19/01/2014

Etihad fait voler B777 au biocarburant!

b777.jpg


 

ABU DHABU, La compagnie aérienne Etihad en collaboration avec Boeing a annoncé dimanche avoir fait voler l'un de ses avions avec du biocarburant, une première au Moyen-Orient.

 

Ce vol de 45 minutes effectué samedi a été le fruit d'une association entre le pétrolier français, le constructeur américain Boeing, la firme Takreer et l'Institut de recherche Masdar des Emirats arabes unis.  Le Boeing B777 d'Etihad a pris son envol avec 10% du biocarburant déjà utilisé lors d'un vol au cours du salon aéronautique du Bourget. Utilisé dans cette proportion, il ne nécessite pas de modification des réacteurs de l'avion.

 

Dans un communiqué, Etihad a indiqué que le biocarburant utilisé dans le vol de samedi avait été raffiné par Takreer, une firme locale. La compagnie a annoncé en même temps un partenariat avec Boeing, Total, Takreer et Masdar pour développer un biocarburant. "Cette initiative va porter sur la recherche, le développement et le financement d'une production et du raffinage de biocarburant aux Emirats et dans le monde", a souligné la compagnie. Plusieurs vols d'avions de ligne utilisant des biocarburants mélangés à du carburant traditionnel ont eu lieu ces dernières années.

 

Il s'agissait de biocarburants tirés par exemple de l'huile de friture, ou bien de l'huile de caméline, plante proche du lin.

Mais les experts s'accordent à dire que les bio kérosènes existants sont au minimum 30 à 50% plus chers que leur équivalent pétrolier. Et les plus écologiquement vertueux, ceux qui n'utilisent pas de ressources alimentaires type huile de palme, sont soit deux à quatre fois plus coûteux, soit basés sur des ressources limitées (graisses animales, huiles usagées...).

 

Photo : B777 Ethiad @ T. Marder

13:38 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b777, ethiad, biocarburant, bio kérosène |  Facebook | |

03/12/2012

Les Gripen E pourront voler au biocarburant !

Gripen%20Emmen.jpg


 

 

Les avions de combat n’ont pas jusqu’à présent, été développés avec des caractéristiques propres à la protection de l’environnement, mais avec l’avènement des essais en de biocarburant dans le civil, les militaires s’y intéressent aujourd’hui. En avril 2010, l’US Navy a fait voler un F/A-18F « Super Hornet » (expérience baptisée Green Hornet). Ce vol fut suivi par un A-10 de l’USAF.

 

Le succès du moteur GE F-414:

 

Le «Green Hornet» est doté d’une motorisation de type General-Electric F-414, qui parfaitement fonctionné avec du biocarburant. Préalablement, le motoriste General Electric a procédé à près, de 500 heures de tests sur les divers composants moteurs et une série de 20 heures d’essais avec les réacteurs du Super Hornet, le GE F414. Les essais ont par ailleurs, confirmé en plus du CO2, que combiné à d’autres efforts « vert » qui comprennent l’adjonction d’une tuyère à chevrons, où chaque lobe dentelé pénètre dans ou hors du flux primaire et génère un flux secondaire,  permet de  réduire le bruit du moteur. Les tests ont montré une réduction de 3 décibels. 

 

Cette technologie compose le moteur du Gripen E soit la version GE F-414G. En conséquence, le constructeur Saab en collaboration avec le Gouvernement Suédois et le Laboratoire Autorité Air Force Research aux États-Unis préparent l’adaptation de biocarburant sur l’avion suédois, dans le but de pouvoir permettre à ses utilisateurs d’opter  pour une utilisation plus respectueuse d’une flotte d’avions de combat.

 

En parallèle, cette  stratégie vise à soutenir et à développer les conditions pour la technologie environnementale. Dans l'ensemble, la stratégie suédoise comprend 400 millions, divisé par 100 millions d'euros par an sur la période 2011-2014. La stratégie inclut le support pour l'innovation et la promotion des exportations. L'ambition du gouvernement est de créer les conditions pour le développement du secteur de la technologie suédoise en matière d’environnement et contribuer ainsi à un meilleur environnement en Suède et dans le monde. Car, pour la Suède, il devient également possible de partager se savoir faire avec les futurs acquéreurs potentiels du Gripen E. 

 

Appliquées aux aéronefs militaires comme le Gripen E, cela peut accroître la capacité en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles par des sources étrangères et de la volatilité liée aux conduites de carburant et de transport.

 

GRipen-Emmen-MEdientag.jpg

 

Biocarburant, quelles origines ?

 

Le Biocarburants utilisé ne doit pas être un substitut aux cultures de céréales, ni provenir de la culture de plantes ayant un besoin excessif en eau. Les études du Laboratoire Autorité Air Force Research se dirigent vers un biocarburants dont les origines sont : les huiles de friture usagées, le composte, les algues et la Cameline. 

 

L'Administration suédoise du matériel de défense (FMX) est chargée de négocier des contrats pour un programme en collaboration avec les USA visant à démontrer l’utilisation d’un biocarburant respectant ces critères très strictes, pour permettre une utilisation à terme sur le Gripen E. 

 

 

Le motoriste General-Electric dispose aujourd’hui d’un carburant « bio » qui répond aux exigences des moteurs militaires, le SB JP-8. La défense suédoise veut désormais coopérer avec l'armée américaine à propos de la prochaine étape qui prévoit la certification de ce carburant utilisé dans les moteurs d'avions militaires.

 

Il est prévu que le constructeur Saab puisse prochainement faire voler le Gripen NG avec ce carburant pour ensuite pouvoir le proposer à la Flygvapnet et à la Suisse.

 

Proposer le Gripen E en conformité avec du biocarburant, devient un argument complémentaire, pour d’éventuels clients en association avec la  faible consommation de carburant de la famille des monomoteurs Gripen associé au mode «SuperCruise» du F-414G.

 

Liens sur le dossier Gripen E, programme d’armement : 

 

https://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

 

https://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen...

 

 

dutch_gripen_by_petervanstigt-d5d3614.jpg

 

Photos : 1 Gripen NG à Emmen en Octobre 2 Tuyères du F414G EPE qui équipent le Gripen NG @ Armasuisse 3 vue d’artiste du Gripen E suisse @Peter Vanstigt

 

 

 

12/11/2012

Premier vol 100% au biocarburant !

20121025-Falcon20_800.jpg

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a franchi la semaine dernière  une étape historique pour l’industrie de l’aéronautique en réalisant le premier vol d’un avion à réaction civil entièrement alimenté avec du biocarburant pur. Ce vol historique constitue une étape importante non seulement pour l’industrie aérospatiale, mais aussi en vue du développement de sources durables d’énergie renouvelable.

« Je suis fier de faire partie de l’équipage du premier vol civil au monde avec uniquement du biocarburant », a déclaré Marc Alexander, ingénieur de vol au CNRC. « Nous avons travaillé fort avec nos partenaires depuis plusieurs mois et c’est une belle récompense de voir le résultat final. C’est vraiment inspirant de faire un pas de plus vers le respect de l’environnement.»

« Je félicite les spécialistes en aérospatiale du Conseil national de recherches du Canada qui ont contribué à la percée historique réalisée aujourd’hui dans le domaine de l’aviation, a affirmé le ministre d’État (Sciences et Technologie), Gary Goodyear. Il s’agit d’un exemple marquant de collaboration entre l’administration fédérale et l’industrie dans le but de faire passer les innovations à l’étape de la commercialisation. Le CNRC met à profit les investissements consentis par notre gouvernement pour appuyer l’économie canadienne en donnant à ses partenaires les moyens de mettre au point des solutions énergétiques durables et d’en faire la mise en marché. »

Le biocarburant a alimenté le moteur du Falcon 20, un des avions à réaction du CNRC spécifiquement équipé et parmi les mieux adaptés pour un tel exploit,  tandis qu’il survolait la capitale canadienne. Un deuxième avion, le T-33, suivait le premier, recueillant dans son sillage de précieuses informations sur les émissions du biocarburant. Des spécialistes du Conseil national de recherches du Canada analyseront ces données pour mieux comprendre l’incidence du biocarburant sur l’environnement. Les résultats préliminaires devraient être dévoilés dans les semaines qui viennent.

 

609550-falcon-20-appartenant-centre-national.jpg

22/09/2012

Préparation du premier vol avec 100% de biocarburant !

NRC_Falcon20.jpg


 

Le premier aéronef civil au monde à voler avec biocarburant à 100 % sera le Falcon 20 du Conseil national de recherches du Canada.Dans le cadre de la Semaine nationale de la biotechnologie, des chefs de file du monde des affaires et du gouvernement se sont joints aujourd’hui à des experts, à l’installation d’essai en vol des biocarburants du Conseil national de recherches du Canada (CNRC).

 

Étape déterminante vers la création de sources durables d’énergie renouvelable, le biocarburant pour avions à réaction pourrait créer de nouveaux débouchés pour le Canada et revitaliser l’économie des régions rurales pour les agriculteurs du pays.« Nous sommes heureux de nous associer à des entreprises novatrices comme Agrisoma Biosciences Inc. et Applied Research Associates qui dynamisent l’économie en développant puis en commercialisant des solutions énergétiques efficaces », a déclaré Roman Szumski, vice-président des Sciences de la vie au Conseil national de recherches du Canada. « Ceci illustre parfaitement comment l’industrie et le gouvernement peuvent coopérer afin de combler l’écart entre l’innovation et la commercialisation au Canada. »

La variété d’oléagineux ResonanceMC employée pour fabriquer le biocarburant est unique en ce sens qu’elle est adaptée à la culture en sol semi-aride, ce qui rend sa production idéale dans les Prairie. Cette année, une quarantaine de producteurs commerciaux de l’Ouest canadien ont d’ailleurs signé une entente pour cultiver 6000 acres de l’oléagineux, qui servira entièrement à produire du biocarburant pour aéronefs.

« L’expertise du CNRC dans de nombreux secteurs de la technologie et ses services de recherche en vol de première catégorie nous aideront à compléter la validation de la variété ResonanceMC », a affirmé M. Steven Fabijanski, président-directeur général d’Agrisoma Biosciences. « Le vol qui aura bientôt lieu et utilisera du biocarburant pur prouvera que les biocarburants fabriqués avec Resonance constituent une solution viable pour l’industrie aéronautique. »

 

« La technologie révolutionnaire d’ARA nous permet de transformer l’huile de Brassica carinata en un carburant pour avion à réaction qui respecte toutes les spécifications des carburants d’origine pétrolière », a ajouté M. Chuck Red, chef du groupe des carburants de remplacement chez Applied Research Associates. « Grâce à cette initiative, nous disposerons d’une solution de rechange durable pour réduire les émissions des aéronefs. Le biocarburant pur fera bientôt l’objet d’un vol d’essai qui testera la performance et les émissions des moteurs. On recourra pour cela au bimoteur à réaction Falcon 20 ainsi qu’au T-33 du CNRC. Pour la première fois dans l’histoire, un avion à réaction volera uniquement avec du biocarburant pur et renouvelable, satisfaisant aux contraintes des carburants pour avions à réaction dérivés du pétrole.

 

L’initiative sur les biocarburants pour l’aviation est financée par le Conseil national de recherches du Canada, Agrisoma Biosciences Inc., Applied Research Associates, le programme Moyens de transport propres du gouvernement canadien et le Green Aviation Research and Development Network (GARDN).


 

nrc-t33.jpg


 

Photos :  1 Dassault Falcon 20 du CNRC 2 T-33 du CNRC @ CNRC

19/06/2012

Le parfait vol écologique !

 

A319_Air_Canada[1].jpg


 

Air Canada en collaboration avec le constructeur européen Airbus viennent de réaliser «The Perfect Flight»! Sous cette dénomination un peu «pompeuse», il faut y voir en fait, la combinaison de plusieurs pratiques disponibles de type éco-efficientes ayant permis, la réalisation de ce «vol parfait» !

Voler en réduisant l’emprunte environnementale :

Depuis maintenant près de quatre ans, les vols écologiques expérimentaux se succèdent à travers les continents, les compagnies aériennes en partenariat avec les principaux constructeurs d’avions anis que chez les militaires. Une nouvelle étape vient d’être franchie avec un Arbus A319 d’Air Canada entre Toronto et Mexico. L’avion était alimenté à 50 % de bio-carburant fabriqué à partir de mélange d'huile de cuisson utilisée, fournie par l'organisation SkyNRG. Mais pour permettre à ce vol d’être véritablement efficient en matière écologique, ce vol à bénéficié d’une rationalisation de la gestion des procédures du trafic aérien (ATM) avec notamment un itinéraire des plus direct de Toronto à Mexico. Pour la descente, l’avion à bénéficié d’un profil de vol vertical efficace et l'utilisation de l'approche en descente continue (CDA) dans la zone de destination afin de réduire la consommation de carburant et les émissions sonores.

L'activité de procédures opérationnelles inclus également des mesures d'économie en ce qui concerne le poids dans toute la cabine de l’avion de ligne, avec l'utilisation de matériaux plus légers pour les éléments intérieurs, ainsi que les opérations au sol optimisées qui comprennent un seul moteur pour le roulage et le nettoyage externe et emploi de cire pour une meilleure aérodynamique.

"Notre premier « vol parfait », effectué dans le cadre du projet de l'OACI intitulé « Flightpath to a Sustainable Future », est une démonstration concrète de notre engagement environnemental. Depuis 1990, notre compagnie a réduit sa consommation de carburant de 30 % et nous sommes déterminés à aller plus loin", a annoncé Duncan Dee, Executive Vice President et Chief Operating Officer d’Air Canada.

De véritable moyens éco-efficients pour l’aviation :

Le succès se "vol parfait" doit se poursuivre par d’autres vols de ce type durant l’année 2012. Les acteurs du secteurs aéronautique disposent aujourd’hui de moyens efficaces qui contribuent à réduire les émissions de CO2 de près de 40%.  Il faut encore pouvoir compter sur les instances politiques pour la mise en place de mesures incitatives en vue de développer l’utilisation de biocarburants durables et d’accélérer la modernisation du système de gestion du trafic aérien.

Photo : l’A319 D’Air Canada qui a effectué le vol @ Airbus