19/08/2021

Le drone MQ-25 ravitaille un E-2D !

20210818_MQ-25_refueling_E-2D_2-f_hires.jpg

Nouvel essai réussi pour le drone ravitailleur autonome MQ-25 de Boeing. L’avionneur américain et l’US Navy  ont terminé une deuxième mission de ravitaillement sans pilote d'avions embarqués cette fois en ravitaillement en carburant d'un avion de commandement et de contrôle E-2D  « Hawkeye » de la Marine.

Au cours d'un vol d'essai à partir de l'aéroport MidAmerica St. Louis le 18 août, des pilotes de l'Escadron d'essais et d'évaluation en vol de la Marine VX-20 ont mené vol d’approche afin de garantir les performances et la stabilité avant d'entrer en contact avec le drone ravitailleur MQ-25 et le E-2D. Une fois le contact établi, l’E-2D a reçu du carburant en provenance du drone.

"Une fois opérationnel, le MQ-25 sera capable de ravitailler toutes les plates-formes volantes de la Navy.", a déclaré le capitaine Chad Reed, responsable du programme des drones de la Marine. « Ce vol nous permet d'accélérer l'arrivée du « Stingray » dans la flotte, où sa capacité de ravitaillement augmentera considérablement la portée et la flexibilité opérationnelle de l'escadre aérienne et du groupe d'attaque des porte-avions. »

Il s'agit de la deuxième mission de ravitaillement en vol que l'équipe MQ-25 a menée cet été. Le 4 juin, l'équipement d'essai MQ-25 T1 est devenu le premier avion sans pilote à ravitailler un autre avion, un Super Hornet de la marine américaine. Les deux vols ont été effectués à des vitesses et des altitudes pertinentes sur le plan opérationnel, les E-2D et F/A-18 effectuant des manœuvres à proximité immédiate du MQ-25. 

Rappel

Boeing a remporté en août 2018 un contrat d'ingénierie, de fabrication et de développement (EMD) de 805,3 millions de dollars US par le Naval Air Systems Command (NAVAIR) pour la conception, le développement, la fabrication, le test, la livraison et le support de quatre avions sans pilote MQ-25A. Il est prévu que le MQ-25a puisse obtenir une capacité opérationnelle initiale en août 2024.

Boeing a déjà testé le MQ-25A, soit le prototype n°T1 N234MQ en vol. Ce dernier, a commencé ses activités d'essais en vol en septembre 2019, accumulant environ 30 heures de vol jusqu'en février 2020. Selon le cahier des charges, le MQ-25A devrait livrer 6’800 kg de carburant à 4 à 6 avions.

Les opérations de ravitaillement en vol sont entreprises à l'aide de deux pods standard, un sous chaque aile, avec un tuyau et un panier de ravitaillement. Il s’agit des mêmes nacelles de ravitaillement qui équipent déjà les F/A-18 E/F « Super Hornet » construite par la société Cobham.

Le MQ-25A « Stingray »

Selon l’US Navy, le MQ-25 « Stingray » permettra une meilleure utilisation des avions de combat en élargissant la gamme de déploiement des Boeing F/A-18 « Super Hornet », Boeing EA-18G « Growler » et des Lockheed Martin F-35C. Le MQ-25 fonctionnera depuis les porte-avions en utilisant les mêmes systèmes de bord commun aux avions pilotés par l’homme, comme la catapulte de lancement et les systèmes de récupération du bâtiment.

Désigné le RAQ-25 dans la phase d’évaluation du projet de drone ravitailleur, la désignation a été modifiée en MQ-25 « Stingray ». Les exigences en matière de furtivité permettent toujours de tirer des missiles ou larguer des bombes à partir de pylônes, mais la surveillance et la destruction des cibles ne seront pas la mission principale du nouvel engin. 

20210818_MQ-25_refueling_E-2D_1-f_hires.jpg

Photos : Ravitaillement d’un E-2D par le MQ-25 @ Boeing

 

31/05/2019

Le Japon commence a recevoir ses E-2D « Advanced Hawkeye !

19.jpg

Northrop Grumman Corporation a achevé sa première livraison d'un avion d’alerte précoce de nouvelle génération, E-2D « Advanced Hawkeye » à la Force japonaise d'autodéfense aérienne (JASDF).

«Le partenariat de longue date de Northrop Grumman avec le Japon ouvre un nouveau chapitre avec la livraison du premier E-2D au Japon», a déclaré Jane Bishop, vice-présidente et chef de l’équipe produit intégrée, programmes de surveillance aérienne embarquée, Northrop Grumman. "Cet avion offre une augmentation significative de la capacité d'alerte rapide et de surveillance pour dépasser les besoins de sécurité en constante évolution du Japon."

Le Japon exploite le Northrop Grumman E-2C Hawkeye depuis 1983 et est le plus grand exploitant d’E-2 en dehors des États-Unis. Le E-2D offre un saut technologique de deux générations, permettant à l’appareil de suivre les menaces à distance. L’appareil peut également être utilisé dans le cadre d’une assistance humanitaire et d’une capacité de secours en cas de catastrophe pour la coordination des urgences civiles.

Rappel :

Le ministère de la Défense de Tokyo a choisi l'E-2D en 2014 pour répondre aux besoins de la Force aérienne d'autodéfense japonaise pour les avions d'alerte avancée aéroportés. Il a d'abord commandé un exemplaire solitaire, doublant son engagement en août 2016. Le Japon exploite actuellement une flotte de 13 anciens « Hawkeye » de modèle C. Le nouveau modèle va remplacer progressivement l’ancien. 

En plus des neuf avions, le forfait comprend 28 moteurs Rolls-Royce T56-A-427A (18 installés et 10 pièces de rechange), dix radars Lockheed Martin APY-9 (neuf installés et un de rechange), ainsi qu'une gamme d'équipements connexe. 

Les E-2D japonais ont plusieurs modifications par rapport à celles de l'US Navy. Étant donné que le type fonctionnera à partir de bases terrestres et non de porte-avions. Les E-2 D japonais peuvent transporter du carburant supplémentaire dans une «aile humide», offrant une autonomie de 8 heures, contre 5 heures pour les E-2D américains. Les appareils sont dotés d’une capacité de ravitaillemment en vol.

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain. Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et offre un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données.

1000w_q95-min-2.jpg

Photos : 1 Le premier E-2D japonais le E-2D @ Northrop Grumman

 

12/08/2010

Livraison du premier E-2D Advanced Hawkeye

 

 

E-2D.jpg

 

 

NORFOLK, Virginie,  le premier Northrop Grumman E-2D Advanced Hawkeye de nouvelle génération a été réceptionné par la Marine américaine lors d’une cérémonie qui s’est tenue sur la base de Norfolk Naval Air Station.

Northrop Grumman & Lockheed Martin ont remis le premier exemplaire du E-2D à l’Amiral Gary Roughead, chef des opérations navales. Il s’agit là, du premier appareil de nouvelle génération issus d’un contrat signé en juillet 2007 d’un montant de 408 millions de dollars pour la fourniture d’un premier lot de sept appareils Hawkeye E-2D. Deux appareils seront livrés cette année encore et les quatre autres l’année prochaine.

Le Hawkeye E-2D :

Les systèmes E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain en s’intégrant totalement dans les  nouveaux systèmes mis en oeuvres par l’US Navy, que ce soit en matière de bâtiments de surface que de nouveaux appareils tels : les Super Hornet et le futur F-35.

Le Hawkeye E-2D Advanced dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et permet un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami /ennemi, de nouveaux postes de travail tactique ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données. 

Le premier escadron de la Marine à recevoir l'E-2D Advanced Hawkeye est l’Airborne Early Warning Squadron ONE TWO ZERO (VAW-120), basé à Norfolk. Un contrat pluriannuel est en négociation pour 75 appareils en remplacement  des E2-C actuels.

Rappel :

Le Grumman E-2 Hawkeye est un appareil de surveillance aérienne et de commandement aéroporté (AWACS)  développé par le constructeur américain Grumman, embarqué à bord des porte-avions. Mis en service en 1964, il a depuis été exporté vers plusieurs pays dont la France, Israël, le Japon, le Mexique, Singapour, Taïwan et l’Egypte.

E-2Dhawkwyw.jpg


 

Photos : l’E-2D Hawkeye lors de sa cérémonie de livraison @  Northrop Grumman