28/09/2020

J-20 chinois à portée de Taïwan !

J20s.jpg

Nouveau bras de fer entre la Chine et Taïwan, La Chine a positionné un escadron d’avion de combat Chengu J-20 à moins de 500 kilomètres de l’île séparatiste.  

Les médias taïwanais ont rapporté samedi qu'un J-20 avait été aperçu volant à basse altitude près du district urbain de Quzhou, dans la province du Zhejiang en Chine orientale. Le rapport indiquait qu'il était probablement en train d'atterrir sur une base aérienne de la ville. Il est possible que le J-20 soit rattaché au Wang Hai Air Group basé à Wuhu, dans la province de l'Anhui en Chine orientale, et qu'il soit déployé à Quzhou, selon les médias de Taiwan. Pendant ce temps, les autorités de défense de Taiwan ont publié des rapports de suivi sur les sorties d'avions de combat chinois en augmentation dans la région.

La Chine confirme de son côté effectuer des exercices aériens et navals dans le détroit de Taiwan depuis le 18 septembre sans en publier les détails.

Avantage significatif :

Le positionnement d’avions de type J-20 dans la région donne un certain avantage à la Chine face à Taïwan. Une implication du J-20 dans des opérations contre Taiwan se traduirait par capacité de victoire de l’Armée de l’air chinoise dans les airs.  Les J-20 stationnés à Quzhou se dirigeait en direction de Taïwan il ne leur faudrait que sept à huit minutes avant que les avions de combat taïwanais entrent dans sa zone de destruction de missiles air-air, et 15 à 20 minutes avant qu'il ne puisse atteindre Taipei. Taïwan doit en parallèle à la modernisation de sa Force aérienne remplacer ses radars d’alertes qui auraient de la difficulté à repérer l’avion furtif chinois.

Les analystes militaires chinois ont déclaré que la récente observation du J-20 est un puissant avertissement aux séparatistes de Taiwan et aux États-Unis dans le contexte de la situation actuelle dans le détroit. Tirant parti de ses capacités furtives de pénétration de la défense, le J-20 peut facilement lancer des frappes sur Taiwan avec des armes air-sol, ou peut intercepter toute tentative d'intervention étrangère air-air et air-sol.

Le Chengdu J-20 : 

Screen-Shot-2020-06-28-at-3.20.21-PM.png

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci. Le J-20 comporte un fuselage mélangé avec une section transversale radar basse, des prises de moteur à réaction basses, une configuration delta canard, un système moderne fly-by-wire (FBW), une entrée supersonique sans dérivation (DSI), des ailerons arrière en forme de V. Le système FBW est équipé d'un système de contrôle d'incendie et d'un système de gestion du moteur. Le radar actif à balayage électronique (AESA) scanne les informations sur la cible et les transmet au système de contrôle de tir. Le J-20 comporte un cockpit deux écrans à cristaux liquides (LCD) et d'un affichage tête haute (HUD). L'avion peut être piloté par le système traditionnel d'accélérateur et de manche (HOTAS).

Le J-20 est armé d'un canon interne pour les missions de combat rapproché. Il comprend huit points durs et une grande baie d'armes ventrales pour intégrer des missiles air-air (AAM) PL-12C / D et PL-21 à longue portée. L'avion est également équipé de deux petites baies latérales d'armes sous les entrées d'air pour intégrer l'AAM à courte portée PL-10. Il devrait également être équipé de missiles air-surface, de missiles antiradars, de bombes à guidage laser et de bombes largables.

L'avion est propulsé par deux turboréacteurs à double flux WS-10G générant chacun 30’000 lb de poussée. Le moteur est conçu et fabriqué par Shenyang Liming Aircraft Engine Company. Il comprend une seule turbine haute pression, une double turbine basse pression, des chambres de combustion annulaires et des compresseurs.

Le WS-10G est équipé de buses à commande vectorielle poussée (TVC) pour réduire les émissions de section transversale radar (RCS) et infrarouge (IR). Le diamètre du moteur est de 0,95 m. Le poids à sec est de 1’494 kg.

Le J-20 peut grimper à la vitesse de 304m/s. La vitesse maximale semble être de 2’100 km/h. La portée et le plafond de service seront respectivement de 3’400 km et 18’000 m.

EfV5meYVAAMrbr8.jpg

Photos : 1 & 2 Le J-20 @ Han Wei 3 De face @ CCTV