21/05/2022

La société suisse H55 sélectionnée par Pratt & Whitney pour le moteur hybride !

1074947507.png

C’est un grande reconnaissance pour la société suisse H55 d’André Borschberg, basée sur l’aérodrome de Sion avec la sélection de la part du motoriste Pratt & Whitney Canada (P&WC) pour venir équiper de batteries son projet de moteur hybride-électrique P804.  

Projet P804 

C’est en 2019 (avia news 17.07.21) que le motoriste Pratt & Whitney en collaboration avec Collins Aerospace ont confirmé le développement d’une propulsion hybride électrique. Il s’agit de lié deux technologies où les sources d’énergie indépendantes l’une de l’autre peuvent être utilisées en même temps ou individuellement. Le projet 804 est sous la direction de M. Jean Thomassin qui est le directeur. Il va superviser les efforts de construction et de mise au point du démonstrateur hybride électrique de Pratt & Whitney. 

Le projet P804 a pour but premier de faire la validation du concept de propulsion hybride avec une installation en parallèle, c’est-à-dire que les deux moteurs et les deux types d’énergies peuvent être utilisés en même temps pour faire tourner une seule hélice. L’avion de démonstration sera un DASH8-100 est sera équipé d’un moteur PW121 de série d’un côté. De l’autre côté il sera équipé d’un système de propulsion hybride d’une puissance de 2 mégawatts composé d’un moteur électrique et d’une turbine à gaz optimisée pour le vol en croisière, chaque moteur fournissant 1 mégawatt.

La technologie de propulsion hybride-électrique est un élément central de la stratégie de Pratt & Whitney visant à améliorer continuellement l'efficacité des systèmes de propulsion des avions, à l'appui de l'objectif à l'échelle de l'industrie d'atteindre zéro émission nette de CO2 pour l'aviation d'ici 2050. La société développe également des technologies pour soutenir une plus grande utilisation de des carburants alternatifs plus propres, y compris les carburants d'aviation durables (SAF) et l'hydrogène, chacun d'entre eux bénéficiera de l'efficacité accrue permise par les systèmes de propulsion hybrides-électriques. 

Le projet P804 doit également démontrer que cette technologie peut être installée sur des avions existants. Après la phase de validation, il sera alors possible de débuter la mise au point d’un premier système pour un modèle d’avion en particulier. Puis viendra le temps ou les avionneurs pourront développer de nouveaux appareils autour de cette technologie.

Le projet est soutenu des gouvernements du Québec et du Canada, pour développer cette technologie de propulsion durable. Collins Aerospace et De Havilland Aircraft of Canada sont des collaborateurs technologiques clés dans le projet de démonstrateur. Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l'Innovative Vehicle Institute (IVI).  

La reconnaissance de H55

La société H55 créé par André Borschberg (Solar Impulse) a pour but de remplacer les moteurs classiques par une solution entièrement électrique ou hybride conçue et développée entièrement en Suisse. Le cœur de l'offre de produits de H55 comprend un système de stockage et de gestion d'énergie léger, modulaire et certifiable. H55 propose également un système de propulsion électrique complet qui comprend la batterie de secours avec le moteur, le contrôleur de moteur, l'interface pilote et les commandes de puissance. Le H55 recevra son certificat de type par l'EASA pour sa propulsion électrique de 100 kW d'ici fin 2023. 

IMG_9179.jpeg

Ces technologies sont directement issues du projet Solar Impulse, H55 a fait ses preuves en ayant intégré et piloté 4 avions électriques. La société est donc bien placée pour accompagner ses clients dans le développement et la personnalisation de ses solutions technologiques pour une large gamme d'applications adaptées à la fois aux conceptions d'avions existantes et aux concepts futurs tels que les VTOL et les avions de transport en ligne.

La force de cette entreprise réside donc dans son expertise et son ingénierie. Mais du point de vue industriel. Le choix de H55 est une décision audacieuse de la part de Pratt et Whitney. Ce choix s’est basé sur la qualité de l’offre et le contrôle de ceux-ci.

En début d’année j’ai eu la chance de visiter H55, André Borschberg, que côtoie à travers diverses activités, explique qu’il est primordial que les systèmes de batteries conçus puissent être sûr et contrôlable. Pour ce faire l’entreprise a développé un logiciel et des capteurs qui surveille en permanence les blocs de batteries à fin d’éviter toute surchauffe qui conduirait à une panne ou un incendie. Le concept de batterie est également innovant et unique au monde. Pour André, il important de connaitre toute la chaîne de production, on ne peut pas se retrouve avec un élément produit par sous-traitant non certifiés.

IMG_9173.jpeg

Photos : 1 Dash8-100 du projet P804 @ P&W 2 Batteries développées H55 avec système de contrôle intégré 3 André Borschberg et l’une de ses collaboratrices, nous présente H55 @ P.Kümmerling

06/02/2018

Les A320neo de SWISS dotés de Pratt & Whitney !

Airbus_A320neo_SWISS.jpg

Le transporteur SWISS a sélectionné le motoriste qui équipera ses futurs avions Airbus A320neo et A321neo, Il s’agit du PW1100G « Geared Turbofan (GTF) de Pratt & Whitney. Au total se sont 15 appareils qui sont concernés par ce choix. L'annonce a été faite ce matin au Salon aérien de Singapour.

Pas une surprise :

Le choix du PW1100G « Geared Turbofan (GTF) de Pratt & Whitney n’est pas une surprise, étant donné qu’une variante du moteur équipe déjà les Bombardier CS100 et CS300 en service au sein de la compagnie.

La technique du « Geared Turbofan » (GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés, que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs. Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

Photo : le futur A320neo de SWISS @ Airbus

31/05/2016

L’A320neo certifié par l’EASA et la FAA !

A320neo_CFM_TAKE_OFF.jpg

L'A320neo, a obtenu aujourd’hui, comme sa Certification de Type conjointe de la part de l'EASA (European Aviation Safety Agency) et de la FAA (Federal Aviation Administration) pour sa deuxième option de motorisation, les réacteurs LEAP-1A de CFM International. Cette certification ouvre la voie à la livraison mi-2016 du premier A320neo équipé de ces réacteurs, et intervient six mois après le Certificat de Navigabilité initial obtenu de l'EASA et la FAA par l'A320neo doté d'une motorisation Pratt & Whitney. La livraison du tout premier A320neo a eu lieu le 20 janvier 2016.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4 500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 pour cent de part du marché.

Photo : A320neo doté des moteurs LEAP-1A@ Airbus/A-Doumenjou

04/11/2015

Embraer E2, essais de la motorisation !

 

Moteur-Pratt-Whitney-PW1900G-sur-747SP-700x394.jpg

 

 

Le motoriste Pratt & Whitney a commencé les essais en vol du moteur PW1900G qui équipera les Embraer E190-E2 et E195-E2.

 

Le moteur GTF a effectué  son premier vol, monté sur un Boeing 747SP modifié, a annoncé le 03 novembre 2015 Pratt & Whitney. Ce vol, réalisé depuis l’aéroport de Mirabel, près de Montréal au Québec, marque le début de la compagnie d’essais en vol du moteur. Ce premier vol a été parfaitement réussi.

 

Le PW1900G :

 

Le PW1900G doit venir motoriser la nouvelle famille d’avion de l’avionneur brésilien soit : l’E190-E2 le dont le premier vol d’essai est programmé pour 2016 et la première livraison pour le 1er semestre 201 et l’E195-E2 qui fera ses débuts en 2019. Puis se plus tard, ce sera l’E175-E2 qui recevra le moteur PW1700G. Sa mise en service commercial est prévue pour 2020.

 

La famille  PW1900G est la quatrième variante de la famille GTF de Pratt & Whitney, qui équipe également le CSeries de Bombardier, l’A320neo d’Airbus et le MRJ de Mitsubishi Aircraft.

 

 

2456196584[1].jpg

 

Photos : 1 Le PW1900G en essaisi en vol @ Pratt& Whitney 2 la nouvelle famille Embraer E-2@ Embraer