26/11/2022

La rénovation de jets d’affaires !

CF013174_Bags_edit_NM.jpeg

Si le marché d’achat de jets privés neufs a repris son embellie durant la crise du COVID, la rénovation d’avions plus anciens et au goûts du jour. La demande sur le marché de l’aviation d’affaires est bonne et les prix sont en mis en concurrence.

Pourquoi une rénovation ?

Les avions d’affaires plus anciens sont moins chers à la location que les modèles récents. En général le prix d’une heure de vol dépend de l’année de fabrication. Pour les sociétés de locations la demande actuelle étant forte, c’est l’occasion de rafraîchir l’intérieur d’appareils ayant déjà quelques années et un certain nombre d’heures de vol. Pour les propriétaires qui désirent opter pour la rénovation de leur jet, il s’agit d’une option qui permettra de le revendre plus tard à un meilleur prix.

Selon certains marchés, comme celui de l’Amérique du Nord ou l’aviation privée est particulièrement développée, la demande en matière de rénovation est plus forte que sur les marchés émergeants ou les avions les plus récents sont recherchés.

Mais attention, la pression de ces dernières années sur la préservation du climat pousse également les propriétaires en direction d’avions récents ayant des performances énergétiques plus faibles. Le créneau de la rénovation est donc assez restreint à des aéronefs relativement récents.

Exemple type

Il y a quelques jours la société Winch Design a annoncé la livraison d'un Bombardier Global 5000 vieux d’une dizaine d’années à son client entièrement rénové.

Le mandat du client était de prendre l'avion d'origine et de créer un espace lumineux et de caractère, personnel au client. La cloison arrière a été repeinte selon un schéma original, l’ajour de couleurs vives et les détails abstraits fournissent une mise au point saisissante sur le salon du propriétaire arrière en entrant dans la cabine. En outre, les sièges sont entièrement redessinés à l'aide de cuirs de haute qualité pour introduire une fraîcheur distincte et une sensation de légèreté dans l'habitacle.

Une nouvelle moquette, une installation cuisine et du matériel audio et vidéo renouvelés, sans oublier un rafraîchissement de la salle d’eau et des toilettes.

nbaa,ebace,global 5000,winch design,rénovation jet d'affaires

Le Global 5000

A l’époque de sa sortie en 1996, le biréacteur super-grand Global 5000 était une référence et combinait une vitesse transatlantique supérieure à la cabine la plus grande de son segment de marché. Il était déjà doté d’une connectivité Internet haute vitesse, d’options de divertissement de pointe inégalées, d’un système d’affichage de vol tête haute et l’un des plus grands champs de vision de tous les avions d’affaires. Avec une autonomie de 5 200 milles marins (9 630 km), le biréacteur peut assurer des liaisons telles que Dubaï-Le Cap, Londres-Séoul et New York-Le Caire.

Véritable percée dans l’aviation d’affaires, le poste de pilotage Vision était conçu pour offrir une expérience de pilotage entièrement nouvelle. En combinant ce qu’il y a de mieux en fait de nouveautés technologiques de pointe à un design supérieur, il offre aux pilotes des biréacteurs Global de Bombardier un niveau sans précédent de contrôle et de confort. Le poste de pilotage Vision est doté de la suite avionique Rockwell Collins Pro Line Fusion, qui intègre ses systèmes pour en permettre l'inter-fonctionnalité.

Nouvelle vie

Typiquement les rénovations sont de bons choix avec ce type d’aéronefs ayant un âge variable entre 10 et 15 ans. Plus anciens, les coûts d’une rénovation peuvent vite ne plus être en adéquation avec les besoins du marché. Ce dernier étant de plus en plus dicté par l’éco-responsabilité.

CF013264_Bags_edit_TS.jpeg

Photos : 1 Global 5000 2 & 3 intérieur rénové @ Winch Design

14/10/2022

La demande reste forte pour les PC-12 & PC-24 de Pilatus !

301973374_557341439519285_5840888652518707107_n.jpg

L’avionneur suisse Piltaus continue sur sa lancée avec une forte demande pour ses modèles PC-12 NGX et le jet PC-24. L’occasion de faire le point sur l’évolution des livraisons.  

Du 18 08 20 octobre prochain se déroulera le National Business Aviation Association & Convention & Exhibition (NBAA-BACE) à Orlando, l’occasion pour l’avionneur Pilatus de présenter à la fois le PC-12 NGX et le PC-24 Super Versatile Jet. Ce Salon aux Etats-Unis est primordial pour l’aviation d’affaires et Pilatus sera de la partie et confirme une très forte demande pour les deux avions. En effet, le marché américain se révèle une mine d’or pour l’avionneur.

Les livraisons  

Fin septembre 2022, Pilatus avait livré 47 PC-12 NGX et 27 PC-24. De ces avions, environ 62% ont été achevés par la filiale américaine Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, Colorado. Basée à l'aéroport métropolitain de Rocky Mountain (KBJC) depuis 1996, l'entreprise a créé plus de 25 nouveaux emplois en 2022 avec la récente expansion des installations pour inclure de nouvelles opérations de peinture. Par ailleurs, Pilatus a acquis Skytech en septembre 2022 et son effectif de 120 salariés. Skytech opère en tant que centre de vente et de service agréé indépendant depuis 1993 et ​​fait maintenant partie du groupe Pilatus qui emploie maintenant plus de 300 employés aux États-Unis.

Le 2'000 ème PC-12 et le 200 ème PC-24 en 2023

Parmi les livraisons notables cette année, citons celles aux opérateurs charter, PlaneSense (États-Unis) et JetFly (Europe). Les deux compagnies ont signalé une forte demande continue de la part des passagers. Les centres Pilatus agréés rapportent que bon nombre de leurs clients de PC-12 existants passent à la dernière version, le PC-12 NGX, pour tirer parti des nouvelles technologies de moteur et d'avionique, ainsi que des intérieurs entièrement nouveaux. Au cours du troisième trimestre de 2022, Pilatus a livré 1’920 PC-12 depuis le début du programme et célébrera une étape importante dans la livraison du 2’000me PC-12 au printemps prochain. Cet avion sera livré à PlaneSense, le plus grand opérateur de flotte Pilatus au monde, avec 41 PC-12 et huit PC-24.

Le temps total de la flotte de PC-12 est actuellement de plus de 10 millions d'heures de vol. Pilatus livrera également le 200ème PC-24 au printemps 2023. C'est une étape importante à mentionner dans ce programme encore jeune. La flotte mondiale de PC-24 a accumulé 116’000 heures de vol depuis 2017.

Accent mis clairement sur la durabilité 

En matière de fabrication durable l’entreprise suisse se doit de se soucier de la protection de l'environnement, avec des pratiques de travail établies de longue date incluent la conservation des ressources et l'exploitation avec le moins d'impact possible. Dès 1973, le magazine de l'entreprise, Pilatus Post, publiait un article sur la façon dont il fallait traiter les eaux usées. Aujourd'hui, les installations de Pilatus disposent de 230’000 pieds carrés de panneaux solaires produisant de l'électricité pour nos opérations en Suisse. 94% de l'énergie utilisée dans la production des avions Pilatus provient de sources hydroélectriques, nucléaires et solaires. Tous les avions sont approuvés pour fonctionner avec du carburant d'aviation durable. La gamme turbopropulseurs monomoteurs est également extrêmement efficace à exploiter car elle produit moins d'émissions de CO2 et de NOX.

Le PC-12 NGX 

825112557.jpg

Le tout nouveau PC-12 NGX intègre un moteur amélioré, une avionique plus intelligente et une cabine entièrement repensée avec de plus grandes fenêtres, faisant de cette troisième génération de la cellule PC-12, le turbopropulseur monomoteur le plus perfectionné jamais conçu. S'appuyant sur l'expérience acquise auprès de la flotte mondiale de PC-12, qui compte plus de 1’700 appareils et plus de sept millions d'heures de vol, ainsi que du support Pilatus, le nouveau PC-12 NGX apporte la dernière technologie au marché des turbopropulseurs.

Technologie moteur éprouvée à commande numérique 

Un turbopropulseur monomoteur exige un groupe motopropulseur éprouvé: le nouveau turbopropulseur PT6E-67XP de Pratt & Whitney Canada est au cœur du nouveau PC-12 NGX. Ce moteur amélioré comprend une hélice électronique et un système de contrôle du moteur, notamment un FADEC (Full Authority Digital Engine Control), une première mondiale sur ce segment de marché. De plus, le nouveau mode basse vitesse des hélices entraîne une réduction significative du bruit dans la cabine pour un confort accru des passagers. Le nouveau moteur à turbo-propulsion permet au PC-12 NGX d’atteindre une vitesse de croisière maximale de 290 KTAS (537 kilomètres à l’heure). Le PC-12 NGX ajoute également des fonctionnalités avancées, telles que le fonctionnement du carburant sans Prist®, soit sans additif chimique antigel.

La technologie de pointe à l'origine du moteur PT6-67XP de la E-SeriesMC se traduit par un pilotage plus intuitif et des opérations simplifiées. Sur simple pression d'un bouton, le pilote peut démarrer ou éteindre le moteur tout en évitant les démarrages à chaud et les faux démarrages. Le système intégré de commande électronique de l'hélice et du moteur à un seul levier permet une régulation du moteur précise grâce à une surveillance constante de la température et de la puissance, ce qui garantit un rendement optimal du moteur pendant toutes les phases de vol. Dans les faits, la nouvelle conception de la turbine du moteur PT6E-67XP, qui propulse l'appareil PC-12 NGX de Pilatus, permet une montée plus rapide, une vitesse plus élevée et une puissance accrue de 10 % qui se manifestent par des temps de vol plus courts.

Grâce à la connexion numérique, une centaine de paramètres font l'objet d'une surveillance qui facilite l'analyse prédictive du fonctionnement du moteur et du système ainsi que la planification proactive de l'entretien. À partir des données clés du moteur et de l'appareil, le système de commande moteur électronique (EEC) est à même de procéder à des réglages et de fournir une puissance optimale tout au long du vol.

Après l'atterrissage, les données de vol sont téléchargées à distance et fournissent aux exploitants et aux spécialistes de la maintenance de précieuses indications sur le rendement et l'état du moteur. Les clients peuvent planifier l'entretien et ainsi optimiser leurs activités, réduire leurs coûts et voler lorsqu'ils en ont besoin et durant de plus longues périodes. Les indications fournies par les nouvelles données maximisent la grande disponibilité inhérente au moteur. 

Environnement de cockpit intelligent  

Le PC-12 NGX bénéficie d'une gamme de nouvelles fonctionnalités pour le pilote: le système ACE ™ (Advanced Cockpit Environment) de Honeywell, inspiré du PC-24, fournit une avionique améliorée. Autre nouveauté de ce segment, Pilatus associe la puissance d’un dispositif de contrôle du curseur à la polyvalence d’un contrôleur d’écran tactile intelligent dans un poste de pilotage véritablement professionnel. L’auto-manette numérique, c’est-à-dire le réglage automatique de la poussée, réduit la charge de travail du pilote pour une sécurité accrue et assure l’optimisation automatique de la puissance à chaque phase du vol.

Nouvelle cabine avec de plus grandes fenêtres 

Les fenêtres de la cabine ont été agrandies de 10% afin d’améliorer l’expérience des passagers du PC-12 NGX et d’apporter plus de lumière naturelle. La forme rectangulaire des nouvelles fenêtres, également adaptée du PC-24 et ses garnitures de pare-brise sombres créent une image distincte PC-12 NGX.

La cabine entièrement repensée est proposée dans six intérieurs différents de BMW Designworks. Les sièges passagers extrêmement légers, spécialement développés, offrent une ergonomie optimale, avec possibilité d'inclinaison totale si nécessaire. Les sièges sont disposés de manière à offrir une liberté de mouvement maximale tout en offrant une plus grande marge de manoeuvre, grâce à la garniture de pavillon redessinée. Le système de climatisation offre une distribution d'air meilleure et plus silencieuse.

Coût d'exploitation réduit 

Avec le nouveau PC-12 NGX, les intervalles de maintenance programmés ont été étendus à 600 heures de vol, ce qui permet de réaliser des économies considérables. La période entre les révisions a également été portée de 4’000 à 5’000 heures, ce qui a permis de réduire encore le coût d’exploitation du PC-12 NGX, ce qui en fait le leader incontesté de sa catégorie. 

Le prix de base du PC-12 NGX en 2020 est de 4’390 000 dollars US, avec des avions configurés pour les cadres de direction équipés à un prix de 5’369 000 dollars US.

Le Pilatus PC-24 Super Versatile Jet 

2355643399.JPG

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 offre aux passagers des sièges réglables individuellement, une salle de bain avec toilettes, un espace bagages qui reste accessible en vol et une armoire. L’avion dispose d’un système de sécurisation des bagages, une caractéristique unique dans cette catégorie d'avions, et qui est très appréciée par les pilotes chargés de ranger les bagages des passagers. Désormais, le PC-24 est également disponible avec un service de restauration en vol modulaire. L'office avant est situé dans la section avant de la cabine et offre un espace de rangement supplémentaire pour le café, la glace, les boissons et les articles de restauration.

Le contrôle strict du poids a permis à Pilatus d'équiper le PC-24 de deux moteurs à réaction légers Williams FJ44-4A-QPM, ce qui a permis d'économiser plus de 400 lb par rapport aux turbofans traditionnels des avions intermédiaires. Le fait de pouvoir utiliser des moteurs plus légers a eu un effet d'entraînement sur le poids global de la cellule, des structures de support, des ailes et du train d'atterrissage. Les APU sont pratiquement incontournables dans les avions de taille moyenne, mais Pilatus ne pouvait pas se permettre les 300 livres de poids du troisième moteur. Ainsi, il a travaillé avec Williams pour développer un nouveau mode de puissance silencieuse (QPM) pour que le moteur droit qui réduit le régime au ralenti au sol permet de continuer de fournir une alimentation électrique suffisante pour le climatiseur ou les chaufferettes électriques lorsque l'avion est stationné. Le moteur droit, fonctionnant avec le QPM, fait moins de bruit qu'un APU typique, soit une bonne nouvelle pour les voisins de l'aéroport.

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaires, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

Le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d'aérodromes dans le monde que les autres jets actuellement sur le marché. Il rapproche les passagers de leur destination réelle car le PC-24 est conçu pour être utilisé dans les petits aéroports avec des pistes plus courtes un excellent moyen d'éviter les complexités administratives habituelles dans les grands aéroports et de réduire au minimum les transferts au sol.

Les nouveautés suivantes ont été inclue sur les dernières versions : une  liaison de données VHF avec AFIS, Météo graphique ACARS,  météo graphique par satellite de base et avancée (S-XM);,données de décollage et d'atterrissage FMS (TOLD), communications contrôleur-pilote par liaison de données (CPDLC) sur le réseau FANS 1/A+ , Panneau audio Bluetooth 3D KMA-29A avec fonctions d'enregistrement et de lecture, le radar météorologique à semi-conducteurs Honeywell RDR-7000 avec fonctions prédictives de grêle et de foudre.

Photos : 1 PC-24 & PC-12NGX 2 PC-12NGX 3 PC-24 @ Pilatus Aircraft

23/09/2022

Pilatus acquiert le centre américain de vente et de service Skytech !

pilatus  aircraft,skytech,pc-24,pc-12,les nouvelles de l'aviation,ebace,nbaa

Fondée en 1976, Skytech Inc. est un fournisseur de services spécialisé et un vendeur d'avions avec deux sites dans les États américains du Maryland et de la Caroline du Sud. Dans le cadre d'un plan de succession à venir, Pilatus a décidé de reprendre Skytech, et l'ensemble de l'effectif d'environ 120 personnes continuera d'être employé par l'avionneur suisse.

Skytech opère en tant que centre de vente et de service agréé indépendant de Pilatus depuis 1993. Avec un successeur devant remplacer le co-fondateur et propriétaire John Foster, Pilatus a décidé d'acquérir son partenaire de longue date. L'entreprise continuera à fonctionner comme une société indépendante chargée de l'entretien et de la vente des PC-24 et PC-12 sur la côte Est, ainsi que des types d'avions d'autres fabricants. La marque Skytech restera également. L'actuel PDG de Skytech, Justin Lazzeri, dirigera l'entreprise vers l'avenir avec son équipe, qui comprend de nombreux employés de longue date. Les deux sites commerciaux de Rock Hill (Caroline du Sud) et de Baltimore (Maryland) sont inclus dans l'achat.

Expansion aux États-Unis

Cette acquisition permettra à Pilatus d'étendre son implication directe sur le marché américain, un marché d'une grande importance pour l'entreprise. Pilatus possède déjà une filiale basée au Colorado, Pilatus Business Aircraft Ltd, qui est en activité depuis 26 ans. Agissant en tant qu'importateur général et centre de finition de Pilatus pour l'Amérique du Nord et du Sud, la filiale est également responsable de la gestion du réseau de centres de vente et de service agréés de Pilatus, du marketing et des travaux d'assemblage final. Les ventes directes aux flottes et aux clients gouvernementaux sont également gérées par le biais de l'opération du Colorado. Aidé par ses autres partenaires de vente et de service, Pilatus utilisera l'acquisition de Skytech pour assurer et améliorer encore la continuité et la qualité de ses services clients primés sur la côte est des États-Unis.

Markus Bucher, PDG de Pilatus, a déclaré ce qui suit à l'occasion de la signature du contrat :

« Le marché américain est très important pour nous. Il est essentiel que Pilatus continue d'étendre son « empreinte ». Grâce à cette acquisition, nous visons à être à la hauteur de notre revendication : « Nous créons la classe Pilatus ! » Je suis ravi d'avoir l'entreprise et son personnel à bord avec nous - Bienvenue dans la famille Pilatus !

Photo : Skytech est un revendeur pour le PC-24 @ Skytech Inc.

21/09/2022

Entrée en service du Challenger 3500 !

bombardier,challenger 3500,bizjet,ebace,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur canadien Bombardier a annoncé l’entrée en service prochaine de son Challenger 3500 auprès du client de lancement M. Les Goldberg. Au paravent, l’avion sera présenté lors du prochain Salon NBAA-BACE à Orlando, en Floride.

Bombardier dispose de plusieurs commandes fermes pour son Challenger 3500, qui a été dévoilé en il y a une année. Le Challenger 3500 est une évolution du modèle 350, soit l’avion le plus vendu à ce jour.

La cabine est conçue avec pour améliorer la productivité et le confort des passagers. L’avion est doté d’une technologie de cabine qui constitue une première dans l’industrie, de fauteuils révolutionnaires et d’un intérieur somptueux, redéfinissant le confort avec sa position zéro gravité unique, le fauteuil Nuage breveté constitue une première dans l’architecture des fauteuils de l’aviation d’affaires depuis 30 ans. Les sièges ont également été façonnés pour permettre au passager de courber les pieds en dessous. Le divan est équipé de tiroirs coulissants à chaque extrémité qui peuvent être utilisés pour ranger des boissons et des collations. La partie cuisine a été redessinée en y incorporant des caractéristiques telles qu'un refroidisseur à vin transparent et un support en cristal présenté à l'embarquement des passagers. L'espace de travail a été modifié pour permettre à une grande machine à expresso avec un four, d’être installés.

bombardier,challenger 3500,bizjet,ebace,les nouvelles de l'aviation

Le système de gestion de la cabine intègre de nouvelles fonctionnalités telles que des commandes à commande vocale pour l’ensemble des systèmes, de l'éclairage au son et aux médias pouvant être lus sur des écrans 4K de 24 pouces. L'activation vocale fonctionne via une application CMS sur les appareils personnels des passagers. Le système audio est également emprunté au Global 7500 avec optimisation du son, peu importe la position des passagers.

Les ingénieurs de Bombardier ont abaissé l'altitude de la cabine de 2’000 pieds, à 4’850 pieds, au niveau de vol FL410, marquant une amélioration de 31 %. Le passager souffre moins de l’altitude et se retrouve moins fatigué après un long vol.

Des innovations écoresponsables

Bombardier a développé des applications écologiques afin de permettre aux équipages d'optimiser les plans de vol afin de réduire la consommation de carburant. Des matériaux plus durables dans les finitions de la cabine incluant les placages d'eucalyptus, qui poussent plus vite et nécessitent moins d'eau. D'autres exemples sont l'utilisation de laine et de polyesters « recyclés » qui sont récupérés des processus de fabrication. D'autres encore sont en cours d'évaluation comme l'utilisation du lin et du chanvre dans les matériaux.

Le Challenger 3500 est au prix catalogue de départ de 26,7 millions de dollars.

bombardier,challenger 3500,bizjet,ebace,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Challenger 3500 2 Cockpit 3 Intérieur @ Bombardier

29/07/2022

Falcon 8X, certification du double HUD !

dassault aviation,falcon,falcon 8x,nbaa,ebace,bizjet,les nouvelles de l'aviation

La FAA et l'AESA ont approuvé l'utilisation du double affichage tête haute avancé de Dassault connu sous le nom de FalconEye, sur le triréacteur à très longue portée Falcon 8X de la société, s'ajoutant aux opérations à faible visibilité de pointe de l'avion aptitude. La configuration double HUD permettra à terme une capacité EFVS-terre dans des conditions proches de zéro-zéro, en attendant les nouvelles réglementations de l'AESA.

"L'essentiel est que cette approbation se traduit par une sécurité accrue et plus de capacités pour les Falcon équipés de la première technologie FalconEye de Dassault", a déclaré Carlos Brana, vice-président exécutif, Avions civils chez Dassault Aviation.

Dassault Aviation est un leader incontesté dans le développement de la technologie HUD. En 2016, Dassault a présenté FalconEye, le premier système d'affichage tête haute (HUD) à combiner une cartographie synthétique du terrain basée sur une base de données et des images réelles de caméras thermiques et à faible luminosité. Aujourd'hui, un seul avion équipé d'un HUD avec FalconEye peut effectuer des approches de non-précision à 100 pieds.

Un certain nombre d'opérateurs 8X ont déjà programmé l'installation du nouveau mod, qui permet aux deux pilotes de partager la même vue de vision synthétique et améliorée, permettant à l'un d'agir en tant que "pilote volant" tandis que l'autre surveille les conditions de vol. Les doubles HUD améliorent la connaissance de la situation tout en simplifiant la formation au même niveau d'expérience et de qualification pour les approches.

L'option double HUD sera certifiée sur le Falcon 6X, qui devrait entrer en service mi-2023, et sur le Falcon 10X ultra longue portée, dont la certification est prévue fin 2025.

Le double HUD du Falcon 10X portera la configuration du double HUD à un niveau encore plus avancé dans lequel il peut servir de "moyen principal d'opération du pilote", libérant les pilotes pour configurer l'affichage de vol principal du tableau de bord pour d'autres utilisations.

Pendant ce temps, les avions actuels équipés du HUD et du FalconEye de Dassault peuvent désormais fonctionner jusqu'à 200 pieds avec un crédit de portée visuelle de piste (RVR) de 30% sans qu'aucune approbation spécifique de l'EASA ne soit requise.

Le Falcon 8X

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations seront possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrants un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrières, peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il sera équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 particulièrement efficace en économie de carburant et permettra de réduit les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d'une panoplie de systèmes de bord innovant, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné équipé en option d'un affichage tête haute (HUD), combinant les modes de vision infrarouge et synthétique. Les premières livraisons ont débuté au second semestre de  2016.

dassault aviation,falcon,falcon 8x,nbaa,ebace,bizjet,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Falcon 8X 2 Double HUD @ Dassault Aviation