11/07/2021

Pakistan, le programme Sea Sultan avance !

IMG_7264.jpeg

Je vous en parlais en octobre dernier, le remplacement des avions de patrouille maritime pakistanais et maintenant bien engagé. La marine pakistanaise vaconvertir jusqu'à 10 Embraer Lineage 1000 en avions de patrouille navale (MPA) et de guerre anti-sous-marine (ASW) pour remplacer sa flotte de 6 P-3A Orions dans les années à venir.

Le défi de la conversion

Tout comme le P-8A « Poseidon » issus du B737 ou le GlobalEye du Global 6000, la principale difficulté de ce programme concerne la conversion d’une cellule d’avion civile en version militarisée. L’ajout d’une baie pour emporter de l’armement sous le ventre ou le renforcement des ailes, pose des problèmes importants de structure.

On ne connaissait pas à l’époque qui serait chargé de de la conversion. Selon dernières informations, le contrat a été attribué à l'italien Leonardo pour la conversion des trois premières unités de l'Embraer Lineage 1000 en MPA/ASW. 

Sultan des mers

La première étape du projet a été la publication d'un appel d'offres pour un avion à réaction bimoteur d'une masse maximale au décollage (MTOW) de 54'500 à 63'500 kilogrammes et d'une autonomie de plus de 6'437 km. 

La marine pakistanaise a également ajouté que les « composants principaux » de l'avion, tels que les moteurs, le système de commandes de vol, le train d'atterrissage et d'autres pièces critiques, ne devraient pas être couverts par le règlement américain sur le trafic d'armes (ITAR). 

Pour la deuxième étape, la Marine modélise l'instrumentation à bord du nouveau « Sea Sultan » sur celle du RAS-72 « Sea Eagle ». Le RAS-72 est un avion de patrouille maritime (MPA) basé sur l'ATR-72. Leonardo a été l'entreprise choisie pour effectuer les modifications et pour intégrer ses propres équipements de capteurs, de commande et de contrôle et de communication. 

Embraer Lineage 1000 

Le Lineage 1000 est une variante de l’Embraer 190. Ce jet privé a été lancé le 2 mai 2006. Fabriqué par l’avionneur brésilien Embraer. Avion d’affaires « ultra large » pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers. Le Lineage 1000 dispose de 2 réservoirs sur le pont inférieur de l'appareil, doublant quasiment son rayon d'action. L'intérieur est divisé en 5 sections, incluant une chambre (optionnel) et une salle de bain. Un autre point remarquable du Lineage 1000 est le diamètre de son fuselage qui est beaucoup plus important que celui de n'importe quel autre avion d'affaires. Le Lineage 1000 est seulement devancé au niveau de la taille par des avions comme les Airbus A318, 319 et le B737. Le premier vol du Lineage 1000 a eu lieu en 2007.

Sea-Sultan.jpg

Photos : Programme Sea Sultan @ Embraer / Leonardo

 

09/07/2021

Le premier P-8A norvégien !

NSF21-0707-JRA-5090_hires.jpg

Le premier avion P-8A « Poseidon » destiné à la Norvège est sorti de l'atelier de peinture de Renton, dans les couleurs de la Royal Norwegian Air Force. La Norvège est l'un des huit pays à avoir acquis le P-8A comme nouvel avion de patrouille maritime multimission.

Récemment, l'armée de l'air a dévoilé les noms de ses cinq avions P-8A Poséidon : Vingtor, Viking, Ulabrand, Hugin et Munin.  Les noms sont inspirés de la mythologie nordique et perpétuent une tradition de près de 80 ans qui a commencé lorsque les noms Vingtor, Viking et Ulabrand ont été utilisés sur l'avion de patrouille maritime norvégien PBY-5 Catalina en 1942. Depuis lors, d'autres avions de patrouille maritime exploités par le Royal L'armée de l'air norvégienne a porté ces noms, y compris sa flotte actuelle de P-3, qui sera remplacée par le P-8.

Le premier avion P-8A de Norvège, le Vingtor, retournera maintenant à l'usine pour se préparer aux essais en vol. Le premier vol est prévu plus tard ce mois-ci, et les systèmes de mission seront ensuite installés sur l'avion.

Rappel 

C’est en mars 2018 que la Norvège a passé commande pour 5 avions de patrouille maritime (MPA) Boeing P-8A « Poseidon » (MMA). Le contrat de 1,5 milliards de dollars comprend : les aéronefs, des capteurs, des systèmes de surveillance et des armes anti-sous-marines. La commande est groupée avec 4 appareils destinés aux Royaume-Uni, ainsi que 10 autres avions pour l'US Navy.

Boeing utilise un processus de production en ligne éprouvé pour construire efficacement l'avion, la mise en œuvre des meilleures pratiques établies et des outils de système de production commerciaux communs permet à l'équipe de réduire les délais et les coûts tout en garantissant la qualité et les délais de livraison aux clients.

La Norvège devrait recevoir son premier P-8 plus tard cette année. Au total, cinq P-8 remplaceront à terme la flotte norvégienne actuelle de six P-3 Orions et de trois DA-20 Falcon et fourniront des capacités avancées pour maintenir la connaissance de la situation dans les eaux voisines à la surface et sous la surface de l'océan.

Le Boeing P-8A « Poseidon »

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Avec cette commande, la Norvège deviendra le cinquième utilisateur du P-8A après la Marine américaine, l’Inde, l’Australie et l’Angleterre.

NSF21-0707-JRA-5209_hires.jpg

Photos : le premierP-8A norvégien @ Boeing

01/07/2021

L’Allemagne signe pour le P-8A !

High-res_P8_Germany_Coasta_l251407578_MR_0621.jpg

Le ministère allemand de la Défense a signé hier une lettre d'offre et d'acceptation pour cinq Boeing P-8A « Poseidon » dans le cadre du processus de ventes militaires étrangères (FMS) du gouvernement américain. Avec cette commande, l'Allemagne devient le huitième client de l'avion de surveillance maritime multimission, rejoignant les États-Unis, l'Australie, l'Inde, le Royaume-Uni, la Norvège, la Corée et la Nouvelle-Zélande.

« Boeing est honoré de fournir à l'Allemagne l'avion de surveillance maritime le plus performant au monde », a déclaré Michael Hostetter, vice-président de Boeing Defence, Space & Security en Allemagne. « Nous continuerons à travailler avec le gouvernement américain, le gouvernement allemand et l'industrie pour établir un programme de maintien en puissance robuste qui garantira que la flotte de P-8A de la marine allemande est prête pour la mission. »

Le P-8A « Poseidon » offre une capacité multimission unique et est le seul avion en service et en production qui répond à l'ensemble des défis maritimes auxquels sont confrontés les pays européens. Déployé dans le monde entier avec plus de 130 avions en service et plus de 300’ 000 heures de vol collectives, le P-8A est vital pour la guerre anti-sous-marine mondiale, le renseignement, la surveillance et la reconnaissance et les opérations de recherche et de sauvetage.

« Apporter cette capacité à l'Allemagne n'est pas possible sans les contributions de l'industrie allemande », a déclaré le Dr Michael Haidinger, président de Boeing Allemagne, Europe centrale et orientale, Benelux et pays nordiques. « Avec le P-8A, nous allons étendre notre collaboration avec des entreprises allemandes, créer de nouveaux emplois et contribuer à la croissance économique locale à long terme.»

Les entreprises allemandes qui fournissent déjà des pièces pour le P-8A comprennent Aljo Aluminium-Bau Jonischeit GmbH et Nord-Micro GmbH. Récemment, Boeing a signé des accords avec ESG Elektroniksystem-und Logistik-GmbH et Lufthansa Technik pour collaborer dans les travaux d'intégration de systèmes, de formation, de support et de maintenance. En travaillant avec des fournisseurs locaux, Boeing fournira des solutions de support, de formation et de maintenance qui apporteront la plus haute disponibilité opérationnelle pour remplir les missions de la marine allemande.

Le Boeing P-8A « Poseidon »  

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Photo : P-8A aux couleurs allemandes @ Boeing

 

 

07/05/2021

Des P-8i additionnels pour l’Inde !

402689430.jpg

Le département d'État américain a approuvé vendredi le projet de vente de six avions de patrouille P-8I et de l'équipement connexe. Cet accord est estimé à près de 2,42 milliards de dollars.

En novembre 2019, le Conseil d'acquisition de la défense, présidé par le ministre de la Défense Rajnath Singh, a approuvé l'acquisition de l'avion de surveillance maritime à longue portée fabriqué par Boeing. La proposition initiale portait sur 10 avions supplémentaires, mais a été réduite à six en raison de contraintes budgétaires ainsi que parce que la marine avait adopté des mesures de rationalisation de la flotte et envisageait des plates-formes sans pilote de longue durée.

Les détails de la demande indienne :

Le Gouvernement indien a demandé l’achat de six avions de patrouille P-8I, huit Système de distribution d'informations multifonctionnel, systèmes radio tactiques interarmées 5 (MIDS-JTRS 5) (6 installés, 2 pièces de rechange), quarante-deux détecteurs d'avertissement de missile AN/AAR-54 (36 installés, 6 pièces de rechange), quatorze LN-251 systèmes de positionnement global intégrés (GPS) / systèmes de navigation inertielle (EGI) (12 installés, 2 pièces de rechange). Les moteurs commerciaux CFM56-7 sont également inclus, la variante du logiciel tactique de mission ouverte (ITOMS) pour P-8I, MX-20HD électro-optique (EO) et infrarouge (IR), système acoustique AN/AAQ-2 (V) l, système ARES-1000 de soutien électronique, récepteur d'avertissement radar AN/APR-39D, système de distribution de contre-mesures AN/ALE-47, matériel de soutien et pièces de rechange.

La marine indienne est actuellement en train d'introduire les quatre P-8I contractés en vertu de la clause de compensation en 2016. La marine avait acheté huit P-8I dans le cadre d'un accord de 2,2 milliards de dollars en 2009 avec la clause facultative pour quatre autres. Les P-8i sont intégrés au sein 312A Naval Air Squadron basé à Arakkonam dans le Tamil Nadu.

L'Inde ayant signé l'accord de base sur la compatibilité et la sécurité des communications (COMCASA) avec les États-Unis, les six avions seront équipés de systèmes cryptés.

Le P-8i indien :

Les P-8A&I « Poseidon » sont conçus pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

3333735236.jpg

Photos : P-8i indien @ Boeing

 

01/04/2021

L’US Navy commande des P-8A supplémentaires !

3361191716.jpg

L’US Navy a attribué à Boeing un nouveau contrat de production pour 11 avions de patrouille maritime de type P-8A « Poseidon ». Le coûts est estimé à environ avions 1,6 milliards de dollars. Le contrat porte le nombre total de P-8A de l'US Navy sous contrat à 128 exemplaires. A  noter que cette commande se partage comme suit: 9 appareils pour l'US Navy et deux iront rejoindre la RAAF australienne. 

« Le P-8A continue d’être un atout inestimable et ces aéronefs supplémentaires permettront d’élargir les capacités de patrouille maritime et de reconnaissance de la flotte », a déclaré le capitaine Eric Gardner, directeur de programme pour le Bureau du programme de patrouille et de reconnaissance maritime de la marine américaine.

Le P-8A est un avion de guerre anti-sous-marin et anti-surface à longue portée utilisé par la marine américaine. Il est vital pour la collecte de renseignements, la reconnaissance de surveillance et la recherche et le sauvetage. Déployé dans le monde entier, avec 103 avions en service et plus de 300 ‘000 heures de vol, les performances et la fiabilité du P-8 donnent confiance aux clients évoluant dans un monde incertain.

Le Boeing P-8A « Poseidon » : 

2481362512.jpg

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A " Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il est possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones. Le P-8 a été commandé par la Marine américaine, l’Inde, l’Australie, l’Angleterre et la Norvège.

463672077.jpg

Photos : 1 P-8A USN 2 Intérieur @ USN