22/06/2021

L’Indonésie veut un avion ravitailleur en vol !

646281692.jpg

Jakarta prépare les discussions en vue de la finalisation du contrat pour 36 avions de combat Rafale, mais le pays veut également une flotte d’avion ravitailleurs en vol. De son côté, le ministère indonésien des Finances (MoF) a autorisé le pays à obtenir jusqu'à 700 millions de dollars de prêts étrangers pour l'achat de deux avions-citernes pour venir équiper l'armée de l'air indonésienne (Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara : TNI-AU).

La demande officielle a été publiée après des consultations avec le ministère de la Défense et le ministère de la Planification du développement national (Kementerian Perencanaan Pembangunan Nasional : BAPPENAS) a été rendue publique par une source gouvernementale.

Etude en cours

La TNI-AU a nommé la socitété GMF AeroAsia, une filiale du transporteur national Garuda Indonesia, pour l'aider à mener une étude approfondie sur les capacités de ravitaillement en vol de qui seront nécessaire à l'Indonésie. Parmi les questions explorées dans l'étude figurent les coûts du cycle de vie, les capacités locales de maintenance des cellules, la compatibilité des méthodes de ravitaillement avec la flotte d'avions de la TNI-AU et l'interopérabilité avec les actifs TNI-AU existants et futurs.

Dans le cadre de ses conclusions, le TNI-AU et le GMF AeroAsia recommandent que les nouveaux avions ravitailleurs soient équipés à la fois des méthodes de ravitaillement en vol sonde-et-panier et avec une perche fixe.

La Force aérienne indonésienne mène actuellement une étude préliminaire en vue de la sélection de différents prétendants. Il s’agit  de l’Airbus A330 MRTT, du Boeing KC-46A « Pegasus » et de l’Ilyushin Il-78MD-90A.

L’Airbus A330MRTT  

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

Le KC-46A « Pegasus » 

3758721247.jpg

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).  

Il-78MD-90A

Le nouvel avion ravitailleur en vol Ilyushin Il-78M-90A amélioré de United Aircraft (UAC) a commencé ses essais en vol avec une première sortie effectuée depuis le site de production d'Aviastar SP à Oulanovsk à la fin de l’année 2019.

Les principaux changements apportés au modèle mis à jour comprennent une nouvelle aile à capacité de carburant accrue et des moteurs Perm PS-90A-76, comme la version -90A du transport Il-76. En plus d'améliorer l'efficacité énergétique, ils permettront également de réduire la distance de décollage du nouvel avion, malgré l'augmentation de la masse maximale au décollage.

Ravitailleur polyvalent 

Outre ses performances améliorées notamment en ce qui concerne la capacité de ravitaillement en vol, UAC note que le nouveau modèle peut être reconfiguré pour être utilisé comme moyen de transport, en retirant ses réservoirs de carburant supplémentaires embarqués. Le -90A est également doté de nouveaux systèmes de navigation qui lui permettront d’être exploités dans l’espace aérien international conformément aux exigences du secteur civil.

1102089254.jpg

Photos : 1 A330 MRTT@ Airbus 2 KC-46A@ Boeing 3 IL-78MD-90 @ UAC

 

15/06/2021

Le Japon prépare l’arrivée du KC-46A « Pegasus » !

14-3611-japan-air-self-defence-force-jasdf-boeing-kc-46a-pegasus-767-2c_PlanespottersNet_1143385_d5a99c90c8_o.jpeg

Le Japon prépare activement l’arrivée du nouveau ravitailleur en vol Boeing KC-46A « Pegasus ». Un premier groupe de pilotes japonais vient de terminer sa foramtion sur la base aérienne de Altus AFB en Oklahoma. Le premier KC-46A sera livré plus tard cette année.  

Le premier groupe de 12 pilotes de la Force aérienne japonaise d'autodéfense (JASDF) du 405e Escadron de ravitaillement en vol (ARS) a récemment suivi une instruction KC-46A. Le 405e ARS a été créé en décembre 2020 en tant que première unité KC-46A de la JASDF. Ce premier groupe comprenait six pilotes et six perchistes. Au cours de trois mois, les membres de la JASDF ont suivi la même formation que les aviateurs américains pour être pleinement qualifiés pour utiliser le KC-46.

Le programme a commencé par une phase académique où le personnel a suivi jusqu'à quatre cours par jo1ur. Au cours de la deuxième phase, ils se sont concentrés sur les simulateurs et ont effectué des pré-briefs et des débriefings. Au cours de la troisième phase, les pilotes ont effectué huit vols avec l'un des instructeurs du 56e Escadron de ravitaillement en vol de l’USAF pour finaliser leur formation.

Rappel

C’est en octobre 2017 que Tokyo a opté pour le KC-46A de Boeing.  Les nouveaux ravitailleurs japonais joueront un rôle inestimable dans l’alliance de sécurité entre nos deux pays », a déclaré le colonel Jason Lindsey, directeur du programme du système KC-46 de l’US Air Force. Le KC-46 de Boeing sera un multiplicateur de force dans l'alliance de défense américano-japonaise. Il peut ravitailler en carburant tous les avions militaires américains, alliés et de la coalition compatible avec les procédures internationales de ravitaillement en vol, à tout moment, pour n'importe quelle mission, et peut transporter des passagers, des marchandises et des patients à tout moment et en tout lieu. 

Le KC-46A « Pegasus »

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire). 

BSP_620-JDW-12499.jpg

Photo : 1 KC-46A de la JASDF @ Nick Dean 2 Equipages japonais @ USAF

16/07/2020

Départ à la retraite des premiers KC-10 « Extender » !

1280px-KC-10_Extender_(2151957820).jpg

Les 305e et 514e escadrons ont fait leurs adieux aux premiers avions ravitailleurs de type KC-10A « Extender » prévu pour la retraite lors d'une cérémonie le 13 juillet à Joint Base McGuire-Dix-Lakehurst, New Jersey.

La cérémonie à fait honneur au 33 ans de service des KC-10A « Extender » au sein de l'US Air Force. L’avion sera prochainement remplacé par le Boeing KC-46A « Pegasus ».

Le premier KC-10a 3Extander » à être retiré du service porte le numéro de queue 86-0036, est initialement entré en service à Seymour Johnson AFB, en Caroline du Nord, en décembre 1986. Après sa participation aux opérations Desert Shield et Desert Storm, l'avion a temporairement déménagé à Travis AFB, Californie, avant de trouver sa résidence permanente à JBMDL en 1997.

Au total, l'avion a volé 33’017 heures pour soutenir des missions sur six continents différents et ravitaillé plus de 125’000 avions de 25 pays différents. On notera que près de 11’000 membres d'équipage avaient piloté l'avion, tandis que 12’000 autres préposés à l'entretien s'en sont occupés.

Pendant près de quatre décennies, les KC-10A ont contribué au ravitaillement en vol aux avions américains et de la coalition de l’Otan, des opérations Desert Shield et Desert Storm à l'opération Inherent Resolve. La retraite survient alors que l'Air Force commence à préparer l'intégration du KC-46.  

McDonnell Douglas KC-10A « Extender » :

Le McDonnell Douglas KC-10A « Extender » est un avion ravitailleur aérien exploité par la l’USAF. Version militaire de l'avion de ligne DC-10 à trois moteurs, le KC-10 a été développé à partir du programme d'avions-citernes avancés. Il intègre des équipements militaires spécifiques pour ses rôles principaux de transport et de ravitaillement en vol. Il a été développé pour compléter le KC-135 « Stratotanker » suite à des expériences en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Le KC-10 était le deuxième avion de transport McDonnell Douglas à être sélectionné par l'Air Force après le C-9. Au total, 60 KC-10 ont été produits pour l'USAF. La Royal Netherlands Air Force exploite deux pétroliers similaires désignés KDC-10 qui ont été convertis à partir de DC-10.

Le KC-10 joue un rôle clé dans la mobilisation des moyens militaires américains, participant à des opérations à l'étranger loin de chez lui. Ces avions ont effectué le transport aérien et le ravitaillement en vol lors du bombardement de la Libye en 1986 (opération Eldorado Canyon), de la guerre du Golfe avec l'Irak de 1990-1991 (opérations Desert Shield et Desert Storm), des bombardements de l'OTAN en Yougoslavie (opération Allied Force), de la guerre en Afghanistan (Opération Enduring Freedom) et la guerre en Irak (Opérations Iraqi Freedom et New Dawn).

030317-F-7203T-013.JPG.png

Photos : KC-10A « Extender“ @ USAF/A.Turby

 

02/06/2019

Le KC-390 termine sa certification militaire !

Embraer-KC-390-FAB.jpg

Embraer termine ses derniers travaux en vue de l’obtention de la certification militaire de son KC-390. L’avion doit entrer en service dans l'armée de l'air brésilienne plus tard cette année.

Walter Pinto, vice-président de la défense et de la sécurité chez Embraer, a déclaré aux journalistes le 28 mai que la société achèverait prochainement la certification CCDP (point de largage calculé en continu), le déchargement au combat et le ravitaillement en vol. Le KC-390, a-t-il dit, avait déjà effectué des tests de ravitaillement en contact sec avec un Northrop F-5 Tiger II. Les transferts de carburant commenceront lors du prochain test.

Parmi les autres tests de certification militaire à venir, citons le système d'autoprotection du KC-390, la capacité de largage de paillettes parasites ainsi que la capacité de contre-mesure infrarouge directe (DIRCM). Pinto a déclaré que le plan était de montrer la conformité avec les principales exigences de FAB avant fin 2019. Au total, la campagne d'essais en vol, aura duré 2’200 heures de vol.

Par ailleurs, Embraer a annoncé que le premier KC-390 destiné à la FAB, a effectué son premier test en vol de production le week-end du 25 mai, une étape clé sur la voie du lancement de la livraison avec la Force aérienne.

Actuellement, ce sont sept KC-390 qui se trouvent sur la chaîne de production. FAB 1 est complètement assemblé, selon les photos montrées aux journalistes.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

5a7b0ee6385a7.jpg

Photos :KC-390 @ Embraer

12/03/2018

L’Embraer KC-390 sera livré cette année !

974451.jpg

L'armée de l'air brésilienne recevra ses deux premiers avions multi-missions Embraer KC-390 de série au cours de la seconde moitié de 2018, a indiqué l’avionneur brésilien. L'appareil sera initialement mis en service par le nouveau groupe de l'escadre 2 située à Anápolis, dans l'État de Goiás.

Vingt-huit avions de série ont été commandés pour un montant de 2,23 milliards de dollars en mai 2014. La capacité opérationnelle initiale a été atteinte en décembre 2017 et la capacité opérationnelle finale est prévue pour la fin de 2018, selon les informations transmises par Embraer et la Force aérienne brésilienne (FAB).

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3197285462.jpg

Photos : 1 KC-390 @ Alan Civali 2 Cockpit @ Embraer