21/11/2016

Certificat de type provisoire pour le KC-390 !

342.jpg

L'armée brésilienne a décerné à Embraer un certificat de type provisoire pour la configuration de base de la version ravitailleur en vol du KC-390. Une étape de plus, sur la voie de la capacité opérationnelle initiale de l'armée de l'air au second semestre de 2017 avec le KC-390.

«La réalisation de cette étape témoigne de la maturité de la conception qui permet à la campagne d'essais de progresser comme prévu et avec une efficacité élevée», déclare Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security.

L'approbation provisoire de l'Institut de promotion et de coordination industrielle (IFI) affirme que le véhicule de base du KC-390 «est conforme aux exigences de la base de certification», précise Embraer. IFI est une organisation de l'armée de l'air brésilienne qui dirige le processus de certification militaire pour les nouveaux avions. Embraer prévoit de compléter la certification du KC-390 l'année prochaine, permettant aux livraisons de commencer en 2018.

L'armée de l'air brésilienne a commandé 28 KC-390 pour remplacer une flotte vieillissante de Lockheed-Martin C-130 « Hercules ». Cinq autres pays, dont l'Argentine, le Chili, la Colombie, la République tchèque et le Portugal, ont signé le programme de développement avec l'engagement d'acheter 32 avions supplémentaires.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

4356.png

Photos : 1 KC-390 @ A.J. Best 2 KC-390 @ Embraer

19/04/2016

Israël négocie l’achat de C-130J Additionnels !

MP14-0471 C-130 5723 Israel Ferry .jpg

Israël a débuté des négociations en vue de d’augmenter sa flotte d’avions de transport tactique de Lockheed-Martin C-130J « Super Hercule ».

Trois Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » nommé "Samson" (Shimshon en hébreu) au sein de sont déjà en service au sein de la Kheil HaAvir, sur la base aérienne de Nevatim. Deux appareils doivent encore être livrés prochainement. L'armée de l'air israélienne (IAF), exploite des C-130 depuis 1971.

Le C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

Photo : C-130J « Samson » israélien @ IAF

23/12/2015

L’Australie désire plus de « Chinook » !

CH-47F-commissioning.jpg

L'Australie a exprimé son intérêt pour l'achat de 3 hélicoptères lourds Boeing CH-47F "Chinook" de plus. Au total, l’inventaire atteindrait alors le chiffre de dix appareils de ca type. Le montant de la transaction est estimé à près de 180 millions de dollars.

Les CH-47F "Chinook" australiens sont dotés de radios cryptées et d’un système complet de guerre-électronique avec détecteurs de radar et d’alerte d’approche missiles.

 

Le Boeing CH-47F : 

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée ainsi qu'un poste de pilotage automatique numérique.

 

Photo : Boeing CH-47F « Chinook » australien@ RAAF

 

05/12/2015

Entrée en service de l’Iliouchine Il-476 !

dsc01117.jpg

Moscou, la force aérienne russe (Voyenno-Vozdushnye Sily Rossii / VVS) a pris livraison de son premier avion de transport IL-476 en ce début du mois de décembre. Cette livraisons fait suite à un contrat en signé en 2012 d’une valeur de 3,5 milliards d’euros, portant sur 39 appareils. L'avion, rejoint sa base de déploiement à Ivanovo-Severnyy à environ 200 km au nord-est de Moscou.

 

l’Iliouchine Il-476 (Il-76MD-90A) :

 

images1234233_b1-1140d.jpg

L'avion de transport lourd Il-476 ((Il-76MD-90A) est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. Il rappelle son prédécesseur, 

l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six membres d'équipages contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique, ainsi qu’à des compagnies aériennes.

Dans le cadre de sa modernisation, la Russie développe également un système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS) variante devant être désignée l'A-100 (les AWACS actuelles base-76-Il, dont il existe 20 exemplaires actuellement en service avec le VVS, est désigné l'A-50 'Mainstay'.

 

001fd04cf34a12b3688d5a.jpg

Photos : 1 & 3 l’il-476 2 cockpit @ Iliouchine

03/08/2015

Le C-27J « Spartan » doté de « Winglets » !

original_C_27J_with_winglets_g.jpg

AleniaAermacchi a terminé les essais en vol du C-27J « Spartan » doté  de « winglets » en bout d’ailes. Les ailettes, qui sont des extensions à l'extrémité des ailes de l'avion, ont pour but d'améliorer les performances de vol de l'avion en augmentant le rapport portance-traînée.

En service, les avantages de cet ajout doivent l’amélioration des performances à par temps chaud chaud et sur piste d’altitude ainsi qu’une l’augmentation de la charge utile. Le C-27J disposera également d’une meilleure endurance et d’une réduction des coûts d’exploitation.

La conception de l'ailette comprend également, comme une particularité, certaines pièces ont été produites par une nouvelle technologie de fabrication en 3D.

 

Le C-27J « Spartan » : 

Le C-27J «Spartan» est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

Photos : AleniaAermacchi C-27J Spartan avec Winglets @ Alenia