12/01/2021

Atlas Air commande des B747-8 Freighter !

fret aérien avion cargo,boeing,b747 freighter,les nouvelles de l'aviation

Atlas Air Worldwide se porte acquéreur de quatre Boeing B747-8F « Freighter ». Cette commande permet à Atlas Air de tirer parti des avantages opérationnels du B747-8 Freighter pour répondre à la demande croissante de fret dans le monde entier. Il s’agit probablement d’une des dernières, si ce n’est la dernière commande de B747 avant la fin de la production. En juillet 2020, Boeing a annoncé sa décision d'achever la production du B747-8 en 2022.

Le B747-8F offre une capacité de charge utile maximale de 137,7 tonnes métriques (137 750 kg), il permet aux clients d'accéder à 20% de capacité de charge utile en plus tout en utilisant 16% de carburant en moins par rapport aux B747 de la génération précédente. L’avion dispose également de moteurs 30% plus silencieux. Les B747-8 de cet accord seront les quatre derniers avions à sortir de la chaîne de production d'Everett, Washington.

A propos d’Atlas Air :

Atlas Air possède 53 B747 dans sa flotte actuelle, ce qui en fait le plus grand opérateur de B747 au monde. Sa flotte de classe mondiale comprend également des B737,B767 et B777. Les modèles B747 et B777, en particulier, sont capables de transporter des charges de chargement hautes et hors normes sur des palettes de 3 mètres de haut (10 pieds de haut). Cette hauteur de palette commune sur le pont principal prend en charge les palettes interchangeables, ajoutant à la polyvalence des deux modèles.

L’avionneur américain Boeing est le leader du marché des avions de fret aérien, fournit plus de 90% de la capacité de fret dédiée dans le monde, y compris la nouvelle production et les cargos convertis. Le programme "747" a produit 1'560 avions depuis le lancement du jumbo jet il y a plus de 50 ans.

Le B747-8 « Freighter » :

Le B747-8 F bien qu’il soit parfaitement reconnaissable aux versions précédentes du JumboJet ,il incorpore de nombreuses modifications, issues du programme du B787 «Dreamliner». L’aile a été redessinée et utilise plus de matériaux composites à la manière du B787. Les moteurs sont les mêmes et les nacelles reprennent les échancrures de fuite évitant la création de turbulences. La nouvelle configuration du poste de pilotage et le futur intérieur cabine seront très proches entre les différents modèles d’avion de Boeing. Ceci à la manière de ce qu’avait initié Airbus sur ses avions.

L'avion mesure 76,3 m de long, soit 5,6 m de plus que la version cargo B747-400. Le tronçon fournit à ses clients 16 % de volume supplémentaire, ce qui se traduit par 4 palettes sur le pont principal et 3 au pont inférieur. Avec une masse à vide de 80 tonnes il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

Les nouveaux moteurs qui équipent l’avion, les General-Electric GEnx-2B67 incorporent les dernières technologies, comme un carter de soufflante en composite avec une turbine révolutionnaire.

fret aérien avion cargo,boeing,b747 freighter,les nouvelles de l'aviation

 Photos :1 Image de synthèse du futur B747F d’Atlas Air Worldwide 2 B747F Cargolux @ Boeing

08/01/2021

B737 MAX, Boeing reconnaît ses fautes !

b737 max,boeing,les nouvelles de l'aviation

Dans le cadre des deux crashs ayant causés la mort des 346 passagers dans du vol 610 de Lion Air en octobre 2018 et le crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines en mars 2019, l’avionneur reconnait ses responsabilités.

Accord avec la justice :

Boeing a conclu une entente de plus de 2,5 milliards de dollars avec le département de la Justice des États-Unis pour régler les accusations criminelles qui concernent deux employé de l’entreprise. Ces derniers sont accusés d’avoir sciemment tromper la FAA ainsi que l’AEG au sujet du système d’augmentation des caractéristiques de manœuvre (MCAS).

. « En raison de leur tromperie, un document clé publié par la FAA AEG manquait d’informations sur le MCAS, et à son tour, les manuels de l’avion et le matériel de formation des pilotes pour les compagnies aériennes manquaient d’informations sur le MCAS », selon l’enquête du département de la Justice.

Peu de temps après l’accident initial, l’AEG de la FAA « a appris pour la première fois le changement effectué en ce qui concerne le MCAS, y compris les informations sur le MCAS que Boeing cachait à la FAA AEG ». « Pendant ce temps, pendant que les enquêtes sur l’écrasement de Lion Air se poursuivaient, les deux pilotes techniques de vol 737 MAX ont continué d’induire en erreur d’autres pilotes, y compris chez Boeing et la FAA, au sujet de leur connaissance préalable du changement au MCAS. »

La culture d’entreprise pas remise en cause :

Suite aux deux crash et les premières révélations, la culture d’entreprise de l’avionneur Boeing avait été remise en cause. L’enquête du département de la Justice montre que même si deux employés de Boeing avaient trompé la FAA, « l’inconduite n’était ni omniprésente dans l’ensemble de l’organisation, ni entreprise par un grand nombre d’employés, ni facilitée par la haute direction ».

Par contre, l’enquête montre que plusieurs examens techniques ont mis en cause un manque de communication efficace au sein de la FAA lors de la certification du B 737 MAX.

Cette solution n’épongera pas le chagrin des familles des victimes, mais ces dernières obtiennent les éléments de réponses nécessaires au deuil qui les animes depuis plusieurs mois. De son côté, l’avionneur va pouvoir progressivement tourner la page la plus sombre de son histoire. Les retours en vol du B737 MAX ont débuté depuis l’année dernière et vont continuer.

Photos : les B737 MAX d’Américan Airlines de retour en vol  @ AA

 

07/01/2021

Le canadien WestJet prépare le retour du B737 MAX !

boeing,b737 -8 max,westjet,les nouvelles de l'aviation

Le retour en vol du Boeing B737 MAX continue de marque l’actualité de l’aviation civile en ce début d’année. C’est le transporteur canadien WestJet qui annonce le retour en vol du « MAX » pour le 21 janvier prochain.

Ce premier vol avec passagers est prévu le 21 janvier, sous réserve de l'ouverture de l'espace aérien par Transports Canada (TC). Le régulateur canadien a de son côté validé les modifications apportées à la conception du B737 MAX. Mais Transport Canada doit encore confirmer la date d’ouverture du ciel canadien au retour du « MAX ».

« Nous poursuivons notre collaboration avec Transports Canada relativement aux nouvelles exigences au Canada, et notre premier appareil MAX sera prêt à reprendre le service en toute sécurité à compter du 21 janvier », a déclaré Ed Sims, président-directeur général de WestJet.

Vols préparatoires :

WestJet, dont une partie du personnel navigants est en phase de certification sur le B737 « MAX » modifié prévoit la reprise du service en commençant par des vols d'essai non commerciaux dès la mi-janvier.

Les premiers vols commerciaux devraient desservir Calgary à Toronto-Pearson trois fois par jour. Ce calendrier sera en vigueur pendant quatre semaines, période au cours de laquelle le transporteur évaluera la possibilité d'ajouter des trajets et d'augmenter la fréquence des vols.

 Effort de communication :

Le transporteur canadien prévoit de mettre en place différentes ressources pour aider les futurs passagers à se sentir à l'aise, avec notamment une vidéo qui relate le travail effectué par les équipes d'entretien et de formation pour que l'aéronef puisse reprendre du service en toute sécurité.

 

Photo : B737-8 MAX WestJet @ WestJet

02/01/2021

Boeing livre le 200ème B777 Freighter !

qatar airways cargo,boeing,b777f,fret aérien,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Première livraison de la nouvelle année avec trois B777F à destination de Qatar Airways Cargo. Cette étape marque également la livraison du 200ème B777ème « Freighter ».

Cette triple livraison intervient alors que le fret aérien joue un rôle central dans la pandémie de COVID-19, y compris le transport de vaccins nouvellement approuvés et devrait augmenter de plus de 4% au cours des deux prochaines décennies.

Avec l'arrivée du trio de B777 Freighters, Qatar Airways Cargo exploite désormais 24 appareils de ce modèle d'avion ainsi que deux B747-8 Freighters. En tant que l'un des principaux transporteurs aériens de fret au monde, la flotte de cargo dédiée du Qatar dessert plus de 60 destinations de fret dans le monde via son hub de classe mondiale à Doha et achemine également le fret sur le pont ventral des avions de passagers à un vaste réseau.

Le B777 Freighter peut parcourir 9’200 km et transporter une charge utile de 102 ‘010 kg. Le long rayon d'action de l'avion se traduit par des économies importantes pour des opérateurs comme Qatar Airways Cargo, car le nombre d'escales réduit les frais d'atterrissage, la congestion, les coûts de manutention du fret et les délais de livraison.

Le B777 Freighter est désormais le cargo le plus vendu de Boeing. Des clients du monde entier ont commandé 242 B777 Freighters depuis le début du programme en 2005, dont un record de 45 unités en 2018. Boeing, le leader du marché des avions de fret aérien, fournit plus de 90% de la capacité de cargo dédiée dans le monde, y compris nouvelle production et cargos convertis.

qatar airways cargo,boeing,b777f,fret aérien,les nouvelles de l'aviation,aviation francophone

Photos : les trois B777F pour Qatar Airways Cargo@ Boeing

 

 

01/01/2021

Des P-8A « Poseidon » supplémentaires pour l’Australie !

poseidon_liferaft.jpg

L’Australie prépare une commande additionnelle portant sur deux avions de patrouille maritime de type Boeing p-8A « Poseidon ». Cet achat portera la flotte à 14 exemplaires. Cette acquisition fait partie du plan du gouvernement visant à investir  205 milliards de dollars US dans les capacités de défense dans les années 2020.

L’augmentation substantiel de la flotte de P-8A va permettre d’améliorer la flexibilité de la Force aérienne pour prendre en charge de multiples opérations et joueront un rôle important pour garantir la sécurité de la région maritime australienne pour les générations à venir.

Rappel :

L'Australie a acquis le P-8A pour remplacer les 19 avions de patrouille maritime Lockheed AP-3C « Orion » qui sont en service depuis les années 1960. Les 12 P-8A seront exploités en tandem avec sept systèmes d'aéronef sans pilote (UAS) Northrop Grumman MQ-4C « Triton », qui seront acquis une fois le développement achevé par le constructeur et l'US Navy (USN).

Les livraisons à l'Australie ont débuté en novembre 2016, date à laquelle les escadrilles 10 et 11 ont réceptionné les premiers du P-8A. Dans le cadre de ce processus, la RAAF a envoyé ses équipages s'entraîner aux côtés de l'USN et du personnel britannique de la Royal Air Force (RAF) au Centre de test intégré (ITC) de la Naval Air Station (NAS) de Jacksonville en Floride.

L'AP-3C « Orion » a débuté son retrait progressif au sein de la RAAF, le dernier avion devant être retiré en 2023.

La capacité de carburant interne de près de 34 tonnes permet également au P-8A de mener des missions de guerre anti-sous-marine à basse altitude à une distance de plus de 2’000 km de la base.

Le Boeing P-8A « Poseidon » : 

Le P-8A " Poseidon " est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec des drones.

Photo : P-8A « Poseidon » de la RAAF @ RAAF