26/06/2021

Plus de Chinook pour la RAF !

18_SQUADRON_MOUNTAIN_TRAINING_MOD_45166839.jpg

La Royal Air Force (RAF) a passé une commande de plus de 580 millions de dollars à Boeing pour la livraison de 14 hélicoptères Boeing CH-47F «  Chinook » exerçant une option sur un contrat existant.

Les nouveaux Chinook nommé HC.Mk6A au sein de la RAF seront conformes à la dernière norme Block II, faisant du Royaume-Uni le premier client étranger pour la variante. Le Block II s'appuie sur la version CH-47F existant avec une série d'améliorations qui améliorent la portée, la capacité de charge et la capacité électrique de l'équipement embarqué. La différence la plus notable est le montage de l'Advanced Chinook Rotor Blade (ACRB), qui présente un profil aérodynamique symétrique et une géométrie de pointe avancée pour augmenter la capacité de levage. Les moteurs Honeywell T55-715 fournissent environ 20 % de puissance en plus.

Des changements internes dans les flotteurs de carburant de chaque côté du fuselage augmentent la capacité en réduisant le nombre de cellules de trois à un, tandis que le nez est plus pointu pour fournir un volume supplémentaire pour le capteur et d'autres systèmes. Un nouveau système d'entraînement est installé et un système d'actionneur parallèle actif est installé pour améliorer le système de commande de vol numérique avancé (DAFCS) en assurant une division précise du couple entre les deux rotors.

Rappel 

Boeing a livré le premier Block II, un MH-47G optimisé pour le soutien des forces spéciales, à USSOCOM en septembre 2020. Plus tard cette année, le 21 septembre, la société célébrera le premier vol du CH-47. La RAF a été le premier client à l'exportation du CH-47 et a récemment célébré le 40e anniversaire de la livraison de son premier Chinook. La flotte a été fortement utilisée et a connu une action considérable depuis ses débuts au combat dans les Malouines en 1982, jusqu'à la guerre du Golfe de 1991, jusqu'aux opérations intenses en Afghanistan. En 2018, un détachement a également commencé à opérer au Mali. Certains des premiers appareils reçus sont toujours en service, bien qu'ayant subi une série de mises à niveau et d'améliorations, et dans la dernière revue de défense et de sécurité du Royaume-Uni publiée en mars, le ministère de la Défense a annoncé que neuf d'entre eux seraient retirés.

La dernière commande de la RAF pour le CH-47F Block II devrait être livrée pour des opérations spéciales dans une configuration proche de celle du MH-47G d'USSOCOM. En attendant, le reste de la flotte d’hélicoptères « Chinook » Mk5 est en train d'être mis à niveau vers la norme commune HC.Mk6A, le DAFCS remplaçant le système de commandes de vol analogique d'origine. Le programme de conversion du Mk 6A doit être achevé cette année.

Photo : HC.MK6A de la RAF@ RAF

09/07/2017

Le CH-53K poursuit ses essais à Patuxent River !

1.jpeg

Le CH-53K « King Stallion » a débuté ses essais sur les installations de Patuxent River. Le programme de certification du Sikorsky CH-53K a terminé avec succès son premier vol "Cross Country" de Sikorsky's West Palm Beach, en Floride en direction des installations de la base navale de Patuxent River dans le Maryland. C'est le premier des longs vols que doit effectuer l’hélicoptère.

Les quatre appareils d’essai CH-53K ont déjà effectué plus de 450 heures d'essais en vol au centre de développement Flight Center de Sikorsky à West Palm Beach et continuent à conduire des tests opérationnels avec des charges internes et externes. Le programme de test en vol continue à fonctionner avec une équipe de test intégrée (ITT) composée de Sikorsky, du Commandement des systèmes aériens de la marine américaine (NAVAIR) et du personnel des Corps des marines américains (USMC). Les tests se poursuivront dans les deux endroits, soit à West Palm Beach et à Patuxent River

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000 ch chacune), ravitaillable en vol, équipée de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

Photo : Le CH-53k à Patuxent River@ Sikorsky