27/06/2022

Des hélicoptères lourds pour la Belgique !

31004466.jpeg

La Belgique n’est pas satisfaite de ses hélicoptères NH90 et prévoit de renforcer sa capacité de transport à l’horizon 2030. A travers son plan de modernisation « STAR » se sont plus de 10 milliards d’euros d'investissements qui seront octroyés pour la défense.

Des hélicoptères plus gros

Le transport lourd héliporté est à la mode, après l’Allemagne qui vient de choisie le Boeing CH-47F « Chinook », Bruxelles prévoit de se doter de capacités héliportées sans équivalent dans son histoire. Le plan prévoit l’achat de 15 hélicoptères utilitaires légers pour un budget de 250 millions, et 8 à 10 x hélicoptères lourds pour 612 millions d’euros ainsi que de 4 hélicoptères de recherche et de sauvetage pour 181 millions d’euros.

Il est ainsi prévu de venir remplacer les Agusta A109 ainsi que les 4 NH90 de transport tactique (TTH), dont la disponibilité est insuffisante.

La grande nouveauté concerne donc l’achat d’un hélicoptère lourd tactique. Seuil deux modèle sont disponibles aujourd’hui sur le marché avec le Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Boeing CH-47F « Chinook » tout deux d’origines américaines. Les autres modèles d’hélicoptères devraient en principe être acquis auprès des hélicoptéristes européens. Mais il n’est pas encore connu qui seront les prétendants contrairement aux hélicoptères gros porteurs.

Sikorsky CH-53K «King Stallion » 

2737274333.2.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2021, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27’000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivrent environ 7'500ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et devient la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K peut par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

Boeing CH-47F «Chinook»

2127935287.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : CH-53K « King Stallion » @ Sikorsky/LM  CH-47F « Chinook » @ Boeing

16/04/2022

Berlin s’apprête à choisir son hélicoptère lourd !

31004466.jpeg

Le choix du futur hélicoptère lourd destiné à la Bundeswehr devrait bientôt être connu. Berlin s’active maintenant dans la phase finale de la compétition qui voit s’affronter le Sikorsky/LM CH-53K « King Stallion » face au Boeing CH-47F « Chinook ».

Rappel

C’est en 2016 que Berlin a lancé l’étude en vue du remplacement de sa flotte actuelle d’hélicoptère lourd de type Sikorsky CH-53G « Stallion ». Dans le cadre du remplacement de la flotte de 68 hélicoptères de transport lourd de type CH-53G « Stallion », l’Allemagne a retenu une « Short List » de deux appareils, soit : le nouveau Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Boeing CH-47F « Chinook ». Pour Berlin, il est important de pouvoir disposer d’un hélicoptère déjà en production, plutôt que de lancer un programme de développement national à travers Airbus Helicopters. Le programme de sélection pris un an de retard, par suite de discussions sur les priorités du budget militaire. L’Allemagne a l’intention d’acquérir 40 à 60 hélicoptères dans le cadre de l’initiative SHT, qui prévoit un hélicoptère d’une masse maximale au décollage supérieure à 20t.

En octobre 2020, Berlin avait décidé de stopper le projet d’acquisition à la suite de problèmes de budget. La commission du budget du parlement fédéral avait prévu des crédits d'engagement totalisant 5,6 milliards d'euros pour les nouveaux hélicoptères jusqu'en 2031. Ce budget, dit-on, a été largement dépassé dans les offres des deux entreprises américaines.

Reprise du programme 

La direction du ministère de la Défense a annoncé prochainement une décision de sélection entre les deux candidats à la suite nouvelles offrent des deux constructeurs et d’un budget de la Défense réactualisé financièrement.  

De leurs côtés, les deux concurrents se livrent à une série d’actions en vue de faire connaitre leur appareil respectif auprès des industriels et membre des partis politiques allemands. Avec un retard d’une année sur le calendrier initial qui prévoyait une première livraison en 2024, Sikorsky et Boeing travaillent à une livraison anticipée pour 2025. Pour exemple, les Marines américains seraient prêts à céder une partie de la capacité de production de « King Stallion » destinée à l’USMC en faveur des forces armées allemandes si nécessaire. 

Lockheed Martin / Sikorky CH-53K « King Stallion »

898242705.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

Le Boeing CH-47F « Chinook » 

4220308908.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : 1 L’actuel CH-53 « Stallion » de la Luftwaffe @Luftwaffe le CH-53K « King Stallion »@ Sikorsky Le CH-47F « Chinook »@ Boeing

 

 

 

31/10/2020

Des King Stallion supplémentaires pour l’USMC !

1.jpg

Sikorsky (groupe Lockheed Martin) construira six hélicoptères CH-53K « King Stallion » dans le cadre d'un nouveau contrat pour la marine américaine. Le nouvel hélicoptère soutiendra le Corps des Marines des États-Unis (USMC) dans sa mission consistant à effectuer le transport d'assaut expéditionnaire de véhicules blindés, de matériel et de personnel pour soutenir les opérations réparties dans les profondeurs des terres à partir d'un centre d'opérations en mer.

Les six hélicoptères font partie du programme d'enregistrement de 200 nouveaux hélicoptères pour le Corps des Marines des États-Unis, et leur ajout fait un total de 24 CH-53K maintenant sous contrat.

Aux termes de ce dernier contrat, connu sous le nom de lot 4 de production initiale à faible taux (LRIP), Sikorsky commencera les livraisons des six appareils en janvier 2024.

Le CH-53K "King Stallion" :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2021, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27’000 lb sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivrent environ 7'500ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et devient la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K peut par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

1747974566.jpg

Photos : 1 Le CH53k est une grue volante 2 le CH-53K @ Sikorsky

 

19/01/2020

Allemagne, dépôt des offres définitives pour l’hélicoptère lourd !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2019-05-top-1.jpg?quality=85.jpeg

A mi-janvier, Sikorsky et Boeing ont déposé leurs offres définitives pour le programme allemand de nouveaux hélicoptères de transport lourd, appelé Schwerer Transporthubschrauber. Les entreprises attendent un contrat de la Bundeswehr en 2021 pour 44 à 60 hélicoptères, y compris des services de soutien et de formation. Pour l’Allemagne, il s’agit de venir remplacer la flotte d’hélicoptères lourds de type Sikorsky CH-53G « Stallion » construit sous licence par VFW-Fokker pendant la guerre froide.

Short List:

Dans le cadre du remplacement de la flotte de 68 hélicoptères de transport lourd de type CH-53G « Stallion », l’Allemagne a retenu une « Short List » de deux appareils, soit : le nouveau Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Boeing CH-47F « Chinook ». Pour Berlin, il est important de pouvoir disposer d’un hélicoptère déjà en production, plutôt que de lancer un programme de développement national à travers Airbus Helicopters. Le programme de sélection a pris un an de retard, suite à des discussions sur les priorités du budget militaire. L’Allemagne a l’intention d’acquérir 40 à 60 hélicoptères dans le cadre de l’initiative SHT, qui prévoit un hélicoptère d’une masse maximale au décollage supérieure à 20t.

Les deux concurrents :

Boeing en partenariat avec Aircraft Philipp, CAE Elektronik, Diehl Defence, Honeywell, Liebherr-Aerospace, Reiser Simulation and Training et Rolls-Royce propose une variante du CH-47F Chinook, avec une capacité de ravitaillement en vol, et souligne l’interopérabilité avec d’autres pays européens, notamment l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Sikorsky et ses partenaires Hensoldt, Liebherr-Aerospace, MTU, Rheinmetall et ZF lancent le CH-53K qu’il construit pour le US Marine Corps et qui est le digne successeur de l’actuel CH-53. 

Le Sikorsky CH-53K « King Stallion » : 

898242705.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6’000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

Le Boeing CH-47F « Chinook » :

4220308908.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : 1 Ch-53K VS CH-47Fle CH-53K « King Stallion » @ Sikorsky Le CH-47F « Chinook » @ Boeing

 

 

 

04/02/2019

Premier CH-47F pour l’Inde !

 

p1730708_main.jpg

Boeing a livré le premier exemplaire des 15 hélicoptères de transport lourd CH-47F « Chinook » de lors d'une cérémonie qui s'est déroulée dans les installations de production du fabricant à Philadelphie.

Rappel :

C’est en octobre 2012 que l’Inde a opté pour l’achat de CH-47F « Chinook » au détriment du Mil MI-26 NG russe. L'Inde a signé son accord de gouvernement à gouvernement avec les États-Unis en septembre 2015, le contrat est estimé à 1,1 milliard de dollars.

Une fois opérationnels, les « Chinook » vont remplacer les trois hélicoptères de transport lourd Mil 26 «Halo» que l'IAF a reçus de l'Union soviétique en 1986.

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photo :le premier CH-47F indien @ Boeing