04/06/2021

Boeing & Alaska Airlines vont tester un B737 MAX plus respectueux de l’environnement !

Boeing_ecoDemonstrator.jpg

Boeing et Alaska testeront un nouvel agent d'extinction d'incendie sans halon qui réduit considérablement les effets sur la couche d'ozone, évalueront une nacelle de moteur conçue pour réduire le bruit et évalueront les parois latérales de la cabine en matériau recyclé, entre autres projets. L'avion utilisé sera un B737 MAX-9. 

« Nous travaillons depuis longtemps avec Boeing pour faire progresser la technologie aéronautique, la sécurité et l'efficacité énergétique », a déclaré Diana Birkett Rakow, vice-présidente des affaires publiques et du développement durable d'Alaska Airlines. « Alaska Airlines dessert certaines des régions les plus belles et les plus diversifiées du monde et nous nous engageons à trouver des moyens de réduire les impacts climatiques sur l'ensemble de notre réseau. Ce travail avec Boeing pour accélérer l'innovation sur le programme ecoDemonstrator nous permet de contribuer à un plus avenir durable pour notre communauté mondiale."

Depuis 2012, le programme ecoDemonstrator a accéléré l'innovation en sortant près de 200 technologies prometteuses du laboratoire et en les testant dans les airs pour relever les défis de l'industrie aéronautique et améliorer l'expérience des passagers.

« Boeing s'engage à améliorer continuellement la sécurité aérienne et les performances environnementales de ses produits », a déclaré Stan Deal, président et chef de la direction de Boeing Commercial Airplanes. "Nous sommes fiers de collaborer avec notre client local et d'autres partenaires dans le monde cette année pour rendre le vol plus durable."

En cinq mois d'essais en vol d'ecoDemonstrator, Boeing et Alaska travailleront avec neuf autres partenaires pour tester de nouvelles technologies. Une fois les tests terminés, l'avion sera configuré pour le service passagers et livré en Alaska.  

Les technologies du programme comprennent

  • Test d'un nouvel agent extincteur pour avion qui réduit considérablement les effets sur la couche d'ozone. Ce matériau est destiné à remplacer le Halon 1301, qui n'est plus produit.
  • Collaborer avec la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis pour mesurer les niveaux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère afin de soutenir la modélisation climatique et les prévisions à long terme de l'agence.
  • Évaluer les concepts de revêtement acoustique au sein de la nacelle du moteur qui peuvent réduire le bruit sur les moteurs actuels et informeront les conceptions des modèles de prochaine génération.
  • Recyclage du matériau composite de carbone de la production d'ailes de Boeing B777X dans un panneau de paroi latérale de cabine. Ce matériau durable et léger réduirait la consommation de carburant et les émissions de carbone, et soutient les objectifs de Boeing en matière de fabrication durable.

Les avions actuels et futurs de Boeing s'appuient sur un certain nombre de technologies évaluées lors des précédents tests ecoDemonstrator, notamment :

  • Winglets de technologie avancée sur la famille B737 MAX qui réduisent la consommation de carburant et les émissions.
  • Des applications iPad qui fournissent aux pilotes des données météorologiques et d'autres données en temps réel, améliorant ainsi l'efficacité énergétique et réduisant les émissions de CO 2, ces applications complètent les services d'analyse numérique proposés par Boeing pour aider les compagnies aériennes à optimiser l'utilisation de leur flotte.
  • Un système de caméra sur le nouveau B777X qui améliorera la sécurité en aidant les pilotes à éviter les obstacles au sol.

« Boeing a mis davantage l'accent sur le développement durable en 2020 pour s'aligner sur nos priorités commerciales et d'entreprise ainsi que sur nos valeurs », a déclaré Chris Raymond, directeur de la durabilité de Boeing. "Grâce à notre collaboration avec des partenaires de l'industrie, le programme ecoDemonstrator est un excellent exemple de notre engagement à travailler ensemble pour rendre le vol plus sûr et plus durable pour les générations actuelles et futures."

Les vols d'essai ecoDemonstrator sont effectués avec un mélange de carburant d'aviation durable à base de pétrole. Le SAF est couramment utilisé aujourd'hui, réduit les émissions de CO 2  du cycle de vie jusqu'à 80 % et offre le potentiel le plus immédiat et le plus élevé de réduction des émissions au cours des 20 à 30 prochaines années sur tous les marchés de l'aviation commerciale.

En janvier de cette année, Boeing s'est engagé à s'assurer que ses avions commerciaux sont capables et certifiés pour voler sur 100 % SAF d'ici 2030. La société prévoit également de travailler avec les autorités réglementaires et l'ensemble du secteur pour augmenter la limite de mélange actuelle de 50 % pour une utilisation élargie de la SAF. L'ecoDemonstrator B777 Freighter 2018 de Boeing est entré dans l'histoire en tant que premier avion de ligne commercial au monde à voler avec un carburant 100 % durable.

Photo : B737 MAX-9 d’Alaska Airlines @ Boeing

 

26/12/2020

Davantage de B737 MAX pour Alaska Airlines !

1929418341_AlaskaAirlinesBoeing737MAX-9.thumb.jpg.d16a2657a88634785b8c0bfb600e7192.jpeg

Alaska Airlines a annoncé que le transporteur achèterait 23 autres avions B737 « MAX » -9, en s'appuyant sur sa commande initiale. Le nouvel accord porte le total des commandes et options de B737 MAX d'Alaska Airlines à 120 avions, ce qui donnera au cinquième transporteur américain l'efficacité et la flexibilité nécessaires pour se développer à mesure que les voyages aériens se rétablissent.

Alaska Airlines, un opérateur de longue date de Boeing « 737 ». Le transporteur a passé une commande de 32 B737 « MAX » -9 jets en 2012 dans le cadre de son programme de modernisation de sa flotte. Le B737-9 fait partie de la famille B737 MAX qui est conçue pour offrir plus de rendement énergétique, de fiabilité et de flexibilité sur le marché des avions monocouloirs. Le mois dernier, Alaska Airlines a annoncé qu'elle étendait son engagement envers le programme B737 MAX en louant 13 nouveaux B737-9 tout en vendant des avions A320 qu'elle avait pris lors de son acquisition de Virgin America.

Le nouvel accord annoncé cette semaine ajoutera 23 commandes fermes pour le B737-9 et plus d'options pour les achats futurs. En tout, l'Alaska Airlines disposera de 52 options qui, si elles étaient pleinement exercées, porteraient le transporteur à pas moins de 120 avions de la famille B737 MAX. La compagnie aérienne a déclaré que l'accord la faisait évoluer vers une flotte principale plus efficace et entièrement en provenance de Boeing, qui "améliorera l'expérience des clients, améliorera les performances opérationnelles et soutiendra la croissance de l'entreprise".

Pour Alaska Airlines, le B737 « MAX » équipé de nouveaux moteurs plus économes en carburant et d'une aérodynamique améliorée utilisera 20% de carburant en moins et réduira les émissions de 20% par siège par rapport aux avions qu'il remplace. La compagnie aérienne configurera le jet avec 178 sièges dans une configuration à trois classes. L'avion peut parcourir 3’550 miles nautiques, soit environ 600 miles de plus que son prédécesseur. Cette capacité supplémentaire permettra aux compagnies aériennes d'offrir de nouvelles routes plus directes aux passagers. Chaque avion comportera le nouveau Boeing « Sky Interior », mis en valeur par des parois latérales et des fenêtres sculptées modernes, un éclairage LED qui améliore la sensation d'espace et de plus grands bacs de rangement pivotants.

IMG_5584.jpeg

Photos : 1 B737 MAX -9 @ Dgorun 2 Signature de l’entente Boeing – Alaska @ Boeing

 

13/04/2016

Alaska Air commande 30 E175 !

alaskaerj175.jpg

Alaska Air, filiale du Group Horizon Air a signé une commande ferme avec l’avionneur brésilien Embraer pour acquérir 30 biréacteurs régionaux E175. Le contrat est évalué à près de 2,8 milliards de dollars au prix catalogue. Cette commande est la plus importante pour le groupe Horizon, depuis sa fondation en 1981.

Selon le groupe Horizon l’Embraer E175 va venir compléter la flotte de 52 Bombardier Q400 en activité au sein de la compagnie Alaska Airlines. Toujours selon la compagnie, 15 turbopropulseurs Q400, les plus anciens, seront progressivement remplacés par l’avion brésilien.

Les futurs E175 d’Alaska Airlines seront configurés en trois classes, avec 12 sièges en première classe, 16 en classe premium et 48 dans la cabine principale. L’avionneur Embraer livrera les jets sur trois ans à partir de 2017.

L'Embraer E175 est destiné aux vols régionaux sur de courtes distances (court courrier). C'est la version allongée de l'Embraer E170 capable de transporter de 78 à 88 passagers. L'appareil est propulsé par deux réacteurs General-Electric CF34-8e de 62,3 Kn de poussée.

 

Photo : Image de synthèse de l’E175 aux couleurs d’Alaska Airlines@ Embraer

 

10/10/2015

Plus de place pour les bagages à main sur les B737 !

K66455.jpg

 

Seattle, Boeing et Alaska Airlines ont célébré le premier B737 doté des nouveaux bacs à bagages en cabine qui augmentent la place de 48% à bord. Alaska Airlines est le client de lancement du nouveau concept  « Space bacs ».

Alaska Airlines prendra livraison de 34 B737 de prochaine génération et un B737 MAX dans les deux prochaines années et commencera également la modernisation de 34 avions avec le Boeing « Sky Interior », principalement des Boeing B737-900ER (Extended Range) et ceci dès 2016.

Chaque espace de nouvelle génération de type « Space bacs » permet de ranger six valises à mains, soit deux de plus qu’actuellement. Le concept permet de ranger les bagages à mains standard mesurant 23 cm x 36 cm x 56 cm.

Le nouveau concept « Space bacs » de Boeing sera disponible sur les versions B737 « Next Generation » et B737 MAX.

 

Le B737-900ER « Next Generation »: 

A ce jour, le B737-900ER a enregistré 595 commandes de 19 clients dans 10 pays. Depuis le début de l'année 2010, le B737-900ER a plus que doublé le nombre de ses clients et des commandes. La plupart des compagnies aériennes qui ont acheté les B737-900ER ont également acheté le B737-800 et ceci à des fins d’optimisation de la gamme.

La nouvelle génération B737-900ER a remplacé le plus grand monocouloirs de type  B757, dont la production a cessé  en 2004. Le B737-900ER est capable de voler 96% des routes du B757 actuel à un coût d'exploitation plus faible.

Le B737-900ER possède d'importants avantages économiques par rapport aux modèles concurrents plus lourds, il transporte un nombre comparable de passagers avec 8 % de plus d’efficacité que la concurrence selon le constructeur de Seattle.  Le B737-900ER offre  par ailleurs, 15 à 20 sièges de plus que le B737-800.

 

A propos du 737 «MAX» :

Les nouveautés comprennent donc une nouvelle motorisation  avec le SNECMA CFM LEAP-1B  qui sera intégré plus haut dans la voilure, à l’image de la formule retenue pour le B787, avec une soufflante de 69,4 pouces (1,74M). 

Le train d’atterrissage sera rallongé de 20cm (8 inch) pour assurer la garde au sol du moteur. L’avion sera doté  d’un nouveau cône de queue, dont le dessin permettra de diminuer la trainée. 

Question avionique, la famille «MAX» sera dotée de commandes de vols électriques. Un circuit de prélèvement d’air moteur doit permettre optimiser la gestion de la pressurisation en cabine ainsi que  du dégivrage tout en réduisant la consommation carburant.

Boeing a également redessiné les ailettes de bout d’ailes. Ces nouvelles ailettes «Winglets» baptisées "Advanced Technology Winglet" permettront une diminution supplémentaire de 1,5 % de la consommation en carburant, en plus de la réduction de 10 à 12 % déjà annoncée pour l’avion. Ces Winglets  se composent en deux parties, l’une orientée vers le haut et l’autre vers le bas. Ces nouvelles ailettes auront les dimensions suivantes 2,9 m verticalement de bas en haut,  la longueur des ailettes supérieure et inférieure étant de respectivement 2,5 m et 1,4 m. La garde au sol sera évidemment réduite, avec une distance de 3,1 m en extrémité de la voilure.

Concernant le rayon d’action des trois variantes (-700,-800,-900) , on obtient : 3.800 nm, 3.620 nm et 3.595 nm, soit une augmentation de respectivement 400 nm (741 km), 540 nm (1000 km) et 540 nm par rapport aux appareils qu’ils remplaceront en l’occurrence les B737-700, -800 et -900ER actuels. 

Les masses maximales au décollage (MTOW) des B737 MAX-700, 800 et  900 seraient désormais de 159.400 livres (70t), 181.200 livres (82,2t) et 194.700 livres (88,3t), soit une augmentation respective de 5.000 livres (2200kg), 7.000 livres (3175kg) et 7.000 livres en comparaison avec les appareils de la famille 737NG.

1743878970.jpg

 

Photos : 1 Les nouveaux Space bacs de Boeing 2 B737-900NG d’Alaska Airlines @ Boeing

 

 

23/02/2015

Alaska Airlines commande six B737-900ER !

alaska airlines,boeing,b737-900er,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

 

 

Alaska Airlines annonce la commande de six Boeing B737-900ER de nouvelle génération. Cette commande est estimée à 594 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

 

Les nouveaux avions, quatre devraient être livrés en 2016 et deux en 2017, vont augmenté la flotte d’Alaska Airlines à 79 appareils.

 

Le B737-900ER « Next Generation »: 

 

A ce jour, le B737-900ER a enregistré 595 commandes de 19 clients dans 10 pays. Depuis le début de l'année 2010, le B737-900ER a plus que doublé le nombre de ses clients et des commandes. La plupart des compagnies aériennes qui ont acheté les B737-900ER ont également acheté le B737-800 et ceci à des fins d’optimisation de la gamme.

La nouvelle génération B737-900ER a remplacé le plus grand monocouloirs de type  B757, dont la production a cessé  en 2004. Le B737-900ER est capable de voler 96% des routes du B757 actuel à un coût d'exploitation plus faible.

Le B737-900ER possède d'importants avantages économiques par rapport aux modèles concurrents plus lourds, il transporte un nombre comparable de passagers avec 8 % de plus d’efficacité que la concurrence selon le constructeur de Seattle.  Le B737-900ER offre  par ailleurs, 15 à 20 sièges de plus que le B737-800.

 

 

Photo: B737-900ER Alaska Airlines @ Boeing