03/01/2013

2012 : une année record pour Boeing !


B787 J803a ana PAE.jpg

SEATTLE, Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé jeudi avoir livré un nombre record de 601 avions commerciaux en 2012, où il a augmenté ses cadences de production, et enregistré la deuxième meilleure année de son histoire en termes de commandes.

Les livraisons sont en croissance de 26% par rapport à 2011 où Boeing avait fait état de seulement 477 appareils, battant le record établi en 1999, souligne le groupe dans un communiqué.

Boeing a reçu au total l'an dernier 1’203 commandes nettes, ce qui fait de 2012 la deuxième meilleure année dans l'histoire de Boeing, et termine 2012 avec un carnet de commandes s'élevant à 4’373 appareils, le plus important depuis la création de l'entreprise.

En 2012, nos employés ont relevé le défi de plusieurs augmentations de cadence de production. C'est une performance remarquable, s'est félicité Ray Conner, le directeur général de Boeing Aviation Commerciale, cité dans le communiqué.


 

79863307.jpg



Les performances de 2012 ont de nouveau été soutenues par la famille  des monocouloirs  « 737 », qui est l'appareil le plus vendu au monde et a fêté sa 10’000e commande cette année.

Boeing en a livré 415 exemplaires l'an dernier et a engrangé 1’124 commandes nettes, dont 914 pour la dernière version re-motorisée et plus économe B737 « MAX ».

 

Family

Gross Orders

Net Orders

Deliveries

Unfilled orders

737

1,184

1,124

415

3,074

747

7

1

31

67

767

23

22

26

68

777

75

68

83

365

787

50

-12

46

799

Total

1,339

1,203

601

4,373

 

Si 2012 fut l'année des monocouloirs et du B737 « Max », 2013 devrait principalement tourner autour des long-courriers chez Boeing. Avec une question centrale : quel avenir pour le B777 ?  C'est en effet en 2013 que l'avionneur américain devrait décider s'il lance officiellement la commercialisation d' une version remotorisée de son « triple 7 » ou s'il se donne plus de temps pour accoucher d'une refonte plus ambitieuse, susceptible de de venir  dépasser le futur A350-1000 du constructeur européen Airbus.

Mais pour l'heure, le suspens reste complet, même si les études préparatoires vont bon train à Seattle. L'ancien directeur de Boeing Commercial Airplanes, Jim Albaugh, avait annoncé une décision fin 2012, pour une entrée en service avant la fin de la décennie. Mais son successeur Ray Conner n'a avancé aucune date. Quant au PDG, Jim McNerney, il évoquait récemment une possible entrée en service du B777X au-delà de 2020. Certains choix technologiques majeurs, comme la décision de doter le futur B777X d'ailes en composite plutôt qu'en métal, feraient encore l'objet de discussions en interne, ainsi qu'avec les premiers clients potentiels, comme Emirates et British Airways.

Seule certitude : Boeing ne restera pas les bras croisés face à l'arrivée de l'A350-1000, la version gros porteur du futur biréacteur long-courrier européen. Repoussé à 2017, l'A350-1000 cible en effet spécifiquement le B777-300, avec un gain annoncé de consommation de l'ordre de 20 %. Or le B777-300, qui n'a aujourd'hui aucun concurrent, reste le plus important contributeur au chiffre d'affaires de Boeing, dix-sept ans après son entrée en service.

 

Préparer l’avenir : 

 

Depuis au moins trois ans, les ingénieurs américains planchent sur plusieurs projets, allant de la simple remotorisation avec des réacteurs moins gourmands, comme pour le « 737  Max », à une refonte quasi-complète recourant largement aux matériaux composite à base de carbone, comme pour le B787 « Dreamliner ». Par ailleurs, plusieurs compagnies aériennes ont manifesté leur impatience, certaines comme Emirates allant jusqu'à faire miroiter d'énormes commandes à Boeing.


 

3794256643.jpg


 

Photos : 1 B787 Dreamliner ANA 2 B737 «MAX» 3 B777-300ER @ Boeing

21:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737max, b777, b787 |  Facebook | |