processus, qui devrait durer jusqu’à la fin du mois de mai 2022.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprend l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques, ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.Taïwan prévoit l’acquisition d’une nacelle de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien. Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

Centre de maintenance Asie-Pacifique :

Dans le même temps, Taiwan espère également que la création d’un centre autochtone pour les F-16 fera de l’île une base pour la maintenance des F-16 en Asie-Pacifique, les forces aériennes thaïlandaises, indonésiennes, sud-coréennes et singapouriennes disposant de flottes considérables de F-16.
Un responsable de la défense a révélé que Taiwan et Lockheed-Martin avaient convenu d'accorder la priorité à la mise en place d'un centre de maintenance et de réparation pour les F-16 au niveau des dépôts.L’objectif serait de répondre aux besoins de maintenance des F-16V, au lieu de les renvoyer aux États-Unis pour des réparations majeures.

Taïwan a entamé en mai la première évaluation de la construction d’un centre d’appui au maintien en puissance du F-16, pour un investissement total estimé à 500 millions de dollars.

Il est entendu que Lockheed Martin transférera les techniques de gestion logistique des avions à l’Institut Chungshan, qui relève du ministère de la Défense taïwanais, pour le centre de maintenance F-16.

 

8011-4.jpg-nggid042825-ngg0dyn-0x0x100-00f0w010c010r110f110r010t010.jpg

Photos : 1F-16 Taïwanais 2F-16 modernisé aux essais @ RoCAF

 

13/03/2018

La Corée du Sud dope ses F-15 avec plus de Taurus !

Photo-Taurus-768x509.jpg

Les responsables de la défense sud-coréenne ont annoncé l'achat de 90 autres missiles air-sol supplémentaires à longue portée KEPD 3450K Taurus. L'armée de l'air de la République de Corée (ROKAF) a choisi le missile européen « Taurus » pour équiper ses F-15K « Slam Eagles » d'une capacité de missile de croisière classique.

Rappel :

Cet achat fait suite aux tests qui ont eu lieu en septembre derniers avec un tir effectué avec le missile de croisière Taurus KEPD 350 tiré depuis un Boeing F-15K « Slam Eagle . Le tir a été un succès, le missile est venu frapper une cible près de la ville coréenne de Gunsan après avoir volé sur 400 km.

Le ROKAF a annoncé les premières livraisons du missile de croisière Taurus KEPD 350K en décembre 2016. La Corée du Sud a acquis un total de 170 ou 180 missiles en novembre 2013 et un lot initial de 60 avait été livré à la base aérienne de Daegu le 5 décembre 2016.

Selon Kang Hwan-seok, un porte-parole de l'Administration du programme d'acquisition de la défense (DAPA), le dernier contrat de 90 missiles a été signé fin février et fait partie d'un programme d'introduction au système d'armes en cours.

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter. 

Le F-15 K Slam Eagle :

Le F-15K est un dérivé de pointe du F-15E « Strike Eagle » éprouvé au combat. Principalement développé pour la République de Corée Air Force (ROKAF).  Il intègrent les dernières technologies militaires. Ses capacités multi-rôles lui permettent simultanément d’effectuer  des missions air-air et air-sol ainsi que des missions air-mer.

Le F-15K dispose du radar  les AN/APG-63 avancés (V)1, d’un système de contre-mesures électroniques de troisième génération et doté d'un FLIR couplé à un IRST (Infrared Search and Track). Le pilote dispose du viseur  de casque JHMCS de Boeing.

Le F-15K « Slam Eagle » peut emporter jusqu’à 12’500 kilos de bombes diverses, dont la dernière génération du système guidé JDAM/MK-82. L’appareil emporte le missile de surface anti-navire Harpoon Block II, le SLAM ER et le tout dernier AIM-9X.

3342091311.3.jpeg

Photos :1 F-15K Slam Eagle @ ROCAF 2 Missile Taurus KEOD 350@ MBDA

 

30/09/2017

La Corée test le Taurus sur un F-15K !

corée du sud,rocaf,missile taurus,kepd 350 taurus,boeing,f-15k slam eagle,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,aviation et défense,missile de croisière.,saab,abda

Entre les tensions nucléaires avec la Corée du Nord voisine, l'armée de l'air de la République de Corée (ROKAF) a effectué son premier test de missile de croisière Taurus KEPD 350 tiré depuis un Boeing F-15K « Slam Eagle . Le tir est réussi, le missile est venu frapper une cible près de la ville coréenne de Gunsan après avoir volé sur 400 km.

La Corée du Sud a signé une commande pour un total de 177 KEPD Taurus 350K à travers une joint venture constituée de MBDA Deutschland et Saab Dynamics, en novembre 2013, après que les États-Unis ont refusé la vente du missile air-surface AGM-158 (JASSM) à Séoul.  Les missiles Taurus font partie de la stratégie préventive de la Corée du Sud.

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter.

Le F-15 K Slam Eagle :

Le F-15K est un dérivé de pointe du F-15E « Strike Eagle » éprouvé au combat. Principalement développé pour la République de Corée Air Force (ROKAF).  Il intègrent les dernières technologies militaires. Ses capacités multi-rôles lui permettent simultanément d’effectuer  des missions air-air et air-sol ainsi que des missions air-mer.

Le F-15K dispose du radar  les AN/APG-63 avancés (V)1, d’un système de contre-mesures électroniques de troisième génération et doté d'un FLIR couplé à un IRST (Infrared Search and Track). Le pilote dispose du viseur  de casque JHMCS de Boeing.

Le F-15K « Slam Eagle » peut emporter jusqu’à 12’500 kilos de bombes diverses, dont la dernière génération du système guidé JDAM/MK-82. L’appareil emporte le missile de surface anti-navire Harpoon Block II, le SLAM ER et le tout dernier AIM-9X.

Unknown.jpeg

Photos :1 F-15K Slam Eagle @ ROCAF 2 Missile Taurus KEOD 350@ MBDA

 

 

 

22/05/2016

Taïwan, prépare la modernisation de ses F-16 !

2811188.jpg

Aerospace Industrial Development Corporation de Taiwan (AIDC) a indiqué que le programme de mise à niveau de la flotte de F-16A/B de la Force aérienne (ROCAF) commencera au début de l’année 2017. La société a déclaré, qu’elle est en train de construire un hangar assez grand pour faire en sorte que 24 avions par an, puissent être mis à jour.

Rappel :

Taiwan cherche à mettre à niveau l'ensemble de sa flotte de 144 F-16A/B pour 2022. Alors que la plupart des avions seront mis à jour au sein de l'usine d’AIDC à Taichung, dans le centre de Taiwan, certains des appareils seront expédiés aux États-Unis chez Lockheed-Martin.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin, de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-2 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprendra l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA, soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’une nacelle de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

 

2739680.jpg

Photos : F-16 taïwanais @H.Kao