12/10/2021

Le million d’heures de vol pour les Lakota !

1620062519.jpg

La flotte d'Airbus Helicopters UH-72 « Lakota » a dépassé la barre du million d'heures de vol, quelque 15 ans après l'entrée en service du premier L UH-72A pour l'armée américaine et après la première livraison du plus récent UH-72B à la Garde nationale, comme annoncé lors du salon professionnel de l'Association of the United States Army (AUSA) à Washington, DC. 

Airbus a livré le premier hélicoptère « Lakota » à l'armée en 2006, la même année où l'UH-72A a été sélectionné de manière compétitive comme le nouvel hélicoptère utilitaire léger de l'armée, et a depuis livré 463 de ce modèle « Lakota » initial qui sert principalement de rotative d'entrée initiale à l'armée américaine. - hélicoptère d'entraînement des ailes. Plus tôt cette année, l'armée a introduit le premier UH-72B Lakota à sa flotte de la Garde nationale, la première livraison d'une commande passée en 2020 pour 18 de la dernière variante de Lakota. L'UH-72B est basé sur le très populaire H145, qui intègre diverses améliorations de produits qui ont été développées au cours du cycle de vie de l'avion commercial. L'efficacité du rotor de queue Fenestron, des moteurs plus puissants, des commandes améliorées et la suite avionique Airbus Helionix, pour n'en nommer que quelques-uns, offriront des avantages supplémentaires pour la sécurité de la mission et les performances de vol.

D'ici la fin octobre 2021, le « Lakota » sera opérationnel pour les unités de l'armée et de la garde nationale dans 45 États et territoires. Il est également piloté par l'US Naval Test Pilot School et l'armée royale thaïlandaise, et est un élément clé de l'entraînement au combat de l'armée américaine à Fort. Irwin, Californie, Fort. Polk, LA et Hohenfels, en Allemagne, ainsi que la mission d'essai sur l'atoll de Kwajalein dans le Pacifique. Les missions du Lakota sont aussi variées que ses lieux d'exploitation et comprennent la formation, les services publics généraux, la recherche et le sauvetage, l'intervention en cas de catastrophe, la sécurité intérieure, l'interdiction de la drogue, le commandement et le contrôle et le transport VIP. Les « Lakota » ont été largement employés pour répondre aux incendies de forêt, aux ouragans, aux inondations et à d'autres catastrophes à travers le pays et à l'étranger ces dernières années, y compris plus récemment pour fournir un soutien à la suite de catastrophes naturelles dévastatrices en Haïti.

Avec près de 10 configurations différentes disponibles, le « Lakota2 offre des performances éprouvées, une fiabilité opérationnelle exceptionnelle et une polyvalence inégalée pour un large éventail de missions militaires. Airbus Helicopters, Inc. construit le Lakota dans son usine de production de Columbus, dans le Mississippi, qui emploie près de 250 employés, dont 40 % sont des vétérans américains.

L’UH-72A « Lakota » 

L’UH-72A « Lakota » est la version militaire de l’hélicoptère civil H-145 d’Airbus Hélicoptères (ex Eurocopter). La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. Le H-145 et le H-135/635 forment la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions telles que : la sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautique) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un système de communications tactiques de type RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant 550kW de puissance au décollage et 516kW de puissance continue.

4007413990.jpg

Photos : 1 UH-72 Lakota @ US Army 2 La gamme UH-72 aux USA @ Airbus Helicopters

07/10/2021

Des H135 additionnels pour  Global Medical Response !

H135_GMR.jpg

Global Medical Response (GMR) ajoutera un total de 21 hélicoptères Airbus des familles H125, H130 et H135 à sa flotte médicale aérienne en pleine croissance, avec des options pour inclure jusqu'à 23 hélicoptères supplémentaires, portant le potentiel de commande total à 44 hélicoptères.

GMR, l'un des principaux services d'incendie aériens, terrestres, spécialisés et résidentiels et une organisation de transport médical gérée avec plus de 38 000 employés, est l'un des plus grands exploitants d'hélicoptères Airbus. GMR fournit des soins par le biais de plusieurs marques d'exploitation, notamment Air Evac Lifeteam, Guardian Flight, Med-Trans Corp. et REACH Air Medical Services. Ces opérations ont transporté plus de 125 000 patients en 2020. Cette dernière commande viendra s'ajouter à la flotte Airbus actuelle de GMR de près de 133 hélicoptères.

Cette annonce s'ajoute aux commandes supplémentaires de GMR ces dernières années dans le cadre d'une expansion continue de la flotte. Rien qu'au cours des 18 derniers mois, GMR a réceptionné 15 hélicoptères Airbus.

Airbus Helicopters est le principal fournisseur d'hélicoptères pour l'industrie du transport médical aérien, fournissant environ 55 % des 2 600 hélicoptères EMS volant dans le monde aujourd'hui. Plus de la moitié de tous les nouveaux hélicoptères médicaux aériens vendus au cours de la dernière décennie aux États-Unis ont été produits par Airbus. Les H125 et H130 sont une référence pour les missions d'ambulance aérienne monomoteur, en particulier sur le marché américain, et le H135 est le leader du marché des services médicaux d'urgence (EMS).

Photo : H135 aux couleurs de GMR @ Airbus Helicopters.

08/09/2021

Livraison du premier UH-72B « Lakota » !

USPH-0002-0076-r.jpg

Airbus Helicopters, Inc. a livré le premier hélicoptère UH-72B, la dernière variante de son hélicoptère « Lakota », à la Garde nationale de l'armée américaine depuis son usine de production de Columbus, Mississippi. Cette livraison est la première des 18 hélicoptères UH-72B « Lakota » actuellement commandés pour soutenir les missions critiques de la Garde nationale.

"Avec l'ajout de l'UH-72B Lakota à notre flotte, l'armée américaine augmente notre capacité à sauver des vies, à protéger les communautés et à fournir des secours en cas de catastrophe", a déclaré le colonel Calvin Lane, chef de projet de l'armée américaine pour les hélicoptères utilitaires. . « L'hélicoptère Lakota est un élément essentiel de l'armée depuis plus de 15 ans maintenant, et nous sommes impatients de bénéficier des dernières technologies et performances que la dernière variante 72B fournira, sans frais de recherche et développement supplémentaires pour l'armée. »

L'UH-72B est la dernière version de l'hélicoptère commercial éprouvé et standard qui a été l'hélicoptère utilitaire léger de l'armée depuis l'attribution du premier contrat Lakota en 2006. L'armée tire parti des avantages d'un avion commercial standard (COTS) en recevant des améliorations de produits et des améliorations grâce à l'évolution de l'avion, sans investir d'argent du gouvernement dans le développement de ces capacités.

Basé sur le très populaire H145, l'UH-72B intègre des technologies qui augmentent à la fois la sécurité et les performances de vol, notamment le rotor principal à cinq pales, le rotor de queue caréné Fenestron, les moteurs Safran Arriel 2E et la suite avionique Helionix conçue par Airbus. La suite Helionix comprend un pilote automatique avancé à quatre axes dual-duplex pour fournir une enveloppe de vol et une protection contre les dépassements de limites, un décollage automatisé et des approches entièrement couplées pour le vol stationnaire.

Avec près de 10 configurations différentes disponibles, le Lakota offre des performances éprouvées, une fiabilité opérationnelle exceptionnelle et une polyvalence inégalée pour un large éventail de missions militaires. Airbus Helicopters, Inc. construit le Lakota dans son usine de production à Columbus, Mississippi, qui emploie près de 250 employés.

L'armée américaine a initialement acheté l’UH-72 « Lakota » pour libérer des appareils de prmeières ligne comme le Sikorsky UH-60 « Black Hawk » et permettre l'élimination progressive des appareils plus anciens comme le Bell UH-1 « Huey » et l'OH-58A « Kiowa ». Le « Lakota » est disponible en sept configurations pour des missions comprenant la formation, la sécurité aux frontières, la recherche et le sauvetage, l'évacuation médicale, la réponse en cas de catastrophe, le transport VIP et le soutien au champ de tir.

L’UH-72B « Lakota »

L'UH-72B « Lakota » est essentiellement une version de l'armée américaine du dernier modèle d'hélicoptère civil H145. L'armée américaine tire parti des avantages d'un programme commercial prêt à l'emploi en recevant des améliorations et des améliorations de produits grâce à l'évolution de l'hélicoptère, sans investir de l'argent du gouvernement dans le développement de ces capacités.

L'UH-72B est basé sur le très populaire H145, qui incorpore diverses améliorations de produit qui ont été développées au cours du cycle de vie de la version commerciale. L’appareil incorpore dorénavant le rotor de queue de type « Fenestron », des moteurs plus puissants, des commandes améliorées et une suite avionique Airbus Helionix. Le système Helionix, a brisé le moule pour une avionique intuitive et conviviale pour les pilotes. Distingué par une disposition innovante du cockpit qui comprend deux à quatre écrans multifonctions, seuls les détails les plus pertinents d'une phase de vol sont affichés à un moment donné. La clé d'Helionix est qu'il filtre et présente les informations les plus pertinentes lorsque le pilote en a besoin. Lorsqu'un pilote se prépare à décoller, par exemple, Helionix n'affiche que les données (santé du moteur, direction du vent, avertissements de trafic, etc.) spécifiques à la tâche, supprimant tout ce qui est inutile et distrayant.

2284891288.jpg

Photos : UH-72B « Lakota »@ Airbus Helicopters

 

07/06/2021

Premier vol d’un H145 au carburant durable !

 

unnamed.jpg


Un hélicoptère de sauvetage a volé pour la première fois avec du carburant d'aviation durable (SAF), franchissant une nouvelle étape dans l'aviation internationale. Exploité par l'organisation allemande à but non lucratif ADAC Luftrettung, l'hélicoptère de sauvetage Airbus H145 a fait le plein de ses moteurs Arriel 2E avec du biocarburant, un type de SAF, à la station de sauvetage aérien de la clinique Harlaching de Munich en présence du conseil d'administration de la Fondation ADAC. 


Le H145 utilisait un biocarburant de deuxième génération, le SAF de choix de l'industrie aéronautique qui réduit les émissions de CO2 jusqu'à 90 % par rapport à son équivalent fossile, car il est produit à partir de matières résiduelles et de déchets de l'économie circulaire comme la cuisine usagée, huiles et graisses. En conséquence, le carburant n'a aucun impact sur la production alimentaire agricole.

Le carburant utilisé pour le premier vol en hélicoptère de sauvetage à Munich a été produit par TotalEnergies dans son usine en France à partir d'huiles alimentaires usagées, sans utiliser d'huile végétale vierge. Avec ce SAF, la flotte ADAC Luftrettung pourrait réduire de 33 % ses émissions de CO2, ce qui, avec plus de 50’000 missions de sauvetage et plus de 3,3 millions de kilomètres parcourus par an, équivaut à une réduction d'environ 6’000 tonnes de CO2.

L'ADAC Luftrettung et le motoriste Safran Helicopter Engines partagent la même ambition de contribuer au développement d'un carburant d'aviation durable. À cet effet, ils lancent un projet avec un hélicoptère de sauvetage ADAC à Cologne. Le projet étudiera tous les aspects de l'utilisation des biocarburants sur le H145, avec une campagne opérationnelle qui démarrera dès l'été 2021.

Suite à la première du biocarburant, les directeurs généraux d'ADAC Luftrettung et de Safran Helicopter Engines, Frédéric Bruder et Franck Saudo, ont signé un accord à long terme sur SAF, qui prévoit d'augmenter le taux de mélange de biocarburant jusqu'à 100 % dans les années à venir et par la suite, promouvant également l'utilisation de carburants électriques synthétiques, également connus sous le nom de Power-to-Liquid (PTL), une autre alternative aux carburants fossiles. La PTL fait référence à la production de carburants liquides produits à l'aide d'énergie électrique à partir de sources renouvelables, qui, avec l'utilisation de biocarburants, permettront à l'aviation de se rapprocher d'une aviation climatiquement neutre.

Le biocarburant est actuellement certifié et approuvé pour une utilisation dans l'aviation dans un mélange maximum de 50 pour cent avec du kérosène conventionnel de type JET-A1. L'hélicoptère de sauvetage ADAC a volé sur un mélange de 40 %.

Le Dr Andrea David, PDG de la Fondation ADAC à but non lucratif, à laquelle appartient l'ADAC Luftrettung, déclare que, « pour nous, le projet pilote Sustainable Aviation Fuel est un premier grand pas sur la voie d'une Fondation ADAC et d'un service de secours et notre contribution en tant qu'organisation à but non lucratif à la réalisation des objectifs de protection du climat de l'Allemagne et de l'Europe."

« Nous voulons être un pionnier dans la réduction du CO2 dans les services médicaux d'urgence avec du kérosène respectueux de l'environnement. Cela signifie que nous devons également développer le sauvetage aérien technologiquement afin que l'utilisation du SAF soit pérenne à plus long terme. Pour y parvenir, nous avons de solides partenaires à nos côtés », ajoute Frédéric Bruder, directeur général d'ADAC Luftrettung. « Il est important de noter que le SAF est un carburant officiellement approuvé, ce qui signifie que la sécurité des vols et des patients reste au plus haut niveau.

Franck Saudo, PDG de Safran Helicopter Engines, déclare : « Safran est à la pointe des efforts de l'industrie des moteurs pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des hélicoptères. Parallèlement à ce premier vol historique, nous avons signé un accord avec l'ADAC Luftrettung pour étendre l'utilisation du SAF dans leur hélicoptère propulsé par Safran. Tous les moteurs Safran sont certifiés pour fonctionner avec jusqu'à 50 % de carburant durable, y compris le biocarburant. Notre objectif est d'atteindre 100 %.

Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, déclare : « Pionnier de l'aérospatiale durable est une ambition claire pour Airbus et permettre l'utilisation de carburant d'aviation durable est une étape importante pour notre industrie. L'événement d'aujourd'hui est la première étape pour renforcer l'ambition d'Airbus Helicopters d'avoir la gamme de produits à plus faible émission de CO2 au monde.

Christian Cabrol, directeur général de TOTAL Deutschland GmbH, ajoute : « TotalEnergies s'est fixé comme objectif d'atteindre zéro émission nette avec la société d'ici 2050. En développant les biocarburants, nous aidons nos clients de l'industrie aéronautique à réduire l'intensité carbone des produits énergétiques qu'ils utilisent. Notre carburant d'aviation durable peut être utilisé sans aucune modification de l'infrastructure logistique de stockage et de distribution et donc aussi directement dans les avions et les hélicoptères. Nous le vivons aujourd'hui dans la pratique. En mars dernier, nous avons lancé avec succès la production de carburants d'aviation durables en France, qui a déjà été mis en service pour un vol long-courrier entre Paris et Montréal il y a deux semaines, et nous le mettrons prochainement à disposition de nos clients allemands.

Photo : H145 utilisant du carburant durable@ Airbus Helicopters

20/05/2021

Des H160 additionnels pour la Marine française !

unnamed-1.jpg

La Direction générale de l’armement  (DGA) a notifié auprès d’Airbus Helicopters, Babcock et Safran Helicopter Engines la tranche optionnelle portant sur les deux derniers H160 de la flotte intérimaire marine. Ces deux appareils compléteront les quatre H160 déjà contractualisés en 2020, dont le premier est en cours d’assemblage dans l’usine Airbus Helicopters de Marignane. Les six H160 FI configurés pour le sauvetage en mer seront mis en œuvre progressivement à partir de mai 2022, sur la base aéronavale (BAN) de Lanvéoc-Poulmic, l’aéroport de Cherbourg et la BAN d’Hyères. En attendant l’arrivée du H160M « Guépard » dans le cadre du programme Hélicoptère Interarmées Léger (HIL), les H160 FI prendront la relève des « Caiman »et « Panther » sur les missions d’alerte SAR/SECMAR à terre et permettront ainsi à ces hélicoptères de combat aéromaritime de remplir leur mission première, en mer, à bord des frégates.

L’emploi de ces H160 FI contribuera au développement de la version militaire de l’appareil et de son système de soutien au travers du retour d’expérience que pourra faire la Marine nationale.   

Commandés en 2018, les H160 FI seront équipés et maintenus en condition opérationnelle par Babcock dans le cadre d’un partenariat avec Airbus Helicopters, et Safran Helicopter Engines. Ce partenariat permettra d’assurer un haut niveau de disponibilité des appareils, nécessaire à la permanence de la mission de secours en mer sur la façade Atlantique et la façade méditerranéenne. Fabriqués par Airbus Helicopters, les six H160 FI seront notamment équipés de treuils et de cabines modulaires permettant un aménagement optimisé pour chaque mission de l’action de l’Etat en mer (AEM). Ils seront aussi certifiés pour le vol aux jumelles de vision nocturne nécessaires notamment pour le treuillage de nuit.

Les six hélicoptères H160 FI seront militarisés « a minima » par Babcock, société d’ingénierie spécialisée dans le soutien aux services stratégique des États afin de répondre aux besoins opérationnels de la Marine nationale. Babcock assurera notamment l’installation du système optronique Euroflir 410 de nouvelle génération de Safran Electronics & Defense.  

 
Le H160 : 

Le H160 bimoteur de moyen-tonnage est capable d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plateformes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. 

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

H160-26p.jpg

Photos : 1 Futur H160 FI 2 Le H160 @ Airbus Helicopters