23/03/2021

Les H145 SAR de la Bundeswehr au complet !

 

unnamed-11.jpg


Airbus Helicopters a remis le septième et dernier hélicoptère H145 pour le service de recherche et de sauvetage (SAR) de la Bundeswehr à l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et du soutien en service de la Bundeswehr (BAAINBw) dans les délais. Les hélicoptères livrés précédemment sont utilisés pour la formation et les essais sur le terrain et sont disponibles 24h / 24 et 7j / 7 dans les bases aériennes de Niederstetten et Nörvenich pour les opérations de sauvetage. Les opérations avec le nouveau H145 LUH SAR (Light Utility Helicopter Search and Rescue)commenceront prochainement, comme prévu, à la troisième station SAR de Holzdorf. Le nouvel hélicoptère remplace ainsi les anciens Bell UH1D vieillissants.

«Nous sommes ravis d'avoir terminé cette commande du début à la fin dans les délais et dans les limites du budget et que la mise en service se déroule comme prévu», a déclaré Wolfgang Schoder, PDG d'Airbus Helicopters Germany. «Les commentaires que nous avons reçus de nos clients ont été très positifs. En raison de leur flexibilité et de leur très grande disponibilité, les hélicoptères de la famille H145 ont fait leurs preuves en Bundeswehr. Nous voyons beaucoup plus de possibilités pour un large éventail de tâches dans toutes les branches des forces armées pour le modèle fiable. "

Entre autres caractéristiques, les hélicoptères sont équipés de caméras haute performance, de projecteurs de recherche, de systèmes de localisation de balises d'urgence, d'une gamme complète d'équipements médicaux, de treuils de sauvetage et de crochets de charge pouvant être utilisés pour les réservoirs d'extinction d'incendie, par exemple. Ils sont faciles à identifier grâce à la peinture orange vif caractéristique de leurs portes, avec 'SAR' en lettres bleues.

23.jpg

Photos : H145 SAR aux couleurs de la Bundeswehr @ Airbus Helicopters

 

 

03/03/2021

Après l’Australie, l’Allemagne pourrait se désengager du Tigre !

2852617279.jpg

 

 

Rappelez-vous, je vous annonçais le retrait de l’Australie du programme d’hélicoptère européen Tigre en janvier dernier. Il semble que l’Allemagne puisse en faire autant, du moins la réflexion est engagée.

Fiabilité en cause :

Si la question était taboue en Europe contrairement à l’Australie jusqu’ici, Berlin met en cause la fiabilité de l’hélicoptère comme première raison d’un désengagement. La critique vient directement de la Bundeswehr. Cette dernière parle maintenant ouvertement de la faible disponibilité opérationnelle du Tigre. Afin de confirmer la critique, la Bundeswehr met en avant son Rapport sur la situation matérielle des principaux systèmes d'armement de de 2018, le ministère de la Défense a révélé qu'en moyenne, de 11,6 hélicoptères Tigre sur 53 étaient opérationnels. En janvier 2020, le chiffre est tombé à 8.

La modernisation en cause :

L’autre point de discorde concerne la mise à jour de la flotte de Tigre. Lors du dernier Conseil franco-allemand de défense et de sécurité qui s’est déroulé le 5 février 2021, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que « pour moderniser le Tigre au standard 3, il y a toute une série de négociations à mener pour la partie allemande ». En effet, pour l’Allemagne, le programme de mise à jour ne garantirait pas une amélioration de la disponibilité de l’appareil et le coût de ce dernier, soit 5,5 milliards d'euros serait prohibitif.

L’Apache en embuscade :

L'Allemagne se dirigera-t-elle en direction de l’hélicoptère Apache BlockIII ? La question n’est pas encore tranchée, mais elle est déjà évoquée, Berlin semble avoir discrètement envoyé une lettre d’information à Boeing. Une décision pourrait être prise cet automne déjà.

Photo : Tigre ASGARD @ Bundeswehr

12/09/2020

Mise à jour des Do228 de la marine allemande !

Dornier-228-Bundeswehr-Matthias-Döhler-900x495.jpg

L'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr (BAAINBw) confie à Aerodata AG et à la filiale d'Aerodata OPTIMARE Systems GmbH les équipements de mission des deux avions de surveillance maritime allemands de type Dornier 228. En tant que fabricant d'origine (OEM) du Dornier 228, la société suisse RUAG MRO International fournira des services d'ingénierie pour les deux appareils.

RUAG MRO International, basée à Oberpfaffenhofen, fournit des services d'ingénierie sélectionnés dans les domaines de la modernisation et de l'installation en tant que sous-traitant d'Aerodata AG et prend en charge les tests d’équipements militaires supplémentaires, y compris en utilisant un avion Do 228 d'essai de RUAG MRO International.

La mesure d'augmentation de la viabilité future concerne les systèmes de mission existants de type OPTIMARE MEDUSA®, les équipements capteurs, les systèmes de communication, le stock de pièces détachées et les équipements au sol. 

medusa.jpg

La marine exploite deux avions Dornier Do228 pour le compte du ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure pour surveiller la mer du Nord et la mer Baltique pour la pollution marine. Les avions spéciaux sont stationnés au Marinefliegergeschwader 3 à Nordholz. Cette vaste mesure aura lieu entre 2020 et 2023 sur le site Aerodata AG de l'aéroport de Braunschweig-Wolfsburg.

RUAG MRO International est un fournisseur indépendant, superviseur et intégrateur de systèmes et de composants pour l'aviation civile et militaire, ainsi que pour les systèmes de simulation et de formation pour la sécurité et les forces armées dans le monde entier. Les compétences clés comprennent : les travaux de réparation et de maintenance, les mises à niveau ainsi que le développement, la fabrication et l'intégration de sous-systèmes sur toute leur durée de vie.

En tant que fabricant (OEM) du Dornier 228, un avion polyvalent pour les missions spéciales ainsi que le transport de passagers et de fret, RUAG MRO International se concentre sur le service à la clientèle, y compris le support OEM.

Photos : 1 Dornier Do228 de la marine allemande @ Bundeswehr 2 système MEDUSA @ Aerodata Ag

13/07/2020

A321LR pour la Luftwaffe !

74447075-9675-4511-BA60-4DE13A9896E0-1000x269.jpeg

Lufthansa Technik a signé un accord avec l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et du support en service de la Bundeswehr (BAAINBw) pour équiper deux nouveaux avions Airbus A321neoLR pour l'armée de l'air allemande. La livraison de ces avions devrait être terminée en 2022.

Réduction chez Lufthansa :

Les deux avions proviennent d’une commande initiale de Lufthansa qui doit réduire sa flotte en raison de la crise du COVID-19. La compagnie aérienne allemande n’ayant pu accepter les avions en raison de la crise, ils doivent maintenant être livrés à l'armée de l'air allemande. Les deux A321 vont devenir des transporteurs de troupes et des postes médicaux volants.

Rappel :

Les forces armées allemandes avaient déjà pris le contrôle d'un Airbus A321 Ceo mis hors service par la Lufthansa en 2018. L'avion avait déjà été largement transformé. Il a notamment reçu une cabine VIP, deux réservoirs supplémentaires et la possibilité de convertir une partie de la zone de délégation en salle médicalisée.

L’A321LR :

L’A321LR est une version longue portée (LR) de la famille A320neo la plus vendue et offre aux compagnies aériennes la possibilité d’effectuer des vols longue distance jusqu’à 7’400 km et d’exploiter de nouveaux marchés long-courriers auparavant inaccessible avec un avion monocouloir.

L’A320neo et ses dérivés constituent la famille d’avions monocouloirs la plus vendue au monde, avec plus de 6 500 commandes passées par plus de 100 clients. Il a été le pionnier et a incorporé les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et la conception de cabine de référence de l'industrie, permettant d'économiser 20% du coût en carburant par siège. L'A320neo offre également des avantages environnementaux significatifs avec une réduction de près de 50% de l'empreinte sonore par rapport aux avions de la génération précédente.

a321neo.jpg

Photos : 1 Futur A321LR de la Luftwaffe 2 A321LR @ Airbus

05/07/2020

Des Global 6000 SIGINT pour la Bundeswehr !

CiSZgW1WkAAxT5g.jpeg

La Bundeswehr va pouvoir acheter trois avions Bombardier Global 6000 pour environ 75 millions d'euros. Ces appareils seront modifiés pour emporter un système intégré de collecte de renseignement par interception de signaux (SIGINT).

Au début de cette année, le ministère de la Défense a décidé d'utiliser l'avion Global 6000 disponible dans le commerce comme plate-forme embarquée. Étant donné que cet avion est déjà utilisé par l'armée de l'air, les effets de synergie se traduisent également par la maintenance, la formation et l'approvisionnement en pièces détachées. 

Hensoldt fournira le système de bord :

Les trois avions Global 6000 seront pourvus du système haut de gamme et personnalisée du Signal Intelligence à longue portée pour les plates-formes aéroportées, faisant partie de la famille de produits « Kalætron® Integral» de Hensoldt, Integrated SIGINT. Capable de combiner divers capteurs et plates-formes à une seule image d'intelligence. Le système permet une intégration dans le système C2 existant. Il fonctionne dans des environnements électromagnétiques difficiles et denses. Le système permet le traitement et le décryptage, l’écoute et la localiser des émissions radios et électroniques adverses.

Photo : Global 6000 SIGINT de la RAF @ RAF