25/04/2022

Berlin a choisi le CH-47F « Chinook » !

berlin,boeing,ch-47f chinook,les nouvelles de l'aviation

L'Allemagne a choisi son nouvel hélicoptère lourd avec le Boeing CH-47F « Chinook ». Berlin prévoit d’acquérir 60 hélicoptères d'une valeur d'environ 5,40 milliards de dollars dans le cadre du remplacement de la flotte actuelle de CH-53G « Stallion). Les hélicoptères seront financés par le fonds spécial de 100 milliards d'euros prévu pour l'armée annoncé par le chancelier Olaf Scholz à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine. Les hélicoptères devraient être livrés au plus tôt en 2025/26.

Le choix

Les concurrents pour l'accord comprenaient le Sikorsky CH-53K « King Stallion ». Selon Berlin le choix du « Chinook » est principalement dû à un coût plus avantageux et le fait que de nombreux alliés de l'OTAN utilisent également l’appareil ».

Boeing CH-47F « Chinook »

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photo : Ch-47F « Chinook » @ Boeing

16/04/2022

Berlin s’apprête à choisir son hélicoptère lourd !

31004466.jpeg

Le choix du futur hélicoptère lourd destiné à la Bundeswehr devrait bientôt être connu. Berlin s’active maintenant dans la phase finale de la compétition qui voit s’affronter le Sikorsky/LM CH-53K « King Stallion » face au Boeing CH-47F « Chinook ».

Rappel

C’est en 2016 que Berlin a lancé l’étude en vue du remplacement de sa flotte actuelle d’hélicoptère lourd de type Sikorsky CH-53G « Stallion ». Dans le cadre du remplacement de la flotte de 68 hélicoptères de transport lourd de type CH-53G « Stallion », l’Allemagne a retenu une « Short List » de deux appareils, soit : le nouveau Sikorsky CH-53K « King Stallion » et le Boeing CH-47F « Chinook ». Pour Berlin, il est important de pouvoir disposer d’un hélicoptère déjà en production, plutôt que de lancer un programme de développement national à travers Airbus Helicopters. Le programme de sélection pris un an de retard, par suite de discussions sur les priorités du budget militaire. L’Allemagne a l’intention d’acquérir 40 à 60 hélicoptères dans le cadre de l’initiative SHT, qui prévoit un hélicoptère d’une masse maximale au décollage supérieure à 20t.

En octobre 2020, Berlin avait décidé de stopper le projet d’acquisition à la suite de problèmes de budget. La commission du budget du parlement fédéral avait prévu des crédits d'engagement totalisant 5,6 milliards d'euros pour les nouveaux hélicoptères jusqu'en 2031. Ce budget, dit-on, a été largement dépassé dans les offres des deux entreprises américaines.

Reprise du programme 

La direction du ministère de la Défense a annoncé prochainement une décision de sélection entre les deux candidats à la suite nouvelles offrent des deux constructeurs et d’un budget de la Défense réactualisé financièrement.  

De leurs côtés, les deux concurrents se livrent à une série d’actions en vue de faire connaitre leur appareil respectif auprès des industriels et membre des partis politiques allemands. Avec un retard d’une année sur le calendrier initial qui prévoyait une première livraison en 2024, Sikorsky et Boeing travaillent à une livraison anticipée pour 2025. Pour exemple, les Marines américains seraient prêts à céder une partie de la capacité de production de « King Stallion » destinée à l’USMC en faveur des forces armées allemandes si nécessaire. 

Lockheed Martin / Sikorky CH-53K « King Stallion »

898242705.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019, le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep « Humvee ».

Le Boeing CH-47F « Chinook » 

4220308908.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : 1 L’actuel CH-53 « Stallion » de la Luftwaffe @Luftwaffe le CH-53K « King Stallion »@ Sikorsky Le CH-47F « Chinook »@ Boeing

 

 

 

12/07/2021

Nouveaux Chinook pour l’Australie !

CH47F-ADF.jpg


L'armée australienne a pris livraison des deux premiers des quatre nouveaux hélicoptères de transport lourd Boeing CH-47F « Chinook » et ceci dix semaines seulement après l'approbation de leur vente par le département d'État américain. L'investissement se monte à 441,6 millions de dollars US.  

Une fois la dernière livraison effectuée, la flotte autralienne de « Chinook » se montera à 14 nouveaux hélicoptères lourds.  Les deux premiers appareils ont été livrés au 5e régiment d'aviation basé à Townsville le 7 juillet par un appareil de type C-5M « Galaxy » de l'US Air Force. Les troisième et quatrième hélicoptères devraient être livrés à la mi-2022.

Rappel

C’est en mai 2015 que la Royal Australian Air Force (RAAF) a mis en service ses premiers hélicoptères Boeing CH-47F « Chinook » au sein du 5e régiment d'aviation de l'armée situé à Townsville. Le nouveaux « Chinook » remplacent les anciens CH-47D. 

Boeing CH-47F « Chinook » 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

20160513ADF8439709_088.jpg

Photos : 1 CH_47F de la RAAF @ Michael Power 2 Livraison de Chinook pour la RAAF @ USAF

31/05/2021

Singapour réceptionne ses premiers CH-47F !

109522260_3841077042585468_7923872019508899689_n.jpg

L'armée de l'air de la République de Singapour (RSAF) a commencé à prendre livraison des hélicoptères de transport lourd Boeing CH-47F « Chinook » qu'elle a commandés. Le premier exemplaire étant déjà déployé dans son détachement d'entraînement en Australie. 

Rappel

C’est en novembre 2016 que Singapour a opté pour l’achat du CH-47F en remplacement des vieux CH-47D. En parallèle, le pays va s’équiper de H225M « Caracal ». Les « Chinook » singapourien sont exploités par le 127ème Escadron à Sembawang.

Entraînement en Australie

La livraison initiale du premier CH-47F n°de série 88160 et immatriculé N271GG au détachement d'hélicoptères de la RSAF à Oakey, en Australie, permettra à la RSAF de tirer parti du vaste espace aérien et du terrain pour un entraînement plus réaliste. La RSAF a décrit les nouveaux « Chinook » comme des hélicoptères avancés dotés « d'un système de gestion de cockpit numérique entièrement intégré et de capacités avancées de manutention du fret ». Ces fonctionnalités, associées à des capacités telles qu'une suite d'autoprotection améliorée et un système de communication par satellite (satcom), lui permettront de mieux répondre aux besoins de levage des forces armées de Singapour. 

Outre les fonctions de transport militaire, les CH-47F « Chinook » devraient être déployés pour des missions de recherche et sauvetage (SAR), d'évacuation aéromédicale et d'assistance humanitaire et de secours en cas de catastrophe (HADR).

Le Boeing CH-47F 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

 

115889547_3841075852585587_5630992458687338936_n.jpg

Photo : Le premier CH-47F de la RSAF @ Vincent Games

 

12/07/2020

Les Apache et Chinook indiens au complet !

apache-chinook.jpg

Boeing a terminé la livraison de tous les nouveaux hélicoptères AH-64E « Apache » et CH-47F » Chinook » à l'Indian Air Force (IAF). Les cinq derniers des 22 hélicoptères d'attaque « Apache » ont été remis à l'IAF à Air Force Station, Hindan. En mars, Boeing a remis les cinq derniers des 15 hélicoptères de transport lourd CH-47F « Chinook » à l'IAF. 

Rappel : 

C’est le 28 mai 2015 que le Ministère indien de la Défense (MoD) a autorisé l'acquisition de 22 hélicoptères Boeing AH-64 E « Apache » et 15 hélicoptères Boeing CH-47F « Chinook » pour un montant de 2,5 milliards de dollars US.

La vente de 22 hélicoptères de combat AH-64E Apache comprend également une large panoplie d’armement tel que : 812 missiles AGM-114L-3 Hellfire Longbow, 542 missiles AGM-114R-3 Hellfire-II, 245 missiles Stinger Block I-92H. Des munitions de 30mm pour approvisionner les canons. Il faut également ajouter 12 radars de définition de cible AN/APG-78, 12 Interféromètres AN/APR-48A à fréquence radar. L’Inde prévoit également de se doter d’un important stock de moteurs de réserve avec 50 turbines General-El T700-GE-701D.

L’AH-64 E " Apache " :

One-of-the-Apache-helicopters-handed-over-to-the-IAF-by-Boeing..jpg

L’AH-64E « Apache » offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow Block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestres. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

Le CH-47F " Chinook ":

chinook.jpg

Le CH-47F « Chinook » contient une cellule usinée moderne, un cockpit de système d'architecture avionique commun (CAAS) et un système de commande de vol automatique numérique (DAFCS). Ces innovations et technologies aideront l'Indian Air Force à répondre aux demandes évolutives des missions, à maximiser l'interopérabilité et à réduire les coûts du cycle de vie. Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage disposent de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

Coopération USA-Inde :

La co-entreprise de Boeing à Hyderabad, Tata Boeing Aerospace Limited (TBAL), a produit des aérostructures pour l'hélicoptère AH-64 « Apache » pour l'armée américaine et des clients internationaux. TBAL marque une étape majeure vers le co-développement de systèmes intégrés dans l'aérospatiale et la défense en Inde. Les fournisseurs de Boeing en Inde fabriquent des systèmes et des composants essentiels pour les Chinook, y compris l’assemblage couronne et du cône arrière de Tata Advanced Systems et la rampe et le pylône arrière de Dynamatic Technologies. Boeing travaille aujourd'hui avec plus de 200 fournisseurs et partenaires dans le pays pour soutenir « Make in India » et « Skill India ». 

Photos : 1 Apache & Chinook 2 AH-64 E indien 3 CH-47F indiens @ IAF