10/02/2021

Cessna présente le CJ4 Génération 2 !

45.jpg

La concurrence se renforce dans le monde des jets d’affaires, l’avionneur Textron Aviation a présenté une nouvelle version du Cessna Citation CJ, le CJ4 Génération 2 (Gen2).

Le CJ4 Gen2 est équipé de fonctionnalités améliorées, et surtout d’améliorations cabine dont l’espace cuisine. L’avion est équipé d’un nouvel escalier avec une main courante, des options de sièges haut de gamme et un éclairage d'ambiance amélioré.

Dans la cabine principale, les nouvelles options de sièges orientés vers le côté comprennent un siège pliant unique, un canapé fixe à deux places et un canapé pliant à deux places. Un éclairage amélioré dans les poches des sièges, des porte-gobelets. Deux puits de lumière « CoolView », soit une première pour un appareil de la famille Citation, fournissent de la lumière naturelle aux toilettes et dans la cabine arrière. Un nouveau meuble-lavabo et un évier sont disponibles via l'option de design Premier Collection.

Les améliorations de la cabine sont complétées par un système de gestion de cabine (CMS) sans fil amélioré qui est livré avec un serveur multimédia capable de diffuser des fichiers audio et vidéo préchargés, d'accéder à la radio satellite SiriusXM et de fournir des cartes mobiles. Le CMS permet également aux passagers de contrôler sans fil l'éclairage de la cabine, les stores et la température à partir de leurs appareils mobiles. De plus, chaque siège dispose d'un port de chargement USB.

En plus de rangements améliorés, de nouvelles fonctionnalités au niveau de la cuisine incluent une prise de courant haute puissance en option avec une surface coulissante pour une cafetière, ainsi que des comptoirs en pierre extensibles supplémentaires.

Une mise à niveau de l’avionique de l’avion est disponible avec l’ajout d’une vision synthétique dans le cockpit de type Collins Aerospace Pro Line 21 ou son remplacement par l’ensemble avionique Garmin 3000.

Le CJ4 Gen2 a reçu la certification intérieure actuelle en vertu de son certificat de type FAA modèle 525C, et les livraisons de l'avion à réaction de 10,75 millions de dollars commenceront ce trimestre.

Le Cessna Citation CJ4 Gen2 permet aux clients une IFR de 3’567 km avec une vitesse de croisière maximale de 451 nœuds. Le jet certifié monopilote combine une vitesse, une autonomie et des économies d'exploitation importante. Le CJ4 Gen2 peut accueillir jusqu'à dix passagers et comprend une capacité de bagages notable de 1’040 livres.

cj4gen2.jpg

Phtotos : 1 Citation CJ4 Gen2 2 les nouveaux intérieurs @ Textron Aviation

 

Vol inaugural pour le premier KC-46A japonais !

high-res_japan_tanker_first_flight.jpg

Le premier Boeing KC-46 « Pegasus » destiné à la Japan Air Self-Defense Force (JASDF) a effectué son premier vol hier. Ce vol réussi met en évidence une étape importante alors que l'avion passe maintenant à la phase de certification du développement. Le Japon est le premier client international du programme KC-46 et devrait recevoir son premier appareil cette année. La certification de ravitaillement KC-46 englobe l'US Air Force, l'US Navy, l'US Marine Corps et les avions JASDF.

L'US Air Force a attribué à Boeing un contrat de 279 millions de dollars pour le premier KC-46A de la JASDF en décembre 2017. L'accord a été conclu dans le cadre du processus de vente militaire étrangère entre le gouvernement américain et le Japon. Le Japon a maintenant un contrat pour un total de quatre pétroliers KC-46.

Boeing assemble les KC-46A pour l'US Air Force et le Japon sur sa ligne de production des B767 à Everett, Washington. Les partenaires japonais de Boeing produisent 16% de la structure de la cellule KC-46.

« Les nouveaux ravitailleurs japonais joueront un rôle inestimable dans l’alliance de sécurité entre nos deux pays », a déclaré le colonel Jason Lindsey, directeur du programme du système KC-46 de l’US Air Force. Le KC-46 de Boeing sera un multiplicateur de force dans l'alliance de défense américano-japonaise. Il peut ravitailler en carburant tous les avions militaires américains, alliés et de la coalition compatibles avec les procédures internationales de ravitaillement en vol, à tout moment, pour n'importe quelle mission, et peut transporter des passagers, des marchandises et des patients à tout moment et en tout lieu. 

boeing,kc-46a,avion ravitailleur en vol,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le KC-46A « New Generation Tanker » :

Le KC-46A Pegasus « New Gen Tanker » est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matière d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 « Dreamliner ». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le « New Gen Tanker » se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le « New Gen Tanker » met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 « Dreamliner ». Le « New Gen Tanker » dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

62372_O.jpg

Photos : 1 premier vol du KC-46 japonais 2 & 3 au sol @ Boeing

09/02/2021

L’hélicoptère léger LUH indien obtient son IOC !

HAL_LUH_during_trials_in_Leh.jpg

L'hélicoptère utilitaire léger (LUH) développé par Hindustan Aeronautics a obtenu l'autorisation opérationnelle initiale (IOC) de l'armée indienne. L’annonce a été faite lors de l'événement Aero India à Bengaluru le 5 février dernier.

L’avionneur indien HAL a déclaré que son LUH a dû passer une série de tests comprenant des essais en vol dans des conditions chaudes et froides, ainsi que des essais à différentes altitudes et températures. Il s’agissait notamment de vérifier le bon fonctionnement de la turbine Safran Helicopters Engines Ardiden 1U qui équipe l’hélicoptère.

Ces essaiss ont démontré que le LUH de 3 tonnes est capable d'opérations dans le massif himalayen. Cet hélicoptère doit venir progressivement remplacer appareils de types Cheetah et Cheetak construits par HAL et exploités par l'armée indienne. L’appareil sera également proposé sur le marché international.

Le HAL LUH : 

Le HAL LUH est un hélicoptère répondant à une masse maximum (AUW) de 3’150 Kg. Il est équipé d'un moteur Safran HE Ardiden-1U de 750 kW de puissance permettant d’atteindre une vitesse maximale de 350 Km/h. Cet hélicoptère permet d’emporter jusqu’à six passagers et deux pilotes.

L'hélicoptère est conçu pour effectuer divers rôles utilitaires, tels que les opérations de reconnaissance, de transport de charge et de sauvetage. L'hélicoptère peut fonctionner à partir du niveau de la mer et jusqu’à des altitudes élevées de l'Himalaya.

Le LUH est doté d’un cockpit moderne avec écrans EFIS. L’appareil pourra entreprendre diverses missions, y compris les missions de services médicaux d'urgence (EMS), le transport de troupes, l’appuis aux services publics, la recherche et le sauvetage (SAR), le transport VIP, les missions de reconnaissance aérienne et de surveillance.

435988472.jpg

Photos : le LUH @ HAL

 

08/02/2021

Croatie, une Short List avec le Rafale et le F-16 Viper !

72532472.2.png

Le gouvernement croate a émis une recommandation en vue du choix final du futur avion de combat. Cette recommandation fait figure de « Short List » avec deux appareils qui auraient obtenus une préférence en vue du choix définitif.

Les avions initialement en compétition :

Au total, quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F-3R.

Short List :

La commission gouvernementale croate a donc hémis une recommandation concernant deux appareils. Il s’agit du Rafale F-3R de Dassault Aviation et du F-16 Block70/72 « Viper » de Lockheed-Martin. Il semble que concernant, l’avion français, l’offre concerne des F-3R d’occasions qui seraient donc cédés par l’Armée de l’air française, sous le même principe que pour la Grèce par exemple.

Un doute subsiste :

La nouvelle de cette « Short Liste » est excellente pour Dassault aviation et Lockheed-Martin. Cependant, le processus du choix et d’acquisition risque de prendre du retard et peut-être même stoppé. En effet, la Croatie vient de subir un important séisme. Les coûts de reconstruction pourraient bien péjorer la compétition en vue du remplacement des MiG-21.

Selon le calendrier, la décision d'achat de l'avion devrait être publiée en mars ou au début avril de cette année au plus tard. Mais un retard pour l’instant possible. On notera que le gouvernement Croatie n'a pas renoncé à se doter d’un nouvel avion de combat.

Lockheed-Martin F-16 Viper :

1185483113.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Dassault Rafale F-3R d’occasion :

3696785459.jpg

De son côté la France offre le Dassault Rafale F-3R capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. La norme F-3R comprend également l’installation d’un système anticollision automatique au sol (AGCAS) et diverses améliorations apportées au radar RBE2, au système de guerre électronique Spectra, à la nacelle Reco NG et au système de navigation par inertie.

Avec la norme F-3R, le Rafale Marine sera également équipé d’une nacelle de ravitaillement en vol de nouvelle génération. Le F-3R peut notamment utiliser les armements suivants : bombes guidées laser GBU-12/24 et bombes guidées Hammer, la capacité de frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp, attaque en mer avec missile Exocet AM39 BlockII. La reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos et le ravitaillement en vol d'un Rafale à un autre de type « buddy-buddy ». Sans oublier la dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

Un choix ouvert :

Difficile de prévoir qui du Rafale et du F-16 l’emportera. L’avion américain bénéficie d’un coût à l’heure de vol plus faible et d’un fort appuis de la part du gouvernement américain nouvellement entré en fonction, de plus les opportunités d’échanges avec les pays voisins ayant également choisi le F-16 sont importante. Pour autant, le Rafale est une option très intéressante qui permettrait à la Croatie de renforcer sa position au sein de l’Europe. La question politique sera très probablement déterminante tout comme les coûts d’achat et de fonctionnement.

 

Photos : 1 Les avions en compétition initialement 2 Le F-16 Viper @ LM 3 Le Rafale F-3R@ Dassault

Pilatus livre un premier PC-24 10 places ! 

csm_pc-24-of-ignacio-del-rio-chile_918991d1de.jpg

L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a livré un premier PC-24 avec une configuration de 10 places hautement utilitaire. Cette livraison prouve que le « Super Versatile Jet » convient parfaitement une fois de plus à un large profil de mission.  

Chaque siège est installé avec un mécanisme de dégagement rapide permettant une reconfiguration facile de la cabine pour toutes les exigences de transport. La capacité de charge utile du PC-24 avec sa grande porte cargo standard permet aux opérateurs de charger des articles volumineux et volumineux qu’aucun autre avion d’affaires n’est capable de transporter avec une telle flexibilité. La cabine dispose de toilettes privées qui peuvent être desservies de l'extérieur. Contrairement à de nombreux autres jets légers et intermédiaires de cette catégorie, le siège des toilettes n'est pas utilisé comme siège passager. L'espacement des sièges dans la configuration de banlieue varie de 34 (86) à 40 pouces (102 centimètres). Chaque siège comprend un compartiment de rangement latéral et un porte-gobelet ainsi que quatre prises de courant de 115 volts pour améliorer la productivité en vol. Le plancher entièrement plat du PC-24 ajoute également au confort lors de longs voyages.

Le PC-24 est le seul avion de sa catégorie à offrir ce niveau d'intérieur de grande capacité pour dix passagers. Tous les sièges sont orientés vers l'avant et l'espace de chargement interne de plus de 50 pieds cubes (1,4 mètre cube) reste accessible en vol. Cette configuration sera très populaire auprès des opérateurs publics et privés qui ont besoin d'une solution rentable pour le transport fréquent de passagers comme alternative à leur envoi sur les compagnies aériennes.

IMG_6039.jpeg

Le Pilatus PC-24 Super Versatile Jet :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 offre aux passagers des sièges réglables individuellement, une salle de bain avec toilettes, un espace bagages qui reste accessible en vol et une armoire. L’avion dispose d’un système de sécurisation des bagages, une caractéristique unique dans cette catégorie d'avions, et qui est très appréciée par les pilotes chargés de ranger les bagages des passagers. Désormais, le PC-24 est également disponible avec un service de restauration en vol modulaire. L'office avant est situé dans la section avant de la cabine et offre un espace de rangement supplémentaire pour le café, la glace, les boissons et les articles de restauration.

Le contrôle strict du poids a permis à Pilatus d'équiper le PC-24 de deux moteurs à réaction légers Williams FJ44-4A-QPM, ce qui a permis d'économiser plus de 400 lb par rapport aux turbofans traditionnels des avions intermédiaires. Le fait de pouvoir utiliser des moteurs plus légers a eu un effet d'entraînement sur le poids global de la cellule, des structures de support, des ailes et du train d'atterrissageLes APU sont pratiquement incontournables dans les avions de taille moyenne, mais Pilatus ne pouvait pas se permettre les 300 livres de poids du troisième moteur. Ainsi, il a travaillé avec Williams pour développer un nouveau mode de puissance silencieuse (QPM) pour que le moteur droit qui réduit le régime au ralenti au sol permette de continuer de fournir une alimentation électrique suffisante pour le climatiseur ou les chaufferettes électriques lorsque l'avion est stationné. Le moteur droit, fonctionnant avec le QPM, fait moins de bruit qu'un APU typique, soit une bonne nouvelle pour les voisins de l'aéroport.

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut désormais emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée. Avec une distance de décollage de 820 mètres et une distance d'atterrissage de 770 mètres, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaires, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse.

Le PC-24 donne accès à presque deux fois plus d'aérodromes dans le monde que les autres jets actuellement sur le marché. Il rapproche les passagers de leur destination réelle car le PC-24 est conçu pour être utilisé dans les petits aéroports avec des pistes plus courtes - un excellent moyen d'éviter les complexités administratives habituelles dans les grands aéroports et de réduire au minimum les transferts au sol.

IMG_6040.jpeg

 Photos : 1 PC-24 2,3 intérieurs 10 places @ Pilatus Aircraft