04/03/2021

Le Diamond DA42 « Centaur » propriété d’armasuisse !

centaur-aurora_43984.jpg

Armasuisse louait depuis 2012 un aéronef spécial Diamond DA42 « Centaur OPA » pour effectuer des tests opérationnels et de développement. Dorénavant, l’avion est propriété d’armasuisse.

Aurora Flight Sciences, une société de Boeing, a annoncé aujourd'hui la vente internationale de son système Centaur OPA à armasuisse, l'agence d'approvisionnement de l'armée suisse.

« Centaur est une plate-forme idéale pour l'évaluation des capteurs aéroportés et le développement d'un système de détection et d'évitement pour les drones », a déclaré Roland Ledermann, responsable du programme des systèmes d'aéronefs sans pilote (UAS) d'armasuisse. « Après huit ans d'exploitation, l'achat de Centaur augmentera encore la flexibilité de son utilisation.

Dans les opérations de routine depuis 2012, Centaur intègre les capacités des avions non pilotés sur l'avion bimoteur Diamond DA42. Le système offre une portée exceptionnelle et de faibles coûts de cycle de vie pour de multiples missions de formation de l'équipage, de renseignement et d'essais en vol. Le système Centaur OPA d’Aurora fait partie de l’offre élargie de Boeing de solutions autonomes offrant des capacités permettant des missions du fond marin à l’espace.

Armasuisse teste à l'aide de cette nouvelle plate-forme technologique des capteurs pouvant être utilisés dans de futurs systèmes de drones. Les activités portent également sur les procédures « Sense and Avoid » destinées aux aéronefs sans pilote (UAS). Il permet d'acquérir le savoir-faire pour l’engagement de charges utiles dans le domaine SAR/SIGINT et de tester des concepts SOA (Service Orientierte Architektur) et d’effectuer des engagements dans le domaine SatCom.

La plate-forme technologique Centaur OPA ( Optionally-Piloted Aircraft ) est réalisée sur la base d'un avion bimoteurde type  Diamond Aircraft ( DA-42 ). Le DA-42 a été transformé en OPA par la société Aurora Flight Science, à Manassas (USA) qui appartient à Boeing. En Suisse Aurora dispose d’une importante antenne à Lucerne.

Le « Centaur » prend en charge trois modes de fonctionnement via des options pilotées, non pilotées et hybrides. En mode non piloté, l'aéronef est autonome d'avant décollage à après atterrissage, y compris les opérations de roulage à distance. Le mode hybride permet un contrôle depuis le sol avec un pilote de sécurité à bord de l'avion pour faciliter les tests. La conversion entre les modes de vol habité et sans pilote ne prend que quatre heures. Centaur est capable de transporter sa propre station de contrôle au sol, ce qui en fait le premier système d'avion sans pilote auto-déployable au monde.

Les Suisses sont des leaders dans le développement des opérations UAS dans des espaces aériens complexes et denses.

Diamond DA42 « Centaur OPA » :

Économique le Centaur est un avion bimoteur qui offre à la fois une efficacité exceptionnelle et qui est extrêmement silencieux. Le Centaur brûle moins de 40 livres de carburant par heure et peut rester dans les airs durant trois jours. Le bruit des moteurs a été spécialement atténué au point que l'aéronef et pratiquement indétectable à des altitudes de plus de 3’000 pieds depuis le sol.

En service depuis les installations de l’aérodrome d’Emmen, le Centaur sers à tester différents systèmes de navigation ainsi que les futurs systèmes de capteurs pouvant équiper les drones qui équiperont les Forces aériennes Suisses.

Le Diamond DA42 « Centaur OPA » ne fait pas partie de l’inventaire des Forces aériennes et seuls des pilotes d'armasuisse en prennent les commandes.

Au total, l’OPA peut revêtir les trois configurations suivantes :

Avec équipage : 1 pilote et 3 passagers (PAX) comme avion de liaison VFR/IFR (vol à vue/vol aux instruments), ou 1 pilote et 1 payload operator (siège arrière), engagement VFR/IFR

Hybride :1 pilote et 1 payload operator (siège arrière, si le payload operator est nécessaire), engagement : VFR/IFR

Sans équipage : pas d’équipage à bord, engagement VFR/IFR

Photo : Centaur en service au sein d’armasuisse @ DDPS

 

05/12/2012

Entrée en service du Centaur !


armasuisse,drone,diamond da-42,centaur,drone hybride,drone centaur,avia news centaur


Le Diamond DA-42 «Centaur» est entre en service au sein d’Armasuisse sur l’aérodrome d’Emmen. J’avais annoncé en prime, la commande en première mondiale de cette appareil il y a un peu plus de six mois, le voici maintenant en service.

 

Pour donner suite à un mandat de l'Etat-major de l'armée, Armasuisse teste à l'aide d'une nouvelle plate-forme technologique des capteurs pouvant être utilisés dans de futurs systèmes de drones. Dans une première phase, les activités portent principalement sur des procédures « Sense and Avoid » destinées aux aéronefs sans pilote. 

La plate-forme technologique Centaur OPA ( Optionally-Piloted Aircraft ) est réalisée sur la base d'un avion bimoteurde type  Diamond Aircraft ( DA-42 ). Le DA-42 a été transformé en OPA par la société Aurora Flight Science, à Manassas ( USA ). A la fin novembre 2012, armasuisse a pu procéder à la réception de l'OPA sur l'aérodrome militaire d'Emmen.


 

470373619.png


 

L'OPA peut être engagé dans les trois modes d'exploitation suivants : avec pilote, hybride et sans pilote.

 

Dans le mode d'exploitation « hybride », l'avion est télépiloté par un équipage se trouvant dans une station de contrôle au sol, tandis qu'un pilote de sécurité embarqué peut reprendre les commandes de l'appareil si nécessaire.

 

Ce mode d'exploitation offre les meilleures conditions pour les essais, la validation et la certification de la nouvelle avionique dans le domaine « Sense and Avoid » ( détection et évitement automatiques d'autres aéronefs ). Les premiers tests « Sense and Avoid » sont prévus dans le courant du premier semestre de 2013.

 

La Suisse premier utilisateur de la plateforme Centaur : 

 

Armasuisse est devenu le premier exploitant de cette plateforme de nouvelle génération, 

avec une flexibilité sans précédent en matière d’opération, le « Centaur » est un nouveau type d'aéronef disposant de trois modes d’utilisation. Premièrement, il peut être piloté comme un avion normal, en conservant sa certification FAA et ses fonctionnalités de navigation dotées du système Garmin G-1000. En moins de quatre heures, il peut être converti en avion sans pilote, en utilisant un système de contrôle complètement distinct de drones installés là où le copilote est assis normalement. Enfin, il peut être piloté en mode hybride, fonctionnait comme un drone, mais avec un équipage à bord. L'équipage peut contrôler l'avion en utilisant une station de contrôle à bord et  faire fonctionner des charges utiles et réaliser des expériences, d'interagir avec les contrôleurs du trafic aérien, et servir comme un observateur de la sécurité.

 

Économique le Centaur est un avion bimoteurs qui offre à la fois une efficacité exceptionnelle et qui est extrêmement silencieux. Le Centaur brûle moins de 40 livres de carburant par heure, et peut rester dans les airs durant trois jours. Le bruit des moteurs a été spécialement atténué au point que  l'aéronef et pratiquement indétectable à des altitudes de plus de 3000 pieds depuis le sol.

 

En service depuis les installations de l’aérodrome d’Emmen, le Centaur servira à tester différents systèmes de navigation ainsi que les futurs systèmes de capteurs pouvant équiper les drones qui équiperont nos Forces aériennes.  


 

Diamond%20DA42-1.jpg


 

Photos : 1 Le Centaur suisse @ Armasuisse   2 le DA-42 en version Centaur  @ Aurora Flight