06/07/2021

Début de production pour le nouveau brouilleur du Growler !

3962694873.jpg

L'US Navy a attribué à Raytheon un contrat de production initiale à faible débit (LRIP) pour le nouveau système de brouillage et d'attaque électronique AN/ALQ-249(V)1 Next Generation Jammer Mid-Band (NGJ-MB).

L'AN/ALQ-249(V)1 NGJ-MB fournira au Boeing EA-18G « Growler » la capacité d'engager efficacement les menaces ennemies à partir de distances de sécurité accrues, d'utiliser une capacité accrue contre les cibles ennemies. Le Naval Air Systems Command (NAVAIR) a annoncé le 29 juin que NGJ-MB avait reçu l'approbation du jalon C du secrétaire adjoint par intérim de la marine pour la recherche, le développement et l'acquisition la veille, donnant le feu vert au programme pour entrer dans le phase de production et de déploiement. Un contrat LRIP Lot 1 de 171,6 millions de dollars US a été confirmé à Raytheon Intelligence & Space le 2 juillet.

Le LRIP Lot 1 fournit trois ensembles de navires NGJ-MB, des pièces de rechange associées, des unités en or pour le développement d'ensembles de programmes de tests opérationnels et les données techniques associées. La fin des travaux est prévue pour fin octobre 2023.

L’AN/ALQ-249 « NGJ-MB »

4100549262.jpeg

’AN/ALQ-249 « NGJ-MB » est un système d'arme d'attaque électronique aéroporté de grande capacité et à puissance élevée destiné à l'EA-18G « Growler ». La solution NGJ-MB de Raytheon fournira des capacités innovantes d'attaque et de brouillage électroniques aéroportées. L’architecture et la conception du NGJ-MB de Raytheon incluent la capacité de fonctionner à une portée considérablement améliorée, d’attaquer plusieurs cibles simultanément et de faire appel à des techniques de brouillage avancées. La technologie peut également être adaptée à d'autres missions et plateformes. La nouvelle nacelle de brouillage devra faire face à des menaces de plus en plus complexes qui exigent que les attaques électroniques aériennes soient plus sophistiquées que jamais, offrant une précision, une puissance, une vitesse de réaction et une directivité accrue.

Construits avec une combinaison de techniques de brouillage de faisceau agiles et de haute puissance, ainsi que d’électronique à semi-conducteurs à la pointe de la technologie l’ALQ-249 NGJ-MB offrira une architecture de systèmes ouverts économique pour les futures mises à niveau.

Fonctionnant dans la bande de fréquences de 509 MHz à 18 GHz, le NGJ est développée sous la forme de trois capacités distinctes, comprenant LB, la bande moyenne (MB) et la bande haute (HB). NGJ-LB (également connu sous le nom de bloc / incrément 2), NGJ-MB (bloc / incrément 1) et NGJ-HB (bloc / incrément 3) sont spécifiquement dirigés contre la bande basse fréquence (100 MHz à 2 GHz), moyen, (2 GHz à 6 GHz) et sections à large bande (6 GHz à 18 GHz) du spectre de la menace globale.

L’AN/ALQ-249 est un système monté dans une nacelle qui intègre les technologies numériques, logicielles et à réseaux à balayage électronique (AESA) afin de créer une capacité EA améliorée capable de perturber et de dégrader émetteurs radar et de communications hostiles. La nouvelle nacelle permettra de traiter les zones de mission de frappe en profondeur et le brouillage, le soutien de la guerre maritime, soutien au combat rapproché, guerre irrégulière communications et cibles avec armes non conventionnelles et air du champ de bataille. Elle pourra être utilisée également pour les opérations d'interdiction et d’escorte pénétrante.

Neutraliser les S400 russes 

Le NGJ est conçu pour brouiller et vaincre à la fois la technologie radar de surveillance qui peut alerter les défenses qu'un avion ennemi se trouve dans la zone ainsi que le radar d'engagement à haute fréquence qui permet aux défenses aériennes de cibler, suivre et détruire les avions attaquants.

Les avions de combat américains survolant la Syrie étaient à portée de missiles sol-air russes S-400 et S-300. Cette situation met en évidence l'importance de supprimer les défenses aériennes ennemies l'une des principales tactiques utilisées par les pilotes américains est le brouillage radar, la saturation des radars ennemis avec de faux signaux afin, qu'ils ne puissent pas suivre et tirer sur des avions amis. L'US Navy s'appuie aujourd’hui sur le système de brouillage ALQ-99 depuis près d'un demi-siècle. Mais les radars opposés ont gagné en capacité. Il faut impérativement un nouveau système. 

Les ingénieurs de Rayhteon disent que le NGJ-MB pourra bloquer tout ce qui émet ou reçoit et la fréquence RF dans la gamme de fréquences du NGJ dont les systèmes russes S-300 et S-400. Le NGJ-MB permettra de par sa structure de s’adapter rapidement aux améliorations et aux futures menaces sol-air.

Photos : 1 EA-18G Growler avec le NGJ-MB 

04/02/2020

Essais réussis pour les EA-18G « Growler » autonomes !

boeing,ea-18g growler,avion autonome,blog défense,aviation militaire,us navy,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Boeing en collaboration avec la marine américaine a réussi une série de vols deux avions de combat EA-18G « Growler » en mode « autonome » depuis les installations de la Naval Air Station de Patuxent River.

Les vols, effectués au cours d’une série d’exercices tests ont démontré l'efficacité de la technologie permettant aux EA-18G « Growler » d’effectuer des missions de combat avec les systèmes sans pilote à bord.

Cette démonstration permet à Boeing et à la Marine d'analyser les données recueillies et de décider dans quel secteur il est opportun d’effectuer des investissements dans les technologies de l'avenir. Au total, se sont quatre vols qui ont permis de valider la technologie.

Ces essais démontrent les faisabilités avenir en ce qui concerne la capacité d’engager un avion non piloté par un être humain d’effectuer une mission très dangereuse et d’en préserver l’être humain. De plus, il sera possible d’utiliser à l’avenir cette technologie en tant que multiplicateur de force associée à un ou plusieurs avions pilotés de manière traditionnelle.

Les EA-18G sont spécialisés dans la neutralisation des systèmes de défenses adverses. Une version autonome pourra être utlisées, lors d'opérations particulièrement sensibles dans un espace aérien ou les menaces sol-air sont particulièrement densifiées. 

Photo : EA-18G Growler @ Boeing

12/05/2019

Boeing prépare la modernisation de l’EA-18G « Growler » !

ea18g_vx31_29-web-lr1.jpg

Boeing a commencé les travaux de conception visant à moderniser la flotte d’avions de guerre électronique EA-18G « Growler » de la marine américaine.

L'avion mis à niveau sera désigné » Growler Block II » et comprendra des fonctionnalités déjà intégrées au F/A-18E/F « Advanced Super Hornet » BlockIII, telles que le système de cockpit avancé et les réservoirs de carburant conformes. Il inclura des capteurs améliorés et un package d'attaque électronique amélioré.

L’avionneur américain a débuté le travail en collaboration avec la marine américaine sur des études d'architecture initiales.  Un financement a par ailleurs été débloqué par l’US Navy, et qui a permis de renforcer les exigences et de faire passer la conception du « Growler Block II » à un examen des exigences fonctionnelles du système pour cette année encore.

Pour Boeing et l’US Navy, Il s’agit de renforcer la sensibilité des capteurs. En effet, la majeure partie des capteurs qui équipent le « Growler » ont été développés dans les années 90, si de nombreuses mise à jour ont été effectuées, il est temps de procéder à une amélioration progressive des systèmes dans leur ensemble. Pour l’instant, Boeing et la Navy ne communiquent pas sur les types de capteurs concernés.

Cependant, quelques informations ont été données. Le « Growler Block II » aura une architecture de système ouverte permettant des mises à niveau logicielles et matérielles plus rapides. Cela permettra à l’avion d’avoir une évolution continue et rapide dans le temps afin de pouvoir s’adapter au plus vite à l’évolution des menaces. Le « Growler Block II » disposera de la puissance informatique nécessaire à la gestion des véhicules aériens sans pilote (UAV) par exemple.

De son côté, l’US Navy n’a pas encore décidé du nombre de « Growler » qu’elle souhaite améliorer, bien que ce soit potentiellement l’ensemble de la flotte de160 avions. Il semble également que l’Australie qui est dotée du « Growler » puisse être intéressés. Les premier « Growler BlockII » devraient être disponible pour 2025.

Nouveau système de brouillage :

US_Navy_Next_Generation_Jammer_Raytheon_1.jpg

Une nouvelle nacelle de brouillage est en cours d’intégration sur la flotte actuelle de « Growler » et sera également disponible sur la future nouvelle version. En 2013, l’US Navy a choisi Raytheon pour fournir le « Jammer Next Generation » pour remplacer les systèmes ALQ-99 utilisés sur les avions d’attaque électroniques aériens EA-18G. En 2016, la US Navy a attribué à Raytheon un contrat d’ingénierie et de développement de fabrication (EMD) pour le brouilleur de nouvelle génération.

La nouvelle nacelle utilise les dernières technologies numériques, logicielles et à réseaux à balayage électronique actif, et fournira des capacités améliorées d'attaque électronique aéroportée pour perturber et dégrader les systèmes de défense aérienne et de communication terrestre ennemis.

 

DNqsi17VwAAqi3M.jpg

Photos : 1 EA-18G « Growler » @ USN 2 la nouvelle nacelle de brouillage @ Raytheon 3Le Growler BlockII @ Boeing

 

 

24/05/2018

Présentation de la montée en puissance de l’Advanced Super Hornet !

F-18-Advanced-Super-Hornet-hornet_gallery_lrg_09_960-768x512.jpg

Tout comme ses futurs homologues les Rafale F4 et le Gripen E MS22, le Boeing F/A-18 « Advanced Super Hornet » connu également sous la dénomination BlockIII sera doté d’une nouvelle puissance de calcul. L’avionneur américain rejoindra donc le français et le suédois pour venir contrer la toute puissance électronique du F-35.

Boeing a démontré aujourd’hui la nouvelle capacité de fusion combinée résultant des données des nouveaux et nombreux capteurs qui viendront équiper le Block III. Pour Bob Kornegay, responsable du développement commercial pour les programmes F/A-18E/F et EA-18G chez Boeing, le F-35 de Lockheed-Martin est le plus souvent associé à une capacité de fusion de capteurs qui améliore considérablement les données disponibles pour un seul pilote pour conduire et effectuer des frappes ou réagir instinctivement à toute menace, mais la flotte de F/ A-18E/F est en passe de rattraper son concurrent furtif.

La version Block II du F/A-18E/ F introduite il y a dix ans incluait une fonction d'intégration multicapteur, mais elle était limitée aux deux capteurs primaires, le radar à balayage électronique actif (AESA) APG-79 de Raytheon et le radar Harris et le système de contre-mesure ALQ-214.

La version Block III ajoute également un capteur IRST (Infrared Search and Track) de deuxième génération, permettant au « Super Hornet » de détecter et de suivre les avions ennemis sans révéler sa propre position en utilisant son radar. L'IRST est capable de détecter même des cibles furtives à longue portée. Le paquet Block III comprendra également une radio tactique de réseau pour le ciblage de Rockwell Collins (TTNT) et un processeur avancé. Ces mises à niveau permettrpont à deux ou plusieurs F/ A-18E/F de partager les données des capteurs IRST, ce qui donne à un seul combattant suffisamment d'informations pour les utiliser dans le cadre d'une solution de ciblage, explique M. Kornegay.

1044093017.jpg

En avant pour la production :

Le budget de l'exercice 2018 prévoit des fonds pour l'achat de 24 chasseurs F/A-18E /F, dont les six premiers des 116 combattants au Block III financés dans le plan de dépenses à long terme de l'USN, a précisé M. Kornegay.

Offre à l’exportation :

being,advanced super hornet,fa-18 super hornet,ea-18g growler,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation et défense

La présentation du Block III était également organisée à l’intention des clients à l’exportation potentiels.  Comme je l’expliquais dans un article en juin 2017, la Finlande et la Suisse sont des cibles potentiels, ainsi que d’autres pays. Pour Boeing, le calendrier des deux compétitions permettrait de futurs livraisons à partir de 2022-2025 soit exactement en adéquation avec les demandes de la Finlande et de la Suisse. Bien que Boeing se soit retiré de la compétition suisse en 2008 (impossibilité de répondre en matière de compensation à 100%), l’avionneur déclare que les discussions engagées en Suisse, mais également ces derniers jours au salon du Bourget démontrent que l'environnement est différent. De plus, selon Boeing «L'approche adoptée par les Suisses est un processus très ouvert et transparent», "Cela apporte beaucoup de souplesse aux offres et ce sera une compétition très intéressante".

being,advanced super hornet,fa-18 super hornet,ea-18g growler,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation et défense

Du côté de la Finlande, on se montre déjà très intéressé par la nouvelle version du « Super Hornet » et des futurs possibilités de développement de celui-ci. L’autre similitude entre la Finlande et la Suisse concerne le fait que les deux Forces aériennes désirent un nombre important d’avions (50-55 pour la Suisse, 64 pour la Finlande) mais avec un budget limité. Toujours selon Boeing, le « Super Hornet » reste bien moins cher que la plupart de ses concurrents (F-35, Eurofighter, Rafale) et très proche du nouveau Gripen suédois.

Photos : 1 Advanced Super Hornet Block III 2détails@ Boeing3les clients potentiels@ Lara Seligmann

26/04/2018

Tornado allemands, Boeing propose l'EA-18G !

1658054485.jpg

Salon aéronautique ILA de Berlin, l’avionneur américain Boeing propose son avion d'attaque électronique EA-18G « Growler » à la Luftwaffe dans le cadre d'une campagne plus large, visant à remplacer la flotte de Panavia Tornado.

Bryan Crutchfield, directeur de Boeing pour les ventes mondiales, a déclaré aujourd’hui que l'EA-18G est la seule plate-forme actuellement disponible, qui peut remplacer la version de guerre-électronique et de reconnaissance de la variante ECR du Tornado allemand. Ceux-ci doivent être retirés vers 2030, en même temps que la flotte d'Interdiction (IDS) actuellement en service.

Boeing EA-18G « Growler » :

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

2369059562.jpg

Les systèmes embarqués du «Growler» lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

-  Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le Growler dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS  qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

46+29_Tornado_ECR_(5065493966).jpg

Photos : 1 EA-18G  « Growler »@ USN2 Tornado ECR @ Luftwaffe