26/10/2021

Le F-15EX « Eagle II » a été testé en conditions opérationnelles  !

1000w_q75-1.jpg

L’avionneur Boeing a livré deux exemplaires du nouveau F-15EX « Eagles II » à l’US Air Force, cette dernière a subi les essais opérationnels depuis la base aérienne de Nellis (AFB) au Nevada du 18 ou 25 octobre.

Après la réception des deux appareils en mars et avril de cette année, l’USAF à transférer les aéronefs à Nellis pour une prise en charge par le détachement AFOTEC 6 qui dirige le test opérationnel initial et l'évaluation du F-15EX avec des unités d'Eglin et de Nellis AFB, de la Garde nationale de l'Oregon et de la Floride. L'avion a subi une série de tests de développement pour s'assurer qu’il respecte les spécifications de construction et les normes de sécurité requises. Il a également mené des missions opérationnelles dans le cadre de l’exercice Northern Edge en Alaska. 

« L'objectif principal est de fournir la poussée initiale pour les tests opérationnels et l'évaluation afin d'évaluer véritablement la plate-forme d'un point de vue de bout en bout avec l'ajout d'un environnement de menace robuste que l’on peut simuler sur les installations de Nellis.
En plus des tests opérationnels de l'avion, l'événement de deux semaines implique également de tester le système de survie d'avertissement actif passif de l'avion. 

Les installations du complexe de Nellis offrent la possibilité de pouvoir non seulement faire un retour instantané sur les performances des avions, mais également de récupérer les données pour pouvoir les analyser de manière très détaillée, pour s'assurer que c'est ce qui se passait, ou encore mieux, pour pouvoir trouver les problèmes que l’ont peu rencontrés et utiliser ces données pour trouver les correctifs, puis les mettre en œuvre le plus rapidement possible. 

Selon les premiers retours, l’avion dépasse largement les anciennes versions et s’intègre bien dans le dispositif tenu par le F-35 et le F-22. Mais le F-15EX est également plus vulnérable que les appareils de 5ème génération (F-22, F-35). Il se doit de travailler en appuis, notamment pour apporter et délivrer un grand nombre d’armes.

Après les tests à Nellis, les deux F-15EX avions vont retourner à Eglin pour d'autres tests de développement. 

Le projet F-15EX « Eagle II »

1000w_q75-2.jpg

Sous la désignation de projet F-15EX, la nouvelle variante du jet offre des commandes de vol plus modernes, un grand écran unique et un radar amélioré. L'avion emportera également beaucoup plus d’armes avec plus de deux douzaines de missiles air-air, soit une capacité inégalée au sein de l’USAF.

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille depuis plusieurs mois sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15.  Pour Boeing, il s’agissait de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » (F-15X). La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions et donc combler une énorme faiblesse du F-35, sa capacité d’emport.

Boeing a doté le F-15EX d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif (AESA), avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS « Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offre la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité réside dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes. 

Capacité d’emport phénoménale :

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15EX « Eagle II » est bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’armes comme par exemple : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. Par ailleurs, il peut lancer des armes hypersoniques jusqu'à 22 pieds de long et pesant jusqu'à 7 000 livres. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration. Dernier élément, le F-15EX pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

La plate-forme nécessite également une formation transitoire minimale sans main-d'œuvre supplémentaire et peu ou pas de changements d'infrastructure, assurant la poursuite de la mission.

L'architecture OMS permet l'insertion rapide des dernières technologies aéronautiques. Pour soutenir davantage la cellule numérique et faire avancer l’insertion de technologique, le programme F-15EX utilise le précurseur à l’initiative DevSecOps du ministère de la Défense, visant à développer des logiciels sécurisés, flexibles et agiles. De plus, l'architecture des systèmes de mission ouverts garantit sa viabilité pendant des décennies. L'épine dorsale numérique du F-15EX, ses systèmes de mission ouverts et sa capacité de charge utile généreuse cadrent bien avec la nouvelle vision de l’USAF d'une future guerre en réseau.  Le F-15EX réunit les avantages de l'ingénierie numérique, des systèmes de mission ouverts et du développement de logiciels agiles rester abordable et évolutif pour les décennies à venir.

1000w_q75.jpg

Photos : F-15EX à Nellis @ William R. Lewis

01/06/2021

Le F-15EX « Eagle II » a démontré ses capacités !

210514-f-jg201-1192.jpg

Le plus récent avions modèle d’avion de combat de l'US Air Force, le Boeing F-15EX « Eagle II », a été testé grandeur nature récemment lors de l’exercice aérien Northern Edge 21 en Alaska.

Northern Edge

Northern Edge est un exercice aérien conjoint semestriel qui se déroule dans la banlieue d'Anchorage en Alaska, il est conçu pour accroître l'efficacité au combat interarmées dans tous les domaines de la guerre. 

L'équipe de test du F-15EX s'est concentrée sur les tests du dernier programme de vol opérationnel du F-15EX, du système de survie d'avertissement actif passif du Eagle II et du radar. Les deux F-15EX « Eagle II » qui ont été remis par Boeing en mars et avril faisait partie d'un contingent important de la 53e Escadre qui s'est déployé à Joint Base Elmendorf-Richardson (JBER).

Au cours de l'exercice, les deux F-15EX « Eagle II » ont été testé dans un environnement de force interarmées, « représenté opérationnellement » qui comprenait des éléments de menace tels que des agresseurs. Parmi les objectifs de la participation du F-15EX, il était prévu de tester les performances et le comportement du radar Raytheon APG-82 de type AESA avec d'autres nouvelles fonctionnalités telles que l'affichage du poste de pilotage étendu et le dernier programme de vol opérationnel (OFP, logiciel de mission).

Pour la première fois le nouveau système de guerre électronique « Eagle Passive Active Warning Survivability System » (EPAWSS) entièrement numérique conçu pour vaincre l'ennemi et augmenter la capacité de survie du F-15EX a été engagé avec succès.

Le système de cockpit, l'affichage sur grande surface, le casque avec affichage numérique et le système de positionnement global GPS ont également signalé des performances réussies, collectant des données inestimables à partir des systèmes nouvellement mis à niveau dans une zone pertinente pour le combat. 

"L'objectif global était de tester le F-15EX dans un environnement représenté opérationnel, et l'EPAWSS a très bien fonctionné", a déclaré le colonel Doug Creviston, commandant du 96e Groupe de soutien aux opérations. "C'était vraiment précieux d'obtenir des données sur l'intégration du système." 

Le F-15EX est le premier avion entièrement testé et mis en service grâce à des tests de développement et opérationnels combinés. Le développement tactique aux côtés d'autres avions conjoints de quatrième et cinquième génération contre des adversaires proches de leurs pairs dans un environnement de forces importantes et contesté est une étape importante dans le test. 

L’EPAWSS

Fournissant des options de guerre électronique offensive et défensive pour le pilote et l'avion, le système de BAE Systems ALQ-250 EPAWSS propose des solutions entièrement intégrées d'alerte radar, de géolocalisation, de connaissance de la situation et d'autoprotection pour détecter et vaincre les menaces de surface et aéroportées dans des environnements contestés et hautement contestés à forte densité de signaux. Équipé de contre-mesures électroniques avancées, il permet une pénétration plus profonde contre les systèmes de défense aérienne intégrés modernes, offrant des capacités de réponse rapide pour protéger l'équipage. L'EPAWSS est conçu pour fournir une indication, le type et la position des menaces RF au sol ainsi que la portée des menaces aériennes avec la connaissance de la situation nécessaire pour éviter, engager ou annuler la menace. L'EPAWSS se défend contre les systèmes de menace RF et IR détectant ou acquérant des informations de ciblage avant l'engagement de la menace, ce qui complique et / ou annule une solution de ciblage de menace ennemie. Le système lutte contre les menaces grâce à sa suite de composants avec des techniques électro-optiques et RF. 

boeing,f-15ex eagle 2,usaf,blog défensel,les nouvelles de l'aviation,aviation militaire

Et maintenant ?

Cette collecte de données de test précoce permet d'attirer l'attention sur les systèmes nécessitant une amélioration avant l'augmentation de la production du F-15EX et sa livraison finale à l’US Air Force.

La planification de l'Air Force envisage l'acquisition d'un maximum de 144 F-15EX « Eagle II » pour remplacer les F-15C/D vieillissants qui servent dans la Garde nationale aérienne de 2024 à 25. De plus l'avion peut offrir une grande valeur pour les opérations dans des environnements de défense aérienne et dans les fonctions de défense du territoire que la flotte actuelle effectue. Le F-15EX est considéré comme une plate-forme à partir de laquelle des armes hypersoniques peuvent être lancées à des distances éloignées bien en dehors des zones à haut risque. Mais il devra être engagé aux côtés des avions de nouvelle génération comme le F-35 et le NGAD.

6643839-1621894264.jpg

Photos : Premier engagement du F-15EX « Eagle II » @ USAF