15/05/2021

Amélioration des logiciels du V-22 !

1*Z7523zSEcMI9pZ0LSeMfOQ.jpeg

Le Pentagone travaille sur une paire de modifications logicielles destinées à sa flotte d’aéronefs Bell-Boeing V-22 « Osprey » qui permettront à l'appareil de mieux afficher les informations pertinentes existantes pour les pilotes.

Deux améliorations prévues :

La première amélioration concerne l’état de « santé » des moteurs et la seconde doit permettre d’améliorer le système d’atterrissage à visibilité réduite (RVLS).

Le colonel Brian Taylor, directeur du programme du bureau de programme conjoint du V-22 (PMA-275), a confirmé que les performances du moteur du V-22 diminuent avec le temps en raison de l'ingestion de sable et de débris provenant d'environnements dégradés. Pour remédier à ce problème, il est prévu d’installer un système de diagnostic (CEHI) pour donner aux pilotes une indication s'ils entrent dans une situation de moteur à faible puissance. Ce système doit faciliter la prise de décision. Cela permettrait aux pilotes de V-22 réagie rapidement avant d'être pris dans une situation délicate.

Le second effort logiciel du V-22, concerne le système d'atterrissage à visibilité réduite (RVLS), qui doit donner aux pilotes une meilleure idée de la façon dont il ou elle s'approche d'un point d'atterrissage. Le RVLS donne une indication au pilote, améliore ses commandes et permet aux pilotes de poser l'aéronef sur le pont d’un bâtiment de surface plus rapidement.

Ces deux programmes doivent améliorer la fiabilité globale des composants de l'Osprey tout en augmentant la disponibilité opérationnelle, car ils réduisent le temps que l'aéronef passe dans un environnement dégradé. Ces deux efforts sont également un aperçu des futurs programmes logiciels du V-22.

Le V-22 « Osprey » :

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme « Joint Advanced Vertical Lift Aircraft » est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille « test ». 

Le V-22 est équipé de quatre avec écrans multifonctions (MFD, compatibles avec les lunettes de vision nocturne et une unité d'affichage centrale partagée, pour afficher diverses images, y compris: un digimaps, imagerie de la tourelle système infrarouge (FLIR), instruments de vol principaux, navigation et état du système. Le panneau du directeur de vol du système de gestion du cockpit permet des fonctions entièrement couplées (pilote automatique) qui font passer l'avion du vol avant à un vol stationnaire de 15 m sans aucune interaction du pilote autre que la programmation du système. Le fuselage n'est pas pressurisé et le personnel doit porter des masques à oxygène bord au-dessus de 10 000 pieds. 

Le V-22 est doté de systèmes de commande de vol "Fly-By-Wire" triple redondance avec contrôle informatisé des dommages pour isoler automatiquement les zones endommagées. Avec les nacelles pointant vers le haut en mode de conversion à 90 °, les calculateurs de vol lui commandent de voler comme un hélicoptère, les forces cycliques étant appliquées à un plateau cyclique conventionnel au moyeu du rotor. Avec les nacelles en mode avion (0 °), les laperons le gouvernail et la profondeur volent comme un avion. Il s'agit d'une transition graduelle, se produisant sur la plage de rotation des nacelles, plus les nacelles sont basses, plus l'effet des gouvernes en mode avion est important. Les nacelles peuvent tourner au-delà de la verticale jusqu'à 97,5 ° pour le vol vers l'arrière. Le V-22 peut utiliser l'orientation "80 Jump" avec les nacelles à 80 ° pour le décollage afin d'atteindre rapidement une altitude et une vitesse élevées.

95ef076ebe2f4507c8f4c020a74a34d2.jpg

Photos : 1 V-22 au décollage sur bâtiment 2 Dans le sable @ US Navy

26/11/2020

Intégration sur porte-avions du CMV-22B !

 

FG_3803377-JNI-9210.jpg

L'US Navy (USN) a achevé les premiers atterrissages et décollages de porte-avions de son nouvel aéronef de transport logistique CMV-22B. Le nouvel appareil doit venir remplacer progressivement le C-2A « Greyhound » pour le transport du personnel, du courrier, des fournitures et des marchandises de haute priorité à partir de bases terrestres en direction des porte-avions en mer.

3107950226.jpg

Le premier Boeing-Bell CMV-22B de l’Escadron VRM 30 est arrivé sur le porte-avions USS Carl Vinson (CVN 70) pour la première fois le 20 novembre dernier. Le Carl Vinson naviguait dans le Pacifique. Un deuxième CMV-22B est arrivé le lendemain pour conduire les essais. L'approche d'acquisition est basée sur la réutilisation de MV-22B Block C modifié pour intégrer une série de sous-systèmes exigés pour la marine soit : une capacité à portée étendue avec des réservoirs de carburant conformes externes arrière / avant dans les ailes, un système de sonorisation à utiliser lors du transport de passagers, une capacité de largage de carburant, un éclairage de la soute et de la rampe de chargement et un système sécurisé de communications au-delà de la ligne de vue avec une radio HF.  Le CMV-22B doit également pouvoir emporter un moteur Pratt & Whitney F135 destiné au F-35 de la marine.

De plus, le CMV-22B permettra une liaison logistique directe aux navires amphibies. Le CMV-22B permet un rayon d’action de 1’150 miles nautiques.

763741870.jpg

Photos : 1 & 3 CMV-22B à l’approche sur porte-avions 3 Le C2A Greyhound @ USN

 

11/06/2020

Livraison du 400ème CV-22 « Osprey » !

bell boeing,cv-22 osprey,usaf,sun,ssmc,blog défense,tiltrotors,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

L'équipe de Bell Boeing a récemment livré le 400ème exemplaire du giravions CV-22 « Osprey » le Special Operations Command de l’US Air Force.

Le premier V-22 de production a été livré le 24 mai 1999 et les livraisons ont lieu aujourd'hui dans le cadre du contrat d'approvisionnement pluriannuel III, d'une valeur de 5 milliards de dollars. Cet accord, qui s'étend jusqu'en 2024, comprend des variantes pour les Marines, l'Air Force et la Marine, ainsi que le premier client international, le Japon. 

Le V-22 décolle, plane et atterrit comme un hélicoptère, mais vole sur de longues distances comme un turbopropulseur. La variante CV-22 effectue des missions d'opérations spéciales, y compris l'infiltration, l'extraction et le réapprovisionnement, ce que les avions conventionnels ne peuvent pas faire. La variante du Marine Corps, le MV-22B, assure le transport sûr et fiable du personnel, des fournitures et de l'équipement pour les attaques au combat, le soutien aux assauts et la logistique de la flotte. La variante Navy, le CMV-22B, remplace le C-2A « Greyhound » pour les missions de livraisons et logistiques à bord des porte-avions. 

Le V-22 a été déployé dans une variété de rôles de combat, d'opérations spéciales et humanitaires depuis qu'il est devenu opérationnel en 2007. Ayant accumulé plus de 500’000 heures de vol, le V-22 est sûr et éprouvé au combat. L'assistance post-livraison de Bell Boeing comprend une maintenance complète, des modifications et une expertise en chaîne d'approvisionnement.

2947713384.jpg

 Le V-22 « Osprey » :

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

Le programme « Joint Advanced Vertical Lift Aircraft » est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopters et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille « test ». 

3940830465.jpg

Photos : CV-22 « Osprey » Bell Boeing

12/05/2020

Le Japon réceptionne ses premiers MV-22 « Osprey » !

1285758041.jpg

La Japan Ground Self-Defense Force (JGSDF) a réceptionné ses deux premiers aéronefs de type  tiltrotor Bell-Boeing MV-22 « Osprey » et renforce ainsi ses capacités amphibies.

Les deux premiers MV-22 Block C n°91701 et 91705 ont été transportés sur un navire à travers le Pacifique jusqu'au Japon. Les appareils sont maintenant stationné à Iwakumi sur la principale île japonaise de Honshu. À terme, Tokyo prévoit d'exploiter 17 exemplaires du V-22. L’appareil doit notamment permettre de contrer l'activité croissante de Pékin dans les eaux internationales, Tokyo développe une brigade de déploiement rapide amphibie qui s'appuie sur l'expérience de l'USMC, le principal opérateur du V-22. En 2015, Tokyo est devenu le premier et jusqu'à présent seul client à l'exportation pour le V-22 avec un contrat de 3 milliards de dollars.


MV-22 Osprey Block C :

Le Bell-Boeing MV-22 «  Osprey » Block C dispose de nouvelles fonctions radar et de guerre électronique. La système comprend un système de radar météorologique pour améliorer la navigation et un système de conditionnement environnemental repensé. Les nouvelles fonctionnalités du système de guerre électronique incluent des distributeurs de leurres supplémentaires, ce qui améliore la capacité du V-22 à vaincre les menaces air-air et sol-air. La mise à niveau a également ajouté de nouveaux écrans de cabine et de cockpit.

Bell-Boeing MV-22 «Osprey» :

Le V-22 « Osprey » est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé. Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

69959_extzkjou8aabsjd_404044.jpg

Photos : MV-22 Block C « Osprey » japonais @ Bell Boeing

04/07/2018

Nouvelle commande le V-22 « Osprey » !

194416_1.jpg

Bell Boeing, ont reçu un contrat d’une valeur de 4 milliards de dollars l’achat d’aéronefs V-22 « Osprey » pour la marine américaine.

Ce contrat prévoit la fabrication et la livraison de 39 aéronefs CMV-22B pour la Marine, 34 appareils pour MV-22B pour le Corps des Marines et 1 CV-22B pour l'armée de l'air ainsi que 4 MV-22B pour le gouvernement du Japon.

Le V-22 «Osprey» :

Le V-22 Osprey est aéronef de transport multirôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent. Pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

A ce jour, 340 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme «Joint Advanced Vertical Lift Aircraft» est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre. En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de présérie qui devra permettre la mise en service d’une escadrille «test». 

bell boeing,v-22 osprey,tilt rotors,us navy,ssmc,blog défense,aviation et défense,transport tactique,les nouvelles de l'aviation

Photos :V22 « Osprey » @ USMC