02/07/2021

Berlin commande des Global 6000 Pegasus !

1255958353.jpeg

Berlin a signé pour la conversion de trois avions d'affaires Bombardier Global 6000 en version de renseignement électromagnétique (SIGINT). L'acquisition du système allemand de surveillance aéroportée persistante est nommé « Pegasus ».

Au début de cette année, le ministère de la Défense a décidé d'utiliser le Global 6000 de l’avionneur canadien Bombardier disponible dans le commerce comme plate-forme embarquée. Étant donné que cet avion est déjà utilisé par l'armée de l'air, les effets de synergie se traduisent également par la maintenance, la formation et l'approvisionnement en pièces détachées. Il s’agir d’une solution qui permettra à l’Allemagne de répondre aux engagements de l'OTAN d'ici 2025 pour assurer la contribution à la mission SIGINT.

80107_pegasus_802857.jpg

Les trois avions Global 6000 seront pourvus du système haut de gamme et personnalisée du Signal Intelligence à longue portée pour les plates-formes aéroportées, faisant partie de la famille de produits « Kalætron® Integral» de Hensoldt, Integrated SIGINT. Capable de combiner divers capteurs et plates-formes à une seule image d'intelligence. Le système permet une intégration dans le système C2 existant. Il fonctionne dans des environnements électromagnétiques difficiles et denses. Le système permet le traitement et le décryptage, l’écoute et la localiser des émissions radios et électroniques adverses.

Photo : 1 Global 6000 SIGINT britannique @ RAF  2 Le futur Pegasus allemand @ Hensoldt

08/06/2021

Des E-11A additionnels pour l’USAF !

photo_9999_199767.jpeg

L’US Air Force a attribué un contrat de 464,8 millions de dollars à la division spécialisée de Bombardier pour l'achat et la modification de six Global 6000 en tant qu'avions en E-11A « Battlefield Airborne Communications Node » (BACN).

Le Global Express de Bombardier servait déjà dans une version antérieure de E-11A avec quatre exemplaires dans l'inventaire de l’USAF à partir de 2007. Ce nouveau contrat, annoncé par le ministère de la Défense, prévoit des livraisons au cours des cinq prochaines années, jusqu'en mai. 2026. Le Global 600 est modifié avec l’équipement spécial conçu par de Northrop Grumman.

Le Système Battlefield Airborne Communications Node (BACN)

Le Battlefield Airborne Communications Node (BACN) est un relais aérien de communication et de relai de communication. Volant à une altitude très élevée, il  permet des échanges d'informations en temps réel entre les différents systèmes tactiques de liaison de données, et fournit aux décideurs des informations critiques.

Le BACN permet flux d'information entre systèmes disparates tactiques en réseau de données. En outre, il permet de relais de voix et de pont entre les systèmes vocaux tactiques aussi bien dans la ligne de visée et au-delà des situations de la ligne de vue.

Le BACN augmente la conscience situationnelle en corrélation des photos aériennes tactiques et stratégiques. Par exemple, une unité de l'armée sur le terrain voit actuellement une image différente d'un équipage sur zone, mais avec le BACN il est possible voir la même image.
En raison de son altitude opérationnelle ce système permet aux  troupes au sol de  surmonter les difficultés de communication causées par un terrain montagneux complexe.

Les E-11A BACN évoluent notamment en binôme avec les drones EQ-4B « Global Hawk » Block 20 au sein du 451e Tactical Airborne. En Afghanistan, les E-11A ont effectués depuis 2005 plus de 3’000 heures de vol. 

Le Global 6000 :

Le biréacteur Global 6000 offre plus de volume en cabine et plus d’espace de plancher que tout autre avion dans sa catégorie. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers d'aujourd'hui n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Offrant le confort ultime en cabine, cet impressionnant biréacteur peut relier Vienne à Brasilia sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage à bord. Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers.

Photo : E-11A de l’USAF @ Asley Wallace

 

05/07/2020

Des Global 6000 SIGINT pour la Bundeswehr !

CiSZgW1WkAAxT5g.jpeg

La Bundeswehr va pouvoir acheter trois avions Bombardier Global 6000 pour environ 75 millions d'euros. Ces appareils seront modifiés pour emporter un système intégré de collecte de renseignement par interception de signaux (SIGINT).

Au début de cette année, le ministère de la Défense a décidé d'utiliser l'avion Global 6000 disponible dans le commerce comme plate-forme embarquée. Étant donné que cet avion est déjà utilisé par l'armée de l'air, les effets de synergie se traduisent également par la maintenance, la formation et l'approvisionnement en pièces détachées. 

Hensoldt fournira le système de bord :

Les trois avions Global 6000 seront pourvus du système haut de gamme et personnalisée du Signal Intelligence à longue portée pour les plates-formes aéroportées, faisant partie de la famille de produits « Kalætron® Integral» de Hensoldt, Integrated SIGINT. Capable de combiner divers capteurs et plates-formes à une seule image d'intelligence. Le système permet une intégration dans le système C2 existant. Il fonctionne dans des environnements électromagnétiques difficiles et denses. Le système permet le traitement et le décryptage, l’écoute et la localiser des émissions radios et électroniques adverses.

Photo : Global 6000 SIGINT de la RAF @ RAF

 

 

 

 

 

16/11/2019

Le GlobalEye fait ses débuts au Dubaï Airshow ! 

dp_globaleye_pic.jpg

L’Armée de l’air des EAU va présenter en grande première son avion de de surveillance avancée (AEW&C) Saab GlobalEye au salon aéronautique de Dubaï. Le Salon se tiendra du 17 au 21 novembre. Il s’agit de la première présentation publique pour le nouvel appareil.

Rappel :

Une commande initiale de deux GlobalEyes a été annoncée au salon aéronautique de Dubaï en 2015 et un troisième avion a été ajouté en février 2017. Bombardier a fourni une première cellule de Global 6000 à Saab qui a effectué les modifications, le premier GlobalEye a volé le 14 mars 2018. Le deuxième avion a pris son envol le 3 janvier, tandis que le troisième a rejoint la flotte d'essai le 30 août.

Le GlobalEye présente de nombreuses modifications aérodynamiques et structurelles par rapport au jet d’affaires de base, nécessitant une campagne d’essais intensive. Après les premiers essais sur le site suédois de Saab à Linköping, les essais ont été transférés à Grenade en Andalousie, en Espagne, où le climat a permis de respecter le calendrier ambitieux. Les tests de manipulation aérodynamique et d'expansion de l'enveloppe sont maintenant terminés.

Entre-temps, des essais de vérification du système de mission ont été effectués sur les deuxième et troisième aéronefs, qui ont été complétés conformément aux spécifications du système. La plupart des tests en vol visent à vérifier les performances du système qui ont été minutieusement testées sur divers appareils au sol. Cela inclut non seulement les performances des capteurs, mais également celles des communications, des systèmes de planification et de l'architecture centrale de gestion de mission. Comme ils sont dans la configuration spécifiée par le client, il est probable que les deuxième et troisième aéronefs seront les premiers à être livrés.

Dans le cadre du processus de mise en service, le personnel des EAU a commencé à recevoir une formation sur le GlobalEye et à ses systèmes en Suède. Certains éléments du vaste équipement de soutien au sol ont déjà été livrés. L’armée de l’air des Émirats arabes unis exploite depuis deux ans deux Saab 340 AEW & C, dont l’un des précurseurs du radar Erieye ER de GlobalEye.

Le GlobalEye AEW&C :

Basé sur une cellule de jet d’affaires Global 6000, le « GlobalEye » offre les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers. De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab a installé sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ER » intégrant la technologie GaN (nitrure de gallium), le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

Le système AEW&C « GlobalEye » dispose donc de la nouvelle version du radar « Erieye ER », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieure à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Leonardo 7500E AESA en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral et d’une tourelle électro-optique. Le « GlobalEye » est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

270874267.12.jpg

Photos : 1 Le Global Eye à son arrivée à Dubaï 2 Au décollage lors des essais @ Saab

17/09/2019

Bombardier livre le premier Global 6000 à la Luftwaffe !

EDkjEF8XoAEbD4a.jpeg

 

Bombardier a fièrement livré le premier de trois avions d’affaires Global 6000 destinés à être utilisés par la Luftwaffe, les forces aériennes de l’Allemagne.

La Luftwaffe, exploitant de longue date d’avions Bombardier, utilisera les biréacteurs d’affaires Global 6000 pour répondre aux besoins de transport des secteurs politiques et parlementaires.

« Bombardier est ravie que la Luftwaffe ajoute l’avion Global 6000 à sa flotte », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Aviation. « Notre équipe des Avions spécialisés a bâti des relations de longue date avec des gouvernements du monde entier qui ont confiance en la sécurité et en la performance de nos produits. »

La division des Avions spécialisés de Bombardier offre des solutions sur mesure aux exploitants, avec un portefeuille diversifié d’avions qui peuvent assurer les missions de transport aérien les plus exigeantes et les plus critiques en diverses configurations. Les avions Global de Bombardier sont particulièrement intéressants en raison de leur ponctualité de départ, de leur vitesse, de leur agilité et de leur endurance excellentes, ainsi que de leurs coûts d’exploitation optimisés.

Propulsés par des moteurs BR710 de Rolls-Royce, développés et construits par Rolls-Royce Deutschland à Dahlewitz, en Allemagne, l’avion Global 6000 a suffisamment d’autonomie pour des vols sans escale intercontinentaux, ce qui est idéal pour les besoins de transport des secteurs politiques et parlementaires. L’avion Global 6000 assure également un vol en douceur qui réduit la fatigue des grands voyages, tant pour les passagers que pour l’équipage, tandis que son poste de pilotage évolué Bombardier Vision est doté d’un affichage tête haute avec la vision améliorée et la vision synthétique, ce qui permet une meilleure expérience de pilotage.

La livraison de l’avion Global 6000 resserre les importants liens entre Bombardier et l’Allemagne, où l’avionneur est le principal fournisseur d’avions d’affaires. Bombardier Transport, chef de file mondial de l’industrie ferroviaire, a son siège social à Berlin. 

Photos :Global 6000 Luftwaffe@ Bombardier