22/01/2021

Des B737-800BCF supplémentaires pour BBAM !

737-800-BCF-696x392.jpg

BBAM Limited Partnership va étendre sa flotte de Boeing B737-800 avec six commandes fermes et six options. L'accord porte à 15 les commandes et engagements avec le B737-800BCF de BBAM.

Basé sur le populaire « 737 » de nouvelle génération, le B737-800BCF répond à la demande des clients pour un cargo de nouvelle génération qui offre une plus grande fiabilité et une consommation de carburant et des coûts d'exploitation par trajet inférieurs par rapport aux autres cargos à carrosserie standard.

Principalement utilisé pour transporter du fret express sur des itinéraires intérieurs ou court-courriers, l'avion est capable de transporter jusqu'à 23,9 tonnes et de voler jusqu'à 3‘750 kilomètres. Depuis sa mise en service en 2018, le B737-800BCF a remporté plus de 150 commandes et engagements.

BBAM est le plus grand gestionnaire d'investissements dédié au monde dans les avions commerciaux loués, fournissant à plus de 200 compagnies aériennes dans plus de 50 pays des solutions de flotte et de financement au cours des trois dernières décennies. BBAM est le seul gestionnaire du secteur de la location d'avions à se concentrer exclusivement sur la génération de retours sur investissement pour les investisseurs tiers. BBAM a actuellement plus de 28 milliards de dollars d'actifs sous gestion et emploie plus de 150 professionnels à son siège social de San Francisco et dans des bureaux supplémentaires à Tokyo, Singapour, Zurich, Dublin et Santiago.

Photo : B737-800 BCF de BBAM @ Boeing

20/01/2021

Essai d’un COVID Travel Pass pour les passagers !

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

L'Association du transport aérien international et Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, ont annoncé en début de semaine la mise en place d’un partenariat pour le lancement du « Pass de voyage IATA » pour les clients d'Etihad Airways. Le IATA Travel Pass est une application mobile pour aider les passagers à gérer facilement et en toute sécurité leur voyage conformément aux exigences gouvernementales en matière de tests ou de vaccins COVID-19.

L’IATA Travel Pass sera initialement offert aux clients d'Etihad sur certains vols au départ d'Abu Dhabi au premier trimestre de 2021. En cas de succès, le pass sera étendu à d'autres destinations du réseau Etihad.

Un passeport numérique :

L'IATA Travel Pass permettra aux clients d'Etihad de créer un « passeport numérique »' pour recevoir les résultats des tests COVID et vérifier qu'ils sont éligibles pour entreprendre leur voyage. Surtout, IATA Travel Pass permettra aux passagers de garder le contrôle de leurs données et facilitera le partage de leur test avec les compagnies aériennes et les autorités pour les voyages. Cela permettra également aux passagers de gérer facilement les documents de voyage tout au long de leur périple.

Permettre un retour du transport aérien et du tourisme :

« Les tests et les vaccinations COVID-19 seront essentiels pour relancer le monde. Depuis le 1er août 2020, les transporteurs demandent maintenant un résultat de test PCR négatif avant le départ pour tous les passagers. Cette mesure va se généraliser au monde entier. Pour Etihad, ce test est un moyen pour permettre aux clients de disposer d'un moyen simple, sécurisé et efficace d'identifier et de vérifier leurs informations.

Etihad explore activement le déploiement de la certification de la santé numérique pour ses clients, et ce dernier partenariat avec l'IATA, aux côtés de programmes similaires en cours de développement, montre que la technologie progresse rapidement pour en faire une réalité. Pour normaliser la manière dont le bien-être des passagers peut être assuré pendant la pandémie COVID-19, au niveau de l'industrie, Etihad fait activement campagne pour la collaboration et une réponse réglementaire unifiée pour restaurer la confiance dans le vol.

L’IATA Travel Pass :

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

IATA Travel Pass a été développé sous forme de quatre modules indépendants qui peuvent interagir les uns avec les autres. Ces modules couvrent les registres des exigences réglementaires d'entrée et des laboratoires / centres de test, la délivrance de certificats vérifiés, l'identité numérique et la possibilité pour les passagers de partager les résultats de leurs tests tout au long de leur voyage via leur appareil mobile. Ces modules peuvent fonctionner ensemble comme une solution complète de bout en bout. Ou ils peuvent être utilisés séparément pour compléter les systèmes que d'autres construisent. L'IATA a développé ces modules pour garantir leur interopérabilité avec d'autres solutions industrielles.

Pour rouvrir les frontières sans quarantaine et redémarrer l'aviation, les gouvernements doivent être convaincus qu'ils atténuent efficacement le risque d'importation de COVID-19. Cela signifie avoir des informations précises sur l'état de santé COVID-19 des passagers.

Informer les passagers des tests, vaccins et autres mesures dont ils ont besoin avant le voyage, des détails sur les endroits où ils peuvent se faire tester et leur donner la possibilité de partager leurs tests et résultats de vaccination de manière vérifiable, sûre et respectueuse de la vie privée est la clé pour donner les gouvernements la confiance d'ouvrir les frontières.

Défis actuels pour une information sanitaire précise :

L'ensemble fragmenté et diversifié d'exigences de test COVID-19 pour l'entrée et la sortie ainsi que la gamme de différents types de tests (PCR, LAMP, antigène et spectroscopique) requis par les gouvernements ont créé un environnement difficile et complexe pour les autorités d'immigration, les passagers et compagnies aériennes pour naviguer.

Les passagers sont confus et ont besoin d'informations précises. Mais ils ne savent pas où le trouver - ni le comprendre, même s'ils le trouvent.

Inefficacités, erreurs, fraudes:

Les agents d'enregistrement doivent suivre des directives détaillées sur les exigences d'entrée et essayer de déterminer l'authenticité de plusieurs documents de test non standard que les passagers leur présentent. Cela conduit à des inefficacités, des erreurs et des fraudes dans les bilans de santé - un problème croissant dans le monde.

L'infrastructure de flux d'informations nécessaire aux tests systématiques doit prendre en charge:

Les gouvernements ayant les moyens de vérifier l'authenticité des tests et l'identité de ceux qui présentent les certificats de test.

Les compagnies aériennes ont la capacité de fournir des informations précises à leurs passagers sur les exigences de test et de vérifier qu'un passager satisfait aux exigences de voyage.

Des laboratoires ayant les moyens de délivrer des certificats aux passagers qui seront reconnus par les gouvernements, et

Les voyageurs disposant d'informations précises sur les exigences en matière de tests, où ils peuvent se faire tester ou vacciner, et les moyens de transmettre en toute sécurité les informations sur les tests aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières

Solution:

Une solution globale et standardisée pour valider et authentifier toutes les réglementations nationales concernant les exigences de voyage des passagers COVID-19. L IATA Travel Pass comprendra quatre modules open source et interopérables qui peuvent être combinés pour une solution de bout en bout:

Permet aux passagers de trouver des informations précises sur les voyages, les tests et les vaccins requis pour leur voyage

Permet aux passagers de trouver des centres de test et des laboratoires à leur lieu de départ qui répondent aux normes de test / vaccination de leur destination

Permet aux laboratoires et centres de test autorisés d'envoyer en toute sécurité les résultats des tests ou les certificats de vaccination aux passagers

Permet aux passagers de créer un « passeport numérique », de vérifier que leur test / vaccination est conforme à la réglementation et de partager les certificats de test ou de vaccination avec les autorités pour faciliter les voyages.

Peut être utilisé par les voyageurs pour gérer les documents de voyage de manière numérique et transparente tout au long de l'expérience de voyage.

La principale priorité est de faire voyager à nouveau les personnes en toute sécurité. Dans l'immédiat, cela signifie établir la confiance dans les gouvernements que les tests systématiques du COVID-19 avant le départ peuvent remplacer les exigences de quarantaine. Et cela finira par devenir un programme de vaccination. (Sources IATA/Etihad)

Commentaire :

Cette initiative est un élément de simplification des informations et de transparence en vue d’un retour progressif à la normale du transport aérien, mais également du tourisme en général. Une telle application pourrait également être mise en place pour les voyages internationaux en trains comme pour les croisières et peut-être même lors de passages frontières en voiture. Bien évidemment, si les tests au COVID sont obligatoires, la vaccination risque fort de devoir se généraliser. La Grèce par exemple a lancé une initiative dans ce sens au sein de L’UE. Des pays comme les l’île Maurice ou le Nouvelle Zélande s’emblent également aller dans ce sens.

iata,boeing,etihad airways,covid-19,les nouvelles de l'aviation,iata

Photos : 1 B787 Etihad Airways @ Etihad 2 Passagers @ IATA

19/01/2021

Transport Canada autorise les vols avec le B737 MAX !

1597561255.jpeg

Le régulateur canadien, Transport Canada autorise à nouveau les vols commerciaux avec le Boeing B737MAX à partir de mercredi prochain. Transports Canada a annoncé ce lundi, qu'il a terminé son examen de près de deux ans de l'aéronef et a émis une « consigne de navigabilité » détaillant une série de changements qui doivent être apportés avant que le « MAX » puisse retourner dans l'espace aérien canadien.

Le ministère a déclaré qu'il achèverait la dernière étape du processus de libération de l'avion mercredi en levant un avis aux aviateurs (NOTAM) interdisant les vols commerciaux du B737 MAX au Canada. Jeudi, le transporteur « Low Cost » WestJet devrait devenir la première compagnie aérienne canadienne à voler à nouveau sur le MAX, avec un vol entre Calgary et Toronto. WestJet prévoit offrir trois vols aller-retour par semaine sur cette route au cours du prochain mois, tout en envisageant d'ajouter d'autres routes.  

De son côté, Air Canada, qui a plus de pilotes et d'aéronefs à préparer, prévoit remettre sa flotte sa flotte de B737 MAX en service au 1er février prochain. La petite compagnie Sunwing n'a pas annoncé quand elle prévoit remettre ses « MAX » en service commercial.  

Les directives de Transport Canada :

Les autorités canadiennes ont détaillé les modifications requises pour que les exploitants remettent en service des Boeing leurs B737 MAX : Boeing se doit de corriger le logiciel défectueux du système d'augmentation des caractéristiques de manœuvre, ainsi que des ajustements à certains câbles et l'inclusion d’une alertes d'angle d'attaque « en désaccord ». Ces alertes de « désaccord »ne figureront pas sur le système d'affichage tête haute jusqu'à ce qu'une révision du logiciel soit introduite plus tard cette année et Transports Canada ajoute une procédure opérationnelle au manuel de vol du « MAX » pour aviser les équipages lors d'événements de vitesse non fiable. Sa directive exige que les pilotes soient en mesure de désactiver le vibreur de manche gênant et la mise en place de capuchons de disjoncteurs colorés pour aider à identifier ceux qui sont pertinents. Transport Canada précise également avoir consacré plus de 15’000 heures à l’examen du Boeing B737 MAX, en ayant travaillé en étroite collaboration avec différentes agences mondiales telles que l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) ainsi que les acteurs canadiens du secteur.

p_11724.jpg

 Photos : 1 WestJet reprendra ses vols cette semaine @ WestJet  2 Air Canada attendra février @ Mark Harkin

 

18/01/2021

B777F supplémentaires pour DHL !

 

boeing,b777f,avions cargo,dhl,transport aérien,les nouvelles de l'aviation

DHL Express a signé un accord pour acheter huit avions de type B777F « Freighter » supplémentaires. Le contrat, qui prévoit une première livraison l'année prochaine et comprend des options sur quatre autres gros porteurs. Cette commande marque une nouvelle étape dans l'expansion du réseau intercontinental de DHL.

 « Nous restons optimistes quant à nos perspectives de croissance soulignées par le boom du commerce électronique et alors que la mondialisation continue d'affirmer sa force et sa pertinence », a déclaré Ken Lee, PDG de DHL Express Asia Pacific. « En plus de renforcer les quelque 60 millions d'euros que nous nous sommes engagés pour renforcer notre réseau aérien en Asie-Pacifique de 2020 à 2022, cet investissement continu dans l'aviation contribuera également à garantir que nous avons les livraisons les plus sûres et les plus rapides du secteur, car nous aider à la livraison des vaccins Covid-19 dans les pays de toute l’Asie. »

DHL Express a déjà pris livraison de 10 B777F sur une commande initiale de 14 avions passée en 2018.

Le B777F :

Le B777  « Freighter » peut parcourir 9’200 km et transporter une charge utile de 102 ‘010 kg. Le long rayon d'action de l'avion se traduit par des économies importantes pour des opérateurs comme Qatar Airways Cargo, car le nombre d'escales réduit les frais d'atterrissage, la congestion, les coûts de manutention du fret et les délais de livraison.

Le B777 « Freighter » est désormais le cargo le plus vendu de Boeing. Des clients du monde entier ont commandé 242 B777 « Freighter » depuis le début du programme en 2005, dont un record de 45 unités en 2018. Boeing, le leader du marché des avions de fret aérien, fournit plus de 90% de la capacité de cargo dédiée dans le monde, y compris nouvelle production et cargos convertis.

Photo : B777F DHL @ Marian Lockhart

 

16/01/2021

Soutien technique pour maintenir l’AV-8B en service !

67.jpeg

Le département américain de la Marine a attribué à Vertex Aerospace LLC un contrat de 123 millions de dollars pour la maintenance, la modification, et de soutien au personnel en vue de maintenir la flotte d’avions de combat Boeing AV-8B « Harrier II » du Corps des Marines américain (USMC) en service jusqu’en 2029.
Vertex Aerospace a sélectionné BAe Systems comme sous-traitant pour le nouveau contrat de support logistique, qui garantira une efficacité accrue des opérations de maintenance de la flotte d’AV-8B de l’USMC en utilisant des techniques de maintenance prédictive et des outils intelligents d'optimisation des stocks. Ensemble, BAE Systems et Vertex Aerospace soutiendront les opérations cruciales de formation et de combat menées à partir des porte-avions, des navires d'assaut amphibies et des bases d'opérations avancées de l'US Navy. 

Ce contrat s'appuie sur le rôle actuel de BAe Systems dans la maintenance du système de contrôle de l'AV-8B « Harrier II » et dans la fourniture d'un support technique et d'ingénierie. Les ingénieurs de BAe Systems travailleront aux côtés de Vertex et du US Marine Corps dans les stations de : Cherry Point, Caroline du Nord; Yuma, Arizona; et, Madison, Mississippi. Ils seront soutenus par une équipe de spécialistes au Royaume-Uni avec une expérience éprouvée dans la prestation de contrats de maintenance et de support pour la Royal Air Force (RAF).

«Le Harrier est l'un des avions militaires les plus emblématiques jamais créés, avec sa technologie britannique de décollage court et d'atterrissage vertical. Notre expertise avec cet avion remonte à 40 ans et ce nouveau contrat avec Vertex Aerospace nous permet de continuer à appliquer notre l'expertise pour soutenir le Corps des Marines des États-Unis dans leurs opérations cruciales. " Tom Fillingham, vice-président principal - Programmes américains, BAE Systems Air, a déclaré.

Problèmes de transition : 

Le Corps des Marines se retrouve avec une série de problèmes de transition, en effet, les capacités de soutien rapproché de l’AV-8B ne pourront être comblées complètement avec l’arrivée du F-35B.  De plus, le calendrier actuel de production du F-35B prévoit 20 aéronefs par année, alors que pour assurer une bonne transition il en faudrait 24. Sans quoi la transition ne pourra être achevée en 2030. Les récents problèmes de mise au point du F-35 retardent également l’arrivée de l’avion au sein des escadrons.  

L’AV-8B « Harrier II » : 

L’AV-8B « Harrier II » (désignation américaine) ou Harrier GR.5 (désignation anglaise) est la seconde génération du Hawker Siddeley Harrier. Son développement a été initié à la fin des années 1970 par les Etats-Unis rejoints rapidement par le Royaume-Uni qui avait conçu la version initiale.

Une version AV-8B(NA) destinée à l'attaque nocturne apparut en 1987, équipée d'une caméra infrarouge et d'un tableau de bord compatible avec les équipements de vision nocturne américains. Elle dispose également d'un réacteur 10 % plus puissant et de quelques autres modifications.

La version AV-8B+ (ou Harrier II Plus) est apparue en 1992. En plus des modifications du AV-8B(NA), elle dispose d'une version adaptée du radar Hughes AN/APG-65 du F/A-18A/B. Deux rails supplémentaires d'emport pour missile AIM-9 ont également été installés. Le AV-8B+ a été vendu à l'Italie (18 avions) et à l'Espagne (9 avions plus 10 AV-8B modifiés), une partie de ces avions sont assemblés localement.

Vertex_Aerospace_AV8B_10-22-20_Image-1080x550.jpeg

Photos : 1 AV-8B @ Atsushi. K 2 AV-8B en vol @ USMC/Vertex