01/09/2021

Le Kazakhstan commande l’A400M !

Airbus_A400M_.jpg

L’avionneur européen a annoncé aujourd’hui que la République du Kazakhstan a passé commande de deux avions de transport tactique Airbus A400M. Le pays devient ainsi le neuvième opérateur de l’appareil après l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Turquie, la Belgique, la Malaisie et le Luxembourg. La livraison est prévue pour 2024 et comprend un paquet complet avec des équipements connexes de maintenances et la formation des équipages. Parallèlement au contrat de vente, les partenaires ont également signé un protocole d’accord portant sur une collaboration dans le domaine des services de maintenance et de révision ainsi que sur les premières étapes de la création d’un centre de maintenance local pour les C295.

« L’A400M deviendra la pièce maîtresse des opérations de transport aérien tactique et stratégique du Kazakhstan », a déclaré Michael Schoellhorn, CEO d’Airbus Defence and Space. « Ce nouveau contrat à l’exportation porte à 176 le nombre total d’A400M commandés, et ce chiffre devrait encore croître prochainement. Avec plus de 100 appareils livrés et 100 000 heures de vol cumulées, l’A400M a démontré ses capacités et atteint le degré de maturité qu’attendaient de nombreux clients potentiels. ». Capable de transporter des matériels et des équipements de toute sorte et d’accomplir des missions militaires, civiles et humanitaires, l’A400M permettra au Kazakhstan de réagir rapidement en cas de crise en déployant des capacités uniques sur de longues distances et en facilitant l’accès aux zones reculées.

L’A400M « Atlas »

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

L'A400M est certifié en standard pour être rapidement configuré comme avion-citerne. Transportant jusqu'à 50,8 tonnes de carburant dans ses ailes et dans le caisson central de l'aile, sans compromettre aucune zone de soute, deux citernes de soute supplémentaires peuvent également être installées, fournissant chacune 5,7 tonnes de carburant supplémentaires. Les réservoirs de soute séparés permettent l'utilisation de différents types de carburant, permettant à l'A400M de répondre aux besoins de différents types d'avions récepteurs.

En tant que ravitailleur, l'A400M a déjà démontré sa capacité à ravitailler des avions de combat tels que l'Eurofighter, le Rafale, le Tornado ou le F/A-18 à leurs vitesses et altitudes préférées, et est également capable de ravitailler d'autres gros avions tels qu'un autre A400M, C295 ou C-130 ainsi que des hélicoptères.

Photo : A400M @ Airbus DS

01/08/2021

Essais du KC-390 sur terrain mou !

80763_embraerkc390roughrunway2cembraer_524554.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a lancé une série d’essais avec son KC-390 en vue de la certification de ce dernier. Après des tests par temps froid en Alaska et une qualification de ravitaillement en vol, l’avion est maintenant testé sur terrain mou et sablonneux.

Cette série de tests s’effectue sur une piste de terre de 1’800 m au sein des installations de la société à Gaviao Peixoto dans le sud du Brésil pour évaluer et analyser les performances du transport tactique. Le KC-390 est conçu pour fonctionner à partir de pistes accidentées, y compris des pistes d'atterrissage semi-préparées et endommagées, avec des turbines jumelles positionnées vers l'avant sur une aile haute, une configuration destinée à empêcher les moteurs d'aspirer des débris au sol. La société affirme également que sa cellule est tolérante aux dommages.

Embraer a présenté le KC-390 comme un avion multi-missions capable de gérer le transport de fret, le ravitaillement en vol, les largages aériens de fret, le déploiement de parachutistes, la recherche et le sauvetage, l'évacuation médicale et la lutte aérienne contre les incendies. La société affirme que l'avion peut être reconfiguré pour toutes les missions en 3heures ou moins. Embraer fait également la promotion de son appareil en tant qu'avion cargo civil, surnommé le C-390.

La poursuite des tests du KC-390 intervient alors que l'armée de l'air brésilienne a annoncé en mai son intention de réduire sa commande de 28 exemplaires de l'avion en raison de l'impact négatif de la pandémie de coronavirus sur le budget de Brasilia. Le service n'a pas indiqué de combien sa commande serait réduite, mais a déclaré qu'il visait à ce qu'Embraer maintienne la production à deux avions par an le même rythme de production qu'en 2019 et 2020.

La production du KC-390 devait augmenter pour répondre aux commandes en cours de l'armée de l'air brésilienne, ainsi que cinq avions de l'armée de l'air portugaise et deux de l'armée de l'air hongroise. Embraer tente également de convertir 33 lettres d'intention en commandes fermes pour les forces aériennes de l'Argentine, du Chili, de la Colombie et de la République tchèque, ainsi que la société de services aéronautiques SkyTech.

L'armée de l'air brésilienne a quatre exemplaires du KC-390 en service.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposent de commandes « fly-by-wire » avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assurent d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage dispose de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permet des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion a une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion peut être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique et le largage de parachutistes par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5. Selon l’avionneur Embraer, les deux moteurs à double flux et la conception en flèche des ailes le rendent plus efficace et lui confère « le coût du cycle de vie le plus bas du marché ».

1906699408.jpg

Photos : 1 Essais sur terrain mou 2 le KC-390 @ Embraer

25/05/2021

Airbus livre le 100ème A400M !

cq5dam-1.web.1280.1280.jpeg

Airbus a livré le 100ème avion de transport tactique A400M, l’exemplaire MSN111, est le dixième appareil réceptionné par l’armée de l’Air espagnole. L’aéronef a effectué son vol de convoyage le 24 mai entre Séville et Saragosse, où est basée la flotte espagnole d’A400M.

Dans la même semaine, la flotte mondiale d’A400M a franchi le seuil des 100’000 heures de vol dans le cadre de missions réalisées dans le monde entier par l’ensemble de nos huit pays clients. Tous les opérateurs de l’A400M ont exploité leurs appareils de manière intense lors de missions de secours d’urgence liées à la crise de la COVID-19 et mené des opérations conjointes. Ces jalons témoignent clairement de la maturité du programme A400M sur tous les fronts.

De nouvelles capacités

L’A400M a récemment effectué une campagne d’essais en vol importante, en vue de la certification des capacités de ravitaillement en vol des hélicoptères, avec le concours de la Direction générale de l’armement (DGA), réalisant ainsi l’essentiel de ses objectifs de certification, y compris le premier ravitaillement simultané de deux hélicoptères.

L’A400M est d’ores et déjà en mesure de larguer, de jour comme de nuit, 116 parachutistes par sauts simultanés depuis les portes latérales avec ouverture automatique de parachute, ou depuis la rampe arrière avec ouverture automatique de parachute ou par sauts en chute libre. Les récents essais menés en Espagne, en collaboration avec l’équipe de parachutistes d’essai de la Royal Air Force (RAF), visaient à étendre la capacité de largage par la rampe à 25’000 pieds (7’600 m) d’altitude en mode OA (ouverture automatique), et jusqu’à 38’000 pieds (11’582 m) en chute libre.

L’A400M a en outre effectué des essais supplémentaires en vue d’étendre sa capacité de largage, y compris de plateformes multiples par extraction (23 tonnes). La France et l’Espagne ont participé à ces vols. Un autre moyen de livrer du fret sur des pistes d’atterrissage austères sans équipement de manutention a également été certifié : charge militaire jusqu’à 19 t de palettes (en un seul passage) ou 25 t (en deux passages) sur pistes aménagées et non aménagées.

L’A400M a par ailleurs franchi une nouvelle étape décisive avec les vols de certification de ses capacités de vol automatique à basse altitude en conditions météorologiques de vol aux instruments (IMC). Cette capacité qui s’appuie sur des systèmes de navigation et des bases de données topographiques est une première pour un avion militaire. Elle rend l’avion moins détectable dans les zones hostiles et moins vulnérable aux menaces lors des opérations en milieux hostiles.

En service

Pour ce qui est des missions conjointes, l’armée de l’Air espagnole a mis un A400M espagnol à la disposition de l’armée de l’Air française pour transporter un hélicoptère Caracal de Cazaux (France) vers Tucson (États-Unis). Ce vol a permis au CLAEX (Centro Logístico de Armamento y Experimentación) et à la CECTA (Célula de Evaluación de Cargas) de valider le processus de chargement des A400M espagnols.

Parmi les principales missions militaires effectuées l’an dernier figurait la livraison par un A400M français de près de 40 t de nourriture, d’eau, de pétrole et de munitions destinées aux troupes stationnées dans la région du Sahel, en Afrique. Il s’agit du premier A400M à larguer du ravitaillement dans un pays non européen.

En outre, l’Allemagne a été le premier client à utiliser l’A400M comme ravitailleur dans des missions réelles, en appui à la mission « Counter Daesh », en Jordanie.

L’A400M « Atlas » 

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

L'A400M est certifié en standard pour être rapidement configuré comme avion-citerne. Transportant jusqu'à 50,8 tonnes de carburant dans ses ailes et dans le caisson central de l'aile, sans compromettre aucune zone de soute, deux citernes de soute supplémentaires peuvent également être installées, fournissant chacune 5,7 tonnes de carburant supplémentaires. Les réservoirs de soute séparés permettent l'utilisation de différents types de carburant, permettant à l'A400M de répondre aux besoins de différents types d'avions récepteurs.

 En tant que ravitailleur, l'A400M a déjà démontré sa capacité à ravitailler des avions de combat tels que l'Eurofighter, le Rafale, le Tornado ou le F/A-18 à leurs vitesses et altitudes préférées, et est également capable de ravitailler d'autres gros avions tels qu'un autre A400M, C295 ou C-130.

cq5dam.web.1280.1280.jpeg

Photos : le 100ème A400M destiné à l’Armée de l’air espagnole @ Airbus DS

14/05/2021

KAI Aerospace propose son propre avion de transport tactique !

kai aerospace industries,avion de transport tactique,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation militaire

L’avionneur Korean Aerospace Industry (KAI) à de l’appétit, en plein développement de son avion de combat de nouvelle génération le KF-21, voici que ce dernier propose le lancement d’un avion de transport tactique maison.

Pour se faire, KAI Aerospace a publié une vidéo, lors de la Conférence aérospatiale 2021 qui s'est tenue du 11 au 13 mai à l'hôtel Air Force à Séoul, promotionnelle montrant des images générées par ordinateur (CGI) d’un l'avion de transport militaire multirôle que la société propose de développer pour l'armée sud-coréenne ainsi que pour l'exportation. Pour autant, cette information n’est pas complètement nouvelle. En effet, l’année dernière l’avionneur sud-coréen avait annoncé KAI a annoncé être en mesure de construire son propre avion de transport d’ici sept ans avec un investissement d'environ 2,7 milliards de dollars.

Les images révèlent que la société vise à développer une plate-forme bimoteur de taille moyenne avec des capacités qui incluent le transport de troupes et de fret, le soutien aux opérations des forces spéciales et le lancement de petites fusées transportant des satellites dans l'espace. Par ailleurs, selon le porte-parole de KAI Aerospace, la société envisage également de développer une variante de patrouille maritime capable de mener des opérations de guerre anti-sous-marine, une version de combat armé capable de transporter des missiles air-sol et une variante de ravitailleur.

Cette décision intervient après que le directeur général de KAI Aerospace, Ahn Hyun-ho, ait déclaré lors d'une présentation des résultats du premier trimestre le 2 avril que la société était en train de faire des propositions à l'armée sud-coréenne au sujet de l'avion, dont le développement pourrait commencer à la fin de 2025 et être achevé d'ici 2031 si le gouvernement sud-coréen et l'assemblée nationale accordent leur approbation.

Le projet proposé par KAI Aerospace montre un avion de transport tactique qui ressemble au KX-390 brésilien ou au Mitsubishi C-2 japonais. Soit un appareil doté de deux réacteurs. L’avion devrait, si il est effectivement lancé, venir remplacer les actuels C-130 et CN-235 en service au sein de l'armée de l'air de la République de Corée.

kai aerospace industries,avion de transport tactique,les nouvelles de l'aviation,blog défense,aviation militaire

Photos : Le projet d’avion de transport tactique de KAI @ KAI Aerospace

 

12/05/2021

5ème C295 pour la République tchèque !

234.jpeg

L'armée de l'air tchèque vient de prendre livraison de son 5ème avion de transport tactique Airbus C295M. Le pays a maintenant reçu le premier des deux avions supplémentaires commandés en 2019, la livraison finale étant prévue prochainement. Ces deux derniers avions comporteront des winglets et des modifications de moteur de la norme C295W, les quatre premiers avions étant mis à niveau vers la même configuration. Les six aéronefs seront désignés C295MW. 

Le constructeur a annoncé la livraison de sa chaîne d'assemblage final de Séville en Espagne le 12 mai. L'armée de la République tchèque doit augmenter sa capacité de transport et remplacer les derniers Yak-40 obsolètes. Avec l’augmentation de la flotte de C295 celle-ci sera plus économique, avec des systèmes plus modernes que ceux utilisés auparavant.

Le C-295 : 

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une trentaine de pays.

3904358999.jpg

Photos : 1 C295 tchèque@ Stefan Kuhn 2 C295W @ Airbus DS