29/03/2022

Un A380 vole avec 100% de biokérosène !

A380 MSN001 SAF fligth02.jpg

L’avionneur européen Airbus a effectué un premier vol en A380 alimenté à 100 % en carburant d'aviation durable (SAF). L'avion d'essai A380 d'Airbus MSN 1 (F-WWOW) a décollé de l'aéroport de Blagnac, Toulouse en France à 08h43 le vendredi 25 mars. Le vol a duré environ trois heures, avec un moteur Rolls-Royce Trent 900 fonctionnant à 100% SAF.

Les 27 tonnes de biokérosène AF non mélangé ont été fournies par Total Energies pour ce vol. Le SAF produit en Normandie, près du Havre, en France, était fabriqué à partir d'esters et d'acides gras hydrotraités (HEFA), exempts d'aromatiques et de soufre, et principalement constitués d'huile de cuisson usagée, ainsi que d'autres déchets gras. Un deuxième vol, avec le même appareil, doit avoir lieu de Toulouse à l'aéroport de Nice, le 29 mars pour tester l'utilisation du SAF au décollage et à l'atterrissage.

Il s'agit du troisième type d'avion Airbus à voler à 100 % SAF en 12 mois, le premier était un Airbus A350 en mars 2021 suivi d'un monocouloir A319neo en octobre 2021.

L'augmentation de l'utilisation des SAF reste une voie clé pour atteindre l'ambition de l'industrie de zéro émission nette de carbone d'ici 2050. Les principales statistiques présentées dans le rapport Waypoint 2050 indiquent que les SAF pourraient contribuer entre 53 % et 71 % des réductions de carbone requises.
Tous les avions Airbus sont actuellement certifiés pour voler avec jusqu'à 50 % de SAF mélangé à du kérosène. L'objectif est d'atteindre la certification 100% SAF d'ici la fin de cette décennie.

L'avion A380 utilisé lors du test est le même avion récemment révélé que le démonstrateur ZEROe d'Airbus, un banc d'essai volant pour les technologies futures essentielles à la mise sur le marché du premier avion zéro émission au monde d'ici 2035. 

Les programmes de recherche en cours  ECLIF3 et VOLCAN poursuivront leurs campagnes d'essais tout au long de 2022 et 2023 avec l'A350 et l'A319neo. Étant donné que l'A380 MSN1 dispose d'une fenêtre de test très limitée, l'objectif de la campagne de test est de collecter autant de données que possible sur l'avion sur une période de deux semaines.

Alors que la première phase d'essais en vol se concentre sur le comportement du moteur hors-bord des essais 100 % SAF et APU, la deuxième phase d'essais en vol à venir testera ce type de carburant sur le moteur inboard et son impact sur la jauge de carburant. Le 29 mars, l'A380 décollera de Toulouse, se dirigera vers Nice et reviendra à Toulouse afin d'augmenter l'exposition moteur à 100% SAF.

A l'issue de cette campagne d'essais en vol 100% SAF de deux semaines, l'A380 MSN1 sera rénové pour restaurer sa capacité d'essais avion puis transformé en démonstrateur ZEROe pour tester la technologie de combustion d'hydrogène dans les années à venir.

Photo : l’A380 avec 100% de biokérosène @ Airbus/ A.Doumenjou

04/03/2022

SWISS va voler avec du carburant solaire !

 

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

C’est une grand nouvelle grande première pour le transporteur aux couleurs Helvétique, Swiss International Air Lines (SWISSet sa société mère Lufthansa Group ont finalisé un accord avec Synhelion pour l'utilisation de son carburant solaire pour l'aviation.

Avec cet accord, SWISS deviendrait le premier transporteur au monde à utiliser du carburant «sun-to-liquid» ou du kérosène solaire. SWISS prévoit d'utiliser ce carburant à partir de 2023.

De plus, la collaboration entre SWISS et Synhelion jouera un rôle clé dans la production et l'adoption de carburants d'aviation durables.

Dieter Vranckx, PDG de SWISS, a déclaré : « Notre association avec Synhelion est fondée sur notre vision commune de rendre possible un vol neutre en carbone dans les opérations aériennes régulières grâce à l'utilisation de carburant solaire. Nous sommes fiers que SWISS soit la première compagnie aérienne au monde à voler avec du kérosène solaire.

Développé par l’ETH Zürich

synhelion,éco-varburant,éco-aviation,aviation et climat,voler propre,swiss,eth zurich,les nouvelles de l'aviation,biokérosène

La solution la plus économiquement viable, efficace, évolutive et écologique pour un transport longue distance propre. Les carburants solaires sont des carburants synthétiques produits à partir de l'énergie solaire, soit un carburant d’aviation durable (Sustainable Aviation Fuel, SAF) à partir d’énergies renouvelables.

Le carburant solaire va permettre d’atteindre le zéro émission dans le secteur des transports en remplaçant directement les carburants fossiles. Ils sont entièrement compatibles avec l'infrastructure énergétique mondiale existante. Les carburants solaires sont compatibles avec les avions, navires, camions et voitures conventionnels. Le jour où vous faites le plein de votre véhicule avec des carburants solaires est le jour où vous commencez à vous déplacer de manière durable. Remplaçons les carburants fossiles par des carburants synthétiques. Cette solution doit permettre de débloquer un avenir propre pour les transports. La réduction des émissions de CO2 est le plus grand défi de notre époque.

Tout a commencé par une idée folle à l'ETH Zurich. Et si on pouvait inverser la combustion ? C’est-à-dire unique utiliser la chaleur solaire concentrée pour produire du gaz de synthèse, à partir duquel le kérosène est ensuite transformé selon des processus industriels standard. Ce carburant appelé Sun-to-Liquid ferme le cycle du CO2 puisqu’il ne libère, lors de sa combustion, que la quantité de CO2 qui a été utilisée auparavant pour sa fabrication. Suite aux travaux de l’équipe de l’ETH à Zürich, la Start-Up Synhelion est maintenant en mesure de construire la première usine industrielle de production de carburant solaire au monde, nous rapprochant ainsi d'un monde connecté par un transport propre et durable. Cette technologie réduit les émissions de CO2 dans plusieurs secteurs de transport. Il soutient également la décarbonisation des industries à forte intensité de chaleur et de carburant.

En convertissant la chaleur solaire concentrée en la chaleur de procédé existante la plus chaude (au-delà de 1 500 °C) sur le marché, Synhelion va ainsi piloter un nombre sans précédent de procédés industriels tels que la fabrication de ciment et la production d'acier grâce à la chaleur solaire.

 

Photo : A220 de SWISS @ SWISS

26/02/2022

SWISS : double nouveauté pour l’écologie et le confort !

air-journal_Swiss-777-300ER.jpg

Le transporteur Swiss International Air Lines (SWISS) se prépare activement pour la reprise du transport aérien avec deux nouveautés significatives. L’une concerne les économies de carburant et la diminution de CO2, l’autre une nouvelle offre sera faite avec une Classe Premium Economy pour le passager.

Une première mondiale

SWISS va devenir la première compagnie aérienne de passagers au monde à tirer parti de la nouvelle technologie de revêtement d'avion AeroSHARK en appliquant le film riblet innovant à sa flotte d'avions de passagers Boeing B777-300ER. Son investissement dans cette nouvelle technologie permettra à SWISS de réduire considérablement les émissions de dioxyde de carbone (CO2) et la consommation de carburant de sa flotte de Boeing B777. AeroSHARK est un nouveau film biomimétique développé conjointement par Lufthansa Technik et BASF. Le film présente des millions de "riblets" de petites saillies de seulement 50 micromètres de haut qui reproduisent la peau hautement hydrodynamique des requins, et réduisent ainsi la traînée aérodynamique d'un avion partout où il est appliqué.

img_0680.jpg

Jusqu'à 15 200 tonnes d'économies annuelles d'émissions de CO2.

En appliquant un total de 950 mètres carrés de film riblet AeroSHARK sur les surfaces du fuselage et de la nacelle du moteur d'un Boeing 777, des économies de carburant d'environ 1,1 % peuvent être réalisées. Cela réduira sa consommation annuelle de carburant de plus de 4’800 tonnes et les émissions annuelles totales de dioxyde de carbone de la flotte SWISS de Boeing B777 jusqu'à 15’200 tonnes la quantité émise respectivement par quelque 87 vols long-courriers de Zurich à Mumbai.

L’origine d’AeroSHARK

Le requin est un véritable maître de la réduction de la traînée, Lufthansa Technik, en coopération avec BASF, a réfléchi à l'utilisation de ce phénomène naturel et a réalisé son adaptation pour les avions commerciaux afin de réduire la consommation de carburant et les émissions.

La solution développée s'intitule AeroSHARK et consiste en des films bioniques adhésifs reproduisant la peau des requins. L'efficacité bien connue de ce dernier est désormais utilisée pour optimiser le flux d'air autour de l'avion, permettant ainsi d'importantes économies de carburant et une réduction des émissions.

Le film riblet est facile à appliquer, même sur les gros avions commerciaux, il a déjà été certifié jusqu'à 500 m2 sur le fuselage inférieur et le carénage ventral d'un Boeing B747-400. Il est extrêmement résistant, résiste aux grands changements de température et aux différentiels de pression ainsi qu'au rayonnement ultraviolet à des niveaux de vol élevés.

En augmentant ce potentiel d'économies à une flotte mondiale d'environ 24 000 avions, AeroSHARK pourrait même économiser environ deux millions de tonnes de kérosène et environ 6,3 millions de tonnes de CO2 chaque année. La technologie riblet peut être adaptée à toutes sortes d'avions avec un effet similaire, par conséquent, Lufthansa Technik prévoit déjà de le certifier pour des surfaces et des types d'avions supplémentaires dans un proche avenir.

csm_LH-Technik-AeroSHARK-Okt-2021_af3f80d9af.png

SWISS a participé aux essais

SWISS a également soutenu Lufthansa Technik et BASF dans leur développement du film AeroSHARK pour le Boeing B777. À l'été 2021, les performances aérodynamiques d'une aile de Boeing B777 ont été contrôlées avec précision tout au long d'un vol SWISS Zurich-San Francisco programmé. Les données collectées ont permis à Lufthansa Technik de concevoir des modèles de simulation de flux d'air 3D de haute précision qui seront utilisés dans un proche avenir pour développer le film AeroSHARK riblet pour une application supplémentaire sur les ailes du Boeing B777, afin d'exploiter davantage le potentiel d'économies de carburant et d'émissions.

SWISS installera successivement le nouveau film riblet AeroSHARK sur sa flotte de Boeing B777 à partir de mi-2022. Les travaux seront exécutés lorsque les temps d'arrêt de chaque avion le permettront.

Neutre en carbone d'ici 2050

L'adoption de la nouvelle technologie AeroSHARK est une initiative clé dans les efforts plus larges de SWISS pour minimiser ses émissions de dioxyde de carbone. Il souligne également l'engagement de l'entreprise à promouvoir l'utilisation de technologies innovantes. SWISS s'est fixé pour objectif de réduire de moitié ses émissions nettes de CO 2 par rapport à 2019 d'ici 2030 et de rendre son activité et ses opérations neutres en carbone d'ici 2050.

SWISS dévoile sa Premium Economy

img.jpg

Le transporteur désire également offrir une nouvelle qualité de confort dans son offre passager avec sa Classe Premium Economy qui devrait établir de nouvelles références sur les vols longs. La nouvelle classe de voyage sera d'abord disponible sur les vols à destination et en provenance de Miami, San Francisco et São Paulo. D'autres destinations depuis la Suisse desservies en Boeing B777-300ER seront ensuite progressivement ajoutées.

SWISS Premium Economy est le premier choix des passagers qui apprécient l'individualité et souhaitent arriver à destination encore plus détendus. Par rapport à SWISS Economy, vous pouvez vous attendre à un siège de dernière génération qui promet plus d'intimité, un confort accru et le meilleur divertissement à un prix attractif. Un nouveau siège confortable, surtout grâce à sa conception innovante à coque dure. Le réglage de ce dernier est simple et ne dérangera pas vos voisins. Un écran de 15,6 pouces est prévu offrant une vision remarquable couplé à un casque antibruit.A bord le passager recevra une trousse de toilette fabriquée de manière durable en SWISS Premium Economy contenant une brosse à dents et du dentifrice, un masque de sommeil et des bouchons d'oreilles. Celui-ci est disponible en différentes variantes, formes et couleurs selon l'aéroport de départ. En parallèle, la Premium Economy offre un système d’enregistrement sans files d'attente avec un service en ligne.

588024-scaled.jpg

Photos : 1 B777 SWISS 2 Principe AeroSHARK 3 & 4 Premium Economy @ SWISS

 

 

12/11/2021

EasyJet rejoint l’initiative “Race to Zero” !

Easyjet-A320neo-e1542829646400-678x381.jpg

Le transporteur « low cost » easyJet a rejoint l’initiative mondiale « Race to Zero », soutenue par les Nations Unies visant à atteindre le zéro-émission carbone nette d'ici 2050 au plus tard.  

En rejoignant « Race to Zero », la compagnie aérienne s'engage à se fixer un objectif transitoire et basé sur la science pour 2035 et à atteindre zéro émission nette d’ici 2050 en conformité avec les critères et les recommandations de l'initiative Science Based Targets (SBTi). La compagnie prévoit de présenter sa feuille de route vers le net zéro carbone dans les mois à venir.

En 2019, easyJet est devenue la première grande compagnie aérienne au monde à compenser toutes les émissions de carbone du carburant utilisé pour tous ses vols, et reste la seule grande compagnie aérienne en Europe à le faire. Un engagement qui n'entraîne aucun coût supplémentaire pour ses clients et qui soutient uniquement les projets certifiés par Gold Standard ou Verified Carbon Standard, normes de certification reconnues au niveau international.

La compagnie easyJet considère cette mesure comme provisoire et estime que l'aviation doit opérer des changements radicaux. Pour ce faire, easyJet travaille avec ses partenaires Airbus et Wright Electric pour accélérer le développement de technologies à zéro-émission. La compagnie est optimiste quant à la possibilité de faire voler régulièrement ses clients sur des avions électriques, hydrogènes ou hybrides d'ici 2035.

Le transporteur « low cost » exploite des avions de nouvelle génération Airbus Neo, permettant une réduction des émissions de carbone de 15 % et une réduction de 50 % du bruit. Ces nouveaux appareils font d’easyJet l'une des plus jeunes et des plus économes flotte en carburant d'Europe. 

La compagnie s'efforce également depuis de nombreuses années de réduire la consommation de carburant dans ses opérations quotidiennes, avec le roulage sur un seul moteur et l'utilisation d'informations météorologiques poussées pour améliorer son pilotage. Depuis 2000, easyJet a réduit de plus d'un tiers les émissions de carbone pour chaque kilomètre parcouru par un passager.

Diminution des plastiques jetables

Au-delà de la réduction de son empreinte carbone, easyJet se concentre sur la diminution du plastique - en 2020, plus de 27 millions d'articles en plastique à usage unique ont été éliminés - ainsi que sur la réduction des déchets au sein de ses opérations plus larges et de sa chaîne d'approvisionnement. A titre d’exemple, la compagnie a récemment introduit de nouveaux uniformes d'équipage fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclées. Quarante-cinq bouteilles entrent dans la composition de chaque tenue, ce qui permettrait d'éviter que 2,7 millions de bouteilles en plastique ne finissent dans des décharges ou dans les océans au cours des cinq prochaines années. Les vêtements sont fabriqués à partir d'un matériau de haute technologie issu de sources d'énergie renouvelables et dont l'empreinte carbone est inférieure de 75 % à celle du polyester traditionnel.

À propos de « Race to Zero »

« Race to Zero » est une campagne mondiale soutenue par l'ONU qui rassemble les acteurs non étatiques - y compris les entreprises, les villes, les régions, les institutions financières, éducatives et de santé - pour qu'ils prennent des mesures rigoureuses et immédiates afin de réduire de moitié les émissions mondiales d'ici à 2030 et d'offrir à terme un monde sans carbone plus sain et plus juste.Tous les membres s'engagent à atteindre le même objectif global réduire les émissions dans tous les domaines, rapidement et équitablement, conformément à l'accord de Paris, avec des plans d'action transparents et des objectifs solides à court terme.Menée par les champions de haut niveau pour l'action climatique - Nigel Topping et Gonzalo Muñoz - « Race To Zero » mobilise les acteurs en dehors des gouvernements nationaux pour qu'ils rejoignent l'Alliance Ambition Climat (Climate Ambition Alliance), qui a été lancée lors du Sommet de l'action climatique 2019 de l'UNSG par le Président du Chili, Sebastián Piñera.

À propos de 2030 Breakthroughs

Les 2030 Breakthroughs articulent ce que les acteurs clés doivent faire, et à quel moment, pour apporter le changement de système dont nous avons besoin pour atteindre un monde résilient et sans carbone dans plus de 30 secteurs de l'économie réelle. Les 2030 Breakthroughs s'inspirent des Climate Action Pathways, un ensemble de feuilles de route sectorielles complètes visant à respecter l'accord de Paris conformément à la norme de 1,5 °C, élaborées par les Champions du haut niveau pour le climat des Nations Unies et le Partenariat de Marrakech.

Photo : A320 neo easyJet @ Matti Blume

 

11/11/2021

Premier vol d’un H225 avec 100% de biocarburant !

unnamed-1.jpg

Un hélicoptère Airbus H225 a effectué le tout premier vol avec du carburant aviation 100 % durable (SAF) équipant l'un des moteurs Safran Makila 2. Le vol, qui a eu lieu au siège de la compagnie à Marignane, marque le début d'une campagne de vols visant à évaluer l'impact du SAF non mélangé sur les systèmes de l'hélicoptère en vue de certifier l'utilisation de mélanges de SAF dépassant la limite de 50 % actuelle.

« Alors que tous les hélicoptères Airbus sont certifiés pour voler avec un mélange allant jusqu'à 50 % de SAF mélangé à du kérosène, l'ambition de notre société est de faire certifier ses hélicoptères pour voler avec 100 % de SAF dans la décennie. Le vol d'aujourd'hui est une première étape importante vers cet objectif », a déclaré Stefan Thome, vice-président exécutif, Ingénierie et directeur technique d'Airbus Helicopters.

La campagne de vols, qui fait suite aux précédents tests au banc de SAF sans mélange effectués par Safran Helicopter Engines dans son usine de Bordes, permettra de mieux comprendre les défis techniques liés à l'utilisation de 100 % de SAF. L'hélicoptère d'essai H225 a volé avec un SAF non mélangé dérivé d'huile de cuisson usagée, fourni par TotalEnergies, qui offre une réduction nette de 90 % de CO2 par rapport au carburéacteur ordinaire.

« Le SAF est un pilier important de la stratégie de décarbonisation d'Airbus Helicopters, car il permet une réduction immédiate des émissions de CO2 sans impact négatif sur les performances de l'hélicoptère », a ajouté Thome. « Je remercie nos partenaires Safran Helicopter Engines et TotalEnergies pour leur importante collaboration afin de faire du vol d'aujourd'hui une réalité. Une coopération accrue entre toutes les parties prenantes de l'industrie est essentielle pour surmonter les défis associés à la mise en œuvre à grande échelle de la SAF et pour faire de réels progrès dans la réduction des émissions de CO2 de l'industrie aéronautique ».

Afin de piloter le déploiement des biocarburants, Airbus Helicopters a lancé un groupe d'utilisateurs SAF dédié à la communauté des voilures tournantes. La société a également commencé à utiliser SAF pour des vols de formation et d'essai sur ses sites français et allemands.

 Photo : Le H225 lors de son vol @ Airbus Helicopters