16/10/2013

Journées portes ouvertes à Emmen !

66633-45GsagV3JrB7BsEVrpjkXA.jpg

 

L’aérodrome d’Emmen dans le canton de Lucerne organise cette fin de semaine deux journées portes ouvertes aux publics. Cela fait 23 ans que l’aérodrome n’avait plus organisé un tel évènement, l’occasion de rencontrer les nombreux acteurs qui font vivre l’aérodrome au quotidien.

Le comité d’organisation a le plaisir de vous inviter

§  le vendredi 18 octobre et
le samedi 19 octobre 2013

 

 De nombreuses choses ont été réalisées ces dernières années. De nouvelles constructions ont vu le jour, de nouveaux systèmes ont été introduits et divers partenaires veillent chaque jour à la sécurité du ciel suisse aux côtés du commandement de la base aérienne d’Emmen (Forces aériennes). Le comité d’organisation propose aux visiteurs un programme varié de 9h00 à 16h00 et l’opportunité de jeter un regard dans les coulisses.

Démonstrations aériennes : 11h00 - 12h00 et 14h00 - 15h00 avec tous les avions militaires engagés à Emmen avec : Pilatus PC-9, PC-21, la Patrouille Suisse, parachutistes.

 

 

19/02/2013

La Patrouille Suisse va perdurer !

ueli-maurer-patrouille-suisse-wird-es-weiterhin-geben-126085103.jpg

Décidément, le journalisme dans notre pays a perdu de sa superbe, autrefois précis, aujourd’hui l’information rapide et non vérifiée est de mise. En résulte une désinformation sur des sujets importants, comme le printemps dernier, à propos des Gripen E et aujourd’hui avec la Patrouille Suisse.

La décision en 2005, de Samuel Schmid, de prévoir le remplacement partiel de la flotte d’avions F-5 (TTE) allait irrémédiablement poser un problème sur la forme de la Patrouille Suisse. Dans le monde de l’aviation, tout le monde était au courant. Dès lors, annoncer la semaine dernière que Monsieur Maurer a décidé de supprimer la Patrouille Suisse était une information fausse !

Il est donc évident que depuis le lancement du programme de remplacement partiel des F-5 diverses alternatives sont à l’étude au sein du DDPS et de Forces aériennes.

Ce matin, Monsieur Maurer confirme les éléments suivants : La Patrouille Suisse va continuer d’exister, mais sous une forme qu’il reste à définir. Trois options sont possibles : Les NCPC-7, Les F/A-18 Hornet voir le Gripen E. Mais, il ne sera pas question de peindre les Hornet ou les Gripen avec des couleurs voyantes, dans le cas d’un tel choix.

Dans le cas du choix du Hornet, par exemple, il faudra également définir si, il est optimum de doter la PS de 6 avions ou de 4. Cette définition et directement liée au nombre de Hornet disponible, soit 33.

 

1838.jpg

Photos : 1 Patrouille Suisse sur F-5 2 Hornet en formation @ Swiss Air Force

 

13/02/2013

La Patrouille Suisse sur PC-7 ?

bildergalerie.parsys.51653.2.photo.Photogallery.gif.jpeg


 

Pour faire suite à la déclaration de ce jour concernant la fin de la Patrouille Suisse et de mon article sur le sujet « Patrouille Suisse chronique d’une mort annoncée», notre pays pourrait bien malgré tout continuer avec une Patrouille aérienne mais sensiblement différente.

 

Patrouille Suisse sur NCPC-7 :

 

A défaut d’avoir suffisamment de F/A-18 ou de Gripen E pour faire perdurer celle-ci, la seule solution qui pourrait logiquement s’imposer d’ici 2016 vient du PC-7 Team. Le Team PC-7 est déjà un ambassadeur des Forces aériennes suisses, le PC-7 TEAM symbolise le dynamisme, l’élégance et la précision de la voltige aérienne en patrouille de haut niveau. Le vol en formation avec des avions à hélice exige des pilotes militaires le maximum de leurs talents aéronautiques.

 

Le Team aujourd’hui sur la version modernisée NCPC-7 dispose également d’une peinture  attrayante pour les représentations aériennes.


 

patrouille suisse,l'avenir d ela patrouille suisse,pc7team,swiss air force


 

Avions turbopropulseurs :

 

La Patrouille Suisse sur NCPC-7 sera certes moins rapides que sur les F-5, cependant beaucoup de pays ont déjà des Patrouilles similaires comme le Brésil (Esquadrilha da Fumaça sur EMB-312), l’Afrique du Sud (Silver Falcon sur PC-7MKII) ou l’Australie (The Roulettes sur PC-9). Il serait très facile de doter les NCPC-7 de fumigènes pour accentuer le panache des démonstrations.


 

800px-Silver_Falcons-004.JPG


 

Nous verrons donc si j’ai vu juste aujourd’hui quant à l’avenir de la Patrouille Suisse !

 

Photos : 1 Team NCPC7 @ Swiss Air Force 2 Team PC7 à Sion @ Pascal Kümmerling 3  Silver Falcon de la SAAF @ SAAF

 

 

Patrouille Suisse chronique d’une mort annoncée !

patrouille_suisse.jpg

 

L’annonce de ce matin concernant la fin de la mythique Patrouille Suisse en 2016 ne laisse personne indifférent, pour ou contre, cette nouvelle déclenche une crise émotionnelle parmi les citoyennes et citoyens de notre pays ainsi qu’à l’étranger. Pourtant, cette issue était déjà mentionnée depuis 2008 avec le départ à la retraite des avions de combat Northrop F-5E/F « Tiger II ».

Plus assez d’avions :

Crée en 1964 avec au début 4 avions de type Hawker Hunter MK58A la Patrouille Suisse s’est rapidement fait une place parmi les meilleures équipes de présentation militaire, puis la transition en 1995 sur F-5 a fait perdurer cette image encore ré-haussée grâce aux magnifique peintures. Mais n’oublions pas que pour pouvoir gérer une telle carte de visite, nous avions à l’époque 158 Hawker Hunter et 110 F-5.

 

history_parsys_71300_Image.jpg

La situation à bien changer avec aujourd’hui 33 Boeing F/A-18C/D « Hornet » et que nous n’aurons en 2018 que 22 JAS39 Gripen E. Pas suffisamment d’avion pour assurer la continuité du symbole que représente la Patrouille Suisse.

N’oublions pas l’exception que représente nos Forces aériennes qui font partie des rares unités ayant eu la capacité de présenter durant toutes ces années une patrouille avec des avions de combat et non des appareils écoles. Beaucoup de nos voisins n’ont même pas une patrouille de ce type à disposition.

Les autres cartes de visites :

Nos Forces Aériennes continueront de se présenter lors de manifestations et meetings aériens en Suisse et à l’étranger avec le Team PC-7, le Swiss Hornet Solo Display et le Cougar Display. Très probablement qu’il y aura un Gripen Solo Display dans les années à venir.

Pas d’autre alternative :

Malheureusement, il n’existe pas d’alternative à l’heure d’aujourd’hui pour maintenir la patrouille Suisse à long terme. Tout au plus, il serait possible par contre de maintenir la dizaine de F-5E jusqu’en 2020, mais encore faudrait-il, que le Département de la Défense dispose de moyens financiers qui le permettent, on ne peut pas continuer à baisser les budgets éternellement et vouloir le beurre et l'argent de celui-ci. La balle est dans le camps des parlementaires à Berne.

Histoire de la Patrouille Suisse :

Fondée le 22 août 1964, année de l’exposition nationale, la Patrouille Suisse (PS) était en gestation depuis 1959, date à laquelle jaillit l’idée de former une équipe de démonstration composée de pilotes professionnels. L’Escadre de Surveillance fut chargée de procéder à l’entraînement d’une double patrouille, soit quatre avions, en prévision de démonstrations de vol. Les formations volaient alors sur les avions de combat britanniques Dans la perspective de l’exposition nationale EXPO 64 à Lausanne et des festivités programmées pour les 50 ans de l’aviation militaire suisse, des directives furent données pour intensifier les entraînements de la double patrouille de Hunter. Les exhibitions orchestrées dans tout le pays à l’occasion de ce jubilé ont fortement impressionné des centaines de milliers de spectateurs ainsi que la presse helvétique. C’est à cette période que, inspirée par la Patrouille de France, notre formation d’acrobatie aérienne adopta spontanément le nom de Patrouille Suisse. Le Département militaire fédéral de l’époque (DMF), convaincu par le succès remporté auprès du public par la Patrouille Suisse, décida de la nommer ainsi au titre de formation officielle de vol acrobatique.En 1965, la Patrouille Suisse acheva pour la première fois une saison complète avec quatre démonstrations. Par la suite, elle s’efforcera de perfectionner constamment son programme et de peaufiner sa chorégraphie jusque dans les moindres détails.En 1970, la Patrouille Suisse s’est agrandie en passant à cinq machines, ce qui a permis de rendre le programme encore plus attractif. Seule ombre au tableau, le strict respect de la neutralité limitait l’activité de la formation à la Suisse. Mais tout change en 1978, lorsque la Patrouille Suisse est invitée au 25e anniversaire de la Patrouille de France à Salon-de-Provence. Ce fut l’occasion pour elle de s’illustrer enfin à l’étranger en évoluant dorénavant avec six appareils. Au cours des années suivantes, la Patrouille Suisse s’est produite souvent et avec succès en Suisse et à l’étranger, comme par exemple en France et en Italie.
En 1991, les Hunter participèrent aux célébrations du 700e anniversaire de la Confédération en tenue d’apparat, frappés d’une croix blanche sur fond rouge sous les ailes et du logo du 700e sur le fuselage, une nouveauté qui a beaucoup plu au public. Les pilotes de la Patrouille Suisse se produisirent une dernière fois sur Hunter en 1994. Après 30 ans de fidélité à cet appareil britannique, la formation entre dans une nouvelle dimension aéronautique avec un successeur plus rapide et plus maniable, le chasseur américain Northrop F-5 Les pilotes ont parfaitement su maîtriser la transition en 1995. Les avions, dorénavant intégralement revêtus d’une livrée rouge et blanche, continuent à soulever l’enthousiasme des foules en Suisse et à l’étranger. La première saison des F-5 s’est terminée en apothéose avec deux présentations à l’Axalp à l’occasion des démonstrations de tir. Ce faisant, la Patrouille Suisse a prouvé que les exhibitions aériennes sont également possibles en dehors des aérodromes. Equipés d’un dispositif fumigène depuis 1996.  De nombreux spectateurs sont également attendus en septembre 2004 à Payerne, à l’occasion du meeting aérien Air 04 qui marquera la célébration des 40 ans de la patrouille de vol acrobatique suisse.

aisps3.jpg

Photos : 1 & 3 Patrouille Suisse sur F-5 2 Sur Hunter

11/08/2012

Interlaken : les 20 ans de l’HunterVerein !

 

DSC_2073.jpg


 

Il y a des manifestations qui en apparence, ne payent pas de mine, mais cependant sont importantes, car elles véhiculent un élément important de notre société, l’image de notre patrimoine aéronautique.

Les manifestations en l’honneur des personnes ayant travaillés pour nos Forces aériennes et la mise en oeuvre des divers aéronefs, dont le célèbre Hawker Hunter MK56/58 ne sont que juste récompenses à ces personnes de l’ombre, qui aujourd’hui encore,  nous transmettent leur passion mais aussi les émotions passées !

 

DSC_2039.jpg

 

 

Voir voler d’authentiques Hunter est en soi un bonheur pour tous ceux et celles qui ont croisé ce merveilleux chasseur anglais dans notre ciel, parfois «traqué» pour les anciens qui ont servit dans la DCA et finalement une leçon d’histoire pour les plus jeunes !

Merci à toutes celles et ceux qui participent à à l’entretien de cette légende aérienne qu’est le Hunter à travers les différentes associations qui font perdurer notre mémoire !

Pour ceux et celles qui désirent encore cette année croiser le Hunter il reste encore deux manifestations à ne pas manquer :

DSC_2264.jpg

 

 

Les 24 au 26 août à lors du 75e Jahre-Jubiläum de l’aérodrome de Birrfeldhttp://www.birrfeld.ch/?id=176)

et le 25 août la fête de l’aérodrome de St.Stéphanhttp://www.myswitzerland.com/fr/accueil/service-actualites/manif...)

Photos : 1 Hunter en vol 2 au sol 3 La Patrouille de Suisse @ Pascal Kümmerling