09/04/2022

L’aéroport de Bern-Belp doté d’une borne électrique pour avion !

210911_053a-768x1152.jpg

La demande en faveur d’une électrification de l’aviation de tourisme se fait de plus en plus forte. Le Groupe EATON propose désormais une borne mobile gratuite jusqu’à la fin de l’année en vue d’une recharge des aéronefs électriques.

La SKYCHARGE Mobile du groupe Eaton qui a été développée en partenariat avec Pipistrel Aircraft est la première borne de recharge d’avions électriques au monde conforme aux normes EASA (European Union Aviation Safety Agency), et fait partie de la gamme de borne SKYCHARGE. Elle a été conçue à partir de la technologie exclusive RANGEXT de Eaton, permettant la plus rapide et performante recharge au monde, en octroyant une rentabilité de plus de 96 %. SKYCHARGE Mobile se trouvant sur un chariot, elle peut être déplacée facilement n’importe où, sans les coûts des installations, d’autres arguments qui ont convaincu l’Aéroport de Berne-Belp. 

Destinée essentiellement aux avions d’écolage, la borne est mise gratuitement au service des pilotes jusqu’à fin 2022.

 Le vol électrique ouvre une nouvelle dimension à l'aviation, qui offre des opportunités pour la mobilité durable de demain. Avec sa station de recharge électrique SKYCHARGE Mobile powered by Eaton et Pipistrel, l'aéroport de Berne SA a posé la première pierre de l'aviation électrique et franchit déjà d'autres étapes. Afin d'alimenter la station de recharge en électricité verte, une première installation photovoltaïque sera mise en place cette année sur le terminal.

A propos d’Electrifly-In

L'aéroport de Berne-Belp accueillera pour la première fois les septembre 2022 le « Electrifly-In ». Cet événement n'est pas seulement une plateforme pour les pionniers, les exposants et les équipes de développement de toute l'Europe, mais aussi pour le grand public. Des conférences transmettront des connaissances spécialisées et offriront des spectacles aériens. Des vols de passagers permettront de découvrir le vol électrifié. Pour compléter cette stratégie, l'aéroport de Berne invite tout pilote d’avion électrique à découvrir sans bourse délier la nouvelle installation.

L’avion est considéré comme le principal problème de la catastrophe climatique et toute personne qui réserve un vol doit avoir mauvaise conscience et est étiquetée comme un pécheur climatique. La pression sociale et politique en faveur de l’abandon progressif des technologies de combustion ne cesse de croître dans le monde entier. La question n’est donc plus de savoir si, mais quand les avions à propulsion électrique deviendront la norme.

L’aviation est consciente des émissions qu’elle provoque et ne reste pas inactive. Des centaines d’équipes de développement dans le monde entier travaillent à rendre les vols moins polluants à l’avenir. La Suisse joue un rôle important dans ce domaine. Le premier fly-in pour les avions électriques a eu lieu à Granges en 2017. Des pionniers de toute l’Europe sont venus en avion (ou en voiture) pour partager leurs expériences. Après 5 événements à Granges, l’événement a grandi et s’est établi dans la scène. L’Electrifly-In pour les avions à propulsion hybride et électrique est unique en Europe et fait partie intégrante du calendrier des événements aéronautiques.

A travers Electrify-In, il est question de présenter les nouvelles technologies et les développements, les rendre tangibles pour le public et l’éduquer (vols passagers).

unnamed.jpg

Photos : avion électrique Pipistrel en recharge grâce à SKYCHARGE @ EATON

04/03/2022

SWISS va voler avec du carburant solaire !

 

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

C’est une grand nouvelle grande première pour le transporteur aux couleurs Helvétique, Swiss International Air Lines (SWISSet sa société mère Lufthansa Group ont finalisé un accord avec Synhelion pour l'utilisation de son carburant solaire pour l'aviation.

Avec cet accord, SWISS deviendrait le premier transporteur au monde à utiliser du carburant «sun-to-liquid» ou du kérosène solaire. SWISS prévoit d'utiliser ce carburant à partir de 2023.

De plus, la collaboration entre SWISS et Synhelion jouera un rôle clé dans la production et l'adoption de carburants d'aviation durables.

Dieter Vranckx, PDG de SWISS, a déclaré : « Notre association avec Synhelion est fondée sur notre vision commune de rendre possible un vol neutre en carbone dans les opérations aériennes régulières grâce à l'utilisation de carburant solaire. Nous sommes fiers que SWISS soit la première compagnie aérienne au monde à voler avec du kérosène solaire.

Développé par l’ETH Zürich

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

La solution la plus économiquement viable, efficace, évolutive et écologique pour un transport longue distance propre. Les carburants solaires sont des carburants synthétiques produits à partir de l'énergie solaire, soit un carburant d’aviation durable (Sustainable Aviation Fuel, SAF) à partir d’énergies renouvelables.

Le carburant solaire va permettre d’atteindre le zéro émission dans le secteur des transports en remplaçant directement les carburants fossiles. Ils sont entièrement compatibles avec l'infrastructure énergétique mondiale existante. Les carburants solaires sont compatibles avec les avions, navires, camions et voitures conventionnels. Le jour où vous faites le plein de votre véhicule avec des carburants solaires est le jour où vous commencez à vous déplacer de manière durable. Remplaçons les carburants fossiles par des carburants synthétiques. Cette solution doit permettre de débloquer un avenir propre pour les transports. La réduction des émissions de CO2 est le plus grand défi de notre époque.

Tout a commencé par une idée folle à l'ETH Zurich. Et si on pouvait inverser la combustion ? C’est-à-dire unique utiliser la chaleur solaire concentrée pour produire du gaz de synthèse, à partir duquel le kérosène est ensuite transformé selon des processus industriels standard. Ce carburant appelé Sun-to-Liquid ferme le cycle du CO2 puisqu’il ne libère, lors de sa combustion, que la quantité de CO2 qui a été utilisée auparavant pour sa fabrication. Suite aux travaux de l’équipe de l’ETH à Zürich, la Start-Up Synhelion est maintenant en mesure de construire la première usine industrielle de production de carburant solaire au monde, nous rapprochant ainsi d'un monde connecté par un transport propre et durable. Cette technologie réduit les émissions de CO2 dans plusieurs secteurs de transport. Il soutient également la décarbonisation des industries à forte intensité de chaleur et de carburant.

En convertissant la chaleur solaire concentrée en la chaleur de procédé existante la plus chaude (au-delà de 1 500 °C) sur le marché, Synhelion va ainsi piloter un nombre sans précédent de procédés industriels tels que la fabrication de ciment et la production d'acier grâce à la chaleur solaire.

 

Photo : A220 de SWISS @ SWISS

19/09/2021

Les ATR bientôt certifiés pour le biocarburant !

ATR-72-600-BRA.jpg

Il est urgent d’agir pour améliorer l’emprunte climatique de l’aviation, à ce sujet, l’avionneur ATR en collaboration avec la compagnie Braathens Regional Airlines (BRA) et la société Neste travaillent à la certification de biocarburant d'aviation 100 % (Sustainable Aviation Fuel) (SAF)) destiné aux appareils de type ATR.

La société finlandaise de carburant Neste va fournir du afin d'effectuer un vol d'essai avec un turbopropulseur ATR de la compagnie BRA brûlant 100 % de SAF dans un moteur et 50 % de SAF dans l'autre au début de l'année prochaine. Cette initiative a été lancée par le transporteur en vue de réduire de moitié l'utilisation de combustibles fossiles d'ici 2025 et d'être complètement sans énergie fossile d'ici 2030, et de « devenir la première compagnie aérienne au monde à zéro net 10 ans avant toute autre compagnie aérienne », a déclaré le président de la BRA, Per Braathen.

Per Braathen admet volontiers que le biocarburant coût aujourd’hui plus cher que le traditionnel kérosène d’origine fossile. Cependant, il a affirmé que lui et sa clientèle étaient prêts à payer le prix le plus élevé.

La coopération entre ATR, BRA et Neste fait suite à l'entreprise Perfect Flight en 2019 dans laquelle chaque aspect d'un vol BRA ATR72-600 avec 72 passagers a été optimisé, y compris l'utilisation d'un mélange de 50 %  de carburant conventionnel et 50 % de SAF, la quantité maximale autorisée par la réglementation en vigueur. La démonstration a conduit à une économie de 46% des émissions de CO2 par rapport à un vol standard BRA.

Neste : la course à la décarbonisation

Le raffineur finlandais Neste se veut le pionnier de la décarbonisation de l’aviation. L’objectif et de devenir le N°1 sur le marché des SAF. Le principal obstacle réside dans les coûts qui sont de l’ordre de 3 à 5 fois plus élevés  que le kérosène fossile. Ce surcoût par rapport aux énergies fossiles perdurer jusqu’en 2050, le temps que les technologies évoluent. Mais d’après d’autres estimations fournies par Neste, l’impact des SAF sur le prix du billet d’avion ne serait en moyenne que de 10% supplémentaires par passager sur un vol Helsinki-Singapour, par exemple, donc parfaitement acceptable pour le passager et ceci en y ajoutant le fait que les avions seront encore plus économes en carburant dans durant les prochaines années.

Photo : ATR 72-600 de BRA @ BRA

22/07/2021

Surf Air Mobility se lance dans l’avion hybride ! 

397356-Hybrid electric Grand Caravan-ea29ca-original-1626716858.png

Textron Avaition a reçu une commande de Surf Air Mobility pour 100 Cessna Grand Caravan EX hybride et une option pour 50 de plus. La commande, qui est soumise à l'obtention d'un financement par Surf Air Mobility, fait partie d'une relation exclusive entre les deux sociétés soutenant le développement par Surf Air Mobility d'avions électrifiés Cessna Grand Caravan.

Les premières livraisons par Textron Aviation de l'avion Cessna Grand Caravan EX à Surf Air Mobility, une société accélérant l'adoption du transport aérien régional électrique, devraient commencer au deuxième trimestre de 2022. Surf Air prévoit que son système électrique hybride pour le Grand Caravan, dès la certification propulsera une variante à 9 places de l'emblématique turbopropulseur monomoteur.

« La technologie de propulsion électrique hybride, déployée à grande échelle pour des avantages environnementaux et commerciaux, est une partie importante de l'avenir du voyage », a déclaré Ron Draper, président et chef de la direction de Textron Aviation. "Cette relation avec Surf Air Mobility tire parti des capacités de performance uniques du Cessna Grand Caravan dans les opérations de passagers et de fret et continue de démontrer l'adaptabilité de l'avion pour des missions et des configurations innovantes."

L'avion hybride électrique Cessna Grand Caravan devrait être utilisé par Surf Air Mobility sur son propre réseau, reliant davantage d'aéroports avec un service direct court-courrier à travers les États-Unis dans le but de créer une plate-forme régionale de transport en commun pour connecter durablement les communautés. 

« C'est l'occasion de présenter l'expertise et les technologies combinées de Textron Aviation et de Surf Air Mobility », a déclaré Rob Scholl, vice-président senior de Textron eAviation. « Les capacités et la polyvalence exceptionnelles du Grand Caravan en font un avion idéal pour tirer parti de cette nouvelle technologie. »

L’électrique hybride, une réalité, un avenir

Pour Surf Air Mobility, il s’agit de réduire les coûts et les émissions jusqu'à 25 % tout en permettant de continuer à voyager en avion. Avec des démonstrations en vol et des tests déjà en cours, la technologie de groupe motopropulseur électrique hybride d'Ampaire nous rapproche du prochain grand changement dans le transport aérien. L'électrification a le potentiel de libérer un nouveau marché de la mobilité d'opportunités jamais saisies auparavant. L'Union Bank of Switzerland  (UBS) estime que l'opportunité de marché mondial pour les avions électriques hybrides devrait atteindre 178 milliards de dollars d'ici 2040. Surf Air Mobility construit l'écosystème nécessaire pour accélérer l'adoption par l'ensemble de l'industrie du vol durable avec sa plate-forme de marché, sa clientèle, et se concentrer sur les routes régionales. Les avions électriques hybrides, qui peuvent réduire les coûts d'exploitation directs, sont en bonne voie pour rendre les voyages aériens plus abordables et plus accessibles pour un éventail encore plus large de voyageurs et de destinations. Surf Air Mobility et Ampaire ont l'intention de poursuivre les avancées vers des avions entièrement électriques, dans le but de réduire considérablement les émissions directes de carbone. Selon le Forum économique mondial, la transition vers les avions électriques pourrait également réduire les coûts de carburant jusqu'à 90 %, ainsi que les dépenses de maintenance et le bruit.

Photo : Grand Caravan EX hybride @ Textron

17/07/2021

Pratt & Whitney Canada se lance dans la motorisation hybride !

JA-News-Pratt-amp-Whitney-Canada-deacuteveloppe-une-technologie-de-propulsion-eacutelectrique-hybride-1024x576.png

Le motoriste canadien Pratt & Whitney a annoncé cette fin de semaine une initiative forte en vue du développement d’un programme de motorisation hybride. De son côté le gouvernement du Canada apportera un important soutien à ce projet.

Projet P804

C’est en 2019 que le motoriste Pratt & Whitney en collaboration avec Collins Aerospace ont confirmé le développement d’une propulsion hybride électrique. Il s’agit de lié deux technologies où les sources d’énergie indépendantes l’une de l’autre peuvent être utilisées en même temps ou individuellement. Le projet 804 est sous la direction de M. Jean Thomassin qui est le directeur. Il va superviser les efforts de construction et de mise au point du démonstrateur hybride électrique de Pratt & Whitney.

Le projet P804 a pour but premier de faire la validation du concept de propulsion hybride avec une installation en parallèle, c’est-à-dire que les deux moteurs et les deux types d’énergies peuvent être utilisés en même temps pour faire tourner une seule hélice. L’avion de démonstration sera un DASH8-100 est sera équipé d’un moteur PW121 de série d’un côté. De l’autre côté il sera équipé d’un système de propulsion hybride d’une puissance de 2 mégawatts composé d’un moteur électrique et d’une turbine à gaz optimisée pour le vol en croisière, chaque moteur fournissant 1 mégawatt.

Le projet P804 doit également démontrer que cette technologie peut être installée sur des avions existants. Après la phase de validation, il sera alors possible de débuter la mise au point d’un premier système pour un modèle d’avion en particulier. Puis viendra le temps ou les avionneurs pourront développer de nouveaux appareils autour de cette technologie.

Généraliser et investir dans cette technologie

Selon M. Thomassin, cette technologie pourra être utilisée sur plusieurs catégories d’avions allant des plus petits appareils de l’aviation générale jusqu’aux jet régionaux. La propulsion hybride en parallèle permet de fournir un surplus de puissance durant le décollage et la montée jusqu’à l’altitude de croisière puis le moteur électrique cesse de fonctionner. Pour que ce système soit pleinement efficace, il est important d’avoir juste assez d’accumulateurs servant au décollage et à la montée. Avoir un surplus d’accumulateurs entrainerait un surpoids inutile qui ferait diminuer les économies de carburant.

Pour rendre pérenne cette technologie, le gouvernement du Canada va investir jusqu'à 693 millions de dollars pour soutenir ce projet novateur de l’industrie aérospatiale canadienne. De leurs côtés, Bell Textron Canada, CAE Électronique et Pratt & Whitney Canada, ont annoncé plus de 2 milliards de dollars d'investissements privés et publics pour relancer l'industrie aéronautique canadienne durement secouée depuis 16 mois par la pandémie de COVID-19. La région de Québec sera directement impactée par ces investissements et pourrait bien devenir le nœud central du projet. L'ensemble de ces projets devrait permettre la création de 1’000 nouveaux emplois au Québec dans le secteur aérospatial en plus d'offrir des stages de perfectionnement à plus de 6’200 étudiants. 

pratt-whitney-canada-moteur-aerospatial.jpg

Photos : 1 DASH 8-100 2 Moteur PW @ Pratt & Whitney