10/03/2021

Vol inaugural pour le Falcon 6X !

1615395174258.jpeg

Dassault Aviation a procédé dans l’après-midi au vol inaugural de son nouveau jet d’affaire le Falcon 6X. L’avion a décollé à 14 h 45 heure locale depuis les installations de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Ce vol lance ainsi la phase d’essais en vol du 6X. La certification et la mise en service sont prévues pour 2022.

Ce premier vol d’une durée d’environ deux heures et 30 minutes a permis de tester les qualités de maniement, la réponse du moteur et les systèmes clés tout en montant à 40’000 pieds et atteignant Mach 0,80.

« Le vol d’aujourd’hui est un autre jalon dans l’histoire de Dassault, rendu encore plus satisfaisant par les efforts remarquables de l’ensemble de l’organisation Dassault et de ses partenaires au cours de l’année écoulée », a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation. « Nous dédions l’exploit d’aujourd’hui à Olivier Dassault, décédé tragiquement dimanche. Olivier était un pilote de Falcon qui incarnait parfaitement la passion sans bornes de sa famille pour l’aviation. »

Après le premier vol d’aujourd’hui, le Falcon 6X N 1 se rendra au centre d’essais en vol de Dassault sur la base aérienne d’Istres-Le Tubé près de Marseille pour poursuivre le programme d’essais en vol. Il sera rejoint par les N 2 et N 3 « dans les mois à venir », a précisé l’avionneur.

Le Falcon 6X :

Dassault Aviation a remporté un prix de la part du prestigieux International Yacht & Aviation Award pour la décoration intérieure du Falcon 6X. Dassault Aviation a travaillé en vue d’offrir une nouvelle référence de confort et d’espace pour son Falcon 6X. La conception sensorielle gère l'air, la lumière et le son de manière innovante pour maximiser la santé et le bien-être. Dans le Falcon 6X, la sélection des matériaux, des textures et des finitions, la disposition des meubles et du mobilier, la définition de l'éclairage intérieur et des couleurs et la conception des contours de la cabine ont été travaillé dans un respect d’harmonie. Les lignes fluides et ininterrompues de la cabine, la conception de mobilier innovante, les surfaces et la technologie encastrée offrent un intérieur confortable et sans encombrement conçu pour améliorer la sensation d'espace et faciliter la productivité et la détente pendant les longs voyages intercontinentaux.

Pour se faire, les équipes de Dassault se sont concentrées sur le bien-être du passager. Avec une hauteur de cabine de 1,98 mètre tandis que ses principaux concurrents ont une hauteur de cabine de 1,88 mètre et 1,91 mètre. En termes de largeur, le 6X arrive encore une fois au sommet avec une largeur de 2,58 mètres contre 2,44 mètres et 2,49 mètres. Les innovations concernent également la pressurisation pour correspondre à l'air à 3 ‘900 pieds lorsque l'avion est en croisière au FL41. Le Falcon Connect, soit la solution de l’avionneur en matière de connectivité permet aux passagers de travailler en vol, et d’accéder à une « suite tout-en-un de services et d’applications ». La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière. 

356181681.jpg

L'aile, spécialement conçue pour lisser les éventuelles turbulences, est équipée d'un flaperon (un hybride de volet et d'aileron), une surface de contrôle habituellement utilisée dans les avions commerciaux. Cela donne au 6X un bord de contrôle supplémentaire pendant l'approche. 

En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation a opté pour le moteur « Pure®Power » PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur « Pure®Power » PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion « Talon » à réduction d'émission, les moteurs « Pure®Power » de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion dispose du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il est livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.

Le Falcon 6X a une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10’186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres, lors d'une croisière de Mach 0,85. 

1615400945484.jpeg

Photos : 1 L’envol du 6X 2 Intérieur 3 Après le vol @ Dassault Aviation

 

11/11/2020

Le Pilatus PC-24 certifié pour 10 passagers !

pc-24-super-versatile-jet.jpg

L’avionneur suisse Pilatus a obtenu la certification des agences européenne (EASA) et américaine (FAA) pour une configuration avec 10 passagers à bord de son avion d'affaires super-intermédiaire PC-24. Jusqu’ici, les jet PC-24 étaient certifiés pour un maximum de 8 passagers.

De son côté l’avionneur Pilatus, basé en Suisse, a confirmé, que le premier PC-24 ayant une configuration de 10 places sera remis à un client américain non divulgué avant la fin de l’année.

3931522539.jpg

Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Pilatus vise actuellement une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

2271618418.jpg

Photos : 1 PC-24 au sol 2 Intérieur 3 Cockpit @ Pilatus Aircraft

29/06/2020

Entrée en service du Global 5500 !

web-5900-Nm-for-Global-5500-1280x640.jpg

Bombardier est très fière d’annoncer l’entrée en service du biréacteur d’affaires long-courrier novateur Global 5500, livré récemment à un client dont l’identité reste confidentielle. Cet avion de grande valeur est la passerelle vers la gamme phare des avions Global à cabine large de Bombardier, offrant performances, confort et vol en douceur de réputation mondiale.

cq5dam.web.570.570.jpeg

L’an dernier, Bombardier a annoncé que l’avion Global 5500 peut franchir 200 milles marins de plus que prévu et que son nouveau rayon d’action de 5 900 milles marins est de 700 milles marins de plus que son plus proche concurrent à la même vitesse.

Le complexe de Bombardier à Wichita a une riche histoire comme centre manufacturier de l’emblématique Learjet. Au fil des ans, Bombardier a élargi les activités du complexe pour inclure un centre de services de calibre mondial, ainsi qu’un centre d’essais en vol et un établissement consacré aux avions spécialisés. Le travail de finition pour les remarquables cabines des avions Global 5000 et Global 5500 est la dernière diversification pour cette main-d’œuvre hautement qualifiée.

Le Global 5500 :


Le nouveau biréacteur d’affaires Global 5500 offre un mélange unique d’innovation, de style et de confort. Avec ses ailes à la technologie de dernière génération et ses moteurs spécialement construits pour lui, l’avion Global 5500 vole plus vite et plus loin, offrant le vol le plus en douceur. Soigneusement conçu et construit avec des finis exquis et un savoir-faire haut de gamme, l’avion Global 5500 propose des innovations révolutionnaires, dont le fauteuil breveté Nuage de Bombardier, représentant la toute première architecture de fauteuil dans l’aviation d’affaires depuis 30 ans.

maxresdefault.jpg

Portant la performance totale à de nouveaux sommets, l’impressionnant rayon d’action de 5’900 milles marins (10 928 km) de l’avion Global 5500 lui permet de relier São Paulo à Paris ou Los Angeles à Moscou sans escale. Le biréacteur d’affaires Global 5500 a une vitesse maximale de Mach 0,90, et son aile optimisée assure le vol le plus en douceur.

Sa cabine à fonctionnalité 4K offre la connectivité en vol la plus rapide et un système de gestion cabine intuitif livre une expérience de divertissement de très haute définition.

Le Global 5500 est équipé de « Bombardier Pũr Air », un système de purification d’air sophistiqué, offert exclusivement sur les avions Global. Le filtre HEPA avancé du système élimine jusqu’à 99,99 % des allergènes, des bactéries et des virus, et renouvelle complètement l’air de la cabine avec de l’air frais à 100 % en à peine une minute et demie.

cq5dam-1.web.570.570.jpeg

Photos : 1 Global 5500 Cockpit 3 & 4 Intérieur @ Bombardier

 

02/01/2020

Certification de la FAA pour les Global 5500 & 6500 !

 

original.jpeg

Bombardier a annoncé que ses deux plus récents ajouts à la gamme Global, les biréacteurs d’affaires Global 5500 et Global 6500, ont reçu la certification de l’administration fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis, franchissant un autre jalon important après son entrée en service réussie en septembre et ses impressionnants débuts mondiaux au salon et congrès annuel de la NBAA à Las Vegas.

« Cette plus récente étape est une excellente nouvelle et permet d’entamer un nouveau chapitre dans l’histoire de notre gamme d’avions « Global », a déclaré Michel Ouellette, vice-président principal de la Gestion des programmes et de l’Ingénierie de Bombardier Aviation. « Grâce à la plus grande cabine dans leurs catégories respectives, à des caractéristiques de design novatrices et à des expressions uniques de confort et de contrôle, et au vol le plus en douceur, les avions Global 5500 et Global 6500 ont un solide avenir et gagneront l’appréciation des dirigeants d’entreprise, des pilotes et des exploitants du monde entier. »

Ces avions ont suivi un programme rigoureux d’essais en vol et obtenu la certification de Transports Canada et celle de l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) à quelques semaines de distance l’une de l’autre. Le moteur Pearl 15 a été conçu sur mesure avec un technologie novatrice – aérodynamique améliorée, système de refroidissement des pales et système évolué de surveillance de la santé du moteur, pour propulser les avions Global 5500 et Global 6500. Grâce à ces moteurs sur mesure, une aile redessinée et la redondance et la robustesse intégrées des systèmes qui ont fait la renommée des avions « Global » de Bombardier, ces avions offrent une sécurité supérieure et un vol en douceur aux passagers.

Dotés du poste de pilotage révolutionnaire « Vision » de Bombardier, en tête de l’industrie et équipé de la plus récente technologie aux dispositifs automatisés qui réduisent la charge de travail, l’avion offre une suite avionique complète dont l’ergonomie et l’esthétique procurent aux pilotes un confort et un contrôle exceptionnels.

Les cabines redessinées de ces avions sont aussi superbes que toute autre cabine Global renommée, avec des caractéristiques exclusives aussi innovantes que luxueuses. Les avions Global 5500 et Global 6500 sont dotés du fauteuil « Nuage » breveté, la première nouvelle architecture de sièges en aviation d’affaires depuis plus de 30 ans. L’avion est également doté de la chaise longue novatrice « Nuage2, première et unique chaise longue disponible de l’aviation d’affaires qui se convertit en une surface plane pour dormir ou pour prendre place autour de la table, à une réunion ou à un fin repas. Au cœur des lignes fluides de son architecture réalisée de façon exceptionnelle se trouve une merveille technique en matière de mobilier, soigneusement conçue pour maximiser le confort en vol.

Ces nouveaux avions s’appuient sur la réussite des avions Global 5000 et Global 6000 en offrant respectivement 700 et 600 milles marins d’autonomie supplémentaire, combinée à un avantage de consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 13 % ce qui rend les coûts d’exploitation très favorables par rapport à ceux d’avions concurrents plus petits au rayon d’action plus réduit. De plus, l’avion Global 5500 vole 200 milles marins de plus que prévu. Ainsi, avec 700 milles marins de plus à Mach 0,85 que son plus proche et plus petit concurrent, l’avion Global 5500 peut voler sans escale de l’Europe occidentale à la côte Ouest des États-Unis, reliant plus de destinations et procurant le vol en douceur caractéristique de Bombardier pour un confort exceptionnel des passagers.

Photo : Global 6500 et les employés de Bombardier @ Bombardier

 

27/11/2019

Bombardier Aviation s’engage en direction des biocarburants

Static_Pan_EBACE_2017.jpg

L’avionneur canadien Bombardier Aviation a augmenté ses capacités de carburant d’aviation durable sur son site de Montréal. Cette action vient renforcer l’engagement de la société  à l’égard du transport aérien écoresponsable. Cette livraison est le premier pas en vue d’établir des partenariats à long terme avec des fournisseurs de carburant, afin de déployer du carburant d’aviation durable dans tous ses établissements, alors que l’approvisionnement mondial devient plus facilement accessible.

« Nous honorons notre engagement d’aider à promouvoir une utilisation accrue du carburant d’aviation durable dans le secteur du transport aérien », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Aviation. « Aujourd’hui, nous sommes fiers de l’offrir pour la première fois dans l’une de nos usines canadiennes, et ce n’est qu’un début. Bombardier travaille à assurer que l’utilisation de ces carburants devienne la norme dans nos activités quotidiennes, en faisant notre part pour réduire les émissions de CO2 dans le monde et en respectant l’engagement de longue date de l’industrie en matière de changements climatiques. »

Des vols avec du biocarburant :

Depuis 2017, Bombardier Aviation a tiré profit d’un approvisionnement de carburant d’aviation durable pour utilisation dans ses vols de démonstration à son usine de Hartford (Connecticut), siège de ses activités de démonstration à l’intention des clients. De plus, Bombardier fait voler toute sa flotte d’avions de démonstration vers d’importants salons aéronautiques et événements pour sensibiliser l’industrie et pour montrer que le carburant d’aviation durable peut devenir un choix de remplacement généralisé pour le carburant d’aviation classique des avions de l’aviation générale. La société a participé activement à des événements de l’industrie qui faisaient la promotion de l’utilisation du carburant d’aviation durable comme pratique courante, notamment à Van Nuys (Californie) et à Farnborough, au Royaume-Uni  et tout récemment au salon de la NBAA où du carburant d’aviation durable était disponible non seulement pour l’aller, mais également pour le retour des avions en exposition statique.

Des engagements :

En 2009, le monde de l’aviation d’affaires a élaboré un programme audacieux en soutien aux cibles de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et s’est engagé à contribuer aux objectifs de l’ensemble de l’aviation. À cette fin, il s’est engagé à des objectifs précis dont la croissance neutre en carbone d’ici 2020, l’amélioration de l’efficacité du carburant de 2 % par an de 2010 à 2020 et la réduction des émissions totales de CO2 de moitié d’ici 2050 par rapport à 2005. Bombardier joue un rôle prépondérant dans l’engagement de l’ensemble de l’industrie à lutter contre les changements climatiques et, en collaboration avec des organismes de l’industrie, comme l’European Business Aviation Association (EBAA), la General Aviation Manufacturers Association (GAMA), le Conseil international de l’aviation d’affaires (IBAC), la National Air Transportation Association (NATA) et la National Business Aviation Association (NBAA), a conçu un cheminement pour atteindre ces objectifs reposant sur quatre domaines d’intervention : les technologies, les améliorations infrastructurelles et opérationnelles, des mesures axées sur le marché et les carburants de remplacement.

Des moteurs certifiés pour les biocarburants :

ebace-SAJF-logo-vert-bombardier.jpg

Les nouvelles motorisations, tels que le nouveau réacteur Pearl 15 de Rolls-Royce, construit spécialement pour les avions d’affaires Global 5500 et Global 6500, rend les avions plus propres et plus efficaces, avec un avantage de consommation carburant pouvant aller jusqu’à 13 %, ce qui contribue à des coûts d’exploitation très favorables. Le moteur Passport TechX de General Electric est un moteur turbofan à dérivation haute conçu spécialement pour l’avion Global 7500, le propulse à des vitesses pouvant aller jusqu’à Mach 0,925 avec une fiabilité à toute épreuve et une plus grande efficacité carburant. Ces deux motorisations sont certifiées pour l’utilisation de biocarburant.

L’avionneur fait remarquer que toute sa gamme d’avions d’affaires (LearJet, Challenger, Global) est aujourd’hui optimisée pour l’emploi de biocarburant.

L’essor des biocarburants pour l’aviation :     

Les grandes sociétés comme BP développent maintenant du biocarburant destiné à l’aviation, à partir de déchets organiques, de plantes ou même d’huile de friture. L’ensemble du cycle de production et de consommation du biocarburant, produit environ 50% moins de CO2 que les combustibles fossiles, car le carbone qu’il contient est déjà présent dans la nature. L’utilisation de biocarburant est en passe de se démocratiser dans tous les secteurs de l’aviation (commercial, militaire, privé). Du côté de l’aviation d’affaires, l’EBAA et la NBAA (Association américaine de l’aviation d’affaires) en collaboration avec l’association des constructeurs de l’aviation générale (GAMA), le Conseil de l’aviation d’affaires internationale Association nationale du transport aérien (NATA) travaillent à la promotion de carburant pour aviation durable.

Photo : Lors l’Edition 2019 du Salon EBACE à Genève, les avions de Bombardier ont volé au biocarburant