29/09/2021

Le premier Pilatus PC-24 destiné à la Qatari Air Force !

PC-24_QA-397_II_21.09.29_2101.jpg

L’avionneur suisse Pilatus a débuté les essais au sol du premier ( série n°247, QA 397)  des deux avions de transport VIP et de formation PC-24 destinés à la Qatari Air Force.

Rappel

L’armée de l’air du Qatar a commandé à l’avionneur suisse Pilatus deux jet PC-24. Ces deux appareils vont être utilisé pour la formation et le transport VIP. Le contrat comprend également un programme de soutien de cinq ans impliquant le constructeur fournissant une « assistance technique sur site » pour les jets d'affaires. La vente a donc été effectuée en novembre 2020 pour un montant non divulgué à ce jour.

Le commandant général de l'Académie de l'air émirienne du Qatar, Eisa Rashid Al-Mohannadi, a déclaré : « Notre flotte d'avion école Pilatus PC-21 est l'épine dorsale de notre système de formation des pilotes au cours des 6 dernières années. « Sur la base de cette bonne expérience, nous avons décidé d'utiliser le PC-24 pour fournir une formation avancée à nos équipages multimoteurs, ainsi que pour le transport VIP ». Les PC-24 qatari seront notamment utilisés pour la transformation des futurs pilotes sur les Airbus KC-30A (A330) et Boeing C-17A. 

L’avionneur suisse Pilatus note que l'accord avec Doha lui donne « un autre pied avec une deuxième force aérienne en plus de l'armée de l'air suisse ». En effet, la Suisse utilise un exemplaire du PC-24 au sein de la flotte du Service de transport aérien de la Confédération (STAC) qui dépend des Forces aériennes. 

Le Pilatus PC-24 Super Jet Polyvalent :

Le PC-24 est le premier biréacteur d'affaires dans le monde entier conçu pour décoller et atterrir sur des pistes très courtes, ou les pistes non pavées, et d’offrir une porte cargo standard. Il dispose également d'une cabine très spacieuse, dont l'intérieur peut être facilement adapté aux besoins du personnel. La flexibilité exceptionnelle du PC-24 ouvre la porte sur un éventail enviable de possibilités, que ce soit en tant que jet d'affaires, d'avions d'ambulance ou pour d'autres missions spéciales. Tout cela fait un super polyvalent Jet, un avion conçu pour répondre à une grande variété de profils de mission individuels. Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable). Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC 24 est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage, maintenant certifiés au bio-carburant.

Photo : PC-24 Qatari Air Force @ Stephan Widmer

20/08/2021

L’EpiShuttle offert à bord du PC-24 !

resize.php.png

La situation mondiale de la pandémie de COVID-19 a alimenté une demande croissante de solutions de transport aérien pour les patients infectieux. Pour empêcher la transmission de virus en vol au cockpit et au personnel de cabine, les personnes infectées sont transportées dans une unité d'isolement connue sous le nom d'EpiShuttle. Avec sa grande porte cargo et son équipement complet d'ambulance aérienne, le PC-24 est parfaitement adapté à ces missions.

Isolement Médical

epiguard-epishuttle-3.png

En 2015, lors d'une épidémie d'Ebola en Afrique, la société norvégienne EpiGuard a développé un système d'isolement modulaire qui est désormais également utilisé pour les missions Covid-19. L'EpiShuttle présente une conception modulaire réutilisable et huit sas médicaux pour assurer une manipulation sûre des patients

Partenaire de développement d'Aerolite

En collaboration avec son partenaire de développement, Aerolite AG, l’avionneur Pilatus Aircraft propose désormais l'intégration de l'EpiShuttle dans le cadre des vols d’évacuation sanitaires MEDEVAC avec le PC-24. A l'aide d'un adaptateur, l'EpiShuttle est fixée sur un chariot de transport universel permettant les déplacements au sol et le positionnement en cabine. Le chargement est effectué avec le dispositif de chargement unique, qui transfère automatiquement l'unité EpiShuttle et le patient dans la cabine. Le plancher de la cabine complètement plat et les roulettes du chariot de transport permettent de pousser librement l'unité dans la position souhaitée, où elle est ensuite fixée directement aux rails du siège à l'aide de dispositifs de retenue. 

Le suivi du patient est assuré par un équipement médical placé sur un berceau juste à côté de l'EpiShuttle et alimenté par l'alimentation électrique embarquée. Comme pour les opérations régulières de transport de patients, le personnel médical occupe des sièges de cabine à proximité immédiate de l'EpiShuttle et peut s'occuper du patient à tout moment. 

vzcgwgnk7ickbmyakrs2-702x336.jpg

Photos : 1 PC-24 en configuration MEDEVAC 2 & 3 EpiShuttle@ Pilatus

07/07/2021

De nouvelles fonctionnalités pour le Pilatus PC-24 ! 

rfds-pc-24.jpg

L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a annoncé une série de nouvelles fonctionnalités disponibles pour son biréacteur PC-24. Ces nouvelles offres font partie d’une mise à jour réalisée suite à des commentaires des clients sur plus de 50’000 heures d'exploitation de la flotte. Les PC-24 qui sortiront de la chaîne de production à l'avenir incluront ces fonctionnalités, tandis que "beaucoup" peuvent être installés sur des avions en service.  

En cabine

pc-24-platoon-aviation - copie.jpg

Dans la cabine, de nouveaux sièges inclinables offrent plus de confort, des commandes plus intuitives et un poids plus léger, en plus de mécanismes de dégagement rapide pour faciliter les changements rapides de configuration des sièges. Au lieu du vestiaire avant gauche standard, les opérateurs peuvent désormais opter pour une cuisine avec un four à micro-ondes, une machine à café/expresso, une surface de travail, un stockage de glace et/ou une capacité pour les unités de restauration standard.

Dans le cockpit  

pc-24-platoon-aviation.jpg

La grande majorité des nouveautés se trouvent sur dans le cocpkit et ont été développées en partenariat avec Honeywell. Pour commencer, un contrôleur à écran tactile est désormais standard, remplaçant le contrôleur multifonction précédent.

Pendant ce temps, le système de contrôle de vol du PC-24 intègre désormais un retour tactile en roulis et en tangage pour éviter des attitudes inhabituelles involontaires. Cela inclut la limite de roulis automatique et la protection contre la survitesse, même avec le pilote automatique éteint, et peut être annulé manuellement par le pilote avec un bouton de déconnexion rapide. Le système d'automanette standard comprend également désormais une protection automatique contre la sous-vitesse et la survitesse ainsi qu'un logiciel Fadec perfectionné pour réduire les oscillations de puissance en croisière et en descente.

Une nouvelle fonction de compensation de lacet automatique réduit davantage la charge de travail de l'équipage de conduite pendant le départ et la montée en maintenant l'avion à zéro dérapage. Si un moteur ne fonctionne pas ou qu'il existe une grande asymétrie de poussée, le compensateur de lacet automatique tentera de maintenir environ la moitié du dérapage trapézoïdal indiqué.

La nouvelle fonction d'approche visuelle "définie par le pilote" permet au pilote de configurer une approche visuelle couplée au pilote automatique et à l'automanette sur n'importe quelle piste, ainsi que de suivre avec précision un schéma à gauche, à droite ou en ligne droite jusqu'à la piste au seuil. Selon Pilatus, cette fonctionnalité augmente la sécurité dans les champs non contrôlés en permettant au pilote de rester concentré à l'extérieur de l'avion pour rechercher d'autres trafics.

Parmi les nouvelles fonctionnalités avioniques du PC-24 figurent les fonctions de conseil SmartRunway et SmartLanding de Honywell, qui améliorent la sécurité et réduisent la charge de travail du pilote. Sont également disponibles la liaison de données VHF avec AFIS, la météo graphique Acars, la météo graphique satellite SiriusXM, les données de décollage et d'atterrissage FMS (TOLD), CPDLC sur le réseau FANS 1/A+, le panneau audio KMA-29A Bluetooth 3D avec fonctions d'enregistrement et de lecture, et Honeywell Radar météo RDR-7000 avec fonctions prédictives de grêle et de foudre. 

De plus, Pilatus a récemment certifié et a commencé à proposer les batteries lithium-ion True Blue Power, qui permettent une réduction de 84 livres du poids à vide. 

Le Pilatus PC-24 Super Versatile Jet 

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 offre aux passagers des sièges réglables individuellement, une salle de bain avec toilettes, un espace bagages qui reste accessible en vol et une armoire. L’avion dispose d’un système de sécurisation des bagages, une caractéristique unique dans cette catégorie d'avions, et qui est très appréciée par les pilotes chargés de ranger les bagages des passagers. Désormais, le PC-24 est également disponible avec un service de restauration en vol modulaire. L'office avant est situé dans la section avant de la cabine et offre un espace de rangement supplémentaire pour le café, la glace, les boissons et les articles de restauration.

Le contrôle strict du poids a permis à Pilatus d'équiper le PC-24 de deux moteurs à réaction légers Williams FJ44-4A-QPM, ce qui a permis d'économiser plus de 400 lb par rapport aux turbofans traditionnels des avions intermédiaires. Le fait de pouvoir utiliser des moteurs plus légers a eu un effet d'entraînement sur le poids global de la cellule, des structures de support, des ailes et du train d'atterrissage.

Les APU sont pratiquement incontournables dans les avions de taille moyenne, mais Pilatus ne pouvait pas se permettre les 300 livres de poids du troisième moteur. Ainsi, il a travaillé avec Williams pour développer un nouveau mode de puissance silencieuse (QPM) pour que le moteur droit qui réduit le régime au ralenti au sol permette de continuer de fournir une alimentation électrique suffisante pour le climatiseur ou les chaufferettes électriques lorsque l'avion est stationné. Le moteur droit, fonctionnant avec le QPM, fait moins de bruit qu'un APU typique, soit une bonne nouvelle pour les voisins de l'aéroport.

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaires, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

Le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d'aérodromes dans le monde que les autres jets actuellement sur le marché. Il rapproche les passagers de leur destination réelle car le PC-24 est conçu pour être utilisé dans les petits aéroports avec des pistes plus courtes - un excellent moyen d'éviter les complexités administratives.

pc-24-rough-field-landing-dry-ibex-lake-usa.jpg

Photos : 1 PC-24 des Flying Doctors 2 Intérieur avec siège basculant 3 Cockpit 4 Atterrissage en terrain mou dans le désert @ Pilatus Aircraft

 

 

22/04/2021

Malgré le COVID, Pilatus obtient les meilleurs résultats !

 

Pilatus-PC-24-745-4.jpg

 

La pandémie de Corona a imposé de fortes exigences à l’avionneur suisse Pilatus, provoquant des turbulences pour l'entreprise : Pilatus a néanmoins réussi à maintenir son chiffre d'affaires à 1,1 milliard de francs suisses, presque au même niveau qu'en 2019, et le résultat d'exploitation était encore légèrement meilleur à 155 millions de francs suisses. Au total, 129 appareils ont été livrés et le carnet de commandes est bien rempli à 1,7 milliard de francs suisses.

Quelle année ! Il ne peut y avoir une entreprise au monde qui n'ait pas mentionné la pandémie de COVID et son impact sur les affaires dans son rapport annuel. Si les clients sont restés prudents pendant quatre à six semaines, ils sont ensuite revenus, contrairement aux attentes, et la demande a été d'autant plus forte. En conséquence, le plus grand défi n'était pas seulement de faire face à la pandémie elle-même, mais, en particulier, de trouver des réponses aux chaînes d'approvisionnement perturbées et à la menace de retards de production.

129 avions livrés

41 PC-24, 82 PC-12 NGX et six PC-21 ont été livrés au cours de l'année écoulée. Le PC-12 NGX et le PC-24 en particulier, nos derniers produits phares, se vendent extrêmement bien. Le 100e PC-24 a été remis à notre fidèle client Jetfly fin 2020, marquant une étape importante dans ce programme encore jeune.

75309_pc21_spain_hwa_20.12.02_4670_898410.jpg

Avec la commande de PC-21 de l’Espagne signée fin janvier 2020, Pilatus a atteint un objectif très important pour assurer l'avenir. À partir de cette année, Pilatus livrera un total de 24 PC-21 à l'armée de l'air espagnole, l'Ejército del Aire. Le vol inaugural du premier PC-21 pour l'armée de l'air espagnole a déjà eu lieu.

Bonus des employés malgré la couronne

Le très bon résultat de fin d'année est notamment dû à la ressource la plus importante de toutes, l'effectif de Pilatus. Pour 2020, tous les salariés partageront à nouveau personnellement les bénéfices de l'entreprise avec, cette année, un versement supplémentaire pouvant aller jusqu'à 1,5 mois de salaire. Pilatus a toujours versé une prime à ses salariés depuis le lancement de l'intéressement des salariés en 1995, leur permettant de participer directement au succès de l'entreprise.

Oscar J.Schwenk sur 2020

« Nous avons traversé une année difficile avec brio. L'équipe de direction opérationnelle dirigée par le PDG Markus Bucher a accompli un travail remarquable. Sur vivre l'année corona avec un si bon résultat est la preuve que Pilatus est une entreprise en très bonne santé avec une stratégie durable pleinement soutenue par tous. J'ai donc décidé de céder le poste de président du conseil d'administration à de nouvelles mains à partir de l'été 2021 - c'est le bon moment. Le nouveau président du conseil d'administration sera élu lors de l'assemblée générale annuelle de juin 2021.

En Hansueli Loosli, membre actuel du conseil d'administration, nous avons trouvé une personnalité compétente, disponible et qualifiée pour ce poste. À ce moment-là, je fournirai également de plus amples informations sur mes futures responsabilités. Je resterai chez Pilatus, mais pas à titre opérationnel ni en tant que président du conseil d'administration. "

unnamed.jpg

Photos : 1 PC-24 2 PC-21 espagnol 3 PC-12 NG@ Pilatus Aircraft

17/04/2021

Les moteurs du Pilatus PC-24, certifiés pour le biokérosène !

pc-24-super-versatile-jet.jpg

Le fabricant de moteurs d’avions Williams International a terminé avec succès une série d’essais de son moteur FJ44-4 fonctionnant à 100% au carburant d'aviation durable (SAF). Cela fait suite à de nombreux tests au sol de compatibilité des matériaux et d'endurance qui ont validé les performances et la fiabilité du moteur à l'aide de SAF.

Le FJ44-4, propulse le jet léger Pilatus PC-24, a été monté sur un banc d’essai pour le vol de 3,5 heures le 29 mars au centre des opérations aériennes de Williams à Pontiac, dans le Michigan. Le pilote d'essai en chef, Robert Lambert, a noté que le vol au-dessus du nord du Michigan s'est déroulé sans incident et que le moteur a fonctionné parfaitement. L'avion a atteint une altitude de croisière de 45’000 pieds. Ce test en vol suit un vaste programme de tests de compatibilité et d'endurance qui ont validé les performances et la durabilité du moteur en utilisant 100% de SAF.

Ce vol réussi marque une nouvelle étape dans l'initiative Williams Blue Planet pour réduire considérablement l'impact environnemental de l'aviation d'affaires en conduisant sans relâche à un cycle de vie du produit neutre en carbone.

webwilliamsfj44-4-fan-in-inlet-1.jpg

« Nous avons montré que les moteurs Williams peuvent utiliser 100% SAF pour décarboner l'aviation d'affaires », a déclaré le président, président et PDG de la société, Gregg Williams. « La prochaine étape critique consiste à accélérer la production de SAF pour le rendre plus largement disponible et abordable. »

Council on Sustainable Aviation Fuels Accountability ( CoSAFA) :

Toujours dans une optique de favoriser le développement des carburants propres, dont la disponibilité et l'adoption augmente lentement mais régulièrement, plusieurs organisations aéronautiques ont annoncé en fin de semaine le lancement du Council on Sustainable Aviation Fuels Accountability ( CoSAFA). Le groupe qui comprend : NATA, NBAA, EBAA, IBAC, GAMA et Airlines for America en tant que membres vise à apporter clarté, transparence et exactitude aux pratiques comptables documentant dans l'utilisation du SAF dans les transactions multipartites. L’objectif étant de permettre aux investisseurs de s’assurer que les producteurs et les acheteurs de SAF seront en mesure de capturer de manière fiable les primes environnementales des carburants à faible teneur en carbone, et que l'intensité de carbone SAF et d'autres données sur la durabilité peuvent être communiquées de manière cohérente, vérifiables et traçables, "a noté le groupe.

Le Pilatus PC-24 Super Versatile Jet :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 offre aux passagers des sièges réglables individuellement, une salle de bain avec toilettes, un espace bagages qui reste accessible en vol et une armoire. L’avion dispose d’un système de sécurisation des bagages, une caractéristique unique dans cette catégorie d'avions, et qui est très appréciée par les pilotes chargés de ranger les bagages des passagers. Désormais, le PC-24 est également disponible avec un service de restauration en vol modulaire. L'office avant est situé dans la section avant de la cabine et offre un espace de rangement supplémentaire pour le café, la glace, les boissons et les articles de restauration.

Le contrôle strict du poids a permis à Pilatus d'équiper le PC-24 de deux moteurs à réaction légers Williams FJ44-4A-QPM, ce qui a permis d'économiser plus de 400 lb par rapport aux turbofans traditionnels des avions intermédiaires. Le fait de pouvoir utiliser des moteurs plus légers a eu un effet d'entraînement sur le poids global de la cellule, des structures de support, des ailes et du train d'atterrissage.

Les APU sont pratiquement incontournables dans les avions de taille moyenne, mais Pilatus ne pouvait pas se permettre les 300 livres de poids du troisième moteur. Ainsi, il a travaillé avec Williams pour développer un nouveau mode de puissance silencieuse (QPM) pour que le moteur droit qui réduit le régime au ralenti au sol permette de continuer de fournir une alimentation électrique suffisante pour le climatiseur ou les chaufferettes électriques lorsque l'avion est stationné. Le moteur droit, fonctionnant avec le QPM, fait moins de bruit qu'un APU typique, soit une bonne nouvelle pour les voisins de l'aéroport.

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaires, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

Le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d'aérodromes dans le monde que les autres jets actuellement sur le marché. Il rapproche les passagers de leur destination réelle car le PC-24 est conçu pour être utilisé dans les petits aéroports avec des pistes plus courtes - un excellent moyen d'éviter les complexités administratives habituelles dans les grands aéroports et de réduire au minimum les transferts au sol.

A noter : que la version des moteurs FJ44 disponible pour le Cessna Citation CJ2 va également être certifiée SAF.

pc-24-rough-field-landing-dry-ibex-lake-usa.jpg

Photos : 1 PC-24 2 Moteur Williams International FJ44-4 du PC-24 3 Le PC-24 se pose n’importe ou et volera avec du carburant propres @ Pilatus Aircraft