07/01/2013

Global Hawk supplémentaires pour l’USAF !

global-hawk-825x525.jpg


 

SAN DIEGO, le 7 janvier 2013, Northrop-Grumman Corporation  a achevé la livraison de deux avions sans pilote de type Global Hawk destiné à l'US Air Force. 

En 2012, trois nouveaux Global Hawks ont été livrés à l'USAF et cinq drone ont été modernisés avec des capteurs supplémentaires. Un total de 37 Global Hawks  ont été livrés à l'armée à l’USAF sur un total de 57 commandés.

 

Le Global Hawk a enregistré plus de 80.000 heures de vol et a été utilisé sur les champs de bataille en Irak, en Afghanistan et en Libye. Le système de drone a également appuyé les efforts de collecte de renseignement et de reconnaissance à la suite des tremblements de terre dévastateurs qui ont frappé Haïti et le Japon.

 

A propos du Global Hawk :


 

RQ-4A.2.jpg


Le RQ-4 Global Hawk  est un drone de surveillance construit à long rayon d’action  par Northrop-Grumman pour l'US Air Force. Il a effectué son premier vol le 28 février 1998. Il est un des rares représentant de la classe des drones dites des « HALE » (Haute Altitude Longue Endurance). Le RQ-4 Global Hawk pèse 14,6 tonnes au maximum au décollage, soit la masse d'un petit chasseur, malgré ses dimensions notamment son envergure qui est digne de celle d'un avion de ligne.  La  construction est assurée à plus de 50 % en matériaux composites (les ailes sont en graphite). La motorisation est assurée par une turbine Allison Rolls-Royce AE3007H.

Permettant des vols de croisière à très haute altitude, au-dessus du trafic ordinaire commercial,  le RQ-4 Global Hawk peut surveiller de vastes zones géographiques avec une précision extrême, donnant au gouvernement et à l'armée les informations les plus récentes disponibles lors d'une crise ou une situation d'urgence et en leur fournissant en temps réel une imagerie de haute résolution qui permet  d’appuyer les opérations sur un large spectre.

Le Global Hawk peut voler pendant de longues périodes soit près de 42 heures sur plus de 12.300 miles nautique. 

 

Le Global Hawk est également en service dans l’armée allemande depuis 2011. La Corée du sud est actuellement en négociation pour l’acquisition de quatre exemplaires de ce drone.


 

17411.jpg


 

Photos : Global Hawk @ Nothrop-Grumman

 

21:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : usaf, global hawk, drone, northrop grumman, uav |  Facebook | |

05/12/2012

Entrée en service du Centaur !


armasuisse,drone,diamond da-42,centaur,drone hybride,drone centaur,avia news centaur


Le Diamond DA-42 «Centaur» est entre en service au sein d’Armasuisse sur l’aérodrome d’Emmen. J’avais annoncé en prime, la commande en première mondiale de cette appareil il y a un peu plus de six mois, le voici maintenant en service.

 

Pour donner suite à un mandat de l'Etat-major de l'armée, Armasuisse teste à l'aide d'une nouvelle plate-forme technologique des capteurs pouvant être utilisés dans de futurs systèmes de drones. Dans une première phase, les activités portent principalement sur des procédures « Sense and Avoid » destinées aux aéronefs sans pilote. 

La plate-forme technologique Centaur OPA ( Optionally-Piloted Aircraft ) est réalisée sur la base d'un avion bimoteurde type  Diamond Aircraft ( DA-42 ). Le DA-42 a été transformé en OPA par la société Aurora Flight Science, à Manassas ( USA ). A la fin novembre 2012, armasuisse a pu procéder à la réception de l'OPA sur l'aérodrome militaire d'Emmen.


 

470373619.png


 

L'OPA peut être engagé dans les trois modes d'exploitation suivants : avec pilote, hybride et sans pilote.

 

Dans le mode d'exploitation « hybride », l'avion est télépiloté par un équipage se trouvant dans une station de contrôle au sol, tandis qu'un pilote de sécurité embarqué peut reprendre les commandes de l'appareil si nécessaire.

 

Ce mode d'exploitation offre les meilleures conditions pour les essais, la validation et la certification de la nouvelle avionique dans le domaine « Sense and Avoid » ( détection et évitement automatiques d'autres aéronefs ). Les premiers tests « Sense and Avoid » sont prévus dans le courant du premier semestre de 2013.

 

La Suisse premier utilisateur de la plateforme Centaur : 

 

Armasuisse est devenu le premier exploitant de cette plateforme de nouvelle génération, 

avec une flexibilité sans précédent en matière d’opération, le « Centaur » est un nouveau type d'aéronef disposant de trois modes d’utilisation. Premièrement, il peut être piloté comme un avion normal, en conservant sa certification FAA et ses fonctionnalités de navigation dotées du système Garmin G-1000. En moins de quatre heures, il peut être converti en avion sans pilote, en utilisant un système de contrôle complètement distinct de drones installés là où le copilote est assis normalement. Enfin, il peut être piloté en mode hybride, fonctionnait comme un drone, mais avec un équipage à bord. L'équipage peut contrôler l'avion en utilisant une station de contrôle à bord et  faire fonctionner des charges utiles et réaliser des expériences, d'interagir avec les contrôleurs du trafic aérien, et servir comme un observateur de la sécurité.

 

Économique le Centaur est un avion bimoteurs qui offre à la fois une efficacité exceptionnelle et qui est extrêmement silencieux. Le Centaur brûle moins de 40 livres de carburant par heure, et peut rester dans les airs durant trois jours. Le bruit des moteurs a été spécialement atténué au point que  l'aéronef et pratiquement indétectable à des altitudes de plus de 3000 pieds depuis le sol.

 

En service depuis les installations de l’aérodrome d’Emmen, le Centaur servira à tester différents systèmes de navigation ainsi que les futurs systèmes de capteurs pouvant équiper les drones qui équiperont nos Forces aériennes.  


 

Diamond%20DA42-1.jpg


 

Photos : 1 Le Centaur suisse @ Armasuisse   2 le DA-42 en version Centaur  @ Aurora Flight

01/12/2012

Catapultage réussi du X-47B !

16953.jpg


 

 

Patuxent River, Maryland, Naval Air Systems Command, l’un des deux prototypes de drone X-47B fabriqué par Notrhrop-Grumman à réussi cette semaine son premier de catapultage depuis le  sol. Cette réussite ouvre la voie aux essais en mer, avec le second prototype qui est, quant à lui, arrivé à bord du porte-avions USS Harry S.Truman.

 

Essais de catapultage:

 

La campagne d’essais de catapultage au sol sert à vérifier la capacité structurelle du drone à résister au lancement à l’aide d’une catapulte à vapeur standard utilisée sur les porte-avions de l’US Navy et de supporter les rigueurs d’un emplois sur ce type de bâtiment de surface.

 

Puis, viendra avec le second démonstrateur les premiers catapultages à partir de l’USS Harry S. Truman et les vérifications du systèmes de contrôle permettant un appontage automatique du drone. 

 

Depuis la naissance de l'aviation navale, les ingénieurs se sont appuyés sur les pilotes d'essais expérimentés pour aider à évaluer les qualités de vol des avions à décoller et atterrir sur un porte-avions, aujourd'hui, l'équipe de tests de la Marine se repose uniquement sur des données pré-programmées et automatisées qui ont été intégrées dans les ordinateurs du drone. 


 

thumb_121129_N_JQ696_082.jpg


 

A bord du porte-avions : 

 

Pendant que les essais de catapultage au sol se poursuivent, le second démonstrateur du X-47B va effectuer toute une série de tests durant trois semaines, afin de valider son intégration à la nouvelle plateforme. Il sera opéré à distance par un système de commandes portatif. Les essais de décollages et d’appontages auront lieu en 2013, au plus tôt. Les essais de ravitaillement en vol autonome devraient eux avoir lieu en 2014. 

 

x-47b-uss-truman-11-2012.jpg

  

Le drone X-17B : 

 

 Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est rétractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maitrisé.

 

Photos : 1 & 2 Catapultage depuis le sol  3 sur le porte-avions USS Harry S. Truman @USNavy

11:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : x-47b, northrop-grumann, drone, usan, x-47b avia news |  Facebook | |

30/08/2012

Futur drone : les testes en vol vont commencer !

 

1878835776.jpg

 

 

Des vols d'évaluation auront lieu en septembre et octobre sur l'aérodrome militaire d'Emmen en vue de l'acquisition du nouveau système de drones d'exploration ( ADS 15 ). Sur les onze systèmes de neuf entreprises qui entraient initialement en question, ceux des sociétés Israel Aerospace Industries LTD et Elbit Systems restent encore en lice.

Les tests seront effectués en septembre  3.9 - 21.9 pour le Heron 1  et octobre 1.10 - 19.10  pour l’Hermes 900, par une équipe de projet composée de spécialistes des Forces aériennes suisses et d'armasuisse. Les vols de tests se dérouleront en Suisse centrale et au Jura.

Ces vols font partie de l'ensemble de l'évaluation des deux systèmes de drones entrant en question pour l'acquisition, à savoir le Hermes 900 ( Elbit ) et le Heron 1 ( IAI ). Le choix du type est prévu dans le courant du premier semestre de 2014, et l'acquisition avec le programme d'armement de 2015. Actuellement, les Forces aériennes suisses utilisent le drone d'exploration 95 ( ADS 95 ), qui atteindra le terme de sa durée d'utilisation ces années prochaines.

332239606.jpg

lien sur le futur drone MALE :

https://psk.blog.24heures.ch/tag/drone+male

Photos : 1 Hermes 900 @ Elbit Systems  2 Heron 1 @ IAI

12:58 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : drone, male, hermes 900, heron1 drone 15 |  Facebook | |

18/06/2012

Le Drone MQ-4C «Triton» !

 

14198.jpg


 

Palmdale, Californie, Northrop Grumman Corporation  dévoile le Triton a présenté le premier prototype de son futur drone de surveillance maritime MQ-4C BAMS (Broad Area Maritime Surveillance) lors d’une cérémonie. Ce nouveau drone est spécialement destiné à la Marine des Etats-Unis et a pour but de révolutionner le renseignement maritime, la surveillance et la reconnaissance.

 

Le MQ-4C «Triton» :

Ce drone de grande envergure (40 mètres) doit pouvoir venir épauler les nouveaux aéronefs de patrouille maritime que sont les Boeing P-8A «Poseidon». L’aéronef est un dérivé du drone Global-Hawk.  Avec un poids maximum au décollage de 14,6 tonnes, ce drone aura une endurances évaluée à près de 28 heures.

Actuellement, le MQ-4C (démonstrateur), est équipé de capteurs maritimes dont une tourelle offrant une vison à 360°couplée avec des capteurs Multi-Fonction active (SCFM) et un radar en bande X et une  antenne active à balayage électronique.

Le programme BAMS UAS est géré par l'Office des Programme de la Marine Programme et le Maritime Bureau Unmanned Aircraft Systems Programme (PMA-262), sur la base  Navale de Patuxent River, dans le Maryland.

Selon les premières estimations disponibles, le MQ-4C «Triton» pourrait entrer en service d’ici 2015-2016. L’US Navy envisagerait d’en acquérir 68 pour équiper notamment ses portes-avions.

Photo : le premier  MQ-4C «Triton» @ Northrop Grumman Corporation

 

21:37 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : drone, drone maritime, us navy, northrop grumman |  Facebook | |