07/04/2012

Livraison du 4’500e F-16 !

 

f16-4500-680.jpg


Lockheed Martin célèbre la livraison du  4’500e F-16 Fighting Falcon. L’appareil en question est destiné à la Force aérienne du Maroc, une cérémonie pour fêter ce nouveau reccord a été organisée chez le constructeur.

 

 

Le 4500e F-16 «Charlie» soit un aéronef au standard Block 52 va rejoindre prochainement la Force aérienne du Maroc. Ce pays a sélectionné la configuration Block 52 du F-16C/D avec  le moteur Pratt & Whitney F100-PW-229 et dotés d’écrans avec affichage couleur. En mode air-sol, les avions disposeront de la nacelle de désignation Sniper, ils emporteront les bombes guidées GBU-24 et  GBU-31/38 JDAM, des missiles Maverick dans leurs version AGM-65D/G/H ainsi que le missile antiradar AGM-88B/C Harm. En version reconnaissance  l’avion emportera la nacelle longue portée DB-110 de Goodrich tout comme la Grèce et de la Pologne. en m ode air-air l’avion sera doté des AIM-9X avec viseur de casque en combinaison avec l’AIM-120C AMRAAM.

2012_F16_4500_13999_1269967624_9924.jpg

 

 

Rappel :

Le General Dynamics F-16 «Fighting Falcon» est un avion de combat multirôle développé initialement par General Dynamics, aujourd’hui propriété de Lockheed-Martin, pendant les années 1970. Commandé par plus de 20 pays différents, construit sous licence en Turquie, en Coréée du Sud et par un groupe de quatre pays de l'OTAN le F-16 est en 2009 l'avion de chasse le plus utilisé dans le monde. 

«Alpha & Bravo» :

La construction en série commença mi-1975. Par rapport au prototype YF-16, le futur F-16A était plus long de 30 centimètres pour augmenter la capacité en carburant, son nez était redessiné pour permettre d'accueillir un radar Westinghouse APG-66, et sa surface alaire était augmentée de presque 2 m². D'autres modifications mineures avaient été apportées, et une version biplace F-16B était prévue. Le premier F-16A fit son vol inaugural le 7 décembre 1976, suivi par le F-16B le 8 août 1977

Les livraisons à l'US Air Force commencèrent début 1979 alors que celle-ci avait commandé 783 F-16A et F-16B supplémentaires, destinés à la chasse-bombardement.  La production en Europe avait débuté début 1978. Le millième F-16 fut livré le 8 juillet 1983.

Quatre lots de production principaux ont été réalisés (block 1 et 5, block 10, block 15 et block 20). Les F-16A/B européens ont subi un programme de remise à niveau (Mid-Life Update) pendant la seconde moitié des années 1990.

«Charlie & Delta» :

La version F-16C fut lancée en 1981 afin d'apporter à la fois des capacités tous-temps et la possibilité de tirer hors de portée visuelle (Beyond Visible Range). Pour cela, le radar APG-66 est remplacé par un radar multimodes bien plus performant AN/APG-68(V). D'autres améliorations furent apportées comme un détecteur d'alerte radar et des lances-leurres.

Le premier F-16C fit son vol inaugural le 15 juin 1984 et sa mise en service commença en 1986. Quatre lots de production ont été réalisés (block 25, block 30/32, block 40/42, block 50/52). Tous les F-16C/D ont été construits aux USA.

Premier  engagement :

Les premières opérations de combat du F-16 eurent lieu lors de l'opération quand Israël bombarda le site de la centrale nucléaire irakienne d'Osirak le 7 juin 1981 avec huit de ces appareils et six F-15. 

F-16 «Viper» :

Le F-16 est encore en développement avec peut-être son ultime version le «Viper». Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

 

sncf16bershava.jpg


 

Photos : 1 & 2 Cérémonie 4500e appareil @ Lockheed-Martin 4 F-16 «Delta» Heyl Ha'Avir @ Pascal Kümmerling

 

19/03/2012

La Thaïlande modernise ses F-16 !

 

44959_1232027069.jpg


 

BANGKOK, Don Muang, Royal Thaï Air Force base (RTAF), La Force aérienne thaïlandaise lance un programme de modernisation de sa flotte d’avion de combat F-16 «Fighting Falcon». Au total se sont 16 appareils qui sont concernés. Le coût de l’opération est estimé à 900 millions de dollars

Modernisation par étape :

Les F-16 A/B Block 15 sont en service en Thaïlande depuis 1987, au nombre de 55 appareils. 36 d’entre eux ont déjà été modernisé au standard Block 55 et il reste 16 appareils (les autres se sont crashé) encore au stade initial.

Les 16 appareils seront modernisés en trois phase, la première concernera 6 appareils cette années. La totalité devra être opérationnel d’ici 2013.

 

APG-68-V9 (2).jpg

 

 

Northrop Grumman a reçu un contrat pour la modernisation avec un nouveau radar, soit l’ APG-38(V)9 en remplacement de l’APG-66. Ce nouveau radar bien que doté d’une antenne classique à balayage mécanique offre 33% de capacité de détection que l’ancienne version en mode air-air et air-sol. Il dispose d’un mode d’ouverture synthétique et permet une cartographie plus efficace. Ce nouveau radar est également plus léger et dispose d’une meilleure capacité de refroidissement. Les coûts de maintenance sont également plus faible à hauteur de 45%. 

Autres améliorations, les F-16 thaï seront doté d’un nouvel interrogateur IFF AN/APX-113 de BAE Systems avec un nouveau Transpondeur. La protection des appareils n’a pas été oubliée, ils seront doté du distributeur de leurres AN/ALE-47 ainsi que du système de gestion de guerre électronique AN/ALQ-213 de Terma System.

L’avenir de la RTAF :

On ne connait pas encore la panification pour les vingt prochaines années de la RTAF, cependant celle-ci devrait à terme, commander une nouvelle série de Gripen (version C/D ou peut-être E/F) afin de remplacer définitivement les F-5. En parallèle celle-ci devrait également mettre à jour les 36 autres F-16 à moins que le pays n’opte pour une transition complète sur Gripen. Les finances seront déterminantes dans ce choix !

18246_1192414904.jpg


 

Photos : 1 & 3 F-16 RTAF Pawarin Praduldee 2 le radar Northrop Grumman APG-38(V)9 @ Northrop Grumman

 

20:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thailande, rtaf, f-16 |  Facebook | |

16/02/2012

Lockheed-Martin présente le F-16V «Viper» !

 


1329313605249.jpg

 

 

SINGAPOUR, à l’ouverture du Singapore Airshow,  Lockheed Martin a dévoilé une nouvelle version de son F-16. Le F-16V «Viper» présente une série d’améliorations. Avec près de 4.500 F-16 livrés à ce jour, il s'agit d'une étape naturelle dans l'évolution de l’appareil le plus populaire  de la 4e génération. Le programme «Fighting Falcon» n'a cessé d'évoluer depuis sa version de base avec le F-16 A/B, puis la longue transition vers le F-16 C/D Block 60 d’aujourd’hui.

Le F-16V «Viper» :

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

Nouveau radar RACR :

Le RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 soit neufs ou dans les cas de modernisation de flottes déjà en service.

En ce qui concerne la variante RACR qui équipera les F-16, Raytheon à terminé le développement dans temps record de 24 mois, une série d'essais en vol ont été menés sur des appareils de l’USAF à Edwards Air Force Base, en Californie. Ces vols de démonstration ont mis en évidence les capacités multirôle dans les gammes air-air et air-sol.

Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

Les clients :

Deux pays ont déjà opté pour une modernisation de leur flotte de F-16 en direction du modèle «Viper», les Etats-Unis qui doivent patienter suite aux nombreux retards du F-35 et qui ne pourront  pas se doter en nombre suffisent du nouvel appareil. Puis, je vous l’annonçait il y a quelques semaines, la Corée du Sud vient d’opter pour la même modernisation.

Les clients du F-16 sont nombreux en Asie et ce n’est pas pour rien que Lockheed-Martin à commencé la tournée du «Viper» sur ce continent ! Le F-16 est le choix de 26 pays. Le programme F-16 a été caractérisé par une coopération internationale sans précédent entre les gouvernements, les forces aériennes et l'industrie aérospatiale.

1815443847.jpg


 

Photos :  1 F-16V «Viper» 2 Radar RACR sur le F-16 @ Lockheed-Martin

 

29/12/2011

Israël modernise ses F-16 !

 

 

F-16-israélien-0021.jpg

 

 

Forces aériennes israéliennes (Heyl Ha'Avir) va moderniser sa flotte d’avion de combat Lockheed-Martin F-16 et ceci pour notamment compenser les retards dans la livraison des premier F-35 «Ligtning II». Mais il s’agit également de maintenir la flotte de  F-16 au plus haut niveau technologique, étant donné que celle-ci représente la colonne vertébrale des Forces aériennes.

Depuis un certain temps, Israël modernise ses F-16 avec tout d’abord les versions les plus anciennes A/B. Il s’agit aujourd’hui d’entreprendre une mise à jour des version C/D qui resteront en service après la livraison des F-35. L’IAF dispose de 324 avions de combat F-16, se qui en fait le premier utilisateur dans la région.

Modernisation des F-16 :

Dans le but d’augmenter la durée de vie de l'avion, l'IAF a décidé de mettre à niveau les commandes de vol du système ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils seront équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute sera remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils ne disposant pas encore de viseur de casque en seront pourvu.

Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique sera installé et permettra d’amélioré les débriefing.

F16I_846.jpg


 

Photos : F-16 C Block52 en vol et F-16D au sol @ IAF

 

22/12/2011

Oman commande des F-16 supplémentaires !

 

 

orbat-f16.jpg

 

 

Le Sultanat d’Oman vient de confirmer une commande additionnelle de 12 avions de combat Lockheed-Martin F-16 C/D qui viendra s’ajouter aux 12 appareils déjà en service depuis 2006. Le contrat d’une valeur de 600 millions de dollars a été confirmé par le Département d’Etat américain.

Nouvelle victoire américaine :

Bien engagé sur ce marché depuis une première vente, les américains confirment une nouvelle fois avec cette commande, une emprise commerciale efficace. La France depuis 2009, a bien tenté de placé le Rafale. Le président Nicolas Sarkosy avait pourtant défendu personnellement le dossier auprès du Sultan Qabous. EADS /Cassidian avait de son côté lancé des discussions pour tenter de vendre l’Eurofighter Typhoon II.

Première vente :

En mai 2002, le Sultanat d'Oman a signé un accord avec le gouvernement américain pour l'achat de 12 F-16Block 50 dans le cadre de l’accord A'safiya A'sama (Clear Skies) Foreign Military Sales (FMS) programme. L'accord comprend huit monoplaces F-16C et quatre biplace F-16D.

Le 4 août 2005, la Royal Air Force d'Oman a accepté le premier F-16 de Lockheed- Martin à  Fort Worth. Le premier F-16 est un biplace F-16D et ceci  le 19 Juillet 2005, un mois en avance sur le calendrier. Le premier monoplace F-16C vola en août 2005 et a été accepté en Septembre. Ces deux avions ont été convoyé à Oman à la mi-Octobre 2005.

Détails de la vente :

Le Sultanat d’Oman a opté pour le Lockheed-Martin F-16 C/D Block50, qui sera décliner comme suit : 8 monoplaces C et 4 biplaces D. Ces appareils seront optimisés en plus de la supériorité aérienne pour la destruction des radars ainsi que pour la neutralisation des défenses ennemies (SEAD). Doté de moteurs General-Electric F110-GE-129  et du radar Raytheon AN/APG-68 (V)., ils disposeront de pod de désignation SNIPER.

Les 12 nouveaux F-16 reprendront le même armement que les appareils de la première tranche qui comprend des missiles AMRAAM AIM-120C3, AIM-9M-8 Sidewinder, missiles Maverick AGM-65D,  AGM-84D Harpoon anti-navires et bombes GBU-10 et Enhanced GBU-12 guidées au laser.                    La seconde série sera livrée d'ici 2016.

Rappel sur la version Block 50/52 :

F-16C/D Block 50 et 52  et une version dérivée du F-16CG/DG Block 40 et 42 encore améliorée pour l'attaque au sol : radar APG-68(V)7, écrans multifonction couleur et générateur d'affichage programmable, nouveau MMC, nouvelle carte numérique de terrain, nouvelle caméra vidéo couleur et magnétoscope pour enregistrer les images de la vue du pilote du HUD, système de transfert de données plus rapide. Moteurs General-electric F110-GE-129 (Block 50) ou Pratt ] Whitney F100-PW-229 (Block 52) plus puissants.

aabqy0.jpg

 

 

Photos : F-16 C & D d’Oman de la première série @ Oman Air Force