03/02/2022

Des Black-Hawk pour la Croatie !

8190e370-79a3-4f91-b369-7b2c6a100de1-1140x684.jpg

Ce matin, les États-Unis ont livré deux hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » à l'aéroport de Zagreb. Ces hélicoptères doivent contribuer à renforcer les capacités de défense croissantes de la Croatie et à sa préparation militaire à l'appui de l'OTAN. Le « Black-Hawk » offre des capacités dans une gamme de missions larges tels que les opérations spéciales au transport de troupes tactiques en passant par l'évacuation aéromédicale

Le ministre croate de la Défense, Mario Banožić, a déclaré : « Je suis ravi d'assister à l'arrivée des deux premiers hélicoptères UH-60M Black Hawk, qui sont le don de notre partenaire stratégique, les États-Unis d'Amérique. Les forces armées croates vont, avec ces puissants hélicoptères, acquérir de nouvelles capacités et accroître notre niveau d'interopérabilité. Avec l'achat d'hélicoptères Black Hawk, la République de Croatie, en tant que membre fiable et crédible de l'OTAN, montre son engagement à remplacer les hélicoptères existants de production orientale et à transférer la technologie occidentale. Le ministre a ajouté : « Je remercie le gouvernement des États-Unis pour ce don. Il représente la preuve de relations fortes, amicales et alliées, qui progressent chaque année.

L'incorporation par la République de Croatie des hélicoptères américains Black-Hawk s'appuie sur la coopération militaire antérieure et en cours, y compris l'acquisition prochaine par la Croatie des véhicules de combat Bradley. Le partenariat de défense entre les États-Unis et la Croatie reste la pierre angulaire des relations américano-croaties, l'assistance militaire américaine à la Croatie atteignant quatre milliards et demi de kunas sous forme de formation, d'équipement, de construction d'infrastructures et d'éducation militaire spécialisée. Depuis que la Croatie a rejoint l'Alliance de l'OTAN, les soldats américains et croates ont servi côte à côte de l'Afghanistan à la Pologne et au Kosovo.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk »

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Le Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D montés au-dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

FKrPARaXIAQXlmW.jpeg

Photos : les UH-60M à l’arrivée à Zagreb @USAF

28/05/2021

La Croatie opte pour le Rafale !

Rafale-1-990x556.jpg

La nouvelle transpirait depuis le début de la semaine, mais n’avait pas été officialisée par le Gouvernement Croate. C’est chose faite, Zagreb a opté pour l’achat de 12 avions de combat Rafale F3-R d’occasions. Le contrat est estimé à près de 1 milliard d'euros.

Rappel 

En février dernier, le gouvernement croate a émis une recommandation en vue du choix final du futur avion de combat. Cette recommandation faisait figure de « Short List » avec deux appareils qui auraient obtenus une préférence en vue du choix définitif.

Les avions initialement en compétition 

Au total, quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F-3R.

Short List 

La commission gouvernementale croate avait donc hémis une recommandation concernant deux appareils. Il s’agit du Rafale F-3R de Dassault Aviation et du F-16 Block70/72 « Viper » de Lockheed-Martin.

Le choix

Le gouvernement croate a estimé que l'offre de la France était la meilleure et a décidé d'acheter 12 avions de combat multirôle Rafale, a déclaré le Premier ministre croate Andrej Plenkovic, ajoutant que l'avion choisi "est considéré comme l'un des meilleurs du monde". La commande s’articule comme suit :  2 biplaces et 10 monoplaces âgés en moyenne d’une dizaine d’années seront prélevés sur la flotte de l’armée de l’air française. Selon les premières informations, ils seront dotés de missiles air-air MICA, de bombes AASM et d’un canon de 30 mm avec ses munitions. En outre, la France s’engage aussi à donner une formation et un entraînement aux pilotes croates ainsi qu’aux équipes de maintenance.

Ce choix est en soi pragmatique. Pour beaucoup chez nos voisins français, le Rafale était « invendable ». C’est faux, l’avion français a toujours été très bon, mais il a souvent été devancé par le F-35 pour des raisons politiques, notamment pour satisfaire des prérogatives au sein de l’Otan. Mais les choses changent, l’US Air Forces et la Navy semblent changer de tactiques en matière d’avions de combat, ce qui crée un doute sur le développement à long termes de appareils américains. A contrario, Dassault a su rassurer avec un plan de développement du Rafale à long termes ce qui est devenu un gage de confiance pour les clients potentiels. De plus, le désengagement des Etats-Unis en Europe permet aux industriels européens de mieux occuper le terrain.

Ajoutons, également la finesse de vision d’Eric Trappier qui a su trouver une réponse en négociant des Rafale d’occasions, mais dans une norme ultra-moderne et avec un grand potentiel cellule. Soit une réponse plus intéressante que des F-16 améliorés.  

Dassaut Rafale F3-R 

Le Dassault Rafale F-3R est capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. La norme F-3R comprend également l’installation d’un système anticollision automatique au sol (AGCAS) et diverses améliorations apportées au radar RBE2, au système de guerre électronique Spectra, à la nacelle Reco NG et au système de navigation par inertie.

Avec la norme F-3R, le Rafale Marine est également équipé d’une nacelle de ravitaillement en vol de nouvelle génération. Le F-3R peut notamment utiliser les armements suivants : bombes guidées laser GBU-12/24 et bombes guidées Hammer, la capacité de frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp, attaque en mer avec missile Exocet AM39 BlockII. La reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos et le ravitaillement en vol d'un Rafale à un autre de type « buddy-buddy ».

rafale-f3-r_7.jpg

Photos : Rafale F3-R @ Dassault Aviation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/02/2021

Croatie, une Short List avec le Rafale et le F-16 Viper !

72532472.2.png

Le gouvernement croate a émis une recommandation en vue du choix final du futur avion de combat. Cette recommandation fait figure de « Short List » avec deux appareils qui auraient obtenus une préférence en vue du choix définitif.

Les avions initialement en compétition :

Au total, quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F-3R.

Short List :

La commission gouvernementale croate a donc hémis une recommandation concernant deux appareils. Il s’agit du Rafale F-3R de Dassault Aviation et du F-16 Block70/72 « Viper » de Lockheed-Martin. Il semble que concernant, l’avion français, l’offre concerne des F-3R d’occasions qui seraient donc cédés par l’Armée de l’air française, sous le même principe que pour la Grèce par exemple.

Un doute subsiste :

La nouvelle de cette « Short Liste » est excellente pour Dassault aviation et Lockheed-Martin. Cependant, le processus du choix et d’acquisition risque de prendre du retard et peut-être même stoppé. En effet, la Croatie vient de subir un important séisme. Les coûts de reconstruction pourraient bien péjorer la compétition en vue du remplacement des MiG-21.

Selon le calendrier, la décision d'achat de l'avion devrait être publiée en mars ou au début avril de cette année au plus tard. Mais un retard pour l’instant possible. On notera que le gouvernement Croatie n'a pas renoncé à se doter d’un nouvel avion de combat.

Lockheed-Martin F-16 Viper :

1185483113.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Dassault Rafale F-3R d’occasion :

3696785459.jpg

De son côté la France offre le Dassault Rafale F-3R capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. La norme F-3R comprend également l’installation d’un système anticollision automatique au sol (AGCAS) et diverses améliorations apportées au radar RBE2, au système de guerre électronique Spectra, à la nacelle Reco NG et au système de navigation par inertie.

Avec la norme F-3R, le Rafale Marine sera également équipé d’une nacelle de ravitaillement en vol de nouvelle génération. Le F-3R peut notamment utiliser les armements suivants : bombes guidées laser GBU-12/24 et bombes guidées Hammer, la capacité de frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp, attaque en mer avec missile Exocet AM39 BlockII. La reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos et le ravitaillement en vol d'un Rafale à un autre de type « buddy-buddy ». Sans oublier la dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

Un choix ouvert :

Difficile de prévoir qui du Rafale et du F-16 l’emportera. L’avion américain bénéficie d’un coût à l’heure de vol plus faible et d’un fort appuis de la part du gouvernement américain nouvellement entré en fonction, de plus les opportunités d’échanges avec les pays voisins ayant également choisi le F-16 sont importante. Pour autant, le Rafale est une option très intéressante qui permettrait à la Croatie de renforcer sa position au sein de l’Europe. La question politique sera très probablement déterminante tout comme les coûts d’achat et de fonctionnement.

 

Photos : 1 Les avions en compétition initialement 2 Le F-16 Viper @ LM 3 Le Rafale F-3R@ Dassault

12/11/2020

La Croatie a reçu les offres finales des avionneurs !

unnamed-1.png

Dans le cadre du remplacement de sa flotte d’avions de combat MiG-21L, la Croatie a lancé pour la troisième fois un appel d’offres. Jusqu’ici quatre avionneurs se sont positionnés comme fournisseurs potentiels. En septembre, dernier, la commission interministérielle croate pour l'acquisition d'avions de combat polyvalents a annoncé avoir finalement finalisé sa demande auprès des quatre soumissionnaires. Ces derniers avaient jusqu’au 11 pour envoyer leur meilleure offre et la transmettre.

À compter d'aujourd'hui, le processus de validation est terminé et le processus d'évaluation des soumissions reçues pour l'acquisition d'un avion de combat polyvalent a commencé. Dans le cadre du processus d'acquisition d'un avion de combat polyvalent.

Le processus décisionnel au niveau de l'État débutera au début de 2021 et comprend l'avis du Comité de défense du Parlement croate et du Conseil de défense et la décision du gouvernement de la République de Croatie sur l'offre la plus favorable pour un avion de combat multirôle. Les données sont classées à la fois par la Croatie et par les soumissionnaires. Pendant le processus d'évaluation et de sélection de la meilleure offre, la Croatie ne rendra pas public ces données détaillées et informera le moment venu de son choix.  

Les quatre offres : 

Au total, quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F3. 

IAI F-16 « Barak » d’occasion :

3687759722.jpg

Israël propose une nouvelle fois des F-16 « Barak » d’occasions. Le modèle offert dispose des systèmes électroniques et radar sophistiqués d'origine autochtone comme le système radar Elta L-8240, la mise à niveau des commandes de vol du système, ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils sont équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute est remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils disposent du viseur de casque. Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique a été installé et permet d’améliorer les débriefings.

Lockheed-Martin F-16 Viper :

2284546002.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 :

4215703499.jpg

Le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois au standard MS20 englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Il est également possible de monter en rattrapage le nouveau radar AESA (avia news du 25.04.20). Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Dans les deux cas le Gripen C/D MS20 permet d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM.  

Dassault Rafale F3 d’occasion :

60825567.jpg

De son côté la France offre le Dassault Rafale F3 capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. Il n’est pas précisé pour l’instant quel type de F3 (F3.3 ou F3.4 ou F3.04T) est offert. 

Photos : 1 F-16 Barak @ IAF 3 F-16 Viper @ LM 3 Gripen D@ Saab 4 Rafale F3 @ Dassault

10/09/2020

Croatie : quatre offres pour le futur avion de combat !

unnamed.jpg

On en sait un peu plus sur les offres des avionneurs pour le remplacement de la flotte d’avions de combat MiG-21 croate. La commission interministérielle croate pour l'acquisition d'avions de combat polyvalents a annoncé avoir finalement reçu quatre offres, la cinquième étant n’étant pas arrivée à temps.

Remplacer les MiG-21 :

En 2015 et dans l’attente d’une décision sur un nouvel avion de combat qui tarde à venir, la Croatie a reçu douze MiG-21L qui ont subi une remise à niveau en attendant mieux. L’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu. Ukspecexport a installé son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils ont également reçu un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base de type analogiques. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

Pour autant, les vieux MiG-21L ne peuvent aujourd’hui assurer que le strict minimum en matière de police du ciel et seraient incapables de survivre à une attaque aérienne face à des avions modernes. 

Il s’agit de la troisième fois que le pays se lance dans une compétition en vue d’un nouvel avion et selon les responsables de l’aviation, il a y urgence cette fois-ci.  

Les quatre offres :

Au total quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F3. 

IAI F-16 « Barak » :

120267519.jpg

Israël propose une nouvelle fois des F-16 « Barak » d’occasions. Le modèle offert dispose des systèmes électroniques et radar sophistiqués d'origine autochtone comme le système radar Elta L-8240, la mise à niveau des commandes de vol du système, ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils sont équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute est remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils disposent du viseur de casque. Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique a été installé et permet d’améliorer les débriefings.

Lockheed-Martin F-16 Viper :

1883603481.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Saab JAS-39 Gripen C/D MS20:

gripen_eajp_2340.jpg

Le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois au standard MS20 englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Il est également possible de monter en rattrapage le nouveau radar AESA (avia news du 25.04.20). Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Dans les deux cas le Gripen C/D MS20 permet d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM.  

Dassault Rafale F3 :

W1I0345-1.jpg

De son côté la France offre le Dassault Rafale F3 capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. Il n’est pas précisé pour l’instant quel type de F3 (F3.3 ou F3.4 ou F3.04T) est offert.

Photos : 1 MiG-21 croate @ FAC 2 F-16 Barak @ IAF 3 F-16 Viper @ LM 4 Rafale F3 @ Dassault