02/11/2021

L’US Navy cherche un remplaçant au Super Hornet !

us navy,f-35c,super hornet,fa-xx,drones,les nouvelles de l'aviation,nouveaux avions de combat

Sous la désignation F/A-XX, le futur avion de combat doit à termes venir remplacer l’actuelle flotte de Boeing F/A-18E/F « Super Hornet » dans les années 2030. Le nouvel appareil doit répondre à un cahier des charges qui doit l’amener à devenir la composante d'attaque au sein de la famille de systèmes de domination aérienne de nouvelle génération. L’avion sera classifié en tant que 6ème génération.

Une nouvelle vision d’avenir 

Pour ce faire, l'US Navy a publié la semaine dernière la version non classifiée de la "Navy Aviation Vision 2030-2035". Ce document révèle les options auxquelles travaille la Navy pour définir ses besoins pour la prochaine décennie en "mettant à jour les capacités actuelles, en mettant en ligne des plates-formes nouvelles et avancées, et complétant la compétence de combat d'aujourd'hui avec des tactiques et des procédures améliorées pour le combat haut de gamme ». L'objectif est d'avoir « une marine qui essaime la mer, délivrant des efforts létaux et non létaux synchronisés de près et de loin, sur chaque axe et dans chaque domaine ».

Le document énonce trois éléments clés : fournir la capacité de gagner dans la compétition des grandes puissances (GPC), de générer une préparation future dans l'ensemble de la force,  de réaliser une formation révolutionnaire pour former le cadre de l'avenir de l'aviation navale. Ces objectifs sont essentiels car la guerre maritime évolue rapidement, la Chine et la Russie continuant de travailler pour éroder les avantages de la marine américaine en matière de combat, comme indiqué dans le document, « développant et utilisant un nombre croissant de capacités haut de gamme à un rythme sans précédent depuis l'apogée de la guerre froide ».

Certaines des menaces attendues par l'aéronavale américaine concernes la montée en puissance de la marine de guerre chinoise dont le développement l’amène à dépasser l’US Navy en nombre et modernité.

f-35c-lockheedmartin.jpg

Se préparant à faire face à ces menaces, le « Navy Aviation » démontre l’importance des nouvelles technologies de pointe, telles que les technologies de réduction de la signature radiofréquence (RF) et infrarouge (IR), des chaînes de destruction passives et actives améliorées, la collaboration entre aéronefs habités et non habités, l’augmentation des vitesses et la portée des armes, la réduction des délais de prise de décision grâce à l’IA, des capacités de guerre électromagnétique améliorées (EMW), des cyber-capacités en constantes évolution, des réseaux avancés et les nouveaux porte-avions (classe Ford).

 Selon le document "l'escadre aérienne navale du futur sera de plus en plus meurtrière, survivable, en réseau, durable et avec et sans pilote avec des capacités autonomes", avec des plateformes capables de vaincre les menaces aériennes et de surface dans un environnement multi-domaines coordonné en utilisant des effets cinétiques et non cinétiques, offrant des effets de précision sur n'importe quelle cible avec des avions de nouvelle génération qui auront une plus grande portée et une plus grande vitesse.  

F-35C, F/A-XX et drones

Dans un premier temps, le F-35C permettra au F/A-18E/F Block III d'être une plate-forme plus résistante et plus meurtrière en tirant parti des capacités de détection furtive et passive pour façonner l'image aérienne globale, tandis que les nouvelles capacités de guerre électronique (EW) adaptée au  EA-18G « Growler » renforceront le dispositif. L'attaque électronique aéroportée (AEA) EA-18G continuera à fournir des effets non cinétiques intégrés à spectre complet grâce au nouveau brouilleur de nouvelle génération (NGJ) et à d'autres effets non cinétiques (NKE). Puis progressivement, le F/A-XX viendra prendre la place des « Super Hornet » avec l’arrivée toujours plus nombreuse de drones.

Puis progressivement à partir de 2035, la future marine américaine fonctionnera avec trois types de vecteurs aériens que sont le Lockheed Martin F-35C, le nouveau F/A-XX et des divers drones. 

Impact sur le Super Hornet

Cette nouvelle vision de la Navy montre un peu plus l’intérêt pour les aéronefs de 5ème & 6ème générations reléguant un peu plus les appareils actuels à un rang secondaire à court termes et à une fin déjà prédéfinie aujourd’hui. L’avenir du « Super Hornet » est donc déjà clos et met Boeing dans une situation où il lui faudra impérativement se positionner dans le programme F/A-XX sous peine d’être évincer des appareils de pointe de la Navy, mais également des offres à l’exportations. La nouvelle vision de la Navy comme de l’Air Force confirme un peu plus le virage en direction des nouvelles générations d’aéronefs, en Europe les développements du SCaF et Tempest sont eux aussi engagés dans cette révolution. 

 

IMG_8181.jpeg

Photos : 1 projet F/A-XX @ Boeing 2 F-35C en déploiement @ LM 3 Drone X-47B @ Northrop Grumman

 

 

17/04/2013

La Navy réfléchit au successeur du Super Hornet !

F-18 Super Hornet.jpg


 

 

L’US Navy a débuté il y a quelques temps, une réflexion sur le processus de remplacement du Boeing F/A-18E/F «Super Hornet». Deux solutions semblent intéresser la marine américaine pour les années avenirs.

 

Les Boeing F/A-18C/D «Hornet» commenceront à être remplacé à partir de 2025 par le Lockheed-Martin F-35C «Lighning II», puis en 2030, se seront les Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» qui commenceront à atteindre la limite d’âge en ce qui concerne la cellule.

Par conséquent, la Navy commence à réfléchir à l’avenir de sa capacité aérienne.

Une première idée consistait à augmenter le nombre de F-35, mais la Navy idéalise sur un appareil plus puissant et ayant un rayon d’action supérieur.

 

Deux projets sont à l’étude :

 

Le premier projet qui a les faveurs des marins, concerne une solution à court terme ayant un coût relativement faible et qui pourrait être réalisable malgré les économies demandée par l’Administration Obama. 

 

L’Advanced Super Hornet : 


 

2048643.jpg


 

Le projet «Advanced Super Hornet» est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 «Silent Eagle». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de  coût-efficacité concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Efficace et ayant donné de très bons résultats avec les essais du «Silent Eagle», le projet «Advanced Super Hornet» en reprendrait donc les lignes pour une application sur les «Super Hornet» et autres «Growler» actuels. 

 

Tout comme sur le «Silent Eagle», on appliquerait une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, soit : l’emport de carburant et armes en externes.

 

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

 

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

 

Boeing n'a pas l'intention de construire une nouvelle cellule, mais plutôt de développer une série de fonctionnalités modulaires qui peuvent être installées directement sur le parc des Super Hornet de l'USN. Le constructeur n’exclut pas non plus la possibilité d’équiper les flottes de «Super Hornet» à l’étranger.

 

Ce projet semble déjà bien avancé, puisque le capitaine Frank Morley de l'US Navy et gestionnaire du programme EA-18G «Growler» a déclaré que le Bureau des opérations navales (OPNAV) travaille sur le projet avec Boieng et prévoit de dévoiler cette année encore, un prototype de l’Advanced Super Hornet.

 

Programme F/A-XX (NGAD) :


 

A-XX-1.jpg


 

Le second projet de l’US Navy concerne cette fois-ci, le développement à moyen terme d’un nouvel avion. Certes, ce programme est encore à ses balbutiements, mais  pourrait  très bien être lancé d’ici quelques années pendant que les Advanced Super Hornet assurent la jointure entre les Hornet actuels et le nouveau projet.

 

Une chose intéressante est à noter, qui concerne le nom du programme lui-même, qui est désigné comme le prochain «Dominance Generation Air» (NGAD). Ce qui pourrait impliquer, que l’accent du nouvel avion est placé la supériorité de l'aérienne, plutôt que le rôle polyvalent du F-35. La Navy souhaiterait-elle un nouvel avion dont le rôle serait celui de feu le F-14 «Tomcat» ? Possible, car le F-35 assurerait les missions polyvalentes alors que le F/A-XX aurait pour tâche d’anéantir, les nouvelles menaces que représenterons alors, les Sukhoi T-50 (PAK-FA) et J-20 chinois, par exemple.

 

Photos : 1 Boeing F/A-18E Super Hornet @ USN  2 Camouflage d’essais sur un Super Hornet F @ Ralph Duenas 3 Image de synthèse projet F/A-XX @ Boeing/USN