29/05/2020

Premier vol d’un Cessna 208B à moteur électrique !

70389_ecaravanchaseplane4_49973.jpg

Inimaginable, il y a 20 ans, l’électrisation des avions légers est aujourd’hui une réalité. On ne compte plus les modèles d’avions à moteur électrique en développement. Hier, l’envol d’un Cessna 208B « Grand E-Caravan » marque un pas important dans la transition énergétique, car il s’agit du plus grand appareil doté à ce jour de cette motorisation.  

Hier, 28 mai, pour la première fois un Cessna 208B « Grand Caravan » ou E-Caravan » à moteur électrique a décollé de Moses Lake, marquant une nouvelle étape dans un projet qui vise à offrir un vol tout électrique sans rejet de Co2 ni de Nox. En prenant son envol, le « Grand E-Caravan » est devenu, le plus gros avion de transport de passagers ou de fret entièrement électrique à avoir volé.

Porte s’est ouverte :

Le vol commercial tout électrique économiquement réalisable est resté insaisissable pendant des années, entravé en grande partie par la densité d'énergie relativement faible des batteries, qui a limité la portée et la charge utile des avions. Mais la révolution est en « vol » avec les nombreuses initiatives à travers le monde.

La société de propulsion Magnix en collaboration avec AeroTEC, un spécialiste de l'ingénierie et des essais en vol, affirment que leur « Grand E-Caravan » modifié prouve que les petits avions tout électriques peuvent opérer de manière faisable et économique sur de courtes routes que les compagnies aériennes ont abandonnées depuis longtemps.

Le Cessna 208B « Grand E-Caravan » :

Screenshot-2019-10-24-at-9.49.54-AM.png

Pour cette réalisation, l’équipe Magnix et AeroTech a remplacé le turbopropulseurs PT6A de Pratt & Whitney Canada générant 867 shp par une motorisation électrique Magni500 de Magnix, un système de propulsion tout électrique de 750 ch. Le Magni500 du « Grand E-Caravan » est alimenté par un système de batterie au lithium-ion de 750 V pesant environ une tonne, Magnix étudie d'autres technologies, notamment les batteries au lithium-soufre et les piles à hydrogène.

« Selon sa configuration, la « Grand E-Caravan » propulsée par Magni500 peut transporter 4 à 5 passagers sur des vols allant jusqu'à 100 miles, en tenant compte du besoin de réserve d'énergie.

Magnix et AeroTEC travaillent à la certification de cet avion d'ici la fin de 2021. Pour les initiateurs de cette technologie, les progrès en matière de batteries permettront bientôt de transporter 9 passagers sur 100 miles.

Pour Magnix et AeroTEC les Cessna 208B « Grand E-Caravan » dotés de moteur électrique Magni500 peuvent être exploités sur des itinéraires de moins de 500 miles qui relient les villes au sein des régions.   

Voler propre est une réalité :

Contrairement aux vols expérimentaux réalisés jusqu’à maintenant, le Cessna 208 Caravan est destiné à transporter des passagers, même si pour son premier vol il n’avait à son bord que son pilote. L’objectif de Magnix et AeroTech est de montrer que des vols commerciaux électriques sont maintenant possibles, même si un avenir plus vert avec des avions de 100 passagers ne deviendra pas réalité avant plusieurs. »

ecaravan1.jpg

Photos : Le Cessna 208B « Grand E-Caravan » et son moteur Magni500@ Magnix & AeroTech

 

 

 

06/03/2016

Un ATR 72 teste le « tout électrique » !

853.jpg

L’avionneur ATR Aircraft a repris les essais en vol avec un ATR 72 dans le cadre du programme européen Clean Sky. Cette nouvelle phase d’essais en vol a pour but de tester un nouveau système de gestion de l'alimentation électrique, afin d’optimiser la distribution électrique. Des tests sont également effectués sur un nouveau système de conditionnement d’air entièrement électrique.

Le « tout électrique » :

Le programme de tests en vue d’un « Avion tout électrique » (AEA, « All Electrical Aircraft ») fait suite à une première campagne d'essais en vol du programme Clean Sky, réalisée en juillet 2015, avec le même ATR 72. L'objectif de la première campagne était de tester les derniers isolants composites, plus efficaces, et les nouveaux capteurs vibro-acoustiques intégrés à un panneau du fuselage de l'ATR. Les vols avaient également permis de mettre à l'épreuve la dernière génération de fibres optiques en vue d'une meilleure identification des micro-fissures et d'une maintenance simplifiée.

Les technologies testées lors de la campagne d’un « Avion tout électrique » ont été développées par Finmeccanica l’un des deux actionnaires d'ATR, et par des membres du programme « Clean Sky, tels que Liebherr pour le système de climatisation électrique ou Thales pour le système d’alimentation électrique. L'objectif est de développer un large éventail de technologies au service d'un système de transport aérien plus écologique, innovant et compétitif.

 

Photo : l’ATR 72-600 du programme Clean Sky @ ATR Aircraft