17/06/2022

Les Pays-Bas opte pour l’Embraer KC-390 !

embraer,kc-390m,avion de transport tactique,pays-bas,les nouvellesde l'aviation

C’est une petite surprise, les Pays-Bas ont choisi leur futur avion de transport tactique avec l’Embraer KC-390M. L’avion doit venir remplacer les actuels Lockheed Martin C-130H « Hercules » pour 2026.

Au total, ce sont 4 Lockheed C-130H « Hercules » qui doivent être remplacés de manière rapide. Initialement les Pays-Bas avaient l’intention de les utiliser jusqu’en 2031. Mais ceux-sont arrivent déjà en fin de vie et de nombreuses pannes péjorent leur utilisation.

Selon le plan du Ministre de la Défense des Pays-Bas, il est prévu d’acquérir 5 KC-390M. L’avion supplémentaire doit permettre de combler les besoins de l’armée et d’offrir une plus grande marge en terme de disponibilité. Il s’agit également de répondre en ce qui concerne aux menaces actuelles de la guerre en Ukraine. Les Pays-Bas contribuent également à combler un déficit européen. Une capacité de transport supplémentaire profite également à la rapidité de réponse. L'intention est que le C-390M participe également au Commandement européen du transport aérien. Il s'agit d'un partenariat dans le domaine du transport aérien de 7 pays européens. L'ajout du C-390M bénéficiera à la mutualisation et au partage des capacités dans un contexte européen. Cela se fait avec des types d'avions de transport similaires mais également différents.

Le choix

Le ministère de la Défense a fixé spécifiques pour son futur avion de transport tactique. Selon ces dernières, le KC-390M prend l’avantage sur le Lockheed Martin C-130J « Super Hercules » en ce qui concerne la disponibilité et obtient de meilleurs résultats sur un certain nombre d'exigences opérationnelles et techniques et nécessite moins de maintenance.

Embraer KC-390M

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes « fly-by-wire » avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assurent d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées.

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique et le largage de parachutistes par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5. Selon l’avionneur Embraer, les deux moteurs à double flux et la conception en flèche des ailes le rendent plus efficace et lui confère « le coût du cycle de vie le plus bas du marché ».

embraer,kc-390m,avion de transport tactique,pays-bas,les nouvellesde l'aviation

Photos : KC-390M @ Embraer

14/12/2019

Anomalie découverte sur les Embraer E2 !

2822009146.jpg

Les tests en vol de la nouvelle famille Embraer E2 ont révélé une anomalie du système électrique qui a incité les régulateurs brésiliens à ordonner une révision urgente des procédures du manuel de vol, en cas d’apparition de fumée.

La directive d’urgence du régulateur brésilien de l’aviation civile l’ANAC se concentre sur les variantes 190-E2 et 195-E2 du biréacteur régional de l’avionneur Embraer.

L'ANAC indique que, pendant le test, le système de détection de fumée des baies électroniques avant et arrière a transmis par erreur des avertissements de fumée via le système d'alerte de l'équipage du tableau de bord.

Les procédures du manuel de vol obligent l'équipage à répondre en désactivant les bus numéro 1 et numéro 3. Cette action entraînerait la perte de tous les bus électriques CC essentiels, entraînant une perte de puissance des systèmes critiques de l'avion.

L'ANAC affirme que cet impact sur la sécurité des vols nécessite une modification, dans les cinq jours, de la procédure du manuel de vol pour traiter les avertissements de fumée provenant de la baie électronique. Cette procédure nécessite de vérifier si le système d'alerte de l'équipage affiche un message avertissant que le bus numéro 2 est éteint et de mener des actions spécifiques en fonction de l'état de cette alerte.

La réaction rapide de l'ANAC va permettre de corriger le problème sur la nouvelle famille d'avions d'Embraer.

La nouvelle famille E2-Jet : 

Parmi les plus grandes nouveautés qui composent la nouvelle famille E-Jet, on trouve la refonte des ailes, une amélioration du de l’espace cabine et la nouvelle suite avionique et l’entrée en service de la quatrième génération de commande de vol électrique. Un autre changement important concerne le remplacement des moteurs existants pour la famille « PurePower » de Pratt & Whitney. Cette nouvelle génération de moteurs dispose de la technologie « Geared Turbofan », qui permet à la soufflante de tourner à une vitesse inférieure à celle du compresseur, réduisant considérablement la consommation et le bruit.

Embraer estime que le nouveau E-Jets E2 a un coût par siège similaire à ceux des avions à fuselage étroit remotorisés tel que, l'A320neo d'Airbus et le Boeing 737MAX. Mais le constructeur estime que le coût par voyage sera nettement plus faible, ce qui pourrait créer une nouvelle niche de marché avec moins de risques et un dimensionnement correct de la flotte pour les compagnies aériennes. 

 

Photo : E-190-E2@ Embraer

15/06/2017

SWISS inaugure son premier CS300 !

DSC_7221.jpg

 

La compagnie aérienne SWISS a inauguré mercredi son premier avion Bombardier CS300 sur l’aéroport de Genève-Cointrin lors d’une cérémonie. Une livrée spéciale a été conçue pour l’événement.

L’avion des Suisses romands :

C’est sous cette appellation que le CS300 porte dorénavant ses couleurs durant 12 mois. A l’occasion d’un concours dont le thème était « Que signifie pour vous la Suisse romande ? » et « quel est votre héros Suisse romand ? », se sont plus de 7'000 personnes qui ont répondu, afin d’inspirer l’artiste Mathias Forbach alias « Fichtre » qui a composé la décoration romande de ce CS300.

DSC_7188.jpg

Une cabine spacieuse :

Le CS300 offre une cabine résolument moderne et spacieuse agrémentée d’une lumière douce à base de LED. Les grands hublots ovales permettent une vue plus large pour le passager. SWISS a choisi la gamme de siège du fabricant ZIM de la nouvelle génération « SLIM ». Pour celles et ceux qui n’ont pas encore déjà testés ces nouveaux sièges très fin offert par de nombreux équipementiers, on soulignera que le « moelleux » des bons vieux sièges à disparu. Ces fauteuils sont généralement plus durs, un peu à la manière des sièges baquets. Par contre, le modèle choisi par SWISS offre une très bonne ergonomie associée à un dossier large et une bonne profondeur. De fait, ces sièges « SLIM » sont plus agréable que la moyenne et offre au final un bon confort pour des vols court-courriers. A noter,  la finition  particulièrement soignée de ceux-ci en simili-cuir qui donne une vraie impression de beauté et de qualité. L’espacement entre les rangées et très bonne en classe affaires et dans la norme supérieure pour la classe économique.  Sur les CS100/CS300 le passager appréciera également les rangements pour bagages à mains particulièrement grands et dont l’ouverture ne gêne pas le passagers qui se trouve directement en dessous. En ce qui concerne les toilettes, elles sont modernes et épurées tout en conservant une luminosité très claire et agréable. Du point de vue des décibels en cabine, la gamme CS100/CS300 offre une réduction de bruit importante et fait partie des aéronefs les plus silencieux du moment.

DSC_7211.jpg

Le point négatif : 

Si, l’ensemble de la conception de Bombardier associée aux choix de SWISS en ce qui concerne les équipements sont très bons, je ne peux que souligne l’erreur suivante : le passager ne dispose pas d’écran individuel . Par contre, chaque rangée dispose sur le plafonnier d’un petit écran couleur. Ce petit écran non individuel est certes bien pour la présentation de la vidéo de sécurité, mais sa petite taille rend difficile la lecture des noms de villes sur la cartographie. De fait, on s’en désintéresse vite. Personnellement, j’aurais opté pour des écrans individuelles, qui offrent une bonne lecture et un côté didactique bien meilleur. De plus, ce type d’offre serait mieux à même de fidéliser le passagers qui aura le choix de voler avec SWISS ou sur une compagnie « low cost » parfois sur un segment de prix équivalent. La bataille de la clientèle se joue à ce genre de détail, même sur des vols de courtes durées.

DSC_7222.jpg

La famille CSeries :

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99% de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamisme évolué de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, faisant des avions CSeries les avions les plus conviviaux pour les collectivités.

DSC_7213.jpg

Le CS300 de SWISS dispose de 145 places, soit 20 de plus que le CS100. D’ici fin 2018, la base aérenne de court-courrier de SWISS à Genève sera exclusivement constituée de Bombardier Cseries, soit 1 CS100 et 7 CS300. Ces avions vont également remplacer progressivement les 7 A320 actuellement stationnés à Cointrin.

DSC_7216.jpg

Photos : 1,2,6 Le CS300 lors de l’inauguration 3 les sièges 4 Le mini-écran 5 Cockpit@ P.Kümmerling

 

12/12/2016

Iran Air commande 80 Boeing !

4356.jpg

Seattle, Boeing a reçu une commande de la compagnie iranienne Iran Air accord pour un total de 80 avions qui comprend 50 B737-800MAX MAX, 15 B777-300ER et 15 B777-900, Ce contrat est évalué à 16,6 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

Cet accord est basé un protocole d'entente (PE) avec Iran Air a annoncé en juin dernier, le contrat a été conclu dans les termes de la licence du gouvernement américain délivré à Boeing en septembre.

Boeing a travaillé étroitement avec le gouvernement des États-Unis tout au long du processus menant à cette vente. Cet accord soutiendra des dizaines de milliers d'emplois américains au sein de la chaîne de fabrication au Etats-Unis. Les premiers avions seront livrés en 2018.

Rappel :

En septembre, Boeing et Airbus avaient obtenu le feu vert des Etats-Unis pour vendre des avions neufs à l'Iran. Airbus et Boeing ont pu entamer des négociations commerciales avec l'Iran après l'accord sur le nucléaire de juillet 2015 avec les grandes puissances occidentales qui ont allégé l'embargo économique contre l'Iran.

 

Photo : B747-200 Iran Air, la compagnie va pouvoir moderniser sa flotte vieillissante